La culture, ce poids lourd de l'économie française en quatre chiffres

Plus d'un million d'emplois, une croissance supérieure au reste de l'économie française... La deuxième édition du "Panorama de l'économie de la culture et de la création en France" réaffirme la très importante contribution des secteurs culturels et créatifs à la croissance économique et à la création d’emplois en France.

1 mn

Près de la moitié (47%) des emplois liés à la culture et la création sont occupés par des moins de 40 ans, un chiffre supérieur à la moyenne nationale (44%).
Près de la moitié (47%) des emplois liés à la culture et la création sont occupés par des "moins de 40 ans", un chiffre supérieur à la moyenne nationale (44%). (Crédits : Décideurs en région)

A l'heure où le monde du spectacle s'inquiète des conséquences des attentats de Paris avec la baisse de ventes de billets et de frais supplémentaires pour sécuriser les salles, le deuxième "Panorama de l'économie de la culture et de la création en France" réalisé par le cabinet EY et France Créative et publié vendredi 27 novembre, rappelle l'importance du secteur culturel dans l'économie française. Revue de détail.

Deux fois plus pourvoyeur d'emplois que l'automobile

La culture et la création représentent 1,3 million d'emplois en France, soit "le double" de la production automobile.

Une croissance supérieure à la moyenne

Les entreprises et institutions de la musique, du cinéma, du théâtre ou encore de la presse et du jeu vidéo ont enregistré, avec +1,2% entre 2011 et 2013, "une croissance supérieure au reste de l'économie française (+0,9% sur la même période)".

Près de 100 milliards d'euros de chiffre d'affaires

Les dix secteurs étudiés (arts visuels, musique, spectacle vivant, cinéma, télévision, radio, jeu vidéo, livre, presse, création publicitaire) représentaient, en 2013, "83,6 milliards d'euros de revenus", selon ce document.

Des emplois jeunes

Près de la moitié (47%) des emplois liés à la culture et la création sont occupés par des "moins de 40 ans", un chiffre supérieur à la moyenne nationale (44%), relève cette étude.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 28/11/2015 à 16:31
Signaler
les chiffres donnent le tournis, on se demande si le business de la culture ne va pas dépasser le PIB... à moins que la production industrielle soit aussi considérée comme culturelle... ce qui est sûr c'est que les intermittents du spectacle repr...

à écrit le 27/11/2015 à 19:16
Signaler
En complément de mon précédent message, le premier poste en termes de revenus est représenté par les "arts visuels". Il s'agit en fait du marché de l'art, c'est à dire principalement des grosses usines de ventes aux enchères. Là encore, le détail n'e...

à écrit le 27/11/2015 à 19:03
Signaler
Ce terme de culture englobe ici un champ tellement vaste, dont la publicité, si bien que faute de préciser les poids respectifs de chacun des domaines, cette étude ne veut absolument rien dire. La "création" publicitaire doit représenter à elle seule...

à écrit le 27/11/2015 à 15:18
Signaler
C'est marrant vous déconsidéré tous la culture en générale mais vous ne dites pas combien de fois vous êtes aller voir un spectacle (danse classique ou moderne, opéra, theatre y compris des one man shows comique ou pas)? Vous considéré que le jeux...

le 27/11/2015 à 21:12
Signaler
Zombie, Vous parlez de culture, mais le moins que l'on puise dire est que vous ne l'êtes pas. 17 fautes graves dans les quelques lignes qu vous avez écrites.

le 28/11/2015 à 16:25
Signaler
la culture c'est ce qui reste quand on a tout oublié !!

à écrit le 27/11/2015 à 12:08
Signaler
L'article n'évoque pas un point crucial : le taux de financement direct ( par les clients en achat et billeterie) J'ai été plutot agréablement surpris de voir une subventionite limitée à 17% Je n'ai pas lu si le surcout pour la collectivité du r...

à écrit le 27/11/2015 à 9:43
Signaler
Il s'agit d'un secteur qui vit uniquement de subventions, qui ne sert à rien sauf à participer à l'abêtissement général! Et on ose parler de culture? Si le secteur de la culture est si important, pourquoi rès peu de ces consommateurs ont des noti...

le 27/11/2015 à 11:10
Signaler
Tout à fait d'accord avec Rutabaga, le terme "culture" est tellement galvaudé, dans ce sujet il vaudrait mieux parler de "divertissements". Cette étude est bidon, elle intègre les jeux vidéo, livre et la création publicitaire, je comprend que dans c...

à écrit le 27/11/2015 à 9:31
Signaler
Dommage que ce soit de l'économie assistée, la multiplications des sites fait que certains ne sont pas rentables et d'origine très politique, un jour il faudra faire le ménage. quant aux prix des entrées pour une famille de 4 personnes le billet de ...

à écrit le 27/11/2015 à 9:25
Signaler
Donc um faut relativiser le coût soit disant insupportable du régime des intermittents.....meme si nécessaire d en revoir lees modalités......

à écrit le 27/11/2015 à 8:51
Signaler
On n'est plus à 7 fois le secteur automobile mais on est tombé à 2 fois la construction d'automobile ( bye les reparateurs , carrossiers, assureurs ... ) . Tout cela en mettant dans le panier de la culture ... la pub ( MDR ) , jeu video ( MDR) pourne...

le 27/11/2015 à 15:21
Signaler
Parce que c'est la culture de l'Automobile, ou l'industrie de la culture.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.