La dette publique française sera supérieure à 100% du PIB pendant "dix ans au moins" (Pierre Moscovici)

 |  | 330 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : Reuters)
La dette publique française restera supérieure à 100% du PIB pendant "dix ans au moins", a estimé dimanche le premier président de la Cour des comptes Pierre Moscovici, ajoutant que l'enjeu était de s'assurer qu'elle reste "soutenable".

C'est une des conséquences du coronavirus. La dette publique française restera supérieure à 100% du PIB pendant "dix ans au moins", a estimé dimanche le premier président de la Cour des comptes Pierre Moscovici, ajoutant que l'enjeu était de s'assurer qu'elle reste "soutenable""Nous allons vivre pendant dix ans au moins avec une dette publique supérieure à 100% du PIB. Nous allons vivre pendant au moins 5 ans, 4 à 5 ans, avec des déficits budgétaires supérieurs à 3% du PIB", a affirmé l'ancien commissaire européen invité de Radio J.

La France a dépensé sans compter depuis le printemps 2020 pour faire face à la crise sanitaire et économique, avec plus de 86 milliards d'euros déboursés pour soutenir les entreprises et le secteur de la santé. Le pays devrait ainsi avoir terminé l'année 2020 avec une dette d'environ 120% du PIB, qui devrait encore gonfler à 122,4% cette année du fait de nouvelles dépenses pour soutenir l'économie, prévoit le gouvernement.

"Il faut se demander à quoi sert la dépense publique"

Pour l'ex-élu socialiste et premier président de la Cour des comptes, il n'y a pas de problème à ce niveau de dépense publique dans le contexte de l'épidémie: "la dépense publique ne peut plus être considérée comme un ennemi. A crise exceptionnelle, il faut des mesures exceptionnelles", a-t-il défendu.

Et selon lui, "le regard doit changer" sur la perception des dépenses publiques. L'enjeu n'est pas "est-ce qu'il y a trop de déficit?", mais "comment est-ce que dans l'avenir on doit avoir une dette soutenable pour que nos enfants ne soient pas écrasés par le poids de la dette dans quelques années?", a-t-il insisté. "Il faut se demander, avant tout, à quoi sert la dépense publique? Est-ce que l'argent public est bien dépensé? Est-ce qu'il va au bon endroit?", a encore affirmé Pierre Moscovici, qui veut renforcer cette approche dans le travail de la Cour des comptes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/01/2021 à 11:57 :
Mesurer la dette publique seule est sans intérêt, il faut l'analyser au regard d'autres critères : inflation, taux des prêt, taux de changes, croissance, richesse nationale (PIB/hab, capitalisation, IDE sortants et leurs rentabilités, stock d'or, etc.), dettes et épargne, privé et ménages, etc.
On doit bien avoir près d'une vingtaine de sociétés capitalisées à plus de 50 Md, tandis que LVMH après l'acquisition de Tiffany, va certainement dépasser les 200 Md.
Très peu de nations peuvent s'aligner.
Beaucoup de paramètres comptent, et je crois plus en la Banque de France et ses bilans nationaux, qu'en la Cour des Comptes, pour donner le bon tempo. Ceci étant, bon en math mais pas assez en finance, j'ai du mal à tout capter.
Le plus important me semble la croissance durable (écolo ou pas).
Si l'économie ne stagne pas, l'argent rentre et la dette est soutenable tout en continuant à investir, surtout avec les taux actuels.
a écrit le 18/01/2021 à 11:26 :
Vous avez vu le processus de pensée ? On fait des confinements idiots qui nous coûtent 10 % de pib au prix d'une dépense publique de 20 ou 30 % de pib, puis ensuite on va demander aux plus jeunes de rembourser !
a écrit le 18/01/2021 à 8:09 :
On peut se rassurer comme on veut: lorsque les dépenses publiques sont à plus de 3%, cette création monétaire a un impact (peut-être différé) sur l'inflation et la valeur de la monnaie, qui sera payé d'une manière ou d'une autre. Ceux qui pensent que cela n'aura aucun impact sont tout simplement de mauvaise foi. Nous allons voir de fortes tensions en Europe, puisque nous ne partageons pas la même vision sur l'importance du respect des règles d'utilisation de la monnaie commune (bien commun). Et sincèrement, qui croit que ces tombereaux d'argent permettent au pays d'être plus compétitif et que demain sera meilleur d'aujourd'hui? Dès lors, cela va mal se passer, tout simplement.
a écrit le 18/01/2021 à 7:50 :
On ne parle QUE de réduction des dépenses, sans le faire vraiment; il faudrait faire appel aux recettes qu'on peut espérer du capitalisme honni: à force de taxes et d'impôt, nous avons fait fuir les capitalistes dont les bénéfices et les dividendes seraient fort utiles aujourd'hui. Mais quel homme d'Etat proposerait un tel programme sans soulever les huées, dans "ce pays où le communisme a réussi" pour notre malheur?
a écrit le 18/01/2021 à 7:41 :
Qu'ils luttent contre la fraude par tous les moyens et qu'ils suppriment les paradis fiscaux en commençant par ceux qui perdurent au sein même de l'union européenne ! JUSTICE JUSTICE JUSTICE
Réponse de le 18/01/2021 à 8:08 :
détruire la ponction publique JUSTICE JUSTICE détruire cette ponction publique nulle rentière incompétente JUSTICE pour les français qui sont assassinés par cette ponction publique
Réponse de le 18/01/2021 à 8:32 :
Moi je crois qu'il faut surtout supprimer l'enfer fiscal, diminuer les dépenses publiques, équilibrer le budget et arrêter de vivre au dessus de nos moyens en s'endettant tous les ans à raison de 100 Milliards d'Euros même sans covid pour uniquement payer les dépenses courantes et en hypothéquant ainsi égoïstement les jeunes et les futures générations qui seront assommés d'impôts.
a écrit le 17/01/2021 à 21:49 :
Le rôle de la Cour des Comptes est de contrôler et non pas de faire de la politique. Ce sera intéressant de l‘entendre dire à l‘Assemblée Nationale que certaines lois ne servent mal leur but.
a écrit le 17/01/2021 à 19:55 :
Tant que nous donnerons de la valeur a la monnaies, la monnaie aura de la valeur! Tant que l'on voudra nous prêter nous n'auront pas a rembourser! Nous ne sommes plus "de bon père de famille"!
a écrit le 17/01/2021 à 19:33 :
En France, notre gouvernement adore dépenser l'argent des autres. C'est curieux, il n'y a plus d'argent dans les caisses ( les hôpitaux, la police, la justice, de nouvelles places de prison, et j'en passe...). Avec Macron ne vous inquiétez pas, rien ne va changer, c'est certain. Allez donc faire un tour sur le site de la cours des comptes, c'est édifiant. Par exemple sur l'immigration avec un coût minimum de 8 milliards par an et ce n'est la partie visible de l'iceberg.
Tôt ou tard, cette mauvaise gestion se paiera cash, et il est fort probable qu'un jour on ne pourra plus produire autant de richesses, et malgré les impôts très élevés, il se produise une catastrophe du style grec...
Réponse de le 18/01/2021 à 8:10 :
et à cause de quoi : de la ponction publique totalement nulle comme en Grèce !!!!
a écrit le 17/01/2021 à 19:27 :
vache, je ne savais pas que ce gars avait eu ce poste!!!!!!!!!!!
on croit rever!!!!!
vous pourriez republier sa saine gestion sous hollande, qu'on rigole!
un gars avec une collection de montres de luxe, qui exhibe son appartement taudis en pleurant qu'il a honte d'etre si pauvre et de vivre dans le caniveau reussit a travailler pour l'europe puis attrape un poste ou il faut toute la rigueur qu'il a refuse d'avoir quand il etait en poste!!!!!!!
voila la france 2020
si avec ca la faillite n'est pas retentissante grace a tant de competences, c'est qu'il n'y a plus de justice en ce bas monde
Réponse de le 18/01/2021 à 10:45 :
Que voulez vous l'Europe a ajouté une monarchie supplémentaire au dessus de notre tête qui nous coûte un max... On a beaucoup d'élu gouvernemental au dessus de la tête, ils sont tellement utiles qu'ils cumules les mandats... Vous essayez de faire 2 ou 3 bouleaux vous y arrivez pas car vous avez pas le temps, mais eux payé un max servent un minimum... De plus tout leur ai payé et ils ont un très gros salaire en plus...
a écrit le 17/01/2021 à 18:13 :
La France compte au total 618.384 élus, soit un mandat électif pour 104 habitants. Un électeur sur 100 est conseiller municipal. La comparaison avec d'autres pays montre l'inflation d'élus en France. En Autriche un pour 209, en Suède un pour 256 et au Royaume-Uni un pour 2.603 habitants.
La France compte un nombre considérable d'élus qu'il est impératif de diminuer. Les trop nombreux échelons du mille-feuille administratif en charge de la gestion de notre territoire génèrent également un trop grand nombre de fonctionnaires.
a écrit le 17/01/2021 à 17:52 :
Aucun problème pour les cigales tant que les fourmies continuent d'épargner... cependant lorsque les fourmies decideront de devenir cigales, ce ne sera plus la même histoire!
Réponse de le 17/01/2021 à 19:28 :
euh, le vent est en train de tourner car tout le monde commence a comprendre.........
a écrit le 17/01/2021 à 17:45 :
Arretons de tout mettre sur le dos du COVID ON peut faire des economies de bureaucrates exemple de betise les 45 pages du protocole vaccination ?Autre exemple Macron veut un référendum pour le climat qu'il le fasse plutôt pour supprimer la moitie de nos elus et tous ces conventions commissions comites Théodule qui en plus sont anti-démocratiques
Réponse de le 18/01/2021 à 8:12 :
qu'il fasse un referendum pour supprimer les ponctionnaires bandits soit 8 millions de vandales !!!
Réponse de le 18/01/2021 à 10:42 :
Pour ça faudra attendre une 6ème république qui interdira a tous ces mauvais de conserver et partager le pouvoir... Tant que Macron, Hollande, Sarkozy and Co garderont ce partage, rien ne s'améliorera et cela finira un jour par une révolution (ça a déjà failli avec les gilets jaunes, ce faire ébornier en manifestant nos dirigeants ont eu du bol qu'il y ai pas plus de monde qui sorte armé...)
a écrit le 17/01/2021 à 15:55 :
La "dette" n'est pas un problème puisqu'il y a toujours des prêteurs. Et apparemment, ils se bousculent pour acheter de la Dette Française.
Le problème surviendra le jour où la France ne pourra plus emprunter, elle sera considérée insolvable et je ne vois pas qui, ni comment pourra exiger d'apurer son passif!
La France sera bien avant sortie de l'euro et les prêteurs remboursés en Francs dévalués. Mais avant d'en arriver là, le Monde aura atteint un niveau déconfiture élevé et il se pourrait bien qu'il n'en reste
que des morceaux.
Réponse de le 18/01/2021 à 10:38 :
"Les préteurs" n'ont jamais exigés le remboursement dans ce cas là. Si demain un grand groupe finance la campagne présidentielle 2017 de Macron, ce sera pas pour qu'il rembourse après mais qu'il vote des lois pour nous virer en toute impunité telle que la loi travail actuelle...
Donc les prêts fait à l'état sont juste un pouvoir que les plus grands groupe ont pour imposer aux états ce qu'ils veulent pour gagner encore plus, bien-sûr cela implique une réduction de nos train de vie de gueux, on nous offre 5€ d’augmentation mais EDF augmente de 10, essence de 30c le litres... Depuis 40 ans on a fait que perdre en pouvoir d'achat...
a écrit le 17/01/2021 à 15:20 :
Quant à revenir à l'équilibre des comptes publics, il faudra au moins une génération tellement cette "pauvre" France est shooté aux habituels déficits publics, et ce depuis 1974, donc depuis 43 ans; alors quelques années de plus ou de moins, le pire c'est que les français majoritairement n'ayant aucune culture économique, s'en moquent, sauf lorsque la douche fiscale leur tombe dessus : l'over dose fiscale si chère à MOSCOVICI
Réponse de le 17/01/2021 à 17:42 :
Les dettes d'aujourd'hui sont toujours les impôts de demain.
a écrit le 17/01/2021 à 14:02 :
Réduisons donc le train de vie de nos parlementaires non justifié sans resultat
Réponse de le 18/01/2021 à 8:14 :
supprimons les ponctionnaires cela fera 3 500 milliards d'impots en moins !!
a écrit le 17/01/2021 à 14:01 :
Réduisons donc le train de vie de nos parlementaires non justifié
Réponse de le 17/01/2021 à 17:59 :
Non, ce qu'il faut c'est nous réduisions tous notre train de vie. Pour comprendre le problème il faut quand même connaître l'ordre de grandeur des sommes en jeu. Le coût de fonctionnement annuel de la présidence, de l'assemblée nationale, du sénat est de 1,3 MILLIARDS d'Euros (tous salaires et indemnités inclus). A comparer à 1345 MILLIARDS d'Euros de dépenses publiques. Donc même en ramenant à ZERO toutes ces dépenses liées à notre démocratie, on gagnerait que 0,1 % sur les dépenses sociales totales. Ce qui nous coûte cher, c'est bien nos dépenses publiques. Rappelons que tous les ans (hors COVID), nous avons un budget déficitaire de l'ordre de 100 Milliards d'Euros.
Réponse de le 10/02/2021 à 17:03 :
Tototiti
Quand tu es sur la paille il n y a pas de petites econnomies
La dette c est des.milliers de petits coups de fonctionnement que vous trouvez si derisoir.. avec vous ont y arrivera jamais ..c est clair
a écrit le 17/01/2021 à 14:00 :
Réduisons donc le train de vie de nos parlementaires non justifié
a écrit le 17/01/2021 à 14:00 :
On a bien l'impression qu'ils en sont fier, a croire qu'ils ne sont pas en cause mais veulent réparer les conséquences, l'oligarchie exploite les gueux!
a écrit le 17/01/2021 à 12:12 :
Pour savoir a quoi sert la dette publique que nous citoynes allons devoir payer, vous avez juste vous Mr Moscovisci et tout les politiciens d'état (sénateur, membre des assemblées, ministres et président) avez juste a regarder vos train de vie faramineux et vos salaires dont on peut se demander l'utilité vu que tout vous est payé...
Réponse de le 17/01/2021 à 13:32 :
tout a fait d'accord. Qu'ils montrent l'exemple, notamment les sénateurs. Qu'ils rétablissent aussi la fiscalité appliquée pendant les trente glorieuses ! et la dette sera plus vite remboursée. Plus de justice.
Réponse de le 17/01/2021 à 13:32 :
tout a fait d'accord. Qu'ils montrent l'exemple, notamment les sénateurs. Qu'ils rétablissent aussi la fiscalité appliquée pendant les trente glorieuses ! et la dette sera plus vite remboursée. Plus de justice.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :