"La France va mal", le Medef veut "redonner espoir" aux Français

S'appuyant notamment sur la consultation de 20.000 chefs d'entreprises et les réflexions de 80 groupes de travail en régions, le Medef a publié un livre intitulé "Le monde change, et la France?", énumérant les sept défis à relever selon lui d'ici à 2020.
Pierre Gattaz s'est dit un peu désespéré de voir que les hommes politiques ne parlaient pas de la révolution numérique, du réveil africain, ou encore des filières d'avenir.
Pierre Gattaz s'est dit "un peu désespéré" de voir que les hommes politiques ne parlaient pas de la "révolution numérique", "du réveil africain", ou encore "des filières d'avenir". (Crédits : © Robert Pratta / Reuters)

Le Medef a donné le coup d'envoi de sa contribution au débat, en vue de la présidentielle. Devant la presse, l'organisation patronale a présenté, par la voix de Pierre Gattaz, sa vision des 20 prochaines années et les défis à relever selon lui, avant la publication en décembre de ses propositions de réformes aux candidats à l'élection.

"Nous sommes arrivés à un moment où on doit, à douze mois d'une élection présidentielle, réexpliquer un projet pour la France, une ambition enthousiasmante, conquérante pour le pays. On le voit bien, la France va mal, les gens se castagnent, défilent, il n'y a plus de vision, les gens n'ont plus d'espoir en France. Il faut redonner cet espoir car nous sommes un grand pays, nous avons des atouts formidables."

Un "grand chantier" pour les "principaux défis"

S'appuyant notamment sur la consultation de 20.000 chefs d'entreprises et les réflexions de 80 groupes de travail en régions, le Medef a publié un livre intitulé "Le monde change, et la France?", énumérant les sept défis à relever selon lui d'ici à 2020. Mondialisation, construction européenne, transition énergétique et développement durable, filières d'avenir, numérique, entrepreneuriat et épanouissement des hommes et des femmes, figurent ainsi parmi les points à travailler et sur lesquels il faut "engager un grand chantier", selon le Medef.

Pierre Gattaz s'est dit "un peu désespéré" de voir que les hommes politiques ne parlaient pas de la "révolution numérique", "du réveil africain", ou encore "des filières d'avenir".

"Je n'ai vu aucune vision sur ce qui se passera dans 5, 10, 15, 20 ans" dans les discours des candidats, a-t-il déploré.

"Il faut réexpliquer la mutation du monde, le monde s'accélère, les mutations s'accélèrent", a-t-il plaidé, jugeant que cela permettrait aux Français "d'accepter les réformes fondamentales qu'il faut faire" et clamant que l'entreprise est "le vecteur du changement fondamental du pays".

(avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 17
à écrit le 24/06/2016 à 14:01
Signaler
"La France va mal", le Medef veut "redonner espoir" aux Français : AH-AH-AH-AH-AH ! Après Hollande et Sarkozy qu'on va pouvoir recycler en Laurel & Hardy, Pierre Gattaz pense pouvoir remplacer Louis de Funès ! Voilà au moins un domaine dans laquelle ...

à écrit le 22/06/2016 à 15:00
Signaler
Pour une fois, il y a un petit point sur lequel je suis d'accord avec lui. C'est qu'il n'y a plus d'homme d'Etat ayant de l'envergure et une vision à long terme de la France et des projets à mener. C'est le rôle d'un Président normalement. Aujourd'...

à écrit le 22/06/2016 à 10:32
Signaler
Le Medef n'est pas plus représentatif des dirigeants des entreprises que la CGT n'est représentative des pauvres ouvriers. Il s'agit de défendre les privilèges des grands patrons qui tirent leur pouvoir du capital et de l'emploi qu'ils contrôlent, co...

à écrit le 22/06/2016 à 9:10
Signaler
Ce qui change c'est vrai c'est le contenu du travail. On est amené à travailler sur des projets, le cas échéant à distance, souvent pour le compte d'entreprises différentes. Ce que beaucoup n'ont pas encore compris par contre, c'est que cela n'était ...

à écrit le 22/06/2016 à 8:39
Signaler
La premiere chose que le MEDEF dvrait faire serait d'ecarter ce monsieur gattaz. Agressif, tres peu consensuel, arrogant. Cette organisation d'un autre temps typiquement francaise est inutile pour les enjeux d'aujourd'hui.

à écrit le 22/06/2016 à 7:51
Signaler
Voir les 7 défis de Gattaz et du MEDEF pour 2017... "La France va mal", le Medef veut "redonner espoir" aux Français... Questions Est-il raisonnable qu'au 21 siècle quelques-uns décident du sort de tout un peuple...? Est-il juste qu'un joueur d...

à écrit le 21/06/2016 à 20:58
Signaler
- très bonne position de la France au classement Thomson Reuters Top Innovators. - très bonne position au récent classement Reuters des instituts de recherche publics. - très bons résultats au Deloitte Fast Technology 500 EMEA depuis quelques année...

le 22/06/2016 à 0:08
Signaler
avant les elections on va nous seriner que tout va bien et après ce sera la vérité !!!!!!!!!! et là il faudra se tenir !!!!!!

à écrit le 21/06/2016 à 20:55
Signaler
Le monde change mais le patronat français pas du tout .Son envie de massacrer le code du travail et d'en demander toujours plus pour précariser les salariés le demontre .Il se trouve pourtant que tous les salariés sont des consommateurs et que nous s...

à écrit le 21/06/2016 à 20:43
Signaler
verbiage. "il faut engager un grand chantier" = on veut toujours plus de sous pour l'immo/BTP (cf. récents articles sur Latribune.fr). :-) "l'entreprise est le vecteur du changement fondamental" : effectivement, il faut du changement chez les entr...

à écrit le 21/06/2016 à 18:23
Signaler
Et à nouveau, c'est reparti !!! La France va mal !!! Ça devient lassant, ce truc éculé des politiques et du Medef.. Il y a des gens qui sont dans la m..., les chômeurs, mais pour le reste, Gattaz devrait arrêter de dire des bêtises... On se demande v...

à écrit le 21/06/2016 à 18:18
Signaler
Les gazouillis de Gattaz sont du même niveau que les jeux de billes de Hollande et les bavardages incessants des membres du gouvernaillement de VallsAyrault

à écrit le 21/06/2016 à 17:28
Signaler
Gattaz petit garçon polymorphe, a bien évidemment consulté les grands groupes industriels et financiers cosmopolites, se foutant comme de sa première chemise des TPI et TPE, et qui se plaignent que leurs affaires ne marchent pas forcement comme ils l...

à écrit le 21/06/2016 à 17:27
Signaler
@BOUJOUR M. GATTAZ très bonne analyse MAIS LA FAUTE QUI ???

à écrit le 21/06/2016 à 17:25
Signaler
"La France va mal", le Medef veut "redonner espoir" aux Français... Est-il raisonnable qu'au 21 siècle quelques-uns décident du sort de tout un peuple... Est-il juste qu'un patron touche 45000 euros/jour ( Renault) et qu'on demande à un retraité q...

le 22/06/2016 à 0:11
Signaler
allez-y : montrez nous !!!!!!!!! creez votre boîte !!!!

à écrit le 21/06/2016 à 16:30
Signaler
Le monde change ? Mais quel monde ? Celui du fric ? Jamais la planète n'aura été aussi dévastée que maintenant.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.