La mobilisation se poursuit contre les "bassines" des Deux-Sèvres

La mobilisation s'est poursuivie dimanche contre le chantier d'une réserve d'eau destinée à l'irrigation agricole à Sainte-Soline après la manifestation d'hier qui a vu des milliers de manifestants bravaient samedi l'interdiction de la préfecture des Deux-Sèvres pour crier leur opposition aux « méga bassines » destinées à l'irrigation agricole.
(Crédits : Reuters)

La mobilisation s'est poursuivie dimanche contre le chantier d'une réserve d'eau destinée à l'irrigation agricole à Sainte-Soline (Deux-Sèvres), avec l'édification de tours de guet et le saccage d'une canalisation, au lendemain d'une manifestation et de violents heurts avec les forces de l'ordre.

« Il reste environ 2.000 personnes sur le site, je rappelle que la manifestation demeure interdite, donc que tout acte visant à tenter à nouveau d'entrer sur le site de la réserve sera à nouveau écarté », a déclaré dans la matinée sur franceinfo la préfète du département, Emmanuelle Dubée.

Lire aussiRetenues d'eau pour l'agriculture : les « bassines » de la colère en 6 questions

Il n'y a pas eu de nouvelle tentative d'intrusion au final, mais, dans l'après-midi, une action de « désobéissance civile » selon les opposants au projet: des militants cagoulés, en bleu de travail et équipés d'une meuleuse, de pelles et de pioches, ont sectionné l'une des canalisations censées alimenter la future réserve, selon eux.

« Nous venons de faire tomber un des six bras de la pieuvre », s'est félicité Julien Le Guet, porte-parole du collectif anti-"bassines", surnom donné à ces retenues par leurs détracteurs.

Un hélicoptère de la gendarmerie a survolé la scène, mais les forces de l'ordre ne sont pas intervenues.

ZAD ou pas ZAD ?

Samedi, plusieurs milliers de personnes (4.000 selon les autorités, 7.000 selon les organisateurs) s'étaient réunies à Sainte-Soline, à l'est de Niort, pour protester. Des heurts violents ont éclaté avec les 1.500 gendarmes mobilisés quand des opposants au projet ont voulu pénétrer sur le chantier, interdit d'accès. Une partie d'entre eux y sont parvenus avant d'être repoussés.

Une soixantaine de gendarmes selon le ministère de l'Intérieur, dont un a été hospitalisé, et une cinquantaine de manifestants selon les organisateurs de la manifestation, dont cinq hospitalisés, ont été blessés dans ces violences attribuées par la préfecture du département à des militants radicaux.

La future réserve destinée à l'irrigation, d'une capacité d'environ 650.000 mètres cubes soit l'équivalent de 260 piscines olympiques, est dénoncée par ses détracteurs comme un "accaparement de l'eau" par l'agro-industrie, doublé d'une aberration écologique à l'heure du réchauffement climatique et des sécheresses à répétition.

Les opposants au projet veulent inscrire leurs actions dans la durée, le terrain privé qu'ils occupent, prêté par un agriculteur, étant disponible jusque mi-mai. "Cela va être notre base pour les prochaines actions contre le chantier s'il venait à redémarrer. ZAD ou pas ZAD, ça va être dans ces termes-là", a assuré Julien Le Guet.

Des tours de guet ont été édifiées dimanche sur le site. « Aujourd'hui, on construit une vigie, une vigie pour ancrer la lutte sur ce terrain, pour être en capacité de voir venir l'ennemi », a renchéri David, paysan boulanger de 43 ans ayant requis l'anonymat, en participant à la construction d'une tour en bois.

Sainte-Soline est la deuxième d'un projet de 16 réserves de substitution élaboré il y a quatre ans par un groupement de 400 agriculteurs pour réduire leurs prélèvements d'eau durant l'été, grâce au pompage des nappes phréatiques superficielles en hiver.

L'accès à ce stockage est conditionné à l'adoption de pratiques plus respectueuses de l'environnement, mais aucun des bénéficiaires de la première retenue ne s'est engagé, pour l'heure, à réduire son usage des pesticides.

(Avec AFP et Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 24
à écrit le 27/11/2022 à 13:13
Signaler
Pour sauver les campagnes il faut aider les villes à se mettre aux normes ! L'eau est recyclable à 100% et à l'infini mais pas en France (0.8%), la seule et unique méthode pour perdre de l'eau douce c'est de la jeter en mer au lieu de la recycler PRO...

à écrit le 31/10/2022 à 15:59
Signaler
verité eclate au grand jour la nature n'est pas radicale alors que ce n'est pas le cas de ceux qui se pretende ecolos eux leur combat n'est pas le respect de la nature mais le totalitarisme la pensee unique et gare a ceux qui ose contredire meme...

à écrit le 31/10/2022 à 15:36
Signaler
Avec ces minorités radicalisées qui voit l’Agriculture en France comme au temps de la monarchie, avec de la petite paysannerie juste capable d’assurer sa subsistance, la France, encore récemment grand Pays agricole, va devoir importer de plus en plu...

à écrit le 31/10/2022 à 8:59
Signaler
c'est le resultat de la vision macroniste alors qu'une question est pose par la droite les mots facho et ennemie sont prononce par le pouvoir mais pour le cas de la vendee le langage est un soutien aux manifestants et rien de plus ces gens ne res...

le 31/10/2022 à 11:31
Signaler
aucune complaisance possible pour les ecolos une preuve que ces gens sont contre la democratie pour seul la dictature est legale imposer leur ideologie contre la liberte de penser chose que l'on retrouve chez m macron quand il designe la droite d...

le 31/10/2022 à 11:42
Signaler
"alors qu'une question est pose par la droite" Heu les chantiers sont pas en question hein, ils sont en train de se faire. La vache vous savez plus quoi dire...

à écrit le 31/10/2022 à 8:57
Signaler
Projet validé par le BRGM,après 4 ans de procédure. Les anti-tout sont de retour,les mêmes à la ZAD de Nantes,les mêmes qui cassaient tout ce qui était possible pendant la crise des gilets jaunes,aujourd’hui les bassines et demain…? La pluspart son...

à écrit le 31/10/2022 à 8:57
Signaler
Depuis Octobre un nouveau variant covid se repends très vite avec symptômes de débilité ...

le 31/10/2022 à 10:01
Signaler
Pas de panique : L'EMA amende sa politique vaccinale contre le Covid. Le 19 octobre, l'agence européenne émet un avis favorable à l'abaissement de l'âge minimal requis pour se voir injecter un vaccin anti-covid.Auparavant autorisées chez les enfan...

le 31/10/2022 à 13:04
Signaler
mme rousseau doit etre demise de sa fonction de député apres la delation sous secret professionnel et maintenant sa nouvelle incartade elle n'a pas sa place a l'assemblé

à écrit le 31/10/2022 à 7:06
Signaler
Staline, qui etait hyperbienveillant deconstruit dans la tolerance car de gauche , t'aurait degage ca en 10mn avec des Spetnazs, je propose donc d'etre hypertolerant avec tous ces bienveillants justes car de gauche, en leur appliquant leurs methodes...

à écrit le 30/10/2022 à 17:37
Signaler
Ne pourrait-on pas éviter une guerre de positions idéologiques sectaires pour lesquelles on ne voit rien ni d'utile ni d'intelligent, entre refus de stocker l'eau de pluie excédentaire et celui de le faire en pompant dangereusement l'eau des nappes...

le 30/10/2022 à 18:17
Signaler
Oui, ce que vous dites est juste. Il faut stocker l'eau des rivières quand elle est debordante et de toute façon irait à la mer mais il faut interdire le pompage de nappes pour remplir des bassines (sauf dans des cas exceptionnels de nappes trop rem...

à écrit le 30/10/2022 à 17:18
Signaler
"un groupement de 400 agriculteurs"... contre l'intérêt de la France, comment avons nous fait pour en arriver là ?

le 31/10/2022 à 11:35
Signaler
“Contre l’intérêt de la France”? Depuis quand le fait de nourrir la population francaise et européenne va à l’encontre de l’intérêt de la France? Restons sérieux.

le 31/10/2022 à 12:18
Signaler
Le maïs ne nourri pas la population française. A moins que tu en manges plusieurs kilos par an ? Bref nous ne sommes pas des poules, enfin pas moi en tout cas. Par contre 16 mégas bassines qui vont gaspiller l'eau en masse c'est la France qui saigne ...

le 31/10/2022 à 14:34
Signaler
Non seulement le mais est consommé en tant que tel mais en plus il est utilisé comme fourrage necessaire à la production de la viande et du lait… Donc mal vous en déplaise le mais nourri belle et bien la population francaise et européenne de manière ...

le 31/10/2022 à 15:01
Signaler
"La consommation française de maïs doux est de moins de 1 kg par an et par habitant, les Américains eux en consomment 11 kg" Source facile à trouve suffit de taper sur ton moteur de recherche préféré. Nous ne sommes ni des poules ni des américains po...

le 31/10/2022 à 15:03
Signaler
N.B: Par ailleurs le bétail aime tout autant l'herbe à savoir lr truc que tous les agriculteurs ont et qui ne leur coute rien et qui n'a pas besoin d'être arrosé. Échec et mat. Vous pouvez manipuler les technocrates qui n'y connaissent rien mais pas ...

le 31/10/2022 à 16:29
Signaler
Vous nous dites donc que la production francaise de maïs doit juste subvenir à la demande nationale, nos voisins n’ont donc cas se débrouiller tout seul. Vraiment? Le replie sur soi n’a jamais été une solution ni pour combattre la faim dans le monde ...

le 01/11/2022 à 10:05
Signaler
"Vous nous dites donc que la production francaise de maïs doit juste subvenir à la demande nationale, nos voisins n’ont donc cas se débrouiller tout seul" Ça y est comme tu es comme à chaque fois dépassé par mes arguments tu vires hors sujet. Par ail...

le 01/11/2022 à 10:06
Signaler
"un fils d’agriculteur qui vous le dit!" Parce que ce serait un argument sans rire ? Bob mais tu sais combien j'en connais d'agriculteurs moi ? J'ai passé mon existence au milieu d'eux ! Pauvre vieux, va pulvériser ton round up hein, il fait beau c'e...

le 01/11/2022 à 17:40
Signaler
Quand on est a court d’argment on en arrive à faire des commentaires desobligeant comme le votre. Mais je vous rassure, vous ne trompez personne car au vu de vos connaissances du monde agricole la dernière ferme que vous avez du voir devait être dans...

à écrit le 30/10/2022 à 17:18
Signaler
Au moins, ils ont su parler du problème, rien de mieux que des actions de ce genre, pour nous faire de la "pédagogie" ! ;-)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.