La situation sociale en Guyane se tend encore

 |   |  658  mots
Les syndicats guyanais ont appelé à la grève générale à compter du 27 mars. Ce mouvement de protestation regroupe pèle-mêle des salariés d'EDF, des collectifs contre l'insécurité, un collectif dénonçant l'insuffisance de l'offre de soins et les retards structurels en matière de santé, ou encore des socio-professionnels et des transporteurs.
Les syndicats guyanais ont appelé à la grève générale à compter du 27 mars. Ce mouvement de protestation regroupe pèle-mêle des salariés d'EDF, des collectifs contre l'insécurité, un collectif dénonçant l'insuffisance de l'offre de soins et les retards structurels en matière de santé, ou encore des socio-professionnels et des transporteurs. (Crédits : Laurent Van de Berg - RTBF)
Les 37 syndicats de l'Union des travailleurs guyanais (UTG) ont voté la grève générale à compter du lundi 27 mars.

Les 37 syndicats réunis au sein de l'Union des travailleurs guyanais (UTG) ont voté ce samedi à l'unanimité la grève générale, à compter de lundi sur ce territoire ultramarin confronté à un mouvement social, a annoncé à l'AFP le secrétaire général de l'UTG, Albert Darnal.

Alors que la Guyane est touchée depuis plusieurs jours par une grogne sociale d'ampleur, cette grève générale a été décidée pour protéger les salariés grévistes dans des secteurs très divers, a précisé Albert Darnal.

Le gouvernement envoie une mission

Cette annonce est intervenue alors qu'une mission interministérielle, dépêchée par le gouvernement et conduite par Jean-François Cordet, conseiller maître à la Cour des comptes et ancien préfet de Guyane, est arrivée ce samedi à Cayenne.

Elle est également composée de plusieurs hauts fonctionnaires connaissant bien la Guyane et issus de différents ministères, dont Michel Yahiel, commissaire général de France Stratégie et ex-conseiller social de François Hollande.

Mais les protestataires refusaient de rencontrer la mission interministérielle, réclamant la venue de ministres des Outre-mer, Ericka Bareigts. Cette dernière a assuré dimanche qu'elle n'avait pas "peur" de se rendre en Guyane, mais remis une éventuelle visite au moment où "les conditions seront réunies".

Un peu plus tôt, à Paris, le Premier ministre Bernard Cazeneuve avait appelé à "l'apaisement" et au dialogue" en Guyane.

"J'appelle à l'apaisement, j'appelle au calme, j'appelle au dialogue parce que rien ne se construit dans le désordre et l'affrontement", a-t-il déclaré en marge d'une visite au Salon du livre, à Paris.

"Nous avons pris des dispositions de manière à ce que le dialogue puisse s'engager en Guyane, que nous puissions prendre des mesures le plus rapidement possible qui doivent être prises", a souligné le chef du gouvernement.

Pas de retrait de la Croix Rouge de Kourou

"La situation est toujours tendue. Nous n'avons plus de barrages sauvages, mais ça reste compliqué", a pour sa part déclaré à l'AFP la ministre des Outre-mer Ericka Bareigts.

Elle a souligné que la mission interministérielle devait notamment examiner les demandes de "court et moyen termes". "Par exemple, nous tenons à souligner qu'il n'y aura pas de retrait de la Croix Rouge du centre médical de Kourou", a-t-elle insisté

Une dizaine de barrages obstruaient depuis jeudi une dizaine de ronds-points stratégiques du littoral guyanais, bloquant notamment l'entrée de Cayenne.

Ce mouvement de protestation regroupe pèle-mêle des salariés d'EDF, des collectifs contre l'insécurité, un collectif dénonçant l'insuffisance de l'offre de soins et les retards structurels en matière de santé, ou encore des socio-professionnels et des transporteurs.

Les tirs de fusées suspendus

Les manifestations et blocages ont notamment conduit Arianespace à ajourner le lancement de la fusée Ariane 5, vitrine économique du territoire.

Le rectorat a décidé de fermer les établissements scolaires jusqu'à nouvel ordre.

Les Etats-Unis ont déconseillé vendredi à leurs ressortissants de se rendre en Guyane en raison de "larges manifestations de part et d'autre" du territoire ultramarin et "le long des routes qui mènent aux pays voisins du Suriname et du Brésil".

Aucun vol civil ne sera assuré lundi

Aucun vol civil de Paris et des Antilles vers Cayenne ne sera assuré lundi, Air France et Air Caraïbes ayant annulé leurs vols en raison de la grève générale annoncée en Guyane, a-t-on appris dimanche auprès des deux compagnies.

Le vol AF852 Paris-Cayenne, qui devait partir dimanche de l'aéroport d'Orly à 10H20 (08H20 GMT), et le même vol lundi à 10H15 (08H15 GMT) ont tous deux été annulés.

"Nous ne pouvons pas assurer ces vols pour des raisons opérationnelles", a expliqué à l'AFP un porte-parole d'Air France, évoquant notamment des problèmes sur place d'approvisionnement des appareils en carburant et des difficultés de circulation au sol.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/04/2017 à 11:36 :
jaime votre article mais jaime aussi clash royal et sa princesse
a écrit le 27/03/2017 à 22:29 :
On constate qu'il n'y a pas eu d'anticipation du gouvernement, car cela couvait déjà depuis longtemps....
Nous en sommes aujourd'hui presque au chaos populaire et rien n'a été fait rapidement pour gérer cette situation explosive!
L'histoire se répète, d'un côté ceux qui nous gouvernent dans leur tour d'ivoire et le peuple qui demande des réponses....et déclenche la révolution.
a écrit le 27/03/2017 à 21:07 :
Les Guyannais qu'on pourrait dire "de souche" sont 50000, il y a environ 250000 habitants dans ce département.
Il n'y a pas photo dans lequel l'état français a laissé ce pays ultramarin à la dérive, c'est pareil à Mayotte, et comme l'incurie de l'état à Mayotte se transfère à l'île de la Réunion en explosant l'insécurité en Guyanne ça part vers les Antilles.
Il y a des cas ou l'expulsion des immigrés dits d'opportunité sociale est une question de survie.
Les locaux ont le droit d'éxister et ne pas être obligés de vivre dans la peur et changer leurs habitudes.
Réponse de le 07/04/2017 à 11:37 :
je t'aime
a écrit le 27/03/2017 à 14:51 :
Notre humanité toute entière doit comprendre qu'il n'y a pas à se croire avoir des complexes de "manques" ou "d'infériorité" mal placés, en des milieux très diversifiés que sont les forêts vierges mondiales, mais tout au contraire de jouer les climato-paysagistes avisés traitant les sols en AGROFORESTERIE rigoureuse TRÈS VARIÉE (sans massacrer la diversité forestière comme actuellement).

Car, L'AMAZONIE est L'exemple à suivre, en l'adaptant sur toute la planète, en paysages avec bordures de TERRASSES CULTIVÉES RETENUS PAR TALUS ARBORES pour les bénéfices siuivants :
- sylviculture deux fois plus rapide et rentable !
- retenue et fabrication d'HUMUS plus de trois fois PLUS RAPIDE qu'en marais (soit 7 cm/ 25 ans) !
- climat local suffisamment humide et réglable pour éviter les sécheresses et arrosages excessifs (ou épuisement des nappes phréatiques) !
- manque d'eau propre ainsi corrigeable en tous coins de la planète !
Alors arrêtons les fausses "recherches n'aboutissant jamais, et de faux débats européens sur les risques de ne plus avoir assez de forêts. Il suffit de s'adapter !

Les jardins d'Eden (aide en ?) de ce type ont universellement et toujours été "La Clef des Champs" partagée de monde en monde ! Il n'y en a pas d'autres, et la technologie invasive n'est qu'un sous-^programme assez bâtard de la perfection inimaginable du Vivant durable et varié !§!
- https://wordpress.com/post/greenjillaroo.wordpress.com/998
a écrit le 27/03/2017 à 8:35 :
"Cette dernière a assuré dimanche qu'elle n'avait pas "peur" de se rendre en Guyane, mais remis une éventuelle visite au moment où "les conditions seront réunies""

Ben si bien sûr qu'ils en ont peur les politiciens ils sont tellement habitués à mentir sans que rien ne leur arrive que là ils ne peuvent être que difficilement tranquilles. "Se faire dessus" est même l'expression la plus adaptée.

Solidarité avec tous les grévistes, quand on voit les trois sélectionnés par l'oligarchie française et européenne pour ces présidentielles on comprends bien qu'il n'y a qu'en protestant que l'on pourra faire entendre de temps en temps raison à nos élus.

Il faut qu'ils aient plus peur pour eux-mêmes qu'avides des valises pleines de billets, entre autres nombreux avantages, distribuées par l’oligarchie. Qu'ils comprennent que leurs malversations et mensonges ne peuvent plus durer.
a écrit le 27/03/2017 à 7:47 :
Il faut peut-être essayer de donner l'indépendance à ces territoires occupés par la France sur les autres continents.
Comme il a dit Macron, c'est un crime contre humanité, encore aujourd'hui en 2017!!!
a écrit le 27/03/2017 à 1:09 :
Bonjour la Tribune. Bon on a bien compris qu'Ariane ne pourrait pas décoller, que des vols d'avion civils étaient annulés et qu'il y avait des barrages et qu'une mission interministérielle est sur place. Maintenant pourrait-on savoir le pourquoi ? Pourquoi ces grèves? Quels ont les problèmes en Guyane? Quels sont les chiffres? Vous parlez vaguement d’insécurité, d’insuffisance de l'offre de soins,etc. Mais nous aimerions en savoir plus.
a écrit le 27/03/2017 à 0:31 :
Pas d'inquiétude , Hollande fera à gros chèque à tout le monde avant de partir.
a écrit le 27/03/2017 à 0:27 :
Quand on sait que tous ses DOM ont voté pour Hollande, ils n'ont qu'a s'en prendre qu'a eux même.
Réponse de le 27/03/2017 à 16:22 :
Et Sarkozy en 2007 (53,08 %) en Guyane.
a écrit le 26/03/2017 à 21:51 :
Il faut d'urgence prendre contact avec le Kazakhstan pour louer la base de Baïkonour pour en faire décoller les fusées Ariane.
a écrit le 26/03/2017 à 20:05 :
Au fait, les autorités préfectorales et ministérielles discutent ouvertement avec des "cagoulés" maintenant ? Les bandits se prennent pour des justiciers et font leur loi, c'est bien ça ?
Réponse de le 27/03/2017 à 21:45 :
Regrettable effectivement qu'ils soient cagoulés, car une partie au moins de leurs revendications doivent être entendues, celles notamment qui concernent la sécurité et l'immigration clandestine.
a écrit le 26/03/2017 à 20:03 :
Ahahah quand je répète que ces politiciens ne règlent pas les problèmes du quotidien... en voila une preuve de plus... A part bien profiter de la manne publique, ils ne font pas grand chose. Comme ils sont déconnectés (un peu trop), ils ne sauront apporter une réponse satisfaisante à part un chèque (comme d'habitude) pour dire à la populace de rentrer chez elle.
Réponse de le 07/04/2017 à 11:38 :
comment sa vive marine le crayon (pen)
a écrit le 26/03/2017 à 19:08 :
la france est le pays ou le pouvoir bouge lorsqu'il y a un mort ou des manifestations je ne suis pas trés renseigné sur la situation en Guyanne, bon il y les flux de brésiliens les chercheurs d'or...le chomage... et l'insécurité ca on peut le savoir mais pas de grands discours dans les médias; souvent le silence idem aux comores...les médias sont presque inexistants sur ces problémes sauf une revolte... et on envoie une mission pour voir.?.. c'est de l'incapacité totale depuis 5 ans....par contre les dépenses de juju la on sait on la voit on la passe à la télé...plus discret sur les dépenses dans le poitou.. de segolene
a écrit le 26/03/2017 à 18:58 :
Aucun" vole" civil ne sera assuré lundi... pas sure ! Bon ...je n'y ai jamais mis les pieds ... délicat de se faire une opinion , tout le monde connaît ce lieu, via les infos pour les fusées ... rien d'autre ! (pardon ... si la légion, bon endroit pour les lacements de fusées ... comme tout bilan il y a un actif et un passif ... bah wai... la note arrive !)
a écrit le 26/03/2017 à 18:33 :
voici le resultat
de la chianli
des gouvernement hollande et fillon
a donne le privilege au minorite en fonction
et ne jamais tenir compte des electeurs
a écrit le 26/03/2017 à 13:18 :
A quand la demondialisation , la décolonisation de la France pour ces territoires aux populations envahissantes qui crachent dans la soupe . Pour tous vive l'indépendance , la liberté , la dignité !!!
a écrit le 26/03/2017 à 11:06 :
le mieux c'est de leur rendre leur liberte
qu'ils se debrouillent tout seuls au lieu de faire la chasse au pognon de paris
ils vont vite finir comme les pays qui les entourent
a écrit le 26/03/2017 à 10:56 :
Il faut donner l'indépendance à ce peuple courageux qui souffre tant sous la République et avec la nationalité française. Il le mérite bien, et nous aussi ! Allez, que TAUBIRA devienne Présidente à vie...
Réponse de le 07/04/2017 à 11:40 :
tu veut faire ton brexit bah bouge
a écrit le 26/03/2017 à 10:30 :
Des salariés d'EDF ! Les privilèges des fonctionnaires sont exorbitants. Ils ont à la fois la totale sécurité de l'emploi et le droit de grève : cela les rend tout-puissants. Il faut donc soit permettre leur licenciement, soit limiter drastiquement leur droit de grève.
Fillon est le seul qui va dans cette direction : pas étonnant qu'il ait ait agressé si violemment par des procureurs (fonctionnaires nommés par le pouvoir en place), et qu'il lutte contre une armée de fonctionnaires (Micron, Dupont-Aignan, Florian Philippot et Asselineau sont des énarques).
Réponse de le 28/03/2017 à 10:52 :
Quoi ! , toi qui est de droite tu n'es pas parti chez Poweo ( devenu une filiale du groupe Direct Energie en Belgique) à la suite de la déréglementation du marché en 2002 (ce que souhaitait ardemment la droite ), pourtant avec un patron de droite comme Charles Beigbeder (secrétaire national de l'UMP) ,tu aurais du être un des premiers.
Réponse de le 28/03/2017 à 22:01 :
Toi qui est "de gôche", tu vas chercher une obscure petite affaire au lieu de répondre à mes arguments solides : c'est que tu n'as pas d'arguments pour défendre tes bureaucrates adorés.
a écrit le 26/03/2017 à 9:43 :
Région naturelle extrême en beauté mais aussi dans toutes ces dimensions. Si on enlève la légion étrangère de Kourou, bien entendu des risques d'instabilités comme en côte d'ivoire sont très probables. Le territoire est aussi cerné par des (pays) ou la loi du plus fort règne, en fait sans loi et la frontière n'existe pas, c'est la forêt équatoriale.
Réponse de le 26/03/2017 à 18:13 :
N'oubliez le Gabon largement soutenu par le gouvernement français dans le même context.
a écrit le 25/03/2017 à 20:49 :
Allez à la caisse les contribuables de métropole ! Vite ces pauvres salariés guyanais surpayés sont dans la misère ! Vite messieurs les politiques sans courage , sortez le chéquier pour ces pauvres guyanais
Réponse de le 27/03/2017 à 2:24 :
Vous parlez beaucoup d'argent sans connaitre le fond du problème. Si vous êtes un citoyen français et que vous payer des impôts, c'est le même cas pour eux qui sont citoyens français et régie par le même gouvernement. Ils me semble que toutes les régions françaises subissent des modifications démographiques et pour cela il faut construire plus des logements, des infrastructures, un réseau routiers n'est-ce pas ? assurer la sécurité d'un pays concerne toutes les régions françaises. Ce n'est pas DU TOUT LE CAS en Guyane...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :