La grève en Guyane coupe les ailes à Ariane 5

 |   |  440  mots
EDF, le CMCK, les transporteurs routiers et même des agriculteurs ont lancé des mouvements de grève au même moment que les salariés de l'entreprise Endel, chargée de transporter le lanceur jusqu'à son pas de tir. Protester au moment du lancement est certainement un moyen de se faire mieux entendre.
EDF, le CMCK, les transporteurs routiers et même des agriculteurs ont lancé des mouvements de grève au même moment que les salariés de l'entreprise Endel, chargée de transporter le lanceur jusqu'à son pas de tir. Protester au moment du lancement est certainement un moyen de se faire mieux entendre. (Crédits : Laurent Van de Berg - RTBF)
Si le mouvement prend de l'ampleur et unit la grogne de plusieurs entreprises, c'est bien celle du transporteur Endel, chargé de déplacer le lanceur sur le pas de tir, empêchant la mise en orbite de deux satellites, SGDC et Koreasat-7.

Ce devait être un moment de joie partagée d'autant que l'événement devait se produire sous les yeux de Jean-Loïc Galle, le Pdg de Thales Alenia Space, de Stéphane Israël, celui d'Arianespace ou encore de Didier Faivre, le directeur du Centre Spatial Guyanais (CSG). Las, de lancement, il n'y aura pas. Et pour le coup, cela rappelle de mauvais souvenirs, celui de 2011, lorsque la grève de Telespazio avait empêché également le lancement. Aujourd'hui, c'est du côté d'Endel, chargé de transporter le lanceur jusqu'à son pas de tir, que ça bloque. Au propre comme au figuré.

La pierre d'achoppement se situe au niveau des conditions salariales, les trois syndicats que sont FO, la CDTG et l'UTG demandant la réouverture des négociations annuelles obligatoires. Clairement, "on parle bien d'augmentation des salaires", dit FO dans France-Guyane. Et d'expliquer que la direction d'Endel souhaite serrer la vis en raison des renégociations avec le CNES.

D'autres grèves déclenchées au même moment

Mais ce mouvement de colère n'est pas le seul à s'être déclenché au même moment. Chez EDF, ce sont les conditions de travail, la politique d'embauche et le manque estimé d'investissements sur le réseau qui a déclenché l'ire des salariés. Au même moment, ce sont ceux du Centre médico-chirurgical de Kourou (CMCK) qui ont cessé le travail, mécontents du projet de cession annoncé par la Croix Rouge (gestionnaire du CMCK) au groupe Rainbow Santé. Or, l'un des soutiens de la première heure de la structure, c'est le CNES-CSG qui a figuré à son conseil d'administration jusqu'en 2004. Autant dire que protester au moment du lancement est aussi un moyen de se faire mieux entendre.

Lancement reporté de 24 heures

Autres mécontents, les transporteurs routiers qui bloquent le Grand Port maritime de Dégrad des Cannes, inquiets de l'arrivée de camions toupies devant servir pour le chantier d'Ariane 6, dévolu à Eiffage et d'un montant de 600 millions d'euros. Une arrivée considérée comme de la concurrence frontale, l'Union des Transporteurs Guyanais ayant demandé au Centre spatial guyanais de ne pas faire venir de camions ayant les mêmes capacités que les leurs. Les agriculteurs, quant à eux, revendiquent notamment le paiement de l'ensemble des mesures du programme de développement rural de Guyane et le versement d'aides en retard...

En attendant, les deux satellites et leur lanceur sont "mis en attente et en conditions de sécurité" dit Arianespace. Le lancement est programmé pour demain jeudi 23 mars. A condition que les négociations avec Endel évoluent positivement...

Laurence Bottero, à Kourou

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/03/2017 à 19:03 :
il était temps que la métropole voit ce qui se passe chez ses enfants les DOM-TOM. on
est plus informer de ce qui se passe a l étranger que dans les DOM
a écrit le 23/03/2017 à 14:39 :
La France a trop longtemps délaissé la Guyane. Taux de criminalité et de viols les plus hauts de métropole et d outre mer, même Marseille fait figure d'apprentie.
Il est temps que la Guyane change et que l'Etat prenne ses responsabilités.
Qu'il prenne des mesures exceptionnelles pour une situation extrême.
A Cayenne on se fait agresser ou tuer a n'importe quelle heure. Dans la rue ou chez soi!
Alors bloquer la fusée c'est symbolique.
Faire perdre des millions a la France en empêchant ce lancer c'est une volonté désespérée d'attirer les médias de France hexagonale. La BBC parle de nous. Pourquoi pas TF1 ? on a peur que le negre se souleve ?
a écrit le 23/03/2017 à 10:36 :
les DOM, ces deuxième territoires perdus de la république après les banlieues dans lesquels sont versés des milliards à fonds perdus depuis des décennies.
a écrit le 23/03/2017 à 7:44 :
EDF en grève pour le manque d investissement ! Ben oui pourquoi pas ... mais dans la métropole aussi . Chez moi les poteaux électriques sont en bois , cercles à cause des lézardes mais c est la norme quoi .... info dans le haut Rhin vallée de s'y amarin...
a écrit le 23/03/2017 à 7:23 :
Les "malheureux" qui travaillent sont forcés d'embêter ceux qui souffrent d'être au chômage, on a bien compris...
a écrit le 23/03/2017 à 7:18 :
si la reforme que m jego avait ete valide et non jete par m fillion
les problèmes majeur des dom tom
serais atenue
mais voila mister fillion. navais pas recu sa prime.
a écrit le 23/03/2017 à 5:48 :
J'te ficherai tout ca a Cayenne, vite fait. Que fait la police ?
Réponse de le 23/03/2017 à 7:54 :
Je pense que la police est aussi en grève.... donc ils ne vont pas se fatiguer...
a écrit le 22/03/2017 à 20:57 :
Des revendications salaires, combien son payer ses brave gents, le SmIC est le minimum en France, donc combien.... Il n'y a t'y pas encore une prise en otage de notre pays par une minorité.... Que fait le gouvernement, la gauche si moralisateur.... Il y a les fonctionnaires d'EDF et le service hospitalier..... Il paraît qu'il y a la bas la plus grande clinique de France, toutes les femmes des indigènes viennent accoucher la bas...Un jours nous devrons nous poser la question de savoir combien cela rapport à notre pays et combien cela lui coûte , il faut savoir qu'ils y a une grande proportion de fonctionnement, et une plus grande quantité de malheureusement qui vive des allocations, car il n'y a pas où peux de de travail .... Il faut dire que tout les projets touristique non pas fonctionné ( ne me demandais pas pourquoi) ,
a écrit le 22/03/2017 à 17:56 :
Encore les syndicats qui vont nous planter notre balance commerciale du mois de mars ?
:>)
Il faut faire appel à Mélenchon, champion de la relance industrielle, des ZEE et de l'Outre-mer
:>)
-
Aussi, en Guyanne, le Port de Degrad est bloqué par des transporteurs locaux qui s’opposent à la livraison de trois camions-toupies destinés à la société Eiffage.
-
Espérons que des accords seront vitre trouvé.
-
Bon alors, nous avons des Leclerc en France, et aux EAU, le voyage depuis la France devrait couter moins cher !
-
Quoi? Si on ne peut plus plaisanter maintenant !
-
Est-ce que les Caïmans Noirs apprécient les délégués syndicaux ?
OK, je décroche.
a écrit le 22/03/2017 à 17:15 :
Vive la France ! On même réussit à contaminer les DOMs.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :