Le climat des affaires au beau fixe, l'industrie au plus haut depuis fin 2007

 |   |  460  mots
Malgré l'amélioration globale du climat des affaires, le climat de l'emploi poursuit son recul, entamé le mois précédent, essentiellement du fait des services hors intérim.
Malgré l'amélioration globale du climat des affaires, le climat de l'emploi poursuit son recul, entamé le mois précédent, "essentiellement du fait des services hors intérim". (Crédits : Charles Platiau)
L'indicateur, calculé à partir des réponses des chefs d'entreprises des principaux secteurs d'activité, s'est établi à 109 contre 108 en juillet, bien au-dessus de la moyenne de long terme. Depuis le début 2017, l'indice a gagné cinq points.

L'embellie se poursuit. Le climat des affaires s'est amélioré en août pour le quatrième mois consécutif, atteignant un niveau sans précédent depuis avril 2011 et restant largement au-dessus de sa moyenne de long terme, selon les données publiées jeudi par l'Insee.

L'indicateur, calculé à partir des réponses des chefs d'entreprises des principaux secteurs d'activité, s'est établi à 109 contre 108 en juillet, bien au-dessus de la moyenne de long terme, comme le note l'institut national des statistiques dans un communiqué. Depuis le début 2017, l'indice a gagné cinq points.

Repli dans le commerce au détail et le bâtiment

Alors que l'industrie et les services ont connu une nette amélioration du climat des affaires, une dégradation est survenue dans le bâtiment et surtout dans le commerce de détail. Par secteurs, l'indicateur de l'industrie manufacturière s'est établi à 111, après un chiffre de juillet révisé en baisse d'un point à 108. Il progresse donc de trois points, alors que les économistes interrogés par Reuters l'attendaient en recul d'un point, pour atteindre son plus haut niveau depuis décembre 2007.

Le climat s'améliore aussi dans les services, avec un gain de deux points à 106 points. En revanche, il baisse franchement dans le commerce de détail, avec un recul de quatre points à 108 points, même s'il reste "encore nettement au-dessus de sa moyenne de long terme". L'indice accuse un léger repli dans le bâtiment, reculant d'un point à 104 points.

Recul du climat de l'emploi mais conjoncture favorable

Malgré l'amélioration globale du climat des affaires, le climat de l'emploi poursuit son recul, entamé le mois précédent, "essentiellement du fait des services hors intérim". Le nouvel indicateur de l'Insee du climat de l'emploi, inauguré en avril, s'inscrit ainsi en repli de deux points à 105. L'indicateur revient à son niveau de février, mais restant "nettement supérieur à sa moyenne", comme le souligne l'Insee.

L'indicateur de retournement pour l'ensemble de l'économie reste par ailleurs dans la zone indiquant un climat conjoncturel favorable, souligne l'Insee.

Publiés hier, les résultats préliminaires de l'enquête mensuelle d'IHS Markit auprès des directeurs d'achats ont fait état d'une croissance stable de l'activité dans le secteur privé en août. En hausse pour le 14e mois consécutif, l'indice PMI flash composite, qui associe des éléments de l'indice des services et de celui du secteur manufacturier, s'est maintenu à 55,6 comme en juillet.  Le fait que cet indicateur se maintienne en août franchement au-dessus du seuil de 50,0 qui distingue croissance et contraction de l'activité - et ce pour le quatorzième mois consécutif - est de bon augure pour la performance de l'économie française au troisième trimestre.

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/08/2017 à 10:04 :
C'est sur que si vous demandez a l'homme a l'écharpe rouge il vous dira que les affaires sont au mieux, charlot....
Réponse de le 24/08/2017 à 11:58 :
Au lieu de vous lamenter sur les forums, que faites-vous concrètement pour améliorer votre sort ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :