France : le climat des affaires à un niveau record depuis 2011

 |   |  264  mots
L'indicateur de retournement pour l'ensemble de l'économie reste dans la zone indiquant un climat conjoncturel favorable, souligne l'Insee.
L'indicateur de retournement pour l'ensemble de l'économie reste dans la zone indiquant un climat conjoncturel favorable, souligne l'Insee. (Crédits : Reuters)
L'enquête mensuelle relève un climat conjoncturel favorable qui profite à tous les secteurs de l'économie française.

Le climat des affaires continue de s'améliorer en France au mois de juillet, une évolution qui gagne l'ensemble des secteurs, selon les données publiées mardi par l'Insee. L'embellie se poursuit, alors que l'institut de la statistique avait déjà relevé un niveau record au mois de juin.

L'indicateur global du climat des affaires, calculé à partir des réponses des chefs d'entreprise interrogés dans le cadre de cette enquête mensuelle, progresse d'un point à 108, un plus haut depuis juin 2011 et huit points au-dessus de sa moyenne de long terme, qui s'établit à 100. La marque du mois de juin a dans le même temps été revue en hausse d'un point, à 107.

Un climat conjoncturel favorable

Par secteur, l'indicateur de l'industrie manufacturière est stable à 109 mais sa marque de juin a également été relevée d'un point. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient qu'il se maintienne à 108.

Celui des services progresse d'un point à 104, un plus haut depuis juin 2011, et l'indicateur du bâtiment gagne lui aussi un point à 105, atteignant un meilleur niveau depuis septembre 2008 alors que sa marque de juin a été révisée en hausse d'un point.

L'indicateur du commerce de détail a quant à lui encore gagné un point, à 108, et celui du commerce de gros, publié tous les deux mois, bondit de quatre points, à 109.

L'indicateur de retournement pour l'ensemble de l'économie reste dans la zone indiquant un climat conjoncturel favorable, souligne l'Insee. Le nouvel indicateur de l'Insee du climat de l'emploi, inauguré en avril, perd en revanche deux points, à 107, retrouvant son niveau du mois de mai.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/07/2017 à 2:12 :
Les commentateurs qui s'acharnaient sur Hollande et Macron comme des malades constamment négatifs et partisans sont pris à contre pied, les résultats arrivent !
a écrit le 25/07/2017 à 17:51 :
Et tout ceci sans aucune réforme : on pensait qu'il fallait absolument faire des réformes ?
a écrit le 25/07/2017 à 17:27 :
Et ça devrait continuer de s'accentuer à long terme:"L’inquiétant recul du quotient intellectuel" https://www.lesechos.fr/idees-debats/sciences-prospective/0211738901390-linquietant-recul-du-quotient-intellectuel-2060740.php
a écrit le 25/07/2017 à 14:49 :
Les affaires sont florissantes c'est vrai, l'affaire fillon, l'affaire leotard que jamais, l'affaire areva, les affaires et leurs affres continus.
C'est pour renflouer les énormes cagades de l'esturgeon pardon l'overgeon que vous allez faire les poches des francais ? Il va en manquer => continuez
a écrit le 25/07/2017 à 12:52 :
Cet article est flou, l'embellie sur tous les secteurs ? Est ce cela qui explique l'explosion du chômage de 2011 à 2017 ? L'article est incomplet et orienté, c'est décevant de la part de tribune économique, écrire un article c'est le justifier, le prouver, argumenter avec des faits précis, des études publiées dans des journaux officiels, bref vous voulez quand même qu'on vous prend au sérieux avec une qualité d'article au "ras des pâquerettes"??
Réponse de le 25/07/2017 à 14:03 :
c'est vrai que toi, c'est ton truc de ne pas baratiner, d'étayer tes affirmations.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :