Le climat des affaires s'est légèrement dégradé en juin mais reste à un bon niveau

Cet indicateur, obtenu à partir d'une enquête auprès de chefs d'entreprises, a perdu 2 points par rapport à mai, s'établissant à 104 points, selon l'Insee.

3 mn

L'Institut national de la statistique et des études économiques publiait, ce jeudi, son enquête mensuelle sur le climat des affaires en France.
L'Institut national de la statistique et des études économiques publiait, ce jeudi, son enquête mensuelle sur le climat des affaires en France. (Crédits : STEPHANE MAHE)

Le climat des affaires s'est légèrement dégradé en juin, selon l'Insee. Cet indicateur, qui synthétise le climat des affaires, est obtenu à partir d'une enquête auprès de chefs d'entreprise. Il a perdu 2 points par rapport à mai, s'établissant à 104 points. En mars, il était de 107 et s'était stabilisé à 106 en avril et mai. Toutefois, cet indicateur reste quand même au-dessus de sa moyenne de long terme qui est de 100, a détaillé jeudi l'Institut national de la statistique et des études économiques dans son enquête mensuelle.

Au moment où l'inflation atteint en France des niveaux plus vu depuis les années 1980, freinant la consommation des ménages, deux secteurs font plutôt grise mine : le secteur du commerce de détail et les services. Le commerce de détail perd ainsi 3 points et connaît une « dégradation des perspectives d'emploi et d'activité ». Alors que les soldes d'été ont démarré pour trois semaines, les commerçants espèrent que les consommateurs, qui ont perdu en pouvoir d'achat, seront néanmoins au rendez-vous, en quête de bonnes affaires.

Lire aussi 5 mnInflation galopante, moral et pouvoir d'achat en berne... les soldes d'été démarrent pour trois semaines dans un contexte incertain

Autre secteur qui voit son climat se dégrader : les services perdent 1 point. Les chefs d'entreprise, là encore, sont également un peu moins optimistes sur leurs perspectives d'activité, détaille l'Insee.

Le climat des affaires dans l'industrie dépasse les attentes en juin

À l'inverse, le climat des affaires progresse un peu dans le bâtiment (+1 point), reflétant toutefois surtout une opinion plus favorable sur leur activité passée qu'un plus grand optimisme pour l'avenir.

L'industrie, qui connaît de meilleures perspectives en matière de production, est aussi plutôt optimiste. Le climat des affaires dans ce secteur s'est légèrement amélioré​​​​​​​​​​ en juin, selon l'enquête mensuelle de conjoncture publiée jeudi​ par l'Insee. L'indicateur du climat des affaires dans le secteur est ressorti à 108,0​ en juin, en hausse par rapport au chiffre de mai à 106,0. Il est même mieux qu'anticipé. Les analystes interrogés par Reuters tablaient sur un indicateur à 105,0 en juin.

Le climat général de l'emploi se dégrade

Parallèlement, le climat général de l'emploi s'est dégradé en juin pour le troisième mois consécutif, particulièrement dans les services, les agences d'intérim et le commerce de détail, même s'il reste supérieur à sa moyenne de long terme, note l'Insee.

 (Avec AFP et Reuters)

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.