Le Conseil économique et social rebaptisé Forum de la République

 |   |  166  mots
La rotonde du Palais d'Iéna qui héberge le Conseil économique, social et environnemental à Paris.
La rotonde du Palais d'Iéna qui héberge le Conseil économique, social et environnemental à Paris. (Crédits : CESE)
Les députés ont voté vendredi soir le changement de nom du Conseil économique, social et environnemental (Cese) dont la réforme doit en faire "un espace de dialogue."

Ce sera finalement le "forum de la République" : les députés se sont prononcés vendredi soir en commission des lois pour changer le nom du Conseil économique, social et environnemental (Cese), dans le cadre d'une réforme qui doit transformer cette institution en "un espace de dialogue". Le nom initialement prévu était la "chambre de la société civile", qui risquait de prêter à confusion avec les deux chambres parlementaires. Emmanuel Macron avait parlé de la "Chambre du futur".

Le Conseil économique, social et environnemental doit voir le nombre de membres réduit de 233 à 155. Une loi organique doit définir son fonctionnement.

"Le Cese est aujourd'hui une institution qui n'a pas trouvé sa place dans notre République et qu'il faut profondément réformer", a plaidé la rapporteure Yaël Braun-Pivet (La République en marche).

Erwan Balanant (MoDem) a déclaré qu'il espérait que ce forum serait "un pivot" pour "redonner son blason à la démocratie participative".

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/07/2018 à 7:45 :
Exemple parfait de l'agence qui ne sert à rien du tout et qui sert à caser
les copains.
Le tout pour un coup exorbitant.
Le résultat : rapports jamais exploités.
Le courage politique consisterait à dissoudre toutes ces agences inutiles.
2300 000 000 000 euros
C'est la dette de la France !
a écrit le 04/07/2018 à 1:57 :
A Supprimer. Palais d'Iena bla-bla pour 233 incompétents-inutiles-couteux copains/copines. Meme pas supprimé : changement de nom !!!!! déjà des centaines de conseils, agences, hauts conseils inutiles. Une agence de l'orthographe spécialement créée en 2016, pour l'ex-patron de la CGT, Le Paon, une planque en or sans plafond de dépenses pour le P.S, J.P Huchon, pour s'etre effacé au profit de Bartolone, des centaines de Planqués au Conseil d'Etat, payés très cher à ne rien faire…..etc...Généraux en surnombre.. L INDIGNITE AU SOMMET.
a écrit le 02/07/2018 à 16:29 :
Le gouvernement pourrait très utilement fermer cette agence inutile qui coûte très
cher pour un bénéfice nul.
L'argent économisé pourrait être transféré aux urgences des hopitaux.
Le bon sens répond à quasiment toutes les problématiques.
a écrit le 02/07/2018 à 10:52 :
"cette institution en "un espace de dialogue"

de sourd.
a écrit le 01/07/2018 à 15:08 :
"Chambre du futur" dites-vous, monsieur le Président ? Vous avez parfaitement raison.
En effet avec tous les rejetés de la politique, ou en retraite des syndicats, placés là
en coma stationnaire, mais néanmoins bien payés avec l'argent de ceux qui se lèvent tout les matins pour aller gagner une misère, et sans même la moindre obligation de fréquenter le magnifique bâtiment de la place Jéna, il est sûr que le futur on l'entrevoit
très clairement... Bien à vous.
a écrit le 01/07/2018 à 9:29 :
le mieux eût été de liquider cette inutile danseuse de la république.
a écrit le 01/07/2018 à 9:13 :
Forum de la République ou forum de mon c.. Ce truc inutile continuera à couter plus de 200 millions d'euros par an aux contribuables. Un nouvel exemple de la novlangue pratiquée en permanence par Macron et sa cour.
a écrit le 01/07/2018 à 9:11 :
Ils peuvent pas le fermer ce serait plus simple ! Il est désuet et ne sert plus à rien sauf satisfaire des intérêts particuliers .
Mais bon , je commence à croire qu’il se chiracquise....
a écrit le 01/07/2018 à 8:58 :
il fallait tout simplement ma supprimer ou supprimer le senat
a écrit le 01/07/2018 à 8:32 :
Qu'on change le nom ou pas, il ne sert à rien sinon à recaser des copains ou des "Georgette L....."
Cordialement
a écrit le 01/07/2018 à 8:17 :
Encore 155 politiques grassement payé à ne rien faire. Il fallait complètement supprimer cette institution .
a écrit le 01/07/2018 à 7:53 :
Changement de nom stupide. Et quoi sert ce machin très coûteux, à part recaser les copains des gouvernements en place ?
a écrit le 01/07/2018 à 7:40 :
Il y a mieux à faire que de changer les noms, un travail de deputė ?
a écrit le 01/07/2018 à 1:09 :
un forum ? c’est annuel
pour «  relancer le dialogue social »
une fois «  par an » ? ( pas top)

Quel drôle de «  nom » pour un conseil économique social et environnemental

pourquoi pas «  regroupement national d’innovation social de France »

abrégé : RNISF...

a écrit le 01/07/2018 à 1:03 :
Avec macron tout changes sauf la misère forum économique
a écrit le 30/06/2018 à 23:42 :
Notre Parlement (mais l'est-il vraiment?) se serait honoré en refusant de s'associer à cette pantalonnade; l'aimable organisme requalifié sert à reclasser généreusement des membres de notre ploutopoliticocratie, d'après ce que j'en ai entendu dire; remercions notre Président-Bien-Aimé-Que-Le-Diable-Conserve pour cette sublime réforme qui restera autant dans l'histoire glorieuse de notre République que la baignoire de Brégançon et le service de Sèvres. Ah! Les diamants de Bokassa!...
a écrit le 30/06/2018 à 20:11 :
Est-ce que le changement de nom va avec le changement de statut? Un forum est agit par des bénévoles! Y aurait-il en vue une économie pour le République?
a écrit le 30/06/2018 à 19:53 :
Encore une reforme LREM qui cache sous un vocable fumeux et un argumentaire débile que le seul but c'est de rogner sur les dépenses publiques.

Partant d'un constat partagé par la plupart des dirigeants de tous bord, soit on réforme le mode de nomination des membres pour assurer leur diversité et leur indépendance, soit on le supprime.

Changer le nom est une pure opération de com et le réduire à un salon où l'on cause n'a aucun intérêt sauf si c'est pour recaser les futurs parlementaires LREM que les électeurs vont dégager dès qu'ils le pourront.

Le problème du CESE c'est qu'il fait double emploi avec le sénat et le parlement et que ces 3 instances n'ont pas su (voulu?) travailler ensemble pour l'élaboration des lois, ce qui a créé un gâchis de temps et de compétences.

Et puis avec Macron qui a la science infuse et l'infaillibilité pontificale, à quoi peut donc encore servir une instance purement consultative?
a écrit le 30/06/2018 à 19:49 :
Une reforme d'un bien beau gabarit. Si avec ça on ne redresse pas la france, c'est vraiment a désespérer.
Maintenant que la commission a tranché, espérons que ces ringards de l'opposition ne fassent pas obstruction avec trop d'amendements a cette grande avancée sociétale attendue par les français

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :