Le discours de Macron à Versailles, un exercice démocratique pour les uns, narcissique pour les autres

Emmanuel Macron s'adressera lundi devant les députés et les sénateurs pour la deuxième fois depuis le début de son mandat afin de "défendre son action depuis son élection" et donner "une vision, une visibilité" aux parlementaires. Une démarche critiquée par l'opposition.
(Crédits : POOL New)

Emmanuel Macron s'adressera lundi devant les députés et les sénateurs pour la deuxième fois depuis le début de son mandat afin de "défendre son action depuis son élection" et donner "une vision, une visibilité" aux parlementaires. Il avait promis lors de la campagne présidentielle de renouveler l'exercice tous les ans. Le discours du chef de l'Etat a alimenté dimanche les critiques de l'opposition qui voit-là un exercice "narcissique" et "monarchique" de la part du chef de l'Etat, tandis que dans les rangs de la majorité on défend un exercice démocratique qui donne le cap de l'année qui vient.

"C'est tous les ans que nous sommes convoqués à venir admirer sa splendeur, Macron 1er, qui nous fait un discours. (...) Comme tout le reste du décor de Versailles, c'est du carton-pâte, c'est du faux marbre et là, ça va être de la fausse solennité", a déclaré le chef de file de La France insoumise (LFI), Jean-Luc Mélenchon au Grand rendez-vous CNews, Europe 1, Les Echos.

Pour le député Les Républicains (LR) Christian Jacob, la réunion du Congrès, instituée par la réforme constitutionnelle de 2008 voulue par Nicolas Sarkozy, "c'est utile, lorsqu'on y vient pour quelque chose". "Demain (...) ça va être: 'ma vie, mon oeuvre'", a-t-il dit au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI.

"Ce président est très autocentré sur lui-même", ajoute-t-il. "Il y a une certaine forme de pulsion narcissique à certains moments".

Le secrétaire général de Force ouvrière, Pascal Pavageau, se questionne lui aussi sur l'intérêt de tenir un Congrès tous les ans.

"De surcroît, à Versailles, ça donne des signaux qui sont peut-être un peu monarchiques, et de ce point de vue ne sont pas forcément opportuns dans une République", a-t-il dit sur BFM TV. Les députés de La France insoumise ont décidé de boycotter le Congrès et appellent à participer à une "manifestation en ligne" lundi.

Certains députés LR, comme Pierre Cordier et Julien Dive, ont fait savoir qu'ils n'assisteraient pas à cette "mascarade", dont ils ont aussi dénoncé le coût dans un communiqué.

Wauquiez hostile au boycott

Ce n'est toutefois pas la position du président du groupe, Laurent Wauquiez, qui s'est dit hostile jeudi à un boycott par respect des institutions.

Christian Jacob a précisé qu'il se rendrait au Congrès, mais pas au déjeuner organisé par le chef de l'Etat avant le discours, estimant que ce serait un "semblant de convivialité".

"Un exercice démocratique sain et nécessaire"

Pour la députée La République en marche (LaRem), Aurore Bergé, il s'agit de "postures". "La mise en scène, elle est vis-à-vis, justement, de ceux qui font grand bruit du fait qu'ils ne veulent pas venir", a-t-elle dit au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. "Que le président vienne rendre compte de l'action qui a été la sienne et redonne le cap pour l'année qui vient, (...) je trouve que c'est un exercice démocratique qui est sain et qui est nécessaire".

Le président de l'Assemblée nationale, François de Rugy, estime également qu'il est "important de faire des bilans".

"Face à la dictature de l'immédiateté, le risque est de perdre le sens général des réformes engagées alors que l'action politique s'inscrit dans le temps long", a-t-il dit dans une interview de Dimanche Ouest-France.

Il précise que le président de la République n'annoncera pas "un catalogue de mesures" mais "précisera le sens de son action".

(Avec Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 27
à écrit le 09/07/2018 à 17:19
Signaler
En quoi la répétition des décisions de Bruxelles est elle un acte démocratique?

à écrit le 09/07/2018 à 17:18
Signaler
En quoi la répétition des décisions de Bruxelles est elle un acte démocratique?

à écrit le 09/07/2018 à 13:55
Signaler
Il faut bien qu'il s'amuse le petit on ne le laisse rien faire il est totalement téléguidé, normal qu'on le laisse jouer avec les français. Il faut bien qu'il se prenne pour le président, c'est la dernière branche à laquelle il peut se raccrocher...

à écrit le 09/07/2018 à 12:30
Signaler
Il faut éxécuter le programme pour lequel on est élu, c'est honnête même si ce n'est pas bon pour durer. Certes l'Europe avec la ré élection de Mme Merkel très affaiblie patine plus que jamais et notre Président pourra difficilement avancer sur ce ...

le 09/07/2018 à 12:58
Signaler
V' ot président n' a pas été élu pour casser les services publics, la sncf, achever la désindustrialisation du pays en appliquant l' article 63 du TFUE par la grâce de l' UE et vendre les bijoux de famille ou alors il f...

à écrit le 09/07/2018 à 11:40
Signaler
avec l'aide de EY , sûr que Macron finira par convaincre la France d'en bas et du milieu que ça va aller mieux . c'est quand même une boîte qui a de sacrées références : Lhemann Brothers , Panama Papers , non?

à écrit le 09/07/2018 à 8:32
Signaler
hé oui le pays se cabre ! attention a la ruade ! les chomeurs doivent ils se prendre en main ?insécurité et perte de confiance

le 09/07/2018 à 10:25
Signaler
C'est fatigant cet état d'esprit français, constamment négatif, destructif... Vous n'avez pas autre chose dans la tête, ou autre chose à faire dans la vie ?? Prenez-vous en charge !!

à écrit le 09/07/2018 à 7:26
Signaler
Quand on fait des réformes,il est normal qu'on soit impopulaire.Le président doit mieux expliquer aux français une politique économique qu'ils ne comprennent pas vu leur niveau en économie.....Dans deux ans,les réformes auront produit leurs effets bé...

le 09/07/2018 à 8:12
Signaler
@Jessifer 09/07/2018 7:26 Ce ne sont pas des réformes ce sont des "réformettes"" (code du travail, sncf, suppression de la taxe d'habitation qui sera financé par une augmentation d'un autre impôt selon le principe des vases communicants, -5€/mois su...

le 09/07/2018 à 9:13
Signaler
@Bernardino les ..réformes sont en réalité les GOPE bruxelloises ou feuille de route que chaque président est tenu de signer une fois l' an, les voici décodées. C’est dans la plus grande discrétion que les « Grandes Orientations d...

le 10/07/2018 à 9:05
Signaler
@Bartabas 09/07/2018 9:13 Si la Commission Européenne avait du pouvoir, cela se saurait et cela ferait longtemps que de nombreux pays (dont la France et même l'Allemagne avec son excédent commercial gigantesque) auraient été sanctionnés. Quand on n...

à écrit le 09/07/2018 à 7:12
Signaler
Alors on la fait la baisse de la dépense publique, Monsieur le président, ne comptons pas trop sur la croissanc pour nous sauver

le 09/07/2018 à 10:11
Signaler
Tu vas être content : C'est une véritable cure d'amincissement qui se prépare dans l'administration fiscale. Selon Les Echos ce lundi, jusqu'à 20.000 postes pourraient être supprimés sur le quinquennat dans le cadre d'une réorganisation de ce serv...

à écrit le 09/07/2018 à 6:39
Signaler
Miroir oh mon beau miroir, dis mois qui est le plus beau ?

à écrit le 08/07/2018 à 23:21
Signaler
Nous aimerions entendre un discours sur l'état de la France. Nous allons entendre un discours sur le pouvoir dans tous ses états. L'endoctrinement du corps législatif par le chef de l'exécutif n'est pas n'est pas vraiment un acte démocratique.

le 09/07/2018 à 10:32
Signaler
@boule : il n'empêche, un RV annuel avec le Congrès n'a rien d'anti-démocratique, sinon pour les obsédés du "contre tout"...Tous les grands Etats le pratiquent : USA, RFA, UK... et l'UE également, Et ils ne sont pas démocratiques ? Il est plus que no...

le 09/07/2018 à 13:08
Signaler
sauf que la possibilité pour le président d'intervenir devant le congrès est une invention récente qui a 10 ans et on ne vivait pas en dictature auparavant. Cet "outil" a été ajouté à la réforme constitutionnelle de 2008 pour faire plaisir à sarko...

à écrit le 08/07/2018 à 22:46
Signaler
Il va défendre les réformes en novlangue bruxelloise, la feuille de route de Bruxelles ou GOPE .. Un bel article du général Henri Roure.. "L’opération était tellement bien montée que le nouveau président a été élu alors que l’immense...

à écrit le 08/07/2018 à 22:29
Signaler
Le président des très riches le président des 1% Il nous faudra bien agir un jour sinon nous sommes condamné

à écrit le 08/07/2018 à 21:43
Signaler
Malgré mon vote pour le Président je trouve au fur et à mesure du temps qu'effectivement il se comporte en monarque. Lors de journaux télévisés j'ai été frappé par cette mascarade son entrée à Versailles encadré par la Garde Républicaine j'ai immédia...

à écrit le 08/07/2018 à 20:09
Signaler
Mélenchon jamais pour rien et toujours contre tout.

à écrit le 08/07/2018 à 20:00
Signaler
Une fois aux manettes....ce n'est pas si simple comme un coup de baguette magique ! Aujourd'hui tout est bon à la critique surtout lorsque que l'on veut impulser un changement que tout le monde réclame, et qu'ensuite cela dérange . Rappelez vous "...

le 08/07/2018 à 22:38
Signaler
A non mais yen a marre de ces fameuses réformes ! Quelles réformes ? Presque personne ne le sait c'est du délire généralisé. Il réforme il faut réformer mais qui sait comment cela doit être réformé? Le lavage de cerveaux est permanent et général. ...

à écrit le 08/07/2018 à 19:05
Signaler
l'Ⓔnarchie a triomphé sans peril, elle vaincra sans gloire ou ne vaincra même pas. Qu'attendre de ce discours, un resumé des episodes precedents, des élucubrations sur sa relation avec merkel (qui pourrait être sa mère), une leçon sur les shampoings ...

à écrit le 08/07/2018 à 19:02
Signaler
300 000 € pour "préciser le sens de son action" aux sénateurs et aux députés, ça fait cher alors qu'il nous fait payer des chargés de com spécifiques pour le parlement et le gouvernement. L'année dernière son discours a été tellement long et absco...

à écrit le 08/07/2018 à 18:31
Signaler
Les uns et les autres ont raison : ce sera du narcissisme démocratique .

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.