Le "grand plan numérique" pour l'école doté d'un milliard d'euros sur trois ans

 |   |  368  mots
L'État mettra aussi tous ses moyens pour former les enseignants, a promis le chef de l'Etat en septembre.
"L'État mettra aussi tous ses moyens pour former les enseignants", a promis le chef de l'Etat en septembre. (Crédits : © POOL New / Reuters)
Un tiers de ce financement proviendra du programme d'investissement d'avenir et l'État prendra le reste à sa charge, a annoncé jeudi le président de la République François Hollande.

La mise en œuvre du plan commence "dès aujourd'hui". François Hollande a annoncé jeudi 7 mai qu'"un milliard d'euros sur trois ans" seront consacrés à un vaste plan pour le numérique à l'école.

"Le tiers proviendra du programme d'investissements d'avenir" et "le reste, 650 millions, seront à la charge de l'État pour la formation des personnels, pour le développement des ressources pédagodiques et pour le financement des ordinateurs ou des tablettes", a détaillé le chef de l'État en clôture d'une rencontre sur ce thème.

Voici les principaux points de ce "grand plan numérique", comme l'avait présenté le président de la République début septembre.

  • "Assurer l'arrivée du très haut débit" à l'école

Au mois de juillet, l'ancien ministre de l'Education national Benoit Hamon, depuis remplacé par Najat Vallaud-Belkacem, avait indiqué que plus d'un tiers des 54.000 écoles de France n'étaient pas reliées à Internet haut débit.

Outre le haut débit, lgouvernement veut équiper 70% des écoliers et collégiens d'ici 2020.

  • Aider les éditeurs à numériser les contenus

Parmi les mesures annoncées par François Hollande, l'une d'elles consistera à faire en sorte "que les éditeurs de livres puissent (...) mettre les contenus sous forme numérique de manière à ce que chacun puisse y accéder". Aucune indication de méthode, ni les montants alloués à cette mesures n'ont pour l'instant été indiqués.

Des expérimentations ont déjà eu lieu, entre 2009 et 2014. Des "manuels" numériques, enrichis  ont été mis à la disposition d'élèves dans 12 académies auprès d'élèves de 6e et 5e d'abord puis de 4e et 3e ensuite dans les matières suivantes: histoire-géographie, langues vivantes, SVT (sciences de la vie et de la terre) et mathématiques.

  • "Former les enseignants"

"L'État mettra aussi tous ses moyens pour former les enseignants", a promis le chef de l'Etat. Des programmes existent déjà: un certificat spécifique appelé certificat informatique et internet de niveau 2 "enseignant" est attribué dans le cadre du master. Ensuite, les enseignants déjà en poste peuvent disposer de programmes de formation dans le cadre d'un dispositif appelé "pairform@nce".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/05/2015 à 21:00 :
La ministre parle de l'application dragonbox comme exemple d'outil pour apprendre avec le numérique. Le créateur (français) de cette application parle de l'école française : “You know what? This is a f—— prison,” he said. “Your brain is dead when you’re in prison. You don’t want to be there.”
Pour ceux que ça intéresse l'adresse de l'article: http://hechingerreport.org/video-games-that-work-better-than-school/
J'imagine que la ministre n'était pas au courant quand elle a choisi cette application au demeurant très bonne pour s'amuser et accessoirement découvrir l'algèbre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :