Le moral des Français se dégrade, la croissance devrait en pâtir

Le moral des ménages a de nouveau fléchi en France au mois de juillet après avoir connu un redressement en juin suite au déconfinement, a rapporté ce mercredi l'Insee. Craignant pour l'avenir, les Français sont plus nombreux à considérer qu'il est opportun d'épargner, a relevé l'Institut national des statistiques, alors que leur confiance est nécessaire pour relancer la consommation.
Grégoire Normand

4 mn

L'apparition de nouvelles zones de contamination en France et les craintes d'une seconde vague sur le territoire assombrissent un peu plus l'horizon économique et social.
L'apparition de nouvelles zones de contamination en France et les craintes d'une seconde vague sur le territoire assombrissent un peu plus l'horizon économique et social. (Crédits : CAITLIN OCHS)

La confiance des Français se dégrade à nouveau. Selon la dernière enquête de conjoncture de l'Insee publiée ce mercredi 29 juillet, l'indicateur synthétique qui mesure la confiance des Français perd deux points entre juin et juillet passant de 94 à 96. Après avoir connu un frémissement entre mai et juin, cette nouvelle inflexion est de mauvaise augure pour l'économie tricolore. L'apparition de nouvelles zones de contamination en France et les craintes d'une seconde vague sur le territoire assombrissent un peu plus l'horizon économique et social. La vitesse de la reprise va dépendre en grande partie de l'évolution sanitaire dans les prochaines semaines et des avancées de la recherche pour trouver un vaccin. Si les conditions épidémiologiques se détériorent durant le reste de l'été, la récession qui frappe déjà de plein fouet certains secteurs risque de se prolonger à la rentrée.

Lire aussi : La BCE prévoit une profonde récession et "une incertitude exceptionnelle" (Ch. Lagarde)

Les Français envisagent d'épargner fortement

La pandémie qui a paralysé pendant plusieurs mois des pans entiers de l'économie tricolore a provoqué une chute brutale et rapide de la confiance des ménages français. Beaucoup de foyers, confinés pendant huit semaines, ont considérablement accru leur épargne en raison notamment de l'impossibilité d'aller consommer des biens durables et importants et par la multiplication des craintes (chômage, santé...).

Ce phénomène devrait se prolonger dans le temps. En effet, la proportion des ménages estimant que c'est une période favorable pour épargner a augmenté fortement passant de 14 points à 23 points entre juin et juillet. Cette part augmente pour le troisième mois consécutif.

Les économistes de la Banque de France estiment que le taux d'épargne des Français pourrait être proche de 20% au premier trimestre et atteindre un pic de l'ordre de 30% au second trimestre contre environ 15% environ en moyenne en 2019. Au total, les statisticiens de la banque centrale projettent que l'épargne des ménages serait supérieure de 100 milliards d'euros à leur estimation antérieure à la crise pour l'année 2020.

Lire aussi : L'épargne, un moteur aussi puissant qu'incertain pour la reprise en Europe

Les Français redoutent une baisse du niveau de vie

La récession entraînée par la pandémie a alimenté les craintes chez de nombreux ménages français. Si les mesures d'activité partielle, les nombreux prêts garantis par l'État (PGE) et les fonds d'indemnisation pour les indépendants ont permis dans un premier temps de limiter la casse économique et sociale, la levée progressive des mesures de confinement, le durcissement des règles d'activité partielle, le maintien de certaines frontières et la limitation des déplacements pour certains touristes étrangers (États-Unis...) ont déjà provoqué de multiples licenciements et fermetures d'entreprises.

Résultat, la proportion des Français qui jugent que le niveau de vie en France s'est amélioré au cours des douze derniers mois chute fortement pour le troisième mois consécutif. Le solde perd 9 points, passant de -57 à -66 avec un niveau bien inférieur à celui de sa moyenne de long terme.

En outre, les craintes relatives au chômage chez les Français demeurent à un niveau élevé même s'il baisse légèrement. Le solde perd deux points (78 en juin à 76) mais il reste à un niveau très marqué par rapport à sa situation de long terme. Avec le fort repli de la croissance durant les derniers mois, le spectre du chômage de masse ressurgit de nouveau.

Lire aussi : Le spectre du chômage de masse hante les États

La baisse de la consommation pourrait plomber la croissance

Le pessimisme durable des ménages pourrait peser sur la croissance à moyen terme. Dans leur enquête, les statisticiens de l'Insee notent qu'en juillet, "la part des ménages estimant qu'il est opportun de faire des achats importants baisse légèrement : le solde correspondant perd un point et passe juste en dessous de sa moyenne de longue période". Or, le poids de la consommation dans l'économie tricolore est très important (plus de la moitié du PIB). En outre, la contribution des dépenses de consommation des ménages à la croissance est largement positive. Si la consommation se met à ralentir durablement, beaucoup de secteurs risquent encore de souffrir alimentant une spirale récessive redoutable.

Lire aussi : En Europe, la spirale récessive hante les Etats

Grégoire Normand

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 27
à écrit le 31/07/2020 à 13:42
Signaler
Le masque ne sert a rien,il ne protège pas les yeux.La; prochaine étape sera l'obligation de porter une visière ,meme a l'extérieur.Si cette mesure pouvait etre appliquée début aout ce serait un plus,il y a urgence,l'épidémie est sur le point de se r...

à écrit le 30/07/2020 à 14:11
Signaler
Moi , j'ai le moral et les moyens de consommer plus . MAIS quand je vois le niveau des prix , je n'ai plus envie . Ques constructeurs autos , les bouchers , les marchands de fruits et légumes baissent fortement leurs prix et la consommation repartir...

à écrit le 30/07/2020 à 13:42
Signaler
Logique, et au vue du fait d'avoir un gouvernement qui passe son temps a retirer du "pouvoir d'HA" vous espériez quoi? Consommer pourquoi, pour qui avec quels moyens? comme la plupart des smicards sont sans doute sur la limite avec les hausses su...

à écrit le 30/07/2020 à 11:03
Signaler
Je ne vois aucune perspective encourageante pour les Français en âge de travailler dans les 5 prochaines années. Pouvoir d'achat de toute façon en berne car augmentation massive des prix alimentaires, pas de baisse de la pression fiscale et des prélè...

à écrit le 30/07/2020 à 10:00
Signaler
Si la croissance était mesurée en termes qualitatifs plutôt que quantitatif on verrait qu'on est en récession depuis les trente glorieuses...

à écrit le 30/07/2020 à 8:57
Signaler
Ici ca repart plutot bien. Les actions Samsung se portent a merveille, LG aussi ca baigne.. Achetez du coreen, bcp plus sur que tout ce qu'on trouve sur le marche francais.

le 30/07/2020 à 10:02
Signaler
Merci qui ? Merci au gouvernement chinois ! Il serait temps que les bobos, gauchis de tous poils comprennent que l on est en guerre économique et politique avec les gouvernements stariste, maoïste et turque... ils ne rêvent que d une chose balayer ...

à écrit le 30/07/2020 à 8:47
Signaler
le comportement versatile de nos responsables les rend encore plus pernissieux

le 30/07/2020 à 9:58
Signaler
Merci qui ? Merci au gouvernement chinois ! Il serait temps que les bobos, gauchis de tous poils comprennent que l on est en guerre économique et politique avec les gouvernements stariste, maoïste et turque... ils ne rêvent que d une chose balayer ...

à écrit le 29/07/2020 à 23:16
Signaler
Le port du masque c'est sans doute nécessaire, sauf que c'est une piqûre de rappel qui nous dit que la situation n'est pas normale. Économiquement, elle n'est pas normale, la croissance et la consommation ne vont pas retrouver leur niveau d'avant Co...

le 30/07/2020 à 6:41
Signaler
en réalité les solutions anti coronavirus existent avec la remise en état d'un système immunitaire performant. Sauf que l'on veut un médicament qui fera encore plus de mal !!!!

le 30/07/2020 à 9:54
Signaler
Merci qui ? Merci au gouvernement chinois ! Il serait temps que les bobos, gauchis de tous poils comprennent que l on est en guerre économique et politique avec les gouvernements sitariste, maoïste et turque... ils ne rêvent que d une chose balaye...

le 30/07/2020 à 9:57
Signaler
Merci qui ? Merci au gouvernement chinois ! Il serait temps que les bobos, gauchis de tous poils comprennent que l on est en guerre économique et politique avec les gouvernements stariste, maoïste et turque... ils ne rêvent que d une chose balayer...

le 30/07/2020 à 10:05
Signaler
La France a peur !

à écrit le 29/07/2020 à 22:14
Signaler
En période d'épidémie, il est important et nécessaire, pour se protéger et pour protéger les personnes autour de soi, de maintenir les distances de sécurité sanitaire les plus longues possibles. Il est donc normal et de bon sens que les gens conso...

à écrit le 29/07/2020 à 18:57
Signaler
La situation se nourrit d'elle même et nous mène tout droit à la catastrophe. Plus les gens ont peur, plus l'économie s'effondre, plus ils ont peur (bien aidés en cela par les media). Comment garder le moral quand on perd son emploi, qu'on n'a plus d...

à écrit le 29/07/2020 à 18:04
Signaler
La corrélation entre moral des ménages et consommation est une défaite en soi de l'humanité et donc d'abord et avant tout de sa classe dirigeante.

à écrit le 29/07/2020 à 17:40
Signaler
Moral en berne...normal à force d'em...der les Français, ces derniers sont d'humeur chagrine voire +...à quand l'allumette pour allumer la mèche ?

le 29/07/2020 à 18:45
Signaler
Si vous pouviez dire vrai !!!

le 30/07/2020 à 9:03
Signaler
Car vous demander de respecter certaines règles, c'est vous em...der comme vous dîtes ???? Pas étonnant qu'avec des gens comme vous tout va mal. Respect de rien!

à écrit le 29/07/2020 à 16:35
Signaler
Comme d'habitude ;quand il s'agit du moral pour aller travailler il baisse ,mais quand il s'agit de partir en vacances même après une crise de cette ampleur ,alors tout va bien .Vive la France et ses fainéants.

le 30/07/2020 à 6:43
Signaler
bien vrai !!!!!

le 30/07/2020 à 10:03
Signaler
Personne n'attend après vous pour améliorer la productivité. Vous êtes des rentiers des inventions des anglo saxons !

à écrit le 29/07/2020 à 15:52
Signaler
Quelle seconde vague? Une ânerie de plus, ce n'est que la continuité de l'épidémie. Si on ne veut pas qu'elle se propage, alors il faut confiner tout le monde ad vitam aeternam en attendant quoi ? Un vaccin ? Les marchands du Temple sont déjà là pour...

le 30/07/2020 à 6:45
Signaler
jusqu'à une vraie catastrophe type le ruine de la France mais une vraie ruine qui amènerait une guerre avec des morts, de vrais morts !!!!!

le 30/07/2020 à 10:04
Signaler
La France a peur !

à écrit le 29/07/2020 à 12:26
Signaler
Avec la paranoïa causée par le Covid, pas étonnant que les gens aient le moral dans les baskets.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.