Le Parti socialiste se veut "clairement" dans l'opposition

Les socialistes, réunis samedi en conseil national, ont décidé de ne pas accorder leur confiance au gouvernement d'Edouard Philippe.
Le PS ne compte plus qu'une petite trentaine de députés, soit environ dix fois moins que lors de la précédente législature.
Le PS ne compte plus qu'une petite trentaine de députés, soit environ dix fois moins que lors de la précédente législature. (Crédits : REUTERS/Charles Platiau/File Photo.)

Pas de confiance. Les socialistes, réunis samedi en conseil national (le "Parlement" du parti), ont adopté une résolution plaçant "clairement" leur parti dans l'opposition. Ils appellent à ne pas voter la confiance au gouvernement d'Edouard Philippe, le 4 juillet prochain, à l'issue du discours de politique générale du Premier ministre. "Nous nous situons (...) clairement dans l'opposition au gouvernement d'Edouard Philippe. Nous ne voterons pas la confiance à ce gouvernement", peut-on lire dans la résolution, reprenant le consensus qui a émergé mardi en bureau national.

| LIRE AUSSI : Le Parti socialiste uni... pour refuser la confiance au gouvernement

La formulation retenue dans ce texte, approuvé à environ 85% des votes, n'interdit donc pas aux députés qui le voudraient de s'abstenir. "A l'exception de la loi sur la moralisation de la vie publique qui s'inscrit dans la continuité de ce qui a été réalisé lors du précédent quinquennat, le Parti socialiste ne peut pas se reconnaître dans les mesures annoncées ou déjà engagées", lit-on également.

Vers une "refondation" du PS ?

La formation, sortie essorée de ses lourdes défaites à la présidentielle et aux législatives du printemps, ne dit pas pour l'heure quel sort pourrait être réservé aux parlementaires qui donneraient leur confiance au gouvernement. Le PS ne compte plus qu'une petite trentaine de députés, soit environ dix fois moins que lors de la précédente législature.

Lundi, une trentaine de secrétaires de fédérations PS avaient signé une tribune dans le quotidien Libération appelant à une refondation du parti tenant compte d'avantages des militants et mettant en garde contre une "une Saint-Barthélemy généralisée".

"Nous le disons ici clairement : nous ne nous laisserons pas voler cette refondation. Car il s'agit de notre refondation. La refondation par les militants de ce que doit redevenir la famille socialiste", ont-ils écrit.

(Avec Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 19
à écrit le 01/07/2017 à 21:19
Signaler
Pour s'opposer il faut d'abord exister !

à écrit le 27/06/2017 à 6:30
Signaler
Comme l'a si bien dit mr Cambadelis ( specialiste des phrases ronflantes mais completement creuses ) : " Le PS n'est pas mort , c'est sa force propulsive qui l'est " ; Et , mr Cambadelis , la " force propulsive " , est ce ceux qui ne vont pas voter...

à écrit le 26/06/2017 à 16:07
Signaler
Quelle entourloupe ! Comment peut-on se dire "clairement" dans l'opposition en permettant l'abstention lors du vote de confiance ? Une abstention qui ne peut être que bienveillante vu le rapport de force à l'Assemblée et au vu du programme de démantè...

à écrit le 26/06/2017 à 7:14
Signaler
Pour le bien de tous, ils ne doivent pas changer de nom...

à écrit le 25/06/2017 à 21:43
Signaler
Le PS , comme les Républicains (les usurpateurs) et bientôt comme En Marche ne font pas le "job". Ils s'assoient, omettent (sans doute sciemment pour éviter les sujets qui fâchent) les fondamentaux de la République que sont la nation, la monnaie, la...

le 26/06/2017 à 0:43
Signaler
Le P.S GAGNERA avec la meme position que 1958-1980 : dire Toujours !!!!!!! Non, voter Toujours !!!!! Non à Tout, meme s'ils approuvent au fond d'eux. C'est AINSI et rien qu'ainsi, " tout bêtement ", que Mitterrand a gagné le 10 Mai 1981.Pas beso...

le 26/06/2017 à 13:05
Signaler
@ viré ps: je trouve même scandaleux que le PS, avec moins de 6% des voix des suffrages exprimés (c'est-à-dire probablement 2% des voix des inscrits) puisse obtenir 30 sièges au parlement !!!

à écrit le 25/06/2017 à 17:37
Signaler
Ils ont raison, faut persister à s'opposer, faut faire comme les nationalistes et les insoumis, faut s'opposer. A quoi, on ne sait pas. Mais c'est le seul moyen laisser croire qu'on a quelque chose à dire. X. Bertrand a dit récemment que l'importan...

à écrit le 25/06/2017 à 16:01
Signaler
Quelqu'un ne pourrait pas tenter de leurs expliquer qu'ils sont ridicules. Plus personnes ne crois à leurs mensonges, ils devraient simplement dissoudre leur parti et ne pas faire comme le parti radical avant la guerre... Vous ne parlez jamais du ...

le 25/06/2017 à 21:02
Signaler
Que ce qu"il reste des Dépités P.S frondeurs, tous battus, des Maires P.S Frondeurs intègrent le P.C.F ( aucune différence), fondent leur Parti Socialiste Rouge : P.S.R.. Car Les Sociaux-Démocrates sont, ou, à " En Marche ", ou, dans un groupe en co...

à écrit le 25/06/2017 à 15:55
Signaler
Les socialos sont maintenant des sans dents, et pour ceux qui se souviennent de la Hollande Attitude, les sans dents, ça compte pas :-)

à écrit le 25/06/2017 à 15:52
Signaler
Je crois qu'il a toujours été dans l'opposition... à la justice sociale.

à écrit le 25/06/2017 à 13:27
Signaler
Bravo, ça c' est du journalisme, une digne expression de la rue qui remonte micro en main ! .. Quand Le Maire nous dit hier que ça serait dur, sous-entendez, et qu 'il va falloir s' y plier. Non, ça (les GOPE nouvelles sont arrivées en droite lig...

le 25/06/2017 à 14:59
Signaler
Le PS n'est plus grand chose, et il n'a que ce qu'il mérite (comme LR, d'ailleurs). Les délires négatifs de MM Onfray et consorts n'intéressent plus personne, même pas les journaux. Les néo-libéraux dont vous parlez, ce sont tous ces gens qui vienn...

à écrit le 25/06/2017 à 13:18
Signaler
Mais quel PS? Il y a clairement incompatibilité entre les "PS" valso-hollandistes" et les "Hamono-Aubrystes" qui n'ont plus rien à faire ensemble que de se chamailler, de se neutraliser et in fine de se nuire mutuellement. Leur seul façon d'en so...

à écrit le 25/06/2017 à 12:56
Signaler
Bon débarras, c'est leur vrai place

le 26/06/2017 à 5:17
Signaler
Vous vous trompez. Tous les postes cle de la haute administration sont aux mains des enarques socialos. Totalement noyautes. Vous etes ( le peuple francais dans son ensemble, riches & pauvres) dans une configuration identique a celle de l'epoque de...

à écrit le 25/06/2017 à 12:45
Signaler
L'opposition pour eux ... 6% de représentation ! Ils ne représentent rien . Alors ce mettre dans l'opposition est déjà leur montrer une représentation qu'ils n'ont plus ... Mitterand c'est fini ... Le partie socialiste ne représente qu'eux même !

le 25/06/2017 à 15:50
Signaler
Le COMMUNISTE Hamon : 6.3%, candidat d'UNION-ADDITIONH des Verts-Rouge et du P.S Communiste. 6.3% (P.S 4.9% + Verts-Rouge de Duflot 1.4% ) Les programmes P.C.F-Mélenchon-P.S-Verts, étaient identiques. Si Hamon s'était retiré, Mélenchon aurait été e...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.