Le plan France 2030 a enfin un pilote : Bruno Bonnell, député et spécialiste de la robotique

Nommé secrétaire général à l'investissement, Bruno Bonnell pilotera le vaste programme de 34 milliards d'euros annoncé par Emmanuel Macron pour faire de la France "une grande nation d'innovation". Ce multi-entrepreneur lyonnais incarne un profil atypique à "la croisée des chemins entre l'industrie et la robotique" selon Matignon.

4 mn

Le député Bruno Bonnel doit prendre ses nouvelles fonctions à compter du 31 janvier prochain.
Le député Bruno Bonnel doit prendre ses nouvelles fonctions à compter du 31 janvier prochain. (Crédits : Reuters)

C'est une nomination qui était attendue dans les rangs de la majorité. Après des mois de report et de tergiversations, l'exécutif a enfin nommé le député de La République en Marche Bruno Bonnel aux commandes du plan France 2030 et du plan d'investissement d'avenir. Le gouvernement a officialisé son annonce ce mercredi à l'issue du conseil des ministres. Le haut-fonctionnaire et secrétaire général à l'investissement Guillaume Boudy laissera sa place auprès du Premier ministre le 31 janvier prochain à Bruno Bonnel.

LIRE SON PORTRAIT | Bruno Bonnell, l'homme providentiel de la robotique, candidat En Marche dans le Rhône

"Le gouvernement avait lancé un processus ouvert pour la gouvernance de France 2030 et également celui du plan d'investissement d'avenir (PIA). Un comité composé entre autres de Xavier Lazarus co-fondateur d'Elaia Partners et René Ricol a examiné plusieurs candidatures de manière confidentielle. Son parcours exceptionnel a plaidé en la faveur de Bruno Bonnel [...] Il sera capable d'accompagner une diversité de projets", a expliqué Matignon ce mercredi lors d'une réunion avec des journalistes.

Lors de la présentation de ce plan en octobre dernier, le chef de l'Etat avait expliqué qu'il allait dévoilé un nom au début de l'année. Du côté de Bercy, Bruno Le Maire avait, lors de ses vœux à la presse il y a quelques semaines, montré son agacement sur les propositions qui lui étaient faites. La semaine prochaine, le Premier ministre Jean Castex doit donner plus de détails sur la gouvernance de ce plan d'investissement. "Cette gouvernance doit clarifier les positions de chaque ministère et des différents acteurs pour faciliter les investissements de long terme", indique l'entourage du Premier ministre.

Un spécialiste de la robotique et des jeux vidéos

Ce pilier de la Macronie élu dans la circonscription de Villeurbanne en 2017 face à l'ancienne ministre Najat Vallaud-Belkacem s'est fait connaître dans les années 80 et 90 en fondant la société de jeux vidéos aux succès planétaires (Alone in the Dark, Vrally, Driver) Infogrames basé à Lyon. Cette entreprise a participé à l'envol du marché des consoles sur le globe en venant titiller les géants américains et japonais.

A LIRE AUSSI | Le plan France 2030 vire au casse-tête pour Bercy

Ce chef d'entreprise à l'appétit aiguisé a également multiplié les acquisitions au début des années 2000 avant de traverser plusieurs tempêtes et perdre la confiance des actionnaires de sa société à la fin des années 2000 après une fusion avec le groupe Atari. Ce passionné de robotique va ensuite s'intéresser aux industries du futur en créant la société Robopolis, un des leaders européens en robotique de service en 2006 et le fonds Robolution en 2014.

Une mission sur l'industrie dans les territoires

En 2018, l'ancien Premier ministre Edouard Philippe lui a confié une mission sur la place de l'industrie dans les territoires. Le multi-entrepreneur avait notamment été sollicité lors de la présentation du plan des territoires d'industrie sous la coupole du Grand Palais lors d'un salon consacré à l'industrie tricolore. Le sexagénaire avait sillonné une grande partie de l'Hexagone pour identifier les causes du marasme industriel en France.

Il avait notamment proposé un dispositif fiscal de suramortissement pour doper l'investissement des industriels dans la robotique. Cet amendement visait à permettre aux entreprises de déduire de leur résultat 40% des investissements destinés aux robots industriels. Plus récemment, le sexagénaire a participé au documentaire "Debout les femmes" avec le député France Insoumise de la Somme François Ruffin sur les métiers du lien. Un profil qui ne manquera pas de susciter de la curiosité.

--------------

Mini bio

1958 : Naissance à Alger
1983 : Crée la première société française de jeux vidéo, Infogrames (Alone in the Dark, Vrally, Driver)
2006 : Fonde Robopolis, un des leaders européens en robotique de service
2014 : Crée le fonds Robolution de 80 millions d'euros, consacré à la robotique
2017 : Élu député La République en marche dans la sixième circonscription du Rhône

2021 : nommé secrétaire général de France 2030

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 28/01/2022 à 22:40
Signaler
34 milliards d'euros !!! Confier 34 milliards d'euros à un type qui a déposé le bilan avec Infogrames et qui, par la même occasion, a abusé ses actionnaires : C'EST ENORME ! Qu'a-t'il prouvé depuis ? RIEN ! Ce type ne sait faire qu'une chose : JOUER...

à écrit le 27/01/2022 à 16:23
Signaler
LREM ....les copains de Macron..menteur .arrogant .méprisant .prétentieux .hypocrite ..pour le gens modeste qui se sont retrousser les manches pendant 44 années ..notre pouvoir d' achat ...ont à perdu tout les mois 25 % depuis 2016 .smic et retrait...

à écrit le 27/01/2022 à 13:41
Signaler
UN LREM comme pilote. Sans copilote. Danger.

à écrit le 27/01/2022 à 10:29
Signaler
Encore un, qui va "pédaler dans la choucroute" avec les mêmes résultats, n'ayant pas changer de logiciel! 1) L'innovation permanente n'est pas le progrès mais simplement se faire croire que l'on essaye de s'en sortir! 2) Gérer les conséquences des pr...

à écrit le 27/01/2022 à 9:12
Signaler
Le mec le plus imbu de lui même et le plus antipathique de LREM, c'est dire !!!

à écrit le 26/01/2022 à 17:58
Signaler
Recasage pour service rendu, ou pour avoir bien l... iquidé 🤣😂🤣😂

à écrit le 26/01/2022 à 17:31
Signaler
mais, mais ce n'est pas le travail de notre cher commissaire au plan ?

à écrit le 26/01/2022 à 17:20
Signaler
Depuis 2017 on l'a pas vu faire des choses sensationnelles, encore un effet de manche et beaucoup de dépenses d'argents comme l'on sait faire d'ailleurs c'est un sport national .

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.