France 2030 : "l'amendement le plus cher de la cinquième République" toujours sans pilotage

Emmanuel Macron, qui avait promis de nommer un comité de pilotage début janvier pour le plan France 2030, n'a toujours pas tranché. L'exécution des crédits 2022 du plan France 2030 qui s'élèvent à 3,5 milliards d'euros pourrait ainsi être retardée. Explications.
Grégoire Normand

3 mn

Trois mois après la présentation du plan France 2030, le chef de l'Etat n'a toujours pas tranché.
Trois mois après la présentation du plan France 2030, le chef de l'Etat n'a toujours pas tranché. (Crédits : Reuters)

Le gouvernement va-t-il trouver un pilote pour le plan d'investissement France 2030 avant le premier tour de la présidentielle ? A moins de 100 jours du scrutin, le brouillard peine à se dissiper. Lors de ses voeux à la presse en fin de semaine dernière, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire n'a pas pu avancer de piste "satisfaisante". "Les propositions sur la gouvernance de France 2030 sont démodées. Ce n'est pas une question de personnalité mais c'est la structure qui ne va pas. A chaque fois, on propose une structure avec beaucoup de technocrates" a-t-il déclaré. Interrogé par La Tribune, l'entourage du ministre est resté évasif ces derniers jours. Du côté de l'Elysée, c'est silence radio. "Les décisions sont en cours de finalisation" assure-t-on.

Il faut dire que le sujet du pilotage de ce plan d'investissement est particulièrement sensible. Lors des débats parlementaires sur le budget 2022 à l'automne dernier, la députée socialiste Valérie Rabault, spécialiste des finances publiques, avait qualifié cette enveloppe de 34 milliards d'euros d'amendement "le plus cher de l'histoire de la Vème République." Alors que le traditionnel sommet Choose France réunissant les grands patrons de groupes internationaux à la fin du mois de janvier a été une nouvelle fois reporté en raison de la crise sanitaire, ce vide interroge sur les véritables ambitions de l'exécutif en matière de politique industrielle.

Un serpent de mer

Le parcours du plan d'investissement France 2030 est semé d'embûches. Si le projet a été salué par un grand nombre d'économistes, plusieurs experts s'interrogent sur la mise en oeuvre concrète de cette vaste enveloppe. D'abord programmée au début du mois de septembre 2021, la présentation de ce plan n'a eu lieu qu'à la mi-octobre. Le chef de l'Etat avait alors dressé les dix secteurs prioritaires de ce plan d'investissement pour les 10 prochaines années lors d'un discours fleuve de plus de deux heures devant un parterre de ministres, élus, étudiants et économistes. Malgré ce report, beaucoup de questions sont restées en suspens à l'issue de cette matinée au palais de l'Elysée. Parmi les principaux points figure le comité de pilotage. "Si la gouvernance est du 20ème siècle et pas du 21ème siècle, je ne serai pas convaincu et je ne ferai pas de proposition au président de la République" a averti le locataire de Bercy dans ses derniers voeux aux journalistes avant le premier tour du scrutin.

Déjà avant la mi-octobre, le sujet avait fait l'objet d'âpres discussions au sommet du pouvoir. La plupart des sources interrogées par La Tribune bottaient en touche. Aussi, les conseillers d'Emmanuel Macron étaient restés dans le flou après l'exposé en grande pompe du chef de l'Etat. Pour le ministre de l'Economie, "la vraie question est de s'interroger entre la recherche et l'industrie. Comment fait on le lien entre recherche fondamentale et reconquête industrielle ?" a-t-il répété devant la presse il y a quelques jours.

Des appels à projet sans comité de pilotage

Cette absence prolongée de pilotage pourrait poser de sérieux problèmes. En effet, les membres du gouvernement multiplient les annonces et les appels à projet depuis plusieurs semaines sans vraiment de visibilité. La semaine dernière, la ministre de l'Industrie Agnès Pannier-Runacher et le ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche Fréderic Vidal ont lancé un appel aux projets intitulé "Innovations en biothérapies". Lors de sa présentation fleuve, le chef de l'Etat avait annoncé une enveloppe de 800 millions d'euros pour mettre en oeuvre une stratégie nationale destinée au développement des biothérapies.

Au mois de décembre, le Premier ministre Jean Castex avait présenté trois dispositifs dont un appel à manifestation destinés à soutenir la recherche dans l'enseignement supérieur dans le cadre du plan d'investissement France 2030. L'explosion des cas de contamination au Covid-19 pourrait bien encore retarder la levée du brouillard sur ce pilotage.

Lire aussi 9 mnFrance 2030 : le plan d'investissement inachevé d'Emmanuel Macron

Grégoire Normand

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 15/01/2022 à 11:28
Signaler
Il n'y a pas que France 2030 qui est sans pilote, mais déjà la France 2021 et 2022, avec les errements covid, énergie, Europe, immigration, éducation dite nationale et universités, élucubrations sociétales, ... Nous allons vers un futur très sombre

à écrit le 15/01/2022 à 9:40
Signaler
C'est la France qui souffre d'un manque de pilotage depuis disons, les années 80 mais actuellement nous assistons à un enterrement de première classe.

à écrit le 14/01/2022 à 18:58
Signaler
Quand il fait ce geste avec les mains c'est quand il est en train de raconter sa blague du canard bleu et du canard jaune. Elle n'est pas drôle mais a la fin tout le monde rit, être chef d'état ça donne des privilèges sur l'humour.

le 15/01/2022 à 7:41
Signaler
non il n'est pas sans pilote mais simplement encore et toujours la vision de m macron des illusions du en meme temps soit l'application pure et simple des directives de bruxelles et appauvrir la france le plus possible pour priver les francais d'...

à écrit le 14/01/2022 à 13:36
Signaler
Ben il sait déjà à qui il va les donner c'est pour ça que c'est délicat de confier le projet à quelqu'un, faut en trouver un discret or par les temps qui courent pas facile de faire confiance.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.