Le taux de chômage repasse sous la barre des 9%

Le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) a chuté de 0,7 point au quatrième trimestre en France métropolitaine pour s'établir à 8,6% de la population active, un plus bas depuis le premier trimestre 2009, selon les données publiées jeudi par l'Insee.
Cette forte baisse du quatrième trimestre était inattendue, l'Insee tablant, dans ses dernières prévisions publiées à la mi-décembre, sur un taux de chômage national revenant à 9,5% fin 2017 puis 9,4% à la mi-2008.
Cette forte baisse du quatrième trimestre était inattendue, l'Insee tablant, dans ses dernières prévisions publiées à la mi-décembre, sur un taux de chômage national revenant à 9,5% fin 2017 puis 9,4% à la mi-2008. (Crédits : Reuters/Eric Gaillard)

Le marché du travail a retrouvé des couleurs en 2017. Selon les chiffres provisoires de l'Insee publiés ce jeudi, le taux de chômage a reculé de 0,7 point au quatrième trimestre 2017 et passe sous la barre des 9%, à 8,6% en métropole et à 8,9% avec l'outre-mer. Il s'agit de son "plus bas niveau depuis 2009", relève l'institut de statistiques. L'indicateur n'était pas passé sous la barre des 9% depuis le troisième trimestre 2011. Lors d'une rencontre organisée à Bercy sur le thème de la transformation de l'économie française, le ministre des Finances Bruno Le Maire s'est refusé à tout commentaire insistant sur le fait "qu'il fallait d'abord travailler" avant de pouvoir observer des résultats.

"Nous avons toujours dit avec le président de la République qu'il faudrait attendre deux ans pour avoir des résultats qui veulent vraiment dire quelque chose", a-t-il ajouté devant la presse, à l'issue de la conférence.

Baisse du chômage de longue durée

Sur un an, le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) enregistre une baisse de 1,1 point, soit "la plus forte baisse depuis le premier trimestre 2008". Par ailleurs, l'Institut national de la statistique a révisé le chiffre du troisième trimestre, qui s'établit définitivement à 9,3% au lieu de 9,4%. Au total, sur le dernier trimestre de l'année 2017, l'Insee a comptabilisé en moyenne 2,5 millions de chômeurs en métropole, soit 205.000 chômeurs de moins, et 2,66 millions en France entière.

Parmi les chômeurs, 1,1 million déclare rechercher un emploi depuis au moins un an, ce qui fait baisser le taux de chômage de longue durée de 0,6 point sur le trimestre pour s'établir à 3,6% de la population active. Sur un an, le taux de chômage de longue durée recule de 0,7 point. Ce recul du chômage bénéficie à toutes les classes d'âge et en particulier aux jeunes, dont le taux recule d'un point sur ce trimestre et de 2,8 points sur un an, mais reste à un niveau très élevé: 20,7%.

L'institut a d'ailleurs annoncé cette semaine que l'emploi salarié avait progressé de 1,3% l'an passé dans le secteur privé en France, retrouvant son niveau d'avant crise, avec la création nette de 253.500 postes sur les douze mois à fin décembre.

Recul du chômage des seniors

Le taux de chômage des seniors (50 ans et plus) s'inscrit aussi en retrait de 0,3 point (-0,5 sur un an) et s'établit à 6,1% pour ce dernier trimestre de l'année. Le taux de chômage des 25-49 ans est lui aussi en baisse, à 8% en recul de 0,9 point (-1,1 point sur un an).

En revanche, le "halo autour du chômage" qui avait diminué au troisième trimestre, est cette fois-ci en hausse de 77.000. Ces personnes qui souhaitent travailler, mais ne sont pas comptabilisées parce qu'elles ne cherchent pas activement ou ne sont pas disponibles immédiatement, étaient 1,5 million au quatrième trimestre.

Par ailleurs, le taux de personnes en sous-emploi, c'est-à-dire qui souhaiteraient travailler davantage comme par exemple des salariés à temps partiel, diminue (-0,5 point). Il s'établit à 5,6%. Sur le trimestre, le taux d'emploi à temps complet augmente de 0,7 point, à 53,9% (+1,0 point sur un an) et celui à temps partiel est quasi stable (-0,1 point à 11,8%).

(avec agences)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 36
à écrit le 17/02/2018 à 16:35
Signaler
LA BAISE DU CHOMAGE NE PEUT ETRE QUE CONJONCTUREL? LES VACANCES Y SONT POUR QUELQUE CHOSE? PLUS 15%de radiation , est le tour de passe passe est fais bravos les artistes ???

à écrit le 16/02/2018 à 12:18
Signaler
Qui peut croire à ces chiffres qui relèvent de plus en plus d' un bricolage de haut vol ..? Pour preuve. A l'Insee et à la Dares, les syndicats dénoncent des "pressions politiques" Dans deux tracts distribués aux personnels de l'Inse...

à écrit le 16/02/2018 à 9:00
Signaler
Virer les gens de pôle emploi ne peut que prouver l’inefficacité de ce gouvernement de générer des emplois. "Les vrais chiffres du chômage" https://www.bastamag.net/Les-vrais-chiffres-du-chomage

le 16/02/2018 à 12:15
Signaler
"Acceptez donc que le chômage baisse, ce qui est cohérent avec tous les autres indicateurs, particulièrement les créations d'emplois qui caracolent." Ah ouais et ils sont où vos liens ??? "En revanche, le "halo autour du chômage" qui avait di...

à écrit le 16/02/2018 à 8:39
Signaler
Et à moi ? Quand est-ce qu'on va m'accepter pour un emploi ??? 10 ans de prison travail à l'étranger, jamais au chômage car beaucoup plus d'opportunités qu'en France ( où quand on est mis dans une case, il est quasiment impossible d'en sortir). 4 ans...

le 16/02/2018 à 9:00
Signaler
J' ai ici le cas d'un français qui a vécu 30 ans en Australie, qui est rentré depuis 5 ans en France, pas de taf et il perd tous les jours un peu plus de sa future retraite australienne, il m' a confié qu' à ce rythme, il ne...

à écrit le 16/02/2018 à 8:05
Signaler
Le départ du pouvoir de Hollande a eu un effet très positif sur la baisse du chômage.

à écrit le 16/02/2018 à 8:00
Signaler
Les mêmes qui contestent les chiffres du chômage ne les contestaient pas quand ils montaient. Il faut être coherent. Tout est bon pour critiquer.

le 18/02/2018 à 15:54
Signaler
Vous m'enlevez les mots de la bouche et j'ajouterais que ces déclinologues en chef habitent toujours en France, cet enfer sans nom!!! Comment est ce possible? Eux qui rêvent en général de Royaume Unis et autres destinations délicieuses ou le chômage ...

à écrit le 16/02/2018 à 6:48
Signaler
Les chiffres calculés selon la méthodologie du BIT sont les meilleurs possibles et ils permettent d'effectuer des comparaisons internationales. De plus, selon la même méthode de calcul, depuis un an, le chômage a effectivement baissé en % de la popul...

à écrit le 15/02/2018 à 21:45
Signaler
Le BIT a pondu un joli chiffre pour le chômage. C'est quoi ce machin qui se réunit à Genève sous l'égide de l'ONU ? un organisme international qui brasse des chiffres sur " des questions générales liées au travail dans le monde ". Les chiffres donné...

le 16/02/2018 à 7:56
Signaler
Les chiffres viennent de l' insee pas du BIT.

le 16/02/2018 à 8:51
Signaler
Avez-vous lu la pression sur les chiffres rapportée par le site UPR -revue de presse de la semaine passée- et par les syndicats de l ' INSEE ..? Il faut présenter des chiffres accommodants, point..

à écrit le 15/02/2018 à 21:00
Signaler
Sans des chiffres positives Macron lui n'a rien a dire en termes de reformation financier de l'EU donc laissez les pays serieuses payes pour la dette francaise.

à écrit le 15/02/2018 à 20:54
Signaler
La categorisation des «  âges «  n’est pas cohérente car les besoins par «  âge «  ne sont pas identiques . 18-25 26-39 40-50 50-55 56-62 Voilà il faudrait indiquer le chiffre de base par rapport à ces tranches d’âge et avec ou sans qualifica...

à écrit le 15/02/2018 à 20:46
Signaler
Qui peut croire à de telles balivernes ..? Explosion des mini jobs, radiations massives, temps partiel, décidément la route est longue jusqu' à Tipperary et son BREXIT, FREXIT, vite... Psitt, quelqu' un a t-il ...

le 16/02/2018 à 8:38
Signaler
Et pourtant je constate autour de moi que les personnes qui cherchaient du travail ont trouvé fin 2017 ou début 2018, en CDI en plus, dont une amie de + 50 ans au chômage depuis 2 ans. J'avais 4 personnes de mon entourage qui étaient en recherche d'e...

le 16/02/2018 à 8:55
Signaler
@Nadia Je n' en crois pas un mot, qui embauche que nous y allions, des noms, des adresses, vite ...? Les usines délocalisent hors ZUE, les services aussi, les agriculteurs éleveurs sont ruinés, les banques licencient, qui embauche, qu...

le 16/02/2018 à 9:56
Signaler
Un de mes amis a signé pour un constructeur de bateau à la Rochelle (CDD puis CDI). Les constructeurs recherchent plusieurs milliers de personnes. une autre pour un gros groupe industriel à Nantes comme chargée de relation client en télétravail (CDI...

le 16/02/2018 à 12:24
Signaler
@@gervais Cessez vos balivernes, le télétravail nantais d 'une des plus grosse société française vient d' être externalisé en Afrique du nord, les constructeurs français passent leurs employés en rcci, moi je vous parle d'...

le 16/02/2018 à 15:36
Signaler
C'est quand même fou la mauvaise foi quand les choses ne vont pas votre sens. Et oui, à Nantes, elle a postulé en janvier pour un poste de chargée de relation clientèle et a signé un CDI au 1er février 2018. Et c'est elle qui a demandé à bénéficier d...

à écrit le 15/02/2018 à 20:36
Signaler
Bonjour Il y a des fautes d orthographe pour les passionnés. Bien cordialement

à écrit le 15/02/2018 à 20:34
Signaler
Bonjour Le PIB prend en compte le trafic de stupéfiants, il faut aller plus loin et régulariser les personnes qui deal pour les sortir des chiffres du chômage. Bien évidement ils peuvent faire des dons aux partis politiques ( uniquement par vir...

à écrit le 15/02/2018 à 20:19
Signaler
Que les chiffres soient exactes ou pas, ce que je trouve très intéressant c'est que l'on va enfin savoir où se situe vraiment le chômage structurel (ou incompressible), en d'autres termes le ''plein emploi''... est-il entre 8,5% et 9,0% ? Les paris ...

à écrit le 15/02/2018 à 19:21
Signaler
De combien serait ce taux actuellement si on n'avait aucun travailleur détaché en France, soit 520 000 emplois à 45 heures par semaine plus les routiers ? Soit environ 700 000 chômeurs de moins en France ? Car là , et dans ce cas uniquement, il serai...

le 15/02/2018 à 19:46
Signaler
Et si on rapatrie les centaines de milliers de français qui bossent à l’étranger ? Autant de chomeurs de plus ? Et à votre avis, les travailleurs détachés, on peut les remplacer si facilement ? Savez vous qu’on n’arrive pas à recruter de routiers e...

à écrit le 15/02/2018 à 18:59
Signaler
Le taux de chômage au sens du BIT ne vaut rien car il suffit de faire des loi pour sortir des chômeurs de cette cathégorie afin qu'ils ne soient plus considéré en tant que tel. Les récentes loi travail depuis hollande n'ont fait que changer la déf...

à écrit le 15/02/2018 à 18:39
Signaler
Avec un nombre de chômeurs quasi le même sur un an....vive les statistiques....un économiste disait je connais 3 sortes de mensonges: le mensonge, le fiéffé mensonge et la statistique....

le 15/02/2018 à 19:48
Signaler
La population active française augmente. Si le nombre de chomeur est stable, le taux de chomage diminue. (Et en l’occurence, le nombre de chomeurs diminue aussi;..alors c’est double bonus

à écrit le 15/02/2018 à 18:25
Signaler
Enfin, une bonne nouvelle qui va réjouir tous les pays qui ont une la faiblesse d’accueillir tous les réfugiés économiques Français (qu'on appelle affectueusement les expat's) ?!... oui, les Français n'ont plus de raison de ne plus retourner chez eux...

le 15/02/2018 à 21:42
Signaler
Les français s'expatrient malheureusement peu , deux fois moins que la GB et 50 % de moins que l'Allemagne ou l'Italie. Or il est sain d'avoir un grand nombre de compatriotes a l'étranger car ils exportent notre savoir-faire et importent des bonnes...

à écrit le 15/02/2018 à 18:11
Signaler
Voila qui va faire rager pas mal de monde, le réflexe classique va être de contester les chiffres . Pourtant pas besoin d'en faire tout un plat, ce n'est pas grâce à Macron vu le timing.

à écrit le 15/02/2018 à 18:10
Signaler
ces chiffres sont du PIPO car comment peut on dire qu'une personne travaillant seulement trois jours dans le mois soit comptés comme ayant trouvé un travail, ce n'est pas normal. Pour avoir de vrais chiffres du chômage, il faut que la personne trava...

à écrit le 15/02/2018 à 17:54
Signaler
C'est comme l'augmentation du pouvoir d'achat vous y croyez vous....

à écrit le 15/02/2018 à 16:56
Signaler
Il y a une petite quinzaine l' UPR révélait la pression sur l' INSEE que rapportaient les syndicats maison .. 1 Je vous fais partager cette information qui confirme que le chômage est bel et bien du à l' appartenance à l' UE et à l' euro trop fort...

à écrit le 15/02/2018 à 16:34
Signaler
Quel dommage que cette bonne nouvelle ne se soit pas produite 9 mois plus tard. Le timing malheureux empèche Jupiter et ses « reformes » d’en revendiquer la moindre part de responsabilité... A la limite on doit pouvoir remercier Trump puisque la loc...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.