EN DIRECT- Législatives : pas de majorité absolue pour Macron, poussée de la Nupes, percée surprise du RN

Selon les premières estimations, le camp présidentiel n'a pas obtenu la majorité absolue à l'Assemblée nationale. Ensemble ! devra composer avec les Républicains en espérant que ces derniers lui permettent d'obtenir 289 sièges. La Nupes arrive en deuxième position et le Rassemblement national fait une percée historique. Retrouvez tous les résultats et toutes les réactions.
(Crédits : Reuters)

_______

EN DIRECT

3h02 : Fin de ce "live", merci de l'avoir suivi

Lundi 20 juin 3h00 : selon un décompte complet de l'AFP, le camp d'Emmanuel Macron a obtenu 245 sièges, suivi de la Nupes et ses alliés avec 137 sièges et du RN qui fait une percée historique en comptant 89 sièges. LR gagne 61 sièges et son allié UDI trois, contre une centaine dans la précédente législature. Les divers droite obtiennent neuf sièges. Les divers gauche obtiennent 15 sièges. Dix sièges reviennent à des députés régionalistes.

Dans le détail, au sein de la coalition Ensemble!, 170 députés sont issus de Renaissance (ex-LREM), 46 du MoDem, 26 d'Horizons, et trois du Parti radical.

Dans les rangs de la Nupes, 72 députés sont élus sous la nuance Nupes-LFI, 26 sous Nupes-PS, 23 sous Nupes-EELV et 12 sous Nupes-PCF.

Le taux d'abstention atteint 53,77%, selon le ministère de l'Intérieur.

22h31 : Pour Elisabeth Borne, cette situation constitue « un risque pour notre pays au vu des défis que nous avons à affronter tant sur le plan national qu'international »« Ce vote nous devons le respecter et en tirer les conséquences nous devons assumer une responsabilité particulière. Nous travaillerons dès demain à construire une majorité d'action (...). Les Français nous appellent à nous rassembler pour le pays. Dès cet été nous voulons prendre des mesures fortes et concrètes pour le pouvoir d'achat », a rappelé Elisabeth Borne, en référence aux différentes mesures promises par l'exécutif afin de lutter contre les effets de l'inflation. « Nous avons tout pour réussir et c'est ensemble que nous y parviendrons », a conclu la Première ministre qui a remporté ces législatives dans la 6e circonscription du Calvados.

22h25 : Clément Beaune pourra conserver son poste. Le ministre délégué à l'Europe a annoncé sa victoire dans la 7e circonscription de Paris pour sa première confrontation au suffrage universel, battant l'avocate et féministe Caroline Mécary.

 22h23 : Aurore Berger, la présidente déléguée du groupe LREM à l'Assemblée nationale, a été réélue dans la 10e circonscription des Yvelines face à Cédric Briolais, agent RATP, investi par la Nupes.

22h20 : Barbara Pompili a été élue dans la 2e circonscription de la Somme. L'ancienne ministre de la Transition écologique faisait face à la candidate Nupes, Zahia Hamdane.

22h09 : L'ancienne ministre des sports, Roxana Maracineanu, s'est inclinée dans la 7e circonscription du Val-de-Marne, à Chevilly-Larue, face à la Nupes représentée par Rachel Keke, qui devient donc, la première femme de chambre élue à l'Assemblée nationale.

22h07 : Victoire pour Stanislas Guérini : Le ministre de la fonction publique et délégué général du parti Renaissance est élu dans la 3e circonscription de Paris.

22h05 : Amélie de Montchalin, qui se présentait dans la 6e circonscription de l'Essone, est battue. Elle échoue face au candidat Nupes Jérôme Guedj. Elle devra donc quitter sa fonction de ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires.

21h42 : Le parti Les Républicains, appui potentiel de l'alliance constituée autour du président Emmanuel Macron pour former un gouvernement de coalition, restera dans l'opposition, a déclaré dimanche son président, Christian Jacob.   « Les choses sont très claires », a-t-il dit.

21h40 : François Ruffin (LFI) est réélu dans la première circonscription de la Somme sous l'étiquette Nupes contre la candidate du Rassemblement national, Nathalie Ribeiro-Billet.

21h39 : Le ministre délégué chargé de l'Attractivité et du Commerce extérieur, Franck Riester remporte la circonscription de Seine-et-Marne, avec 53,21% des voix face au Rassemblement national.

21h35 : L'ex ministre de François Hollande, Delphine Batho est réélue dans la 2e circonscription des Deux-Sèvres sous la bannière Nupes. Elle entamera ainsi son quatrième mandat à l'Assemblée nationale.

21h31 : Réélu dans la première circonscription des Alpes Maritimes, Eric Ciotti a lancé :  «Je ne crois pas qu'on puisse être la roue de secours de la macronie en déroute. »

21h00 : Bruno Le Maire, ministre de l'économie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique :  « Gouverner ne va pas être simple. Il faudra faire preuve de beaucoup d'imagination. Non ce n'est pas une déroute. Ce n'est pas Jean-Luc Mélenchon qui a gagné. C'est le Rassemblement National. Il l y a un groupe majoritaire autour du président (...). La majorité présidentielle est constituée sur des idées claires. J'invite ce soir toutes celles et ceux qui se retrouvent autour de ses idées à nous rejoindre. Cette culture du compromis, il faudra l'avoir autour de valeurs. Le compromis devra se faire avec toutes celles et ceux qui partagent les valeurs du groupe de la majorité présidentielle.»

20h48 : Jean-Luc Mélenchon : « La déroute du parti présidentiel est totale. Nous avons réussi l'objectif politique que nous nous étions donné. C'est avant tout l'échec électoral de la macronie. Les nouveaux visages que vous allez découvrir sont l'avant-garde de cette nouvelle élite politique qui prendra la suite quand l'aventure Macron prendra fin. Vous disposez d'un magnifique outil de combat donc vous aviez été privés pendant tant de temps, cet outil c'est la Nupes, leurs parlementaires.»

20h42 : Sans surprise, Marine Le Pen est réélue dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais. « Le peuple s'est exprimé en surmontant l'obstacle d'un mode de scrutin injuste et inadapté. il a décidé d'envoyer un très puissant groupe parlementaire de députés Rassemblement national à l'Assemblée qui devient ainsi un peu plus national. Ce groupe sera de très loin le plus nombreux de l'histoire de notre famille politique. Nous avons atteint nos objectifs : faire d'Emmanuel Macron un président minoritaire, de poursuivre la recomposition politique enfin de constituer un groupe d'opposition déterminant. Nous incarnerons une opposition ferme mais responsable c'est à dire respectueuse des institutions. »

20h31 : Olivier Dussopt, ministre du Travail, du Plein emploi et de l'Insertion, peut lui aussi se targuer d'une victoire dans la deuxième circonscription de l'Ardèche avec 58,74% des voix contre le candidat Nupes, Christophe Goulouzelle.

20h30 : Fabien Roussel (PCF) réélu 54,5%, dans la 20ème circonscription du Nord face à un candidat RN.

20h29 : Olivier Véran est élu dans la première circonscription de l'Isère.

20h28 : La ministre de la Santé, Brigitte Bourguignon, a été battue par sa rivale RN Christine Engrand dans la sixième circonscription du Pas-de-Calais, a indiqué son entourage à l'AFP. La ministre, qui devra quitter le gouvernement selon une règle tacite réaffirmée par l'Élysée, a été distanciée de 56 voix par Christine Engrand, 67 ans, directrice commerciale d'un organisme de formation, a précisé son entourage.

20h23 : Olivia Grégoire, porte-parole du Gouvernement : « Évidemment on espérait mieux et on attendait mieux et on espérait une meilleure soirée.» Elle a également assuré que l'exécutif « composera avec tous ceux qui veulent faire avancer le pays.»

20h19 : Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur a gagné dans la 10ème circonscription du Nord, avec 57,52% des voix.

20h10 : Pour Gabriel Attal : «Si ces résultats se confirment c'est loin de ce qu'on espérait. Les Français ne nous ont pas donné la majorité absolue. C'est une situation assez inédite qui va nous imposer de dépasser nos certitudes et nos clivages pour trouver une stabilité nécessaire pour agir », réagit Gabriel Attal sur le plateau de TF1.

De son côté, Jordan Bardella, président du Rassemblement national, se félicite parlant ce soir d'un «tsunami". Il a ainsi tenu à adresser "un grand merci aux Français qui ont permis cette vague bleue marine. L'enseignement de ce soir c'est que le peuple français a fait d'Emmanuel Macron un président minoritaire.»

20h05 :  Richard Ferrand est battu dans le Finistère par la Nupes.

20h03 : Damien Abad, le ministre des solidarités, de l'autonomie et des personnes handicapées, serait réélu dans la  cinquième circonscription de l'Ain, avec près de 58% des voix.

20h01 : Christophe Castaner, l'un des des ténors d'Ensemble ! a été battu dans la 2e circonscription des Alpes-de-Haute-Provence face à la Nupes représentée par l'Insoumis Léo Walter. L'ancien ministre de l'intérieure a indiqué prendre "acte du résultat" "avec une grande tristesse".  "Ce mandat m'a permis d'être au service de notre territoire, que j'aime passionnément. Merci à ceux qui m'ont fait confiance", a-t-il déclaré.

20h00 : La Première ministre, Elisabeth Borne a remporté la victoire dans la sixième circonscription du Calvados avec 52,3% des voix, selon les premières estimations de l'IFOP.

________

Ensemble! obtiendra-t-il la majorité absolue ? C'était la grande question de ce deuxième tour des élections législatives. Selon les premières estimations Harris Interactive à 20 heures, Emmanuel Macron devra composer sans. La confédération présidentielle obtiendrait ainsi entre 208 et 248 sièges, loin derrière les 289 sièges nécessaires pour avoir la majorité absolue. De son côté, la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes), obtiendrait entre 163 et 203 sièges. Quant au Rassemblement national, il aurait remporté entre 67 et 90 députés à l'Assemblée nationale.

Abstention

Autre chiffre important de ce deuxième tour, celui de l'abstention : elle culmine à près de 54% à 20 heures. Comme au premier tour, les électeurs français se sont peu mobilisés, plus d'un sur deux est allé voter ce dimanche. L'abstention est néanmoins inférieure à celle du deuxième tour de 2017 (57,4%). Dimanche dernier, elle s'élevait à 52,5%.

Ensemble! manque donc, et de loin, la majorité absolue et devra désormais avec les députés Républicains ces cinq prochaines années pour tenter de faire passer ses réformes, en particulier celles, controversées, des retraites qui prévoit de relever l'âge de départ de 62 à 64 ou 65 ans. La veille, le président des sénateurs Les Républicains, Bruno Retailleau, a toutefois déclaré dans une interview au Journal du Dimanche, qu'il excluait tout accord entre son parti et la majorité présidentielle.

RN, grand gagnant

Un coup dur pour Emmanuel Macron qui va devoir se séparer des membres du gouvernement éliminés de ces législatives, selon la règle imposée par le président de la République. C'est notamment le cas en Guadeloupe pour la secrétaire d'Etat à la Mer Justine Benin, battue dans la 2e circonscription, avec 41,35 % des voix derrière Christian Baptiste (DVG), soutenu par la Nupes, élu avec 58,65 %.

À l'inverse, le Rassemblement national semble être le grand vainqueur de ce scrutin. Avec entre 67 et 90 sièges, le parti de Marine Le Pen dépasse les attentes. Selon les projections, il était en effet crédité de 25 à 40 sièges. Du côté des Républicains et de l'UDI, c'est la douche froide : ils n'obtiendraient qu'entre 30 et 50 sièges.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 16
à écrit le 21/06/2022 à 10:18
Signaler
C'est la cata mais la bourse monte quand même et les riches sont toujours plus riches. C'est vraiment moche, le capitalisme.

à écrit le 21/06/2022 à 9:22
Signaler
L'avantage d'une "majorité relative" c'est que le débat a lieu dans l'Assemblée et pas dans la rue! Les commerçant, entre autre, vous disent merci!;-)

à écrit le 20/06/2022 à 8:33
Signaler
Quand on enjambe les élections et les français , on prend le risque de se récupérer un coup dans la partie basse de son anatomie.

à écrit le 20/06/2022 à 3:16
Signaler
Il n'y a pas lieu de s'étonner des résultats. Si nous devions faire le point des programmes et des engagements de chacune des équipes en lice, nous remarquerions vite que le plus gros effort d'ajustement démocratique de notre système politique n'a p...

le 20/06/2022 à 7:05
Signaler
"nomenklatura qui a profité des magasins GUM, de datcha, de skoda" Pour information, Staline n'a pas créé le GOUM il remonte à 1893, Lénine n'était pas encore au pouvoir, la nomenklatura avait accès à des Beriozkas autrement intéressantes, quant à S...

le 20/06/2022 à 10:23
Signaler
Merci Davaï pour vos précisions. Je confesse de petites erreurs qui valaient bien votre mise au point. Je retiendrai que vous niez que le régime stalinien n'a pas profité des magasins Goum et qu'il n'existait pas de nomenklatura. Oui je crois bien ...

à écrit le 19/06/2022 à 22:01
Signaler
Voilà un résultat largement previsible. Macron n a pas compris le ras le bol de taxes...65% de tva, tipo...etc. perso, j'ai voté blanc.

le 20/06/2022 à 8:03
Signaler
quand les ex lr vont quittez le en meme temps macronien pour revenir au bercail ayant compris qu'il ne sont que des jouets de l'illusioniste

à écrit le 19/06/2022 à 21:49
Signaler
Macron c'est le chaos !

à écrit le 19/06/2022 à 21:03
Signaler
Bon, qui va voter la retraite à 65 ans avec Macron ? surement les LR-UDI ,pas le choix pour lui .

à écrit le 19/06/2022 à 20:52
Signaler
On va peut être avoir enfin une vraie démocratie parlementaire. N'oubliez pas que la IVème c'était tous des winners de la guerre, donc on cède pas. Juju va pouvoir en inaugurer des chrysanthèmes.

à écrit le 19/06/2022 à 20:31
Signaler
effectivement, le facho n'a pas gagne, le macaron a pris une torchee, et les sieges du fn annoncent certainement le nom de la presidente en 2027, avec le nombre de sieges qu'il faudra en plus a l'assemblee..........les 5 prochaines annees vont etre c...

le 19/06/2022 à 21:08
Signaler
Vous avez parfaitement raison

à écrit le 19/06/2022 à 20:27
Signaler
Brigitte Bourguignon la ministre de la santé (éphémère.) qui voulait sanctionné les non-vaccinés, dehors ,tant mieux.Par contre ,Véran élu, dommage

à écrit le 19/06/2022 à 20:17
Signaler
" le parti de Marine Le Pen dépasse les attentes. Selon les projections, il était en effet crédité de 25 à 40 sièges." Faut qu'il change de boulot les mecs

à écrit le 19/06/2022 à 20:15
Signaler
L'effet drapeau n'a pas fonctionné apparemment ,Castaner, Richard Ferrand, Amélie de Lombard de Montchalin etc..dehors

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.