Les défaillances d'entreprises en baisse de 40,1% en janvier

 |  | 267 mots
Lecture 1 min.
Le nombre de défaillances d'entreprises a nettement reculé sur un an en janvier, a annoncé la Banque de France.
Le nombre de défaillances d'entreprises a nettement reculé sur un an en janvier, a annoncé la Banque de France. (Crédits : CHARLES PLATIAU)
Alors que Bercy a annoncé la semaine dernière l'assouplissement du règlement de l'impôt sur les sociétés, le nombre de défaillances d'entreprises continue à diminuer sur un an en janvier, d'après la Banque de France. En fait, ce recul s'explique surtout par le contexte sanitaire et les aides de l'Etat.

Les défaillances d'entreprises en France ont diminué de 40,1% sur un an au mois de janvier, a rapporté la Banque de France. Elle prévient cependant que cette baisse "n'indique pas une réduction du nombre d'entreprises en difficulté".

L'impact du Covid

La baisse résulte, comme depuis le printemps 2020, de l'impact des restrictions sanitaires sur le fonctionnement des juridictions commerciales ainsi que des "évolutions réglementaires" concernant "les dates de caractérisation et de déclaration de l'état de cessation de paiement", rappelle la banque centrale.

Lire aussi : Les défaillances d'entreprises à leur plus bas niveau depuis trente ans

D'autre part, l'ensemble des aides gouvernementales a permis à nombre d'entreprises de gonfler leur trésorerie ou "de réduire ou retarder le paiement de certaines charges".

Les grandes entreprises moins concernées

La baisse des défaillances s'observe dans tous les secteurs et pour toutes les tailles d'entreprises, sauf les plus grandes, "sans que cela puisse être analysé d'un point de vue économique", souligne la Banque de France.

Pour les grandes entreprises et celles de taille intermédiaire (ETI), on dénombre en effet 47 défaillances en janvier 2021, contre 33 en janvier 2020.

Le nombre total de défaillances est, lui, tombé de 49.934 en janvier 2020 à 29.899 un an plus tard.

Des prévisions pour février

Selon des données encore provisoires, la diminution du nombre de défaillances s'est poursuivie en février avec une baisse de 43,2% sur un an, rapporte encore la banque centrale.

Sur l'ensemble de l'année 2020, les défaillances d'entreprises ont plongé de 39% par rapport à 2019, avait indiqué la Banque de France le mois dernier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/03/2021 à 3:43 :
Pour ce qui concerne les TPE et PE, attendons l'epilogue quand elles devront regler les sommes empruntees a credit pour prolonger une pretendue reprise. Ca va etre un massacre et le mot n'est pas trop dur.
a écrit le 10/03/2021 à 14:53 :
C'est de plus en plus tentant de créer sa propre activité et son entreprise mais pour celà il faut de appuis solides comme les fondations d'une maison donc oui creer de l'emploi et des emplois pour l'avenir avec l'industrie de demain mais attention a bien etayer son aventure industrielle !
40.1 % de défaillance c'est beaucoup mais ceux qui seront s'adapter à des nouvelles situations, à un monde plus vert, un monde d'hydrogène et de supercalculateur, de microprocesseurs européens et non chinois ou américains. Oui à un monde moderne, novateur et tourné vers le bien être des gens !!!!
Oui à la création d'emplois et au monde du travail ! Vive le futur et vive l'electroniques, l'optronique et le quantique !
a écrit le 10/03/2021 à 12:22 :
Un chiffre en réalité tout à fait anormal et inquiétant ! Nous avons la pire crise économique depuis 1945. Et oh miracle, le nombre d'entreprises en faillite non seulement n'augmente pas, mais est en chute libre ! C'est totalement contradictoire. Comment est-ce possible ? très simple: des entreprises "zombies" sont maintenues artificiellement en vie grâce aux tombereaux d'aides déversées, prêts garantis par l'état, etc... La catastrophe est simplement retardée. Quand les aides vont s'arrêter (on ne peut pas continuer comme ça très longtemps) des milliers d'entreprises seront incapable de rembourser. C'est alors que l'onde de choc arrivera !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :