Défaillances d'entreprises : 175.000 emplois menacés en 2021

 |  | 1112 mots
Lecture 6 min.
(Crédits : Reuters)
Les défaillances d'entreprises pourraient entraîner des destructions massives de postes dans les services aux entreprises et l'industrie selon une étude de l'OFCE. A l'opposé, les services financiers et immobiliers seraient relativement épargnés.

La santé économique des entreprises est mise à rude épreuve par la pandémie. Après un printemps catastrophique et une saison estivale au beau fixe, la recrudescence du virus et les mesures de restriction décidées à l'automne par le gouvernement ont à nouveau plombé le moral des chefs d'entreprise. Le climat des affaires a plongé d'environ 11 points entre octobre et novembre selon l'Insee. Résultat, l'emploi risque de subir les répercussions de cette crise historique pendant encore de longs mois. Selon une étude de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) rendue publique ce mardi 24 novembre, les destructions d'emplois salariés relatives au Covid-19 seraient d'environ 175.000 en 2021.

En dépit de l'arsenal de mesures d'urgence déployées par le gouvernement (prêts garantis par l'Etat, fonds de solidarité élargi et augmenté, reports et annulations de prélèvements et cotisations, chômage partiel), le tissu productif risque d'être profondément affecté par la propagation de cette maladie infectieuse. Si les annonces relatives au vaccin ont apporté des lueurs d'espoir et l'intervention du président de la République Emmanuel Macron mardi soir ont pu rassurer quelques secteurs, d'autres comme la restauration ou le tourisme restent dans la tourmente. "Les destructions d'emplois sont liées au coût du travail, au choc...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2020 à 20:42 :
175.000 pour l covid?
euh il manque au moins un zero!
a écrit le 26/11/2020 à 13:29 :
175000, c'est la partie émergée (médiatique) de l'iceberg.
Ce qui est sous l'eau est infiniment plus conséquent.
a écrit le 26/11/2020 à 8:48 :
La fin pour ne pas dire l'epilogue de l'Occident a sonne. L'Asie dans son ensemble a su gerer la pandemie du corona.
Aujourd'hui presque tout y est produit.
Le francais, l'europeen, consomme du chinois, sud coreen, vietnamien et j'en passe.
Idem pour la premiere puissance mondiale, les USA.
Meme si c'est dur a avaler, cette europe du lobbying va se retrouver sous peu avec la faillite bancaire mondialisee les pieds dans le purin de la corruption.
(hors Asie, evidemment puisque qu'un nouveau contrat vient d'etre avalisee avec l'ASEAN)
Pauvres de vous......
Ca va etre un ouragan.
a écrit le 26/11/2020 à 8:35 :
Les saigneurs de l'économie ont encore frappé.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :