Une majorité de Français veut qu'Emmanuel Macron garde Edouard Philippe à Matignon

 |   |  1430  mots
(Crédits : GONZALO FUENTES)
SONDAGE. Emmanuel Macron va-t-il se séparer d'Edouard Philippe ? Alors que les rumeurs de remaniement battent le pavé, notre sondage exclusif IFOP La Tribune-Europe 1-Public Sénat fait apparaître qu'Edouard Philippe est la personnalité politique la plus populaire pour "réinventer" la France. Une majorité de Français souhaite qu'il reste Premier ministre, selon un sondage Elabe pour BFMTV et Berger Levrault.

Malgré la crise sanitaire, nulle malédiction de Matignon ne semble atteindre l'actuel Premier ministre, si l'on en croit notre sondage Ifop pour La Tribune et Europe 1. Interrogés pour savoir en qui ils ont confiance pour « réinventer la France », les Français ont placé Édouard Philippe largement en tête avec 45% des répondants, sur une liste de 40 personnalités (voir le tableau ci-dessous).

L'écart se creuse nettement avec Emmanuel Macron qui apparaît au neuvième rang à 32%, talonné par le Général de Villiers, l'ancien chef d'État-major des Armées qu'il avait viré manu militari en 2017. Édouard Philippe, choisi au début du quinquennat pour incarner le « en même temps » macronien par une belle « prise » à droite, est en train de réaliser un joli contrepied de boxeur en imposant sa carrure dans l'opinion face à un président dont il devient en quelque sorte le caillou dans la chaussure, celui qui fait mal quand on marche trop longtemps avec, mais que l'on ne peut que difficilement enlever.

Selon Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop, Édouard Philippe connaît « un véritable état de grâce » : 94% des sympathisants LREM ont confiance en lui pour réinventer la France et malgré la « trahison » de 2017, le Premier ministre qui n'a jamais rallié En Marche, le parti du président, il bénéficie de la confiance de 65% des sympathisants LR. Quels que soient les scénarios pour son avenir, maintien à Matignon ou retraite dans sa ville du Havre, il semble donc devenu incontournable. Il est en tout cas devenu plus difficile pour Emmanuel Macron de justifier son départ, sinon pour se débarrasser d'un rival. Le chef de l'Etat, sans que rien ne perce de ses intentions, a salué dimanche soir la "belle victoire" de son Premier ministre et l'a reçu lundi "en tête à tête" avant l'échange prévu avec les 150 Français membres de la convention citoyenne pour le climat.

Confirmant notre sondage Ifop,réalisé les 18 et 19 juin, un autre sondage réalisé par Elabe pour BFM TV et Berger Levrault, une majorité de Français se prononce, à 57%, en faveur d'un maintien d'Edouard Philippe à la tête du gouvernement, seulement 42% souhaitant un renouvellement. Si celui-ci devait avoir lieu, il pourrait être remplacé par l'actuel ministre des affaires étrangères, le breton Jean-Yves Le Drian. Mais la défaite de la gauche à Lorient, la ville au port militaire dont le maire PS était soutenu par l'ancien ministre de la Défense de François Hollande, est une épine. "Promouvoir un perdant en virant un vainqueur", difficile à justifier confie un proche du pouvoir... D'autres noms, comme celui de Florence Parly, actuelle ministre de la Défense, ou Jean-Louis Borloo, qui vient de démissionner du conseil d'administration de Huawei France, sont cités.

sondage

Selon notre sondage, les personnalités issues de la droite l'emportent nettement dans l'opinion pour réinventer la France. Le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, devenu le premier opposant du président de la République, sort du lot en quatrième position avec 38% de confiance devant Nicolas Sarkozy (5e à 36%), François Baroin, Bruno Le Maire ou Valérie Pécresse. « Un nouvel espace politique semble en train de s'ouvrir pour la droite modérée », souligne Frédéric Dabi.

Quant à la gauche, « elle souffre toujours de son absence d'incarnation » souligne Frédéric Dabi: on ne trouve dans les quinze premiers de la liste que Jean-Yves Le Drian, possible successeur d'Édouard Philippe à Matignon (8e place avec 35% de confiance) et Arnaud Montebourg (12e avec 26%), qui fait son come-back sur la dé-mondialisation ambiante. De même, analyse Frédéric Dabi, « la crise sanitaire ne semble pas avoir profité aux partis tribuniciens » : Marine le Pen (RN) y apparaît à la quinzième place et Jean-Luc Mélenchon (LFI) à la 29e.

Le trio de tête qui ressort du sondage Ifop est aussi très signifiant puisque juste derrière Édouard Philippe vient en second Nicolas Hulot, l'ancien ministre de l'Écologie qui a quitté avec fracas le gouvernement pour dénoncer l'impuissance de l'État sur la transition énergétique. Avec 44% de confiance pour réinventer la France, c'est tout un symbole alors que les municipales de 2020 ont permis à EELV de conquérir plusieurs grandes villes. En troisième position, avec 42% de confiance, et ce n'est sans doute pas qu'anecdotique, on retrouve Didier Raoult, le vibrionnant médecin épidémiologiste marseillais, qui incarne désormais mieux que personne le camp des « anti-système » en brandissant son remède miracle contre la Covid-19 et son bon sens de praticien face aux lobbys du médicament. Une conviction très "Gilets Jaunes", la couleur de la chevelure de notre Panoramix du Sud.

A qui saura le mieux incarner la réinvention de la France appartiendra sans doute le sceptre dans deux ans. Et ce d'autant que notre sondage Ifop donne une feuille de route assez claire à l'actuel président comme à ses compétiteurs.

La feuille de route pour réinventer la France

Dernière partie de notre grand sondage Ifop, que veulent les Français maintenant que la crise sanitaire est peut-être finie, mais que le pays entre dans une longue et sans doute douloureuse récession ? Plus optimistes sur la situation sanitaire en raison de la réussite, à date, du déconfinement, les Français sont franchement pessimiste sur la situation économique et sociale du pays et le taux de chômage qui seront les sujets de la rentrée. Alors que la consommation reprend lentement, les trois-quarts des Français sont inquiets pour leur niveau de vie et 86% sont pessimiste pour l'emploi face à la multiplication des annonces de plans sociaux.

Très naturellement en découle une feuille de route pour les mois qui viennent : priorité à la relance de l'économie (94%), mais aussi à la protection de l'emploi et à la limitation des plans de licenciements (95%). Des attentes largement anticipées par le gouvernement qui outre les plans sectoriels pour l'aéronautique, l'automobile, la culture ou le tourisme, travaille sur un plan de relance à la rentrée, pour aider les entreprises et les plus fragiles à traverser une crise inédite. Sur les licenciements, la généralisation du chômage partiel de longue durée apporte aussi une réponse avec la perspective d'accords de sauvegarde de l'emploi dans les secteurs et les entreprises impactées.

Priorité à la reconstruction de l'économie, mais aussi projection dans un monde nouveau et différent : les Français, critiques de la mondialisation, réclament des politiques de souveraineté dans la défense des industries stratégiques, l'indépendance sanitaire et alimentaire. Ils ne pardonneront pas deux fois l'histoire des masques manquants et les mensonges sur leur utilité sanitaire. Les Français réclament aussi plus de solidarité, avec la revalorisation des plus bas salaires, des métiers qui ont démontré leur « utilité commune » pendant le confinement et attendent plus de moyens pour l'hôpital et les personnels soignants. L'impréparation sanitaire a frappé les esprits et a même fait penser à « l'étrange défaite » de 1940, référence au livre de l'historien Marc Bloch. A 78%, les Français appellent à une plus grande décentralisation pour transférer les pouvoirs de décision au niveau local, au plus près des réalités du terrain. Les défaillances de l'Etat centralisateur et les lourdeurs bureaucratiques constatées pendant l'épidémie ne sont pas passées inaperçues.

Reste l'éternelle question fiscale : qui va payer la facture de la crise ? Alors qu'Emmanuel Macron a écarté toute hausse des impôts à l'automne, afin de ne pas pénaliser le pouvoir d'achat, le sujet divise les Français. 7 sur 10 considèrent comme tout à fait ou plutôt prioritaire de rétablir l'impôt sur les grandes fortunes et de faire « payer les riches » au travers de la taxe « Jean Valjean » (du nom d'un personnage des Misérables de Victor Hugo) revendiquée par l'acteur Vincent Lindon pour taxer de façon exceptionnelle les patrimoines supérieurs à 10 millions d'euros. Derrière ces sujets fiscaux traditionnels totems à gauche, on retrouve la question centrale de la lutte contre des inégalités aggravées par la crise.

RETROUVEZ CE VENDREDI EN KIOSQUES ET SUR LATRIBUNE.FR DANS NOTRE EDITION SPECIALE ETE 2020 LES RESULTATS COMPLETS DE NOTRE SONDAGE IFOP LA TRIBUNE EUROPE 1 AVEC LES CHANGEMENTS ATTENDUS SUR LES MODES DE VIE. ET NOS ANALYSES POLITIQUES? ECONOMIQUES, SECTORIELLES ET REGIONALES SUR LES CONSEQUENCES D'UNE CRISE INEDITE.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/07/2020 à 11:53 :
Vous avez fait une erreur de mot: vous avez noté "une majorité" au lieu de "la majorité".
Une majorité de Français souhaites que Macron ET Edouard Philippe quittent le pouvoir. Mais LA majorité veux pas le laisser aux autres !
a écrit le 02/07/2020 à 22:03 :
pour une gouvernance toute a droite ! c est un échec annoncé pour rassembler ! mr le Drian peut encore tout sauver
a écrit le 02/07/2020 à 17:35 :
A lire les commentaires, je ne vois comment peut-on encore croire que l'actuel premier ministre Edouard Philippe est la personnalité politique la plus populaire pour "réinventer" la France. Cela ressemble plutôt à du lavage de cerveau. Son bilan social est plus que désastreux. C'est le jumeau de Macron.... Il ne fait qu'un 'remake' de ce qu'à fait son boss en 2017.... Partir pour pouvoir en 2022 lui mettre un coup dans le dos.... On peut constater qu'il a bien retenu la leçon . Il n'est qu'une copie collée de l'actuel Président.
a écrit le 02/07/2020 à 17:01 :
Si Philippe incarne et met en œuvre un programme depuis 3 ans c'est celui de Fillon !
On a connu plus déglingo et moins réactionnaire sur tous les plans.

Certains média s'excitent beaucoup sur un éventuel remaniement. Macron en est à sa troisième "inflexion" réthorique et on n'a pas vu les changements qui devaient être "majeurs" même après le grand blabla.

Ceci me conforte dans l'idée qu'il va garder Edouard jusqu'à la fin, et que Edouard sera le traître de Macron (comme Macron a été le traître de Hollande, Fillon celui de Sarkozy, Sarkozy celui de Chirac).

En attendant ça fait du remplissage d'antenne et de colonnes sur BFMTV.
Réponse de le 03/07/2020 à 11:06 :
Pari perdu, Philippe a (été) démissionné...

C'est marrant cet esprit de contradiction chez notre Président. Il suffit qu'on lui dise que les français veulent garder Phillipe, le seul au gouvernement qui ait encore quelques grâces à leurs yeux, pour qu'il le vire...

A partir de la semaine prochaine ce sera le candidat officieux des LR pour 2022. Sur le papier c'est de loin le plus populaire, le moins marqué "tribu Sarko, habitué des tribunaux" et son programme est celui de Fillon à peine déguisé.

La fin du quinquennat sera un calvaire.
a écrit le 02/07/2020 à 16:54 :
Certains médias semblent insistant sur Florence Parly, quand je bossais en intérim à la sncf en 2017, le chef du ccf disait attendre un contrat d'externalisation de la compta de la défense aux ccf de la sncf. Ce qui est :

1- Un pb de conflit d'intérêt

2- Pour y avoir travailler, et la cour des comptes la dit elle aussi, ainsi que des ministres à des questions parlementaire, la compta de la sncf est tenue n'importe comment, presque tout est robotisé, les factures non conformes sont payés, les factures sont précompta par passage d'écriture du bon de commande saisies par des gens qui ne sont pas comptable, j'ai vu des dizaines de milliers d'écritures fausses, sans parler des enregistrements de fausses factures, la non gestion des litiges qui fait payer des factures sans raison légale d'application d'un flux réceptionné, pas un compta là bas à un diplome de comptabilité, etc ...

Donc avant de s'extasier sur cette ministre, il faudra vérifier si le projet d'externalisation de la compta militaire a été réalisé, car si oui il s'agit d'une faute très grave.
a écrit le 02/07/2020 à 14:11 :
Le seul espoir de la France c'est de sortir de l'UE, de l'€ et de l'OTAN (voir Turquie), peu importe avec qui.
De limiter l'immigration incontrôlée, de faire des traités avec qui on veut, pas ceux imposés par l'UE : CETA, MEXIQUE, etc.
De se retirer du Pack de Marrackech et autres.
Réponse de le 02/07/2020 à 17:45 :
Sortir de l'UE et revenir au franc ? quel programme ! on a connu çà : dévaluations en cascade, inflation galopante, taux d'intérêt au plus haut et qui n'ont jamais fait diminuer le chômage.
a écrit le 02/07/2020 à 12:51 :
c'est la vision des médias et pas celle des Français
un personnage qui a toujours ignoré les revendications des Français
qui rejette tous dialogue avec les partenaires sociaux
qui souhaite imposer ces seule idées
dans toute les crise traverse en trois ans jamais il a de lui même
instauré un dialogue c'est sous la contrainte du président qu'il a eu des entrevue
c'est a ce personnage que les medias offrir la plus haute fonction
a un dictateur a une personne qui est persuadé
d'avoir toujours raison
a écrit le 02/07/2020 à 12:34 :
Et le sondage inverse ? Philippe doit il garder Macron ? Vous le faites quand ?
a écrit le 02/07/2020 à 10:19 :
Les Français ont accordé un mandat au Président Macron jusqu’en 2022. La majorité parlementaire résulte également de l’expression des citoyen/ne/s en 2017. Que ce soit avec Édouard Philippe ou avec un autre gouvernement, il n’y a pas de nouvelle donne. Si le Président estimait que la France nécessitait un gouvernement avec une réelle nouvelle légitimité, il dissoudrait l’assemblée nationale et prendrait comme Premier ministre le chef du parti arrivé en tête.
Réponse de le 02/07/2020 à 16:21 :
ok pour la longueur du mandat
mais c'est bien la situation qui est en cause
3 ans de mandat et combien de Français satisfait
la crise des gilets jaune ignoré par le 1er ministre qui préfère le désordre
au dialogue la reforme des retraite une chienlit
avec des changement de discourt journalier
et que dire de la gestion covid un desastre
sauvé par le corps medical
mais en aucun cas par les dirigeants
a écrit le 02/07/2020 à 9:49 :
Philippe est fini, usé par la crise du virus et la lourdeur imbécile par la complexité, l'uniformité et la durée du confinement, puis du déconfinement, usé par la crise des retraites renvoyées aux calendes grecques, usé par la crise des cheminots qui va se réveiller avec la mise en concurrence du rail, usé par la crise des GJ qui est en train de se réactiver avec le mécontentement des soignants et le gonflement du chômage.
Qu'il se retire en goûtant un Havre de paix, offert sur un plateau.
Puisque la priorité est à l'économie, eh bien chercher un économiste à la fibre verte réaliste qui a une bonne expérience en politique générale intérieure et internationale et une bonne connaissance des secteurs stratégiques à conforter ou à développer... ça doit pas être trop difficile à trouver.
Réponse de le 02/07/2020 à 11:22 :
D'accord sur toute la ligne.
Le prochain candidat idél selon moi:Jean Jacques Ayrault.Ancien premier ministre,il a du calme ,de l'autorité,de la réflection.Sinon Ségolène royal pour avoir une femme a poigne et écolo.
Réponse de le 02/07/2020 à 17:55 :
Un économiste à la fibre verte ? Ces mots sont totalement contradictoire !
a écrit le 02/07/2020 à 8:54 :
et pourtant la Cour des comptes parle d'"un tableau apocalyptique post-crise des finances publiques", et ceci avait commencé même avant la covid19, les résultats étaient déjà largement plus MAUVAIS qu'ailleurs en UE. et les Français en redemandent?? mabille du sérieux......
a écrit le 02/07/2020 à 8:54 :
et pourtant la Cour des comptes parle d'"un tableau apocalyptique post-crise des finances publiques", et ceci avait commencé même avant la covid19, les résultats étaient déjà largement plus MAUVAIS qu'ailleurs en UE. et les Français en redemandent?? mabille du sérieux......
a écrit le 02/07/2020 à 8:08 :
Ce sondage c'est la méthode coué, ce sondage bidonné est piloté par des minorités ...

Le travail de PHILIPPE Edouard se traduit par le constat de 30 000 morts covid19, les violences policières, l'étalement de la misère, la généralisation des travailleurs pauvres, la montée du chômage ...

bref comme dirait un ancien 1er Ministre célèbre de nantes, Edouard PHILIPPE porte un bilan ... minable ...
a écrit le 02/07/2020 à 7:58 :
Encore ce sondage !
a écrit le 01/07/2020 à 23:57 :
Finalement, nous sommes plus prudents que les grenouilles de la fable; la plupart d'entre-nous n'a guère à se réjouir des trois dernières années; même ceux (les patrons) qui pouvaient être satisfaits d'évolutions législatives en leur faveur n'auront pas l'occasion d'en profiter avant quelques années car un minuscule virus est venu gripper la machine. Il est regrettable que le gouvernement n'ait pas choisi de généraliser le vote par correspondance, car on saurait si le Président aurait une option écologique.
a écrit le 01/07/2020 à 22:04 :
Franchement, on a du mal a croire a cette fable. Il à plutôt fait que des âneries en commençant par la diminution des APL, puis l'acharnement sur les retraités et ce jusqu'à la crise du covid qui a été lamentable ( cf les masques, les tests, les élections municipales).
Réponse de le 02/07/2020 à 5:10 :
Sondages, vous avez dit sondage ? Un gentleman agrement sans consistance ni débat contradictoire tout juste bon pour influencer les gens dénués de mémoire et de sens critique.
Le summum est atteint quand on arrive à placer NH en deuxième position alors que ce nombriliste pratiquant du self service exerce tout l'opposé d'une conduite écologique dans sa vie privée et qu'il a rempli une carrière sponsorisée par l'un des plus gros pollueur de France.
Manipulation des manipulations on nous vend du machiavélisme plus retords que le Président lui même.

Attendons un peu, les rustines des instituts de sondages n'ont aucune valeur et les baudruches vont très vite se dégonfler.
a écrit le 01/07/2020 à 19:43 :
Se méfier d'un bon numéro deux, ce n'est pas la certitude d'être bon numéro un!
Les 80km/heure, entêtement de ce ministre, idée que le président a eu le tort de laisser filer sachant qu'il n'en n'était pas fanatique, ont bien été un déclencheur des gilets jaunes, il ne faut pas l'oublier.
a écrit le 01/07/2020 à 15:22 :
Il "réinvente" quoi depuis trois ans ? : ... , le racket des retraités , le 80 Km/h et les gilets jaunes , les répressions policières , le projet de retraites bas de gamme , la crise hospitalière .......?
En tout cas il ne "ré-enchante" pas grand monde !
a écrit le 01/07/2020 à 15:21 :
Il "réinvente" quoi depuis trois ans ? : ... , le racket des retraités , le 80 Km/h et les gilets jaunes , les répressions policières , le projet de retraites bas de gamme , la crise hospitalière .......?
En tout cas il ne "ré-enchante" pas grand monde !
a écrit le 01/07/2020 à 10:04 :
Il est impossible d'accorder le moindre crédit à ce genre de sondage confiné dans un simulacre de micro-trottoir dans les quartiers bourgeois du 16ème, au sentier, dans les tours de la Défense et à Levallois Perret

par ailleurs, objectivement, Edouard PHILIPPE a été élu dans une petite ville 14ème de France gavée de subventions de l'Etat,
il ne faut pas exagérer, l'on ne peut pas faire croire que son élection au Havre à valeur nationale.

Edouard PHILIPPE ne saurait faire oublier la décadence socio-économique, les scandales révélés des membres de sa majorité et de son gouvernement, la brutalité policière contre le peuple, la manipulation des faux black blocks extrêmement méthodiques véritables troupes gouvernementales pour briser les défilés des citoyens gilets jaunes, des pompiers, et personnels du monde médical, avec le scandale des blessures à vie et des morts ...

s'ajoutent plus de 20 000 morts covid19par manque de masques et de tests
Réponse de le 02/07/2020 à 17:49 :
Si le sondage avait dit le contraire vous auriez applaudit.
a écrit le 30/06/2020 à 20:29 :
Bonjour

Je suis frappé par le peu de nouveaux noms cités. En un mot le sondage ou l'opinion ne voit pour renouveler la France que des personnages qui ont déjà fait par le passé preuve de leur difficulté (pour ne pas citer le mot "incapacité") à faire des changements majeurs. Monsieur Édouard Philippe sortant du lot toutefois.
A quand un diamant dans la société Française du calibre de la première Ministre de Nouvelle Zélande ?
Réponse de le 30/06/2020 à 20:58 :
Heureux de rencontrer ici quelqu'un qui soutient la semaine de 4 jours payés 5 ainsi que la multiplication des jours fériés....

Cette mesure, préconisée par la première ministre des kiwis, n'est pas en odeur de sainteté sur le forum de LT.
a écrit le 30/06/2020 à 19:21 :
La politique aussi subit des «  mutations « 
LREm ou vert ? Quel différence ?
Avant Macron , les verts étaient KO
Maintenant Macron & Co se diversifie...
Leur stratégie est claire ... c’est un genre de pont pour «  redorer l’image odieuse du PS et du Modem »
Bref c’est un bricolage, un rafistolage ..

Un changement ?

Oui qu’ils font des plans avec leur argent pas l’argent et le labeur des autres pour s’enrichir et enrichir toujours les plus riches ...
La solidarité oui mais avec leur argent , pas celle des autres ! Qui bossent durent .. . Certains ne font rien ... et ils sont au même niveau alors pourquoi travailler ?
a écrit le 30/06/2020 à 19:08 :
Ils ont été les chercher où les français qui ont répondu au questionnaire ? Au Havre ? Il a quoi à son actif ce monsieur si ce n'est d'avoir plombé les finances de sa ville ? Donnez moi un seul succès de sa part ! Pourquoi la France s'écroule à votre avis ? Parce qu'on ne sait plus choisir la compétence.
a écrit le 30/06/2020 à 17:08 :
"Largement en tête", "plébiscité"... avec 1 point d'avance sur Nicolas Hulot!
a écrit le 30/06/2020 à 15:22 :
Les français n'ont surtout pas été votés, à l'image d'Hidalgo, élue par 15% des inscrits . C'est un simulacre de démocratie .
a écrit le 30/06/2020 à 15:07 :
Comment accordé du crédit à un tel sondage qui n'inclut pas Nabila et Jul?
a écrit le 30/06/2020 à 13:05 :
oui au sacrifice mais celui du 1er ministre
et surtout pas la ministre de l'outre mer
c'est elle qui doit aller a Matignon
et surtout pas monsieur j'hésite pour un oui pour un non
a écrit le 30/06/2020 à 12:12 :
Comment peut-on "plébisciter" Philippe, qui a de nombreux échecs à son actif ? Même si c'est un des moins pires de ce gouvernement ?
a écrit le 30/06/2020 à 10:47 :
Reformulons selon une célèbre expression d'un Grand Homme d'Etat, Raymond BARRE

Un microcosme de français plébiscitent l'extrême orgueil Edouard Philippe pour « réinventer l'étalement de la misère, la généralisation de l'esclavage nouveau, les désordres sociétaux, la violence policière contre les pompiers et les personnels des hopitaux »

pour confirmer la France macronienne
Réponse de le 30/06/2020 à 11:37 :
Raymond Barre est parti avec la caisse noire de matignon virée à Genève a l’epoque...cela relativise un peu.
a écrit le 29/06/2020 à 21:39 :
Qu' est-ce que les médias ne feraient pas tant le niveau de détestation d' un Macron est bien là qui vont jusqu' à opposer ce dernier à Philippe. ? Philippe c' est du Macron soft avec la même enveloppe de Young Leader, des gens qui trahissent la France pour l' atlantisme et la feuille de route de Bruxelles des GOPE. Le seul vrai débat de demain se jouera entre les néolibéraux tous clivages bidons confondus et les souverainistes de toutes obédiences qui faute de pouvoir réformer l' UE -à la mode des souverainistes douceâtres du moment- la quitteront. Voilà le seul enjeu de futur et il n' y en a pas d'autre..
a écrit le 29/06/2020 à 19:03 :
Les médias s'emballent un peu vite, les gilets jaunes l'auraient bien pendu quand il défendait bec et ongle la limitation de la vitesse à 80km/H.
De plus c'était son idée qui n'emballait pas le Président... et qui lui a en partie coûté beaucoup de difficulté par la suite.
Rendons à César ce qui est à César même si les idées courtes sont à la mode.
a écrit le 29/06/2020 à 18:22 :
Edouard Philippe?Il a pas de merveille chez Areva .Alors reinventer la France je rigole.Et puis sa gestion du covid19 lamentable voir toutes ses contradictions .Pauvre france
Réponse de le 30/06/2020 à 6:41 :
si il gere la France comme il le fait déjà depuis 3ans a savoir
ignorer les partenaires sociaux rejeter les maires
imposer a ses députés une vision personnel
et le pire c'est la reforme des retraites ou chaque jour il change d'avis
rajoute une nouvelles condition et de l'autre abandonne pour faire plaisir a quelque proche des contraintes
ce n'est pas parce qu'il est le chouchou des medias
qui souhaite l'opposer au président
alors qu'il pouvez pendant la crise
réquisitionner et créer des emploi il a mis la France dans un etat
ou il faut le dire un désastre
une catastrophe ce mec et le neants
a écrit le 29/06/2020 à 17:03 :
En quoi toujours dépenser plus qu'on a et taxer à tout va est une réinvention de la France ? Ce n'est au contraire qu'une éternelle continuité.
a écrit le 29/06/2020 à 15:14 :
J'ai cru que c'était un journal sérieux, mais je vois que j'me suis planté.
Réponse de le 29/06/2020 à 20:49 :
il y a longtemps que ce journal manque se sérieux et surtout d'objectivité, mabille en est l'illustration. il ne parle pas, mabille de la débâcle économique du pays il se contente de le voir parader et d'approuver. sans doute préfère-t'il philippe vs macron. mais les deux sont aussi incompétents l'un que l'autre. décevant ce média.
a écrit le 29/06/2020 à 14:16 :
Tout n est pas perdu. Segolene est a 20 %. reste 80 % a convaincre est on est sauvé ;-)
a écrit le 29/06/2020 à 14:00 :
L'appréciation de ce "sondage" apparaît délirante . A mon sens un journaliste doit étudier les faits, pas se faire plaisir .
Réponse de le 29/06/2020 à 15:21 :
"Les Français plébiscitent Edouard Philippe pour « réinventer la France »
C'est de la manipulation mentale?

Ce sont ces types qui sont la depuis 30 ans, comme la gestion du covid ou pendant qu'il tentait de faire passer des décrets sur la retraite pendant le covid disons qu'en regardant le résultat, a partir du havre il y a extrapolation.....

Bientôt, le syndrome du larbin?
a écrit le 29/06/2020 à 13:49 :
L'uppercut de Philippe laisse ce pauvre minable ko . Il est fîni avant d'avoir existe .
a écrit le 29/06/2020 à 13:28 :
Hé bien voila! Ces élections dont le taux de participation fait rêver les plus pessimistes ont donné leur verdict. Monsieur Edouard Philippe à qui j'adresse mes félicitations est donc la personne désignée pour réiventer l'eau chaude avec l'appui de qui voudra bien suivre.De grands moments nous attendent et je vais les suivre avec une attention décuplée.
a écrit le 29/06/2020 à 13:15 :
un petit rappel il c'est dégonflé de se présenter a paris
un score de non participation qui doit l'exclure a toujours de postuler a un poste de ministre un énième revers après les gilets jaune et autre crise en tout genre
seul les médias continue de fayoter
les mêmes qui voulais imposer villepin
et enfin ou est la victoire de macroniste c'est plutôt une déculotté
et vous médias on a l'idée que vous êtes identique a vos confrère des pays de l'est de l'Europe dans les années 1960. toujours a faire briller le pouvoir
mems quand celui ci est incompetemps
Réponse de le 02/07/2020 à 17:53 :
Vous ne savez apparemment pas que l'école est gratuite !
a écrit le 29/06/2020 à 12:07 :
A lire cette liste, on se demande ou est le monde nouveau.
Pour etre totalement credible il ne manque qu'Edouard vous savez, le bal a dur.
Pauvre pays.
Réponse de le 29/06/2020 à 13:04 :
François Fillon !

On se demande bien pourquoi il ne figure pas sur la liste.... Encore un coup du cabinet noir.
a écrit le 29/06/2020 à 11:55 :
Si réinventer, ça veut dire poursuivre une politique libérale, Phillipe est l'homme de la situation. Sauf que la situation n'est plus la même depuis 3 mois.
La droite LR à laquelle a appartenu Phillipe n'a plus rien à proposer, ancrée dans un schéma qui ne correspond plus à la situation.
Réponse de le 29/06/2020 à 14:14 :
liberal ?
en quoi la politique de Macron (ex PS) ou Philippe (ex LR) est liberale ?
on continue a creuser les deficits, a soutenir les canards boiteux (SNCF, Air France) et aucune reforme de fond n a ete faite !

Pire on a gaspillé l etat de grace initial par des lois debile comme les 80 km/h
Réponse de le 29/06/2020 à 18:04 :
@ réponse de Cd
Ils n'y sont pas toujours arrivé, mais ils ont essayé !
Quant aux 80km/h, je suis désolé qu'ils ne soient pas suivis d'une limitation à 110 sur les autoroutes.
Je pratique cette vitesse depuis plusieurs années et j'arrive quasiment aussi vite à destination, moins fatigué, moins stressé et j'ai moins consommé.
a écrit le 29/06/2020 à 11:49 :
Il ne faudrait pas que La Tribune devienne la Pravda. Philippe est responsable du chaos de ces 3 dernieres années. Il s'est entouré d'une équipe d'amateurs ou d'incompétents (la liste serait trop de ministre à coté de la plaque) et ce ne serait pas de sa faute mais celle de Macron !!! Son obstination à maintenir des mesures a mis à mal les relations sociales et économiques dans le pays.
Un président de grand club et meme d'un petit club vire l'entraineur quand il ne sait pas constituer une équipe pour gagner et nous ne pouvons pas dire que la France sort grandie de ces 3 dernieres années de gouvernement. Et puis, gagner contre un ancien communiste en 2020 en perdant 5 points par rapport à 2014 ne semble pas un exploit, il a été en balottage et à bénéficier d'une abstention record.
Alors, réussir à apparaitre compétent en rejetant la faute sur ces ministres serait une marque de génie? On peut comprendre pourquoi notre pays prend l'eau de toute part avec de tels raisonnements.
Réponse de le 29/06/2020 à 14:51 :
on dit que les français ont la memoire courte . ont-ils oublie le 49 3 pour les retraites avec cette obstination du premier ministre . et le passage en force avec la declation de confinement .et c'est toujours en cours puisque le president a parle qu'il voulait finaliser ce procede .je ne pense pas que ce personnage soit aussi blanc que l'on dit .il est tres imbu de sa personne . qu'il aille assurer son mandat de maire . et qu'il quitte son statut de premier ministre on l'a assez vu
Réponse de le 29/06/2020 à 17:20 :
@datura30

"ont-ils oublie le 49 3 pour les retraites avec cette obstination du premier ministre" .

Ce sont des retraités de la génération peace and love qui plébiscite le plus Philippe,c'est pour ça.
a écrit le 29/06/2020 à 11:42 :
Allons M Mabille, ce que vous nous présentez c'est un formidable désaveu et désintérêt de la classe moyenne et populaire française, pour tte personnalité ou leader d'opinion qui cpte ds les affaires publiques ( pour le moins pire, 55% de défiance, tte classe sociale confondue !!).
Mise à part la crainte du virus, l'abstention pour ces élections de proximité a été faramineuse ds les communes populaires ou de tradition industrielle qui frise les 70%, voire les dépasse.
Or, cette population ( qui va bien au delà des GJ) subit de plein fouet depuis des années la mondialisation sauvage avec ses conséquences sociales bien connues : le déclassement, l'élitisme et le rejet scolaire, la précarité, la baisse du PA, les PSE industriels, le chômage de masse...bref, une insécurité sociétale généralisée.
C'est bien un plan Marshall ou un New deal ( appelons le comme on voudra) pour le monde d'après dt a besoin cette classe là pour retrouver le chemin des urnes.
Et les bonnes volontés de ts bords confondus, y compris ds la transition verte utile ( et non dogmatique) ne seront pas de trop pour y parvenir, tt en augmentant encore l'attractivité française pour les entreprises.
a écrit le 29/06/2020 à 11:00 :
Quand j'analyse les noms des 10 premières personnalités politiques les plus "en vue" pour "réinventer la France" (et plus généralement l'ensemble des personnalités figurant dans ce tableau), je me dis que la cause est définitivement désespérée...Plus dure sera la chute pour notre pauvre pays...et pour le peu qu'il reste de pays démocratiques dans ce monde en pleine fragmentation.
Réponse de le 29/06/2020 à 14:04 :
Vous interprétez mal ce tableau, c'est juste une tentative d'humour du journal, mais tout le monde le prends au premier degré :( bisou
a écrit le 29/06/2020 à 10:57 :
Il ne faut pas tout confondre, il convient de relativiser Edouard PHILIPPE a obtenu une majorité au Havre qui n'est qu'une bourgade de province ;

Sur le plan national, Edouard PHILIPPE nous a démontré qu'il est assez désordonné, intempestif ...
qu'il a été incapable de s'entourer de Personnalités compétentes pour son gouvernement composé soit de blablateurs invétérés, soit de ramiers qui frisent les murs dans leurs ministères pour passer pointer et toucher leurs émoluments et faux frais ;

de surcroît il est le chef d'un gouvernement qui est extrêmement violent en faisant un usage abusif de la milice politique ...
Réponse de le 29/06/2020 à 12:49 :
D'autant qu'il a déjà été maire du Havre entre 2010 et 2017 ,c'est pas une nouveauté.Il avait d'ailleurs été arrêté dans le secteur par les gendarmes en 2015 à 150 au lieu des 110km/h.
Réponse de le 29/06/2020 à 13:40 :
Le Havre n'est pas "qu'une bourgade de province"! Sortez de votre cambrousse! C'est le deuxième port de France pour le trafic total et le premier pour les porte-conteneurs. Le centre-ville du Havre est aussi inscrit au patrimoine mondial de l'humanité. Le Musée André-Malraux est également le deuxième pour le nombre de toiles impressionnistes. Antoine Rufenacht et Edouard Philippe sont les maires de la ville du Havre qui ont su la développer avec talent après la sinistre période communiste. Renseignez-vous!
a écrit le 29/06/2020 à 10:34 :
Sondage complètement truqué ! Evidemment on place Raoult en 3ème position pour essayer de faire croire à un brin de véracité ! Il faudrait être complètement fou pour croire en un E.Philippe pour réinventer quoi que ce soit au vu, entre autres, de sa gestion DESASTREUSE de la Covid-19 !
« Les français sont des veaux. La France est un pays de veaux »
Cité par Raymond Tournoux dans « la tragédie du Général »
a écrit le 29/06/2020 à 10:30 :
Le docteur Raoult ? Et un général qui n'est ni aux commandes ni un homme politique ??? Et le colonel Sanders, il arrive combien dans le sondage ?
a écrit le 29/06/2020 à 10:21 :
au vue du % d une abstention tres élevée pas de quoi pavoiser en période de cette crise sociale / sanitaire et démocratique
a écrit le 29/06/2020 à 9:11 :
L'électorat est en train de changer, Philippe est bien trop ancré chez les LREM totalement discrédités pour en faire un présidentiable, oui oui j'anticipe votre enthousiasme. Faire un article à la gloire d'un soldat d'un parti en déroute, partant d'une ville peu représentative de l'électorat français avec ses spécificités particulières est inapproprié.

Dire que Édouard Philippe est de très loin le LREM le plus crédible qu'il soit oui c'est incontestable par contre mais s'il est normalement constitué il doit avoir envie d'en partir très vite pour s'occuper de sa ville du havre. Le stratégie oligarchique macronienne est un désastre total dans lequel sa popularité ne pourra que s’effriter les français se demandant ce qu'il peut bien faire dans cette galère perpétuelle.

Nous ne sommes plus à l'époque de Fillon qui avait surpris tout le monde avec sa popularité du fait de son poste de premier ministre, l'électorat qui lui faisait confiance a disparu en partie laissant la place à une génération, âgée également mais bien plus inquiète, bien plus clairvoyante sur l'état de notre société et surtout bien mieux informée du fait d'internet.
a écrit le 29/06/2020 à 8:52 :
45% Je n'appelle pas ça non plus un plébiscite, c'est même pas la majorité! On pourrait aussi dire que 55% des français ne lui font pas confiance. et seulement 14% lui font très confiance. En prenant le même sondage on peu aussi dire que la droite n'inspire pas confiance...
Combien de personnes interrogées ?
Avec la marge d'erreur existante sur tous les sondages (environ 2% en moyenne), le classement peut être complètement différent déjà sur le trio de tête.
Réponse de le 29/06/2020 à 9:46 :
Oui, le titre est ridicule.
Et il n'a pas une avance significative.
Le seul chiffre important est que toute les personnalités politiques ont une large majorité des français qui ne leur font pas confiance.
LREM, LR, la gauche ou le RN auront toujours environ 70% des français contre. Le fait de n'avoir que 60% des français hostiles est un bon résultat en France.
a écrit le 29/06/2020 à 8:38 :
Peu de Maires ont été "élus" ont les participations sont faibles. Et Edouard Philippe a été lui élu, avec une participation raisonnable. Et quand on parle de vague verte, il suffit de regarder la confiance envers Jadot pour remiser ce concept au placard. Les électeurs des écolos, plus jeunes, se sont mobilisés, mais on a bien du mal à en tirer des enseignements. Et il y a un paradoxe entre la proximité des maires, qui seraient adulés par leurs concitoyens, et le peu de participation... La démocratie française est bien malade.
a écrit le 29/06/2020 à 8:24 :
Edouard Philippe "plébiscité" ? Alors que les 3/4 des français désapprouvent à peu près tout ce que son gouvernement a fait, depuis les 80 km/h jusqu'à la gestion de la pandémie, et l'ont fait savoir, parfois violemment?

La droite sarkozyste "grand vainqueur"? Alors qu'elle n'a pas réussi à gagner une seule grande ville et a perdu des bastions historiques aussi symboliques que Marseille et Bordeaux...

Allons, M. Mabille, un peu d'objectivité.
Les sondages de popularité n'ont aucune valeur politique, c'est évident depuis toujours.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :