Les nouvelles régions, moteurs des entreprises de taille intermédiaire (ETI)

 |   |  1856  mots
(Crédits : Bpifrance)
Désormais chefs de file des politiques économiques locales depuis la loi NOTRe, les nouvelles régions veulent, à l'image des Länder allemands, faire grandir leurs entreprises et attirer des investisseurs étrangers. Au risque d'accroître les déséquilibres territoriaux.

« Moi, je suis prêt à rouvrir la loi NOTRe. On voit bien qu'il y a besoin d'une respiration sur des choses qui ont été mal faites », avait lancé Emmanuel Macron lors de la première réunion du Grand débat en Normandie devant 600 maires en janvier. Quatre ans après l'entrée en vigueur de la loi territoriale portée par François Hollande, les critiques virulentes continuent de pleuvoir. Dans son projet, l'ex-président socialiste avait expliqué que « ces grandes régions auront davantage de responsabilités. Elles seront la seule collectivité compétente pour soutenir les entreprises et porter les politiques de formation et d'emploi, pour intervenir en matière de transports, des trains régionaux aux bus en passant par les routes, les aéroports et les ports.[...] Elles auront en charge l'aménagement et les grandes infrastructures. »

Cette nouvelle organisation, inspirée des Länder allemands, est censée donner un poids économique important à ces super-régions à l'échelle du continent européen. Depuis 2015, le conseil régional dispose en effet de plusieurs leviers puissants pour booster la croissance des entreprises. Le schéma régional de développement économique, d'innovation et...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/10/2019 à 8:24 :
Voir le classement mondiale sur la liberte d'entreprendre dans ce pays de cocagne.
France a la position 71.
Ceci pose on comprend pourquoi.
a écrit le 30/09/2019 à 15:26 :
errata
les grandes regions ont ete crees pour faire de la ' perequation' entre celles qui avaient les caisses pleines et celles qui les avaient vides, dans un grand cadre de cohesion sociale bien a gauche
par exemple la fusion de charente poitou, dirigee avec maestro par une dame qui a fait d'heuliez le leader mondial de la production de voiture electrique, en prenant des parts du capital des ' entreprises d'avenir' quand necessaire, avec l'aquitaine qui n'avait pas mise sur ces entreprises d'avenir locales
pareil avec la region nord, ou pareil avec la fusion alsace ardennes
bon, sinon, en Allemagne, la gestion n'a rien a voir, pas plus que le Mittelstand n'est comparable avec ce qui se fait en france, pas plus que les syndicats ne sont comparables aux francais, pas plus que........

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :