Les profits du CAC 40 grimpent de 38% au premier semestre grâce à l'euro faible

 |   |  402  mots
Les sociétés du CAC 40 ont également bénéficié de taux d'intérêt faibles et de cours du pétrole bas.
Les sociétés du CAC 40 ont également bénéficié de taux d'intérêt faibles et de cours du pétrole bas. (Crédits : CHARLES PLATIAU)
Le bénéfice net cumulé de ces sociétés atteint 38,3 milliards d'euros. Le chiffre d'affaires total, lui, augmente de 3%.

Semestre faste pour les entreprises du CAC 40. Dans un contexte de reprise de l'économie européenne, leurs profits ont nettement augmenté pendant les premiers six mois de 2015, principalement grâce à un taux de change favorable, révèlent les résultats déjà publiés par 36 entreprises de l'indice vedette de la Bourse de Paris.

Le bénéfice net cumulé de ces sociétés atteint 38,3 milliards d'euros, soit une hausse de 38% par rapport à la même période en 2014, pour un chiffre d'affaires total en augmentation de 3% à 633,3 milliards, selon les calculs de l'AFP.

Les ventes en dollars profitables

Ces bénéfices sont notamment gonflés par un taux de change favorable, l'euro ayant perdu plus de 18,6% de sa valeur moyenne face au dollar par rapport au premier semestre de l'an dernier. Tangi Le Liboux, stratégiste d'Aurel BGC, explique:

"Les entreprises du CAC 40 sont souvent très internationalisées et des groupes comme LVMH, L'Oréal ou encore Airbus qui vendent beaucoup en dollars ont profité de la force du dollar face aux autres devises". Les entreprises qui ont "des coûts en euros et des ventes en dollar sont celles qui en profitent le plus", indique-t-il.

Les sociétés du CAC 40 ont également bénéficié de taux d'intérêt faibles et de cours du pétrole bas. A l'exception, bien entendu, de l'industrie pétrolière, frappée de plein fouet.

Amélioration sur les marchés européens et du Sud de l'Europe

Autre élément décisif, le contexte de reprise économique européenne a profité aux grandes entreprises françaises, notamment aux banques. "Ce n'est pas une dynamique très forte, mais progressivement les groupes voient une amélioration sur les marchés européens, et notamment ceux du Sud de l'Europe qui avaient le plus souffert", note Isabelle Enos, directrice adjointe de la gestion chez B*Capital (BNP Paribas). Cela concerne particulièrement l'automobile dont les résultats sont soutenus par la hausse des immatriculations en Europe et, pour Peugeot, par une amélioration de sa rentabilité.

"C'est bien que l'Europe se redresse parce que cela devient plus compliqué dans les pays émergents", ajoute le stratégiste d'Aurel BGC.

L'Amérique latine, la Russie et la Chine, qui faisaient figure de relais de croissance pour les grandes entreprises ces dernières années, ont connu des situations plus délicates.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/08/2015 à 19:42 :
En attendant l'impot sur les sociétés ne rapporte que 15.3 % des recettes budgétaires de l'état contre plus de 20.1 % de l'impot sur le revenu
Il est temps de réformer cet impot et les aides fiscales (niches fiscales) des impots directs
Celà passe par une baisse du taux de l'is sur les bénéfices réinvestis et une augmentation de son taux sur les bénéfices distribués
Ainsi ramené le taux de l'is à 5 % sur les bénéfices réinvestis et l'augmenter à 40 % sur les distributions
Diminuer les aides fiscales (crédit impot recherche, cice) du montant équivalent aux distributions aux associés car ces aides constituent dès lors une aide indirecte à la distribution de dividende
Bien sur il faut que l'état dépense moins et mieux et là nos politiques sont en échecs car n'oublions pas que trop d'impot tue l'impot
a écrit le 09/08/2015 à 0:56 :
quand l'euro est faible le CAC40 fait la fête!! quand il est haut "l'allemagne fait la fête"!!! On aurait un peu envie de chanter "et moi et moi et moi???" parce que euro fort ou euro faible on continue à trimer pareil avec des charges qui augmentent petit à petit mais très sûrement, et un prix de la salade bien au dessus de l'inflation!! c'est pas que mais la rengaine du Cac 40 qui se porte comme un charme cela commence un peu à faire tâche!!! Faudrait que nos dirigeants du Cac 40 reviennent un peu sur terre et commencent un peu à se rendre compte que tout cela ne tourne quand même pas bien rond!
a écrit le 08/08/2015 à 15:40 :
LES PROFITS DU C A C 40 NE PROFITENT QU AUX BOURSICOTEURS DE TOUS POILS ? IL Y A EU UN FILM FRANCAIS CELEBRE QUI PARLE DES 40 VOLEURS ILS ET TOUJOUR D ACTUALITE / QUE RAPORTE FISCALEMENT A L ETAT FRANCAIS LE CAC 40 ? IL YA EUX BEAUCOUP DE BRUIT SUR LES PARADIS FICAUX? LA FRANCE N A PAS FAIS GRAND CHOSSE SUR CE GROS PROBLEME D INEGALITE ? PAR RAPPORT AUX FRANCAIS ECRASSE EUX PAR LES INPOTS??? ONT APPEL CELA L ARGENT ROI???
a écrit le 07/08/2015 à 14:11 :
Les profits du CAC40 grimpent de près de 40%. ... Mais pas le niveau de salaire du péquin moyen qui y travaille (sauf probablement le PDG)... Peut on attendre, au vu de ces chiffres en nette progression, une contribution en retour de ces grands groupes à l'impôt (impôt sur les sociétés) prenant le relai sur l'impôt sur le revenu (ce dernier stagnant au mieux...) ? Les sans dent apprécieront.
Réponse de le 07/08/2015 à 18:45 :
les groupes français ne font que ça payer des impôts et des charges. le top c est que des qu une entreprise fusionne genre lafarge et holcim... le siège social est mis hors de france . cqfd comme ça on à zéro la tête à toto
a écrit le 07/08/2015 à 13:44 :
"C'est bien que l'Europe se redresse parce que cela devient plus compliqué dans les pays émergents", Les mêmes économistes nous ont bourrés le mou pendant un temps avec ces pays qui tiraient l'économie mondiale vers le haut! et et...ppppffffffuuuutttttt

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :