Loi travail : la CGT reconduit la grève dans les centrales nucléaires

Le syndicat a par ailleurs demandé aux salariés de l'énergie d'effectuer des coupures d'électricité et de gaz sélectives, ciblant les services de l'Etat et les locaux du Medef.

1 mn

La grève dans les 19 centrales nucléaires a été entamée le 26 mai.
La grève dans les 19 centrales nucléaires a été entamée le 26 mai. (Crédits : © Regis Duvignau / Reuters)

 La CGT a voté une grève reconductible dans les 19 centrales nucléaires qui démarrera par une baisse de charge ce mercredi 1er juin au soir, a appris aujourd'hui Reuters de source syndicale. Et ce, "contre la modification de leurs garanties collectives que constitue la loi dite 'travail', qui s'intitule réellement 'loi visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protections pour les entreprises et les actifs'".

Dans un communiqué publié à la mi-journée, la CGT a notamment demandé aux salariés de l'énergie d'effectuer des coupures sélectives d'électricité et de gaz, ciblant les services de l'Etat et les locaux du Medef.

Coupures: la CGT tiendra compte des "impératifs de sécurité"

Le 26 mai, la grève avait déjà été votée dans la totalité des centrales nucléaires.

"C'est le moment d'accentuer la mobilisation. Nous appelons à un mouvement le plus fort possible", avait déclaré mardi 23 mai Marie-Claire Cailletaud, la porte-parole de la Fédération nationale mines-énergie de la CGT (FNME-CGT).

La CGT avait toutefois tenu à souligner que "cela ne veut pas dire qu'il y aura des baisses de charge". "Il y aura des baisses de charges où ce sera possible en fonction des impératifs de sécurité", a précisé Philippe Rancelli, le secrétaire régional CGT EDF du Centre-Val de Loire.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 02/06/2016 à 0:25
Signaler
Il serait temps donner une autonomie totale de " direction " à la C.G.T pour E.D.F S.N.C.F R.A.T.P : qu'ils financent investissements, dépenses, retraites, sans apport de tout le monde. P.D.G Cadre C.G.T à la tete de chacuns de leurs jouets. Ne gard...

le 02/06/2016 à 2:03
Signaler
La C.G.T dirigeant en toute indépendance LEURS " entreprises " publiques, comme vous le préconisez, 10000 eur par camarade par mois + avantages, et plus. 5 millions d'euros par mois pour le P.D.G Cégétiste s'ils le veulent, et se débrouillent EN TOU...

le 02/06/2016 à 2:29
Signaler
Que les " présidents " de ces " entreprises " publiques démissionnent TOUS de concert, et se fassent embaucher ailleurs, et les laissent à leur terrorisme et dictature économique et social-syndical.

le 02/06/2016 à 11:22
Signaler
l'Etat s'apprète à reprendre encore à son compte la dette abyssale de la S.N.C.F : augmentant dette et interet des français. Ils sont bien encouragés à continuer. Et sans les retraites des spéciaux et fonctionnaires, le régime général n'aurait fait a...

à écrit le 01/06/2016 à 21:19
Signaler
On a bien compris que la CGT qui détourne déjà beaucoup d'argent à son profit via entre autres les comités d'entreprises, profitait des prochaines élections présidentielles pour ne penser qu'à ses intérêts, sous prétexte du simple article 2 de la loi...

à écrit le 01/06/2016 à 20:47
Signaler
Pure esbroufe,.....

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.