Loi Travail : syndicats et patronat reçus à Matignon mercredi et jeudi

 |   |  371  mots
Il s'agit de faire un point sur l'état du texte tel qu'il sort du Sénat avant qu'il retourne en commission à l'Assemblée, jeudi et vendredi, explique l'entourage de Manuel Valls.
Il s'agit de faire "un point sur l'état du texte tel qu'il sort du Sénat avant qu'il retourne en commission à l'Assemblée, jeudi et vendredi", explique l'entourage de Manuel Valls. (Crédits : © Jacky Naegelen / Reuters)
Le Premier ministre Manuel Valls et la ministre du travail Myriam El Khomri feront le point sur le projet de loi Travail mercredi et jeudi avec les partenaires sociaux, mais il n'est pas question de rouvrir les négociations, prévient Matignon. Une nouvelle journée de mobilisation est organisée ce mardi 28 juin.

Alors que le Sénat, majoritairement à droite, doit voter mardi le texte de la loi Travail largement modifié, Matignon a annoncé que le Premier ministre et la ministre du Travail recevront mercredi et jeudi les organisations syndicales et patronales.

Dans le cadre de réunions bilatérales sur la loi travail, la CGT, la CFDT, FO et la CFTC seront reçues tour à tour à Matignon mercredi après-midi, le Medef, la CGPME, l'UPA et la CFE-CGC jeudi après-midi.

Discussions mais pas de renégociations

Pour le Premier ministre, "il ne s'agit pas de la réouverture d'un cycle de négociations", mais de "faire un point" avec chacun sur les points d'accord et de désaccord, a expliqué un conseiller à l'AFP. Il s'agit aussi de "rassurer" sur le fait qu'il n'y a "pas de disparition programmée des branches professionnelles", de "redire la place des branches", même s'il n'est pas question de remettre en cause l'équilibre trouvé entre accords de branche et accords d'entreprise.

"Même quand on n'est pas d'accord, c'est utile de se parler", a-t-on souligné.

Ces discussions interviendront après le vote en première lecture du Sénat sur la loi, mardi, et la réunion dans la foulée d'une commission mixte paritaire (CMP) devant tenter de proposer un texte commun Sénat-Assemblée sur le texte de loi. Celui-ci reviendra à l'Assemblée nationale en deuxième lecture à compter du 5 juillet, jusqu'au 8.

Mobilisation à Paris ce mardi

Les sept syndicats et organisations de jeunesse opposés à la loi travail (CGT, FO, Solidaires, FSU, l'Unef, l'UNL et FIDL) ont prévu de manifester mardi à Paris pour leur onzième journée de mobilisation depuis le 9 mars.

Mardi sera également l'occasion pour les syndicats de remettre les résultats de la votation citoyenne, lancée fin juin. Plusieurs centaines de milliers de personnes ont répondu à deux questions: "Retrait du projet de loi travail: Pour/Contre" et "Faut-il aujourd'hui des droits nouveaux pour les salarié-e-s, les jeunes, les privé-e-s d'emploi et retraité-e-s: Oui/Non".

Mais la position de l'exécutif ne bougera pas d'un iota. Français Hollande et Manuel Valls ayant promis que le texte irait "jusqu'au bout".

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/06/2016 à 12:08 :
Conseil à la prochaine majorité. Quand vous reformerez, reformez fort et vite...car autant de pagaille pour si peu de réforme c'est écœurant.
a écrit le 28/06/2016 à 12:08 :
Conseil à la prochaine majorité. Quand vous reformerez, reformez fort et vite...car autant de pagaille pour si peu de réforme c'est écœurant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :