Loi travail : à quand la fin de la grève ?

Le leader de la CGT Philippe Martinez s'est dit prêt à rencontrer Myriam El Khomri, dès ce week-end. Mais alors que l'Euro démarre ce soir, le syndicaliste assure que la "mobilisation continue", et mise beaucoup sur la journée de manifestations du 14 juin. La mobilisation des opposants à la loi travail reste très forte dans plusieurs secteurs, mais ralentit dans les raffineries et le ferroviaire.

3 mn

Le leader de la CGT s'est dit disposé à rencontrer la ministre du Travail ce week-end.
Le leader de la CGT s'est dit "disposé" à rencontrer la ministre du Travail" ce week-end. (Crédits : © Gonzalo Fuentes / Reuters)

A quelques heures du coup d'envoi de l'Euro de football, Myriam El Khomri s'était dite "prête à recevoir Philippe Martinez dans la minute si cela peut permettre de lever tous les blocages dans le pays". Elle pourrait ainsi avancer le rendez-vous avec le leader de la CGT prévu pour le 17 juin. Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez a répondu favorablement à son appel à une rencontre, se disant "disposé" à rencontrer la ministre du Travail "même ce week-end", tout en prévenant que "la mobilisation continue".

Grève suspendue jusqu'à mardi dans la raffinerie de Donges

On pourrait penser que le mouvement contre la Loi Travail commence à s'essouffler et voir dans la prise de position de Philippe Martinez un début de recul. D'autant plus que la mobilisation d'une partie des secteurs ralentit.

  • Ainsi, vendredi en fin de matinée, la SNCF faisait état d'un taux de grévistes de 7,1%, encore en baisse par rapport aux neuf jours précédents. Mais ce chiffre cache de grandes disparités selon les catégories de salariés. Certaines sections locales de la CGT ont appelé à la suspension de la grève.
  • La grève contre la loi travail a été suspendue jusqu'à mardi à la raffinerie Total de Donges (Loire-Atlantique) par moins de 200 salariés - sur les 650 que compte la raffinerie - qui assistaient à une assemblée générale, a-t-on appris vendredi auprès de la CGT.

Débrayages dans les centrales, grève des éboueurs

Néanmoins, des secteurs restent toujours autant mobilisés.

  • La grève des éboueurs, agents territoriaux, chauffeurs de camions-bennes perturbe depuis plus de dix jours les principaux sites de la région parisienne dont le plus important, Ivry-sur-Seine/Paris 13, en grève continue depuis 12 jours. La maire (PS) de Paris Anne Hidalgo a pourtant assuré vendredi matin que "toutes les ordures ser(aie)nt ramassées" dans la capitale.
  • Les actions locales se multiplient avec les blocages temporaires de routes, ports, écluses, perturbent la distribution du courant, ont bloqué vendredi le dépôt de carburants de Lespinasse, près de Toulouse, installé des barrages filtrants dans le Pas-de-Calais, bloqué des voies et procédé à une opération escargot dans l'Aisne.
  • Dans l'énergie, des débrayages dans plusieurs centrales ont généré une légère baisse de la production jeudi, et la CGT, qui a appelé ses militants à amplifier le mouvement, revendique avoir basculé plusieurs centaines de milliers de compteurs en heures creuses.

Examen du texte au Sénat à partir du 13 juin

Par ailleurs, mardi prochain représente une journée test pour laquelle l'intersyndicale CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, UNL et FIDL espère mobiliser plus massivement que lors des dernières manifestation lancées au niveau national. L'intersyndicale-ci a appelé à "renforcer la mobilisation" contre le projet de loi travail et à participer "massivement" à la manifestation nationale prévue le 14 juin à Paris pour obtenir le retrait d'un texte porteur de "régressions sociales". La journée de mobilisation a lieu le lendemain du passage de la Loi Travail au Sénat.

Le palais du Luxembourg, à majorité de droite, se penchera sur le projet de loi travail pendant près de deux semaines, du 13 au 24 juin, et un vote solennel sera organisé le 28 juin. Il fera ensuite l'objet d'une commission mixte paritaire chargée de trouver un accord avec l'Assemblée. En cas d'échec, les députés auront le dernier mot.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 37
à écrit le 12/06/2016 à 19:20
Signaler
Il travaille trop, il va faire un AVC...

à écrit le 11/06/2016 à 14:10
Signaler
@ élu ps a écrit le 11/06/2016 à 11:53 : Hollande est le meilleur rempart pour protéger ses amis de la finance, Valls Macron démontrent qu'ils sont des sous-marins de l'UMP, ils ont le soutient du Medef et de Fillon Jupé ... ; Le Sénat peut réé...

à écrit le 11/06/2016 à 11:53
Signaler
Martinez a compris que c'était fini pour lui et la CGT.Le sénat est en train de réécrire très durement la loi travail,face a eux seul le gouvernement socialiste peut continuer a protéger les français,de plus en plus de citoyens l'ont compris.Holland...

le 12/06/2016 à 8:57
Signaler
1940 : Les nazi sont en train de gérer durement le pays, face a eux seul le gouvernement peut continuer a protéger les français,de plus en plus de citoyens l'ont compris. Pétain est le meilleur rempart

à écrit le 11/06/2016 à 11:21
Signaler
Il faut dire à tous ces grévistes que la majorité des français a honte de leur attitude. Nous devrions focaliser notre attention à bien recevoir les supporteurs de l'Europe entière et relancer la machine économique. Au lieu de ça, on rend difficile l...

le 12/06/2016 à 8:53
Signaler
C'est sûr ! S'occuper des supporter de foot est un problème essentiel, et ca justifie d'abandonner toute discussion sur le code du travail qui va engager la vie des salariés et de nos descendants pour l'avenir ! Que nos enfants deviennent des esclave...

le 13/06/2016 à 11:34
Signaler
La "majorité des français" c'est vous ?

à écrit le 11/06/2016 à 10:23
Signaler
MARDI 14/06/2016 SERAS UNE JOURNEE DECIVE POUR LE BRAS DE FAIRE ENTRE LE GOUVERNEMENT HOLLANDE ET LES SYNDICATS CONTRE CETTE MAUVAISE LOI TRAVAIL? ET JE SERAS DANS LA RUE CE JOUR LA? CAR IL FAUT RENEGOSIER L ARTICLE DEUX APRES QUIL SOIT RETIRE? C ES...

à écrit le 11/06/2016 à 9:32
Signaler
Il convient de faire le constat de ce que la CGT n'est pas seule à contester le texte Elkomerie ; il y a aussi FO, nuit debout, les patrons de PME se sont prononcé contre l'inversion des normes, Il ne faut jamais oublier la Fance silencieuse qu...

à écrit le 11/06/2016 à 8:46
Signaler
Un gouvernement de sourds au service de la finance trois mois que les citoyens manifestent avec le soutien d'une large partie de la population silencieuse même si les grèves occasionnent des gênes dans la vie ordinaire. Cette loi aggravera les condit...

à écrit le 11/06/2016 à 8:46
Signaler
La cgt a traversé la grande guerre, les maîtres des forges, l'occupation, les guerres coloniales, c'est pas Hollande qui va la faire plier.

à écrit le 11/06/2016 à 7:27
Signaler
Discuter de quoi? Euro ou pas laissons la CGT dans son coin. Il faut savoir rester inflexible devant les idiots. Ce ne sont plus des grèves mais des tentatives de déstabilisation de l'État. La CGT extrême droite même combat.... nauséeux rou...

à écrit le 11/06/2016 à 4:42
Signaler
Le système français est à bout de souffle, cela ne peut plus marcher. L'actuel Président de la République va se contenter avec son gouvernement de faire un suivi des dossiers car il n'est plus crédible et a perdu tout contrôle . On ne peut plus fai...

à écrit le 11/06/2016 à 1:54
Signaler
Le Patron de Tous les Patrons, Publics, Privés, Politiques, et de Tous les Français, qu'ils le veuillent ou non, que cela leur plaise ou non, c'est désormais Martinez.

le 11/06/2016 à 3:53
Signaler
Soyez sérieuse, il a déjà du mal à gérer ses troupes.... Faible mobilisation, service d'ordre interne déborde, radicalisés de gauche qui ne l'écoutent pas, je crains fort qu'il ressemble plus au général Alcazar qu'au Messie que vous décrivez .

à écrit le 11/06/2016 à 1:21
Signaler
Martinet, tout puissant, a tout gagné et Patapouf, tout faible, finissant ses 5 ans, a tout perdu. Et le reste n'est que littérature inutile.

à écrit le 10/06/2016 à 23:14
Signaler
Qui parvient à atteindre le niveau de la hauteur et volume de votre cheville présomptueuse.

à écrit le 10/06/2016 à 20:55
Signaler
Pépé Juppé 1995 l'an prochain, droit dans ses bottes en flan compote, ils en rigolent entre eux ces syndicats, et en ont hate : ll leur cèdera tout. Alors " le meilleur d'entre nous " se baladera, fera de " grands " discours, l'immobilisme à la Chira...

le 10/06/2016 à 22:01
Signaler
Pépé Raffarien soutien de Pépé Juppé : Juppé traumatisé par la C.G.T en 95, et a convaincu Chirac de dissoudre, 2 ans après son élection, pour ramener la gauche au pouvoir pour 5 ans, Tous deux ex Premiers Sinistres du meme immobile Président. Chir...

le 10/06/2016 à 22:45
Signaler
Attention ! le vieux pépé Juppé , c'est " le Meilleur d'entre nous " ( dixit, Chirac) en Tango et à Reculons. Cette Danse à Juppé c'est pas rien, et çà sort tout de meme de l'E.N.A, comme d'ailleurs, Patapouf en fin de quinquennat.

à écrit le 10/06/2016 à 19:09
Signaler
L'argent est là dans la poche des 2 % que possèdent 99% des plus riches! Même Martinez n'en parle pas à croire qu'il est payé par ces gens la!

à écrit le 10/06/2016 à 18:58
Signaler
Réfléchissons un peu ; L'euro ne concerne que quelques dizaines de milliers de passionnés pour une durée de quelques jours, moins de 2 semaines ... l'euro de football, des péquins qui courent après un ballon rond, c'est insignifiant, et ne doit...

le 10/06/2016 à 21:34
Signaler
Qui pouvra comprendira parrrrrèillllle charabia alenbikué d'intell'eau ci fière de son savoire i s'ai pa comprendu, l ai contant, moua contan pou missieu priorité. J'ai seul e mant comprandé la premiaire é la dairniare frase. Fo pa trau aissèyé de c...

le 10/06/2016 à 22:31
Signaler
Quel mépris pour l'activité sportive la plus aimée et consensuelle et rassembleuse au monde, y compris pseudo prétentieux intello de gauche caviar parvenu, maniaquo littéraire comme vous : le football est trop " bas " ou vulgaire pour votre noble per...

le 10/06/2016 à 23:36
Signaler
Le Pouvoir Socialiste espère TANT faire oublier GRACE AU FOOTBALL son incompétence face à la C.G.T et S.U.D qui l'ont dominé, et ont tout obtenu. Loi Travail Vidée, et Recul et Abandon de la réforme des Entreprises Publiques.

le 11/06/2016 à 11:28
Signaler
Je serais d'accord avec vous si la CGT défendais réellement les travailleurs. Je suis d'accord pour dire qu'il ne faut pas fabriquer des travailleurs pauvres et qu'il faut des droits pour les salariés, c'est juste normal dans un pays évolué et humani...

le 12/06/2016 à 8:47
Signaler
Pour mieux se défendre, les salariés doivent être unis. Et plus ils sont nombreux dans les unions plus ils sont forts donc mieux ils se défendent. L'article deux de la loi Travail fera que les salariés agiront par tout petits groupe (au niveau de leu...

à écrit le 10/06/2016 à 18:49
Signaler
réponse : A l'abandon par Ko d'un des deux voyoux : le gouvernement pour imposer une loi sans majorité et en contradiction avecle mandat fourni par l'électeur les syndicats réfractaires à tout changement, notamment annonçant leur perte de pouvoir...

à écrit le 10/06/2016 à 18:33
Signaler
Philippe Martinez il ne faut pas qu'il cède le mouvement de gréve. En effet, l'argent dans le foot et le socialisme beaucoup de Français n'en veulent plus.

le 10/06/2016 à 23:30
Signaler
si vous voulez je le prends tout cet argent que vous ne voulez plus

à écrit le 10/06/2016 à 18:26
Signaler
il veut bien rencontrer la ministre ... ... à condition qu'elle cède tout, même ce qu'il n'a pas pensé à exiger. Et que la grève continue.

à écrit le 10/06/2016 à 17:59
Signaler
A Présent l'Extreme Gauchiste gère sa stratégie de sortie de " greve-blocages ". Il a tout gagné. Abandon des réformes des entreprises publiques, loi travail vidée. L'an prochain Juppé-Bèrou 1995-le retour, il n'en fera qu'une petite bouchée. C'est l...

à écrit le 10/06/2016 à 17:52
Signaler
Le gouvernement n'a pas su utiliser l'état de crise produit par cette loi, et la CGT ne sait pas comment réagir. Il faudra bien un jour trouver la solution qui consiste à basculer la fiscalité du travail sur la fiscalité énergétique. Attendons une pr...

à écrit le 10/06/2016 à 17:42
Signaler
On peut espérer que le gouvernement ne cédera pas sinon , il sera impossible de réformer dans ce pays. Il s'agit d'un syndicat qui veut conserver ses privilèges et qui se moque pas mal des répercussions économiques occasionnées par les grèves à ré...

le 10/06/2016 à 20:37
Signaler
Il s'agit d'un syndicat qui défend l'intérêt des salariés... Au moins, en montrant les muscles, M. Martinez montre aux successeurs d'Hollande qu'il faudra faire attention à ce qu'ils font, le blocage du pays n'est finalement pas si difficile à mettr...

le 10/06/2016 à 23:35
Signaler
vous avez bien raison M. BA, martinez et co ont déjà obtenu près de 1milliard pour la SNCF sur le dos de tous les français

le 12/06/2016 à 8:40
Signaler
C'est curieux comme certain se gargarisent avec le mot "reformer" ! Ce qui est important c'est de faire de bonnes réformes sinon il vaut mieux ne rien faire.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.