L'entreprise de Gattaz bloquée par des opposants à la loi Travail

 |   |  323  mots
Selon les journalistes du Dauphiné Libéré sur place, les manifestants du collectif On bloque tout 38 ont expliqué dans un communiqué paralyser ce site de l'entreprise pour protester contre l'emploi par Pierre Gattaz du qualificatif voyous, dans un entretien accordé au Monde.
Selon les journalistes du Dauphiné Libéré sur place, les manifestants du collectif "On bloque tout 38" ont expliqué dans un communiqué paralyser ce site de l'entreprise pour protester contre l'emploi par Pierre Gattaz du qualificatif "voyous", dans un entretien accordé au Monde. (Crédits : Reuters)
Plusieurs dizaines de militants opposés à la loi Travail bloquent ce matin le site isérois de la société Radiall, dont Pierre Gattaz est président du directoire, rapporte le quotidien régional Le Dauphiné Libéré.

La remarque ne passe pas. Trois jours après l'interview accordée au Monde par Pierre Gattaz, dans laquelle il qualifie les méthodes de la CGT "de terroristes", les opposants à la loi Travail manifestent ce matin leur mécontentement devant le site de Voreppe (38) de la société Radiall, qui appartient à 88,5% au patron des patrons et à sa famille, rapporte le Dauphiné Libéré.

Selon les journalistes du quotidien régional sur place, les manifestants du collectif "On bloque tout 38" ont expliqué dans un communiqué paralyser ce site de l'entreprise pour protester contre l'emploi par Pierre Gattaz du qualificatif "voyous" pour désigner les méthodes des syndicalistes opposés à la loi Travail. Des feux de palettes ont été allumés tandis que les manifestants empêchent les salariés d'entrer dans la société. Le comité "On bloque tout" revendique la présence d'environ 300 participants rassemblés dans une "atmosphère très détendue, très joyeuse".

Une opération «péage gratuit» a par ailleurs été menée par la CGT à hauteur de l'échangeur de Voreppe (A48) entre 6 heures et 7h30, a constaté le Dauphiné Libéré, avant la tenue d'une nouvelle manifestation contre la loi Travail, cet après-midi à 13 heures, à Grenoble.

Spécialisée dans la connectique (pour Boeing, Thalès et Nokia notamment), l'entreprise Radiall dispose de cinq sites dans l'Hexagone, dont le siège situé à Aubervilliers (93), où sont employées quelque 1.000 personnes. Pierre Gattaz en est le président du directoire depuis 1994 après avoir pris la suite de son père Yvon, lui aussi patron des patrons dans les années 1980.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/06/2016 à 14:18 :
L'obstruction à la liberté de travail, comme celle de circuler librement est bien une démarche de voyou.
Les responsables de la CGT se foutent complétement de leurs militants qui sont manipulés; ils cherchent simplement à maintenir leurs postes de syndicalistes de métier.
Car l'avenir est à la décentralisation et à l'autonomie, donc aux accords négociés en entreprises.
C'en est fini du dogmatisme marxiste léninite.
Réponse de le 03/06/2016 à 21:36 :
Donc les péages autoroutiers sont des voyous...
a écrit le 02/06/2016 à 16:02 :
"Pierre Gattaz en est le président du directoire depuis 1994 après avoir pris la suite de son père Yvon, lui aussi patron des patrons dans les années 1980".

La reproduction des élites, donc
a écrit le 02/06/2016 à 15:49 :
Il est où le 'Zorro' des patrons intègres et sans reproches...
a écrit le 02/06/2016 à 13:22 :
Qui sont les voyous ? Ceux qui bloquent les entreprises où certains dont M. Gattaz qui profitent de l'argent public via les Crédits d'impôts (CICE) pour engraisser ses actionnaires ?
Réponse de le 02/06/2016 à 17:33 :
On en etait a ou/qui est terroriste??? Donc les credits d'impots c'est pas le sujet. Pour ma part je persiste et signe que la CGT et Sud devraient etre au minimum aux arrets. La CGT devrait meme etre dissoute.
Réponse de le 03/06/2016 à 21:38 :
Dans ce cas Gattaz aussi devrait être dissout
a écrit le 02/06/2016 à 12:33 :
Vous aviez raison M. Gattaz , ces syndicalistes n'ont pas grande chose entre les oreilles ...à part de la propaganda marxo/socialiste improductive...
Réponse de le 02/06/2016 à 17:24 :
entre les oreilles seulement? Ce n'est pas très corercte d'attaquer à mossieur Pierre n'est ce pas
a écrit le 02/06/2016 à 12:21 :
Un des rares titres de l'actualité à me faire sourire !
Entre nous, il l'a bien cherché, non ?
Les _trublions_ ne mettent pas le bazar inutilement, ils ciblent le destinataire. C'est plus efficace. Une suggestion : quelle est la liste des personnalités politiques s'étant exprimées en faveur de la casse sociale ? Allez y !
a écrit le 02/06/2016 à 11:15 :
Vous avez raison M.Gattaz . Ces syndicalistes sont bien des terroristes . Maintenant il est temps de durcir du côté du Medef . Venez du côté des PME , on en a plein le c.
Alors finir les discussions avec les pseudos représentants des salariés et du gouvernement ( ils sont complices ) .allez vous enfin le comprendre ?
Réponse de le 02/06/2016 à 11:52 :
"Maintenant il est temps de durcir du côté du Medef"
Genre en imposant ce projet de loi par 49-3, contre la volonté du peuple souverain ?
Oh wait ....
a écrit le 02/06/2016 à 10:11 :
J'ai reçu au travers d'un e mail de Pierre GATTAZ, un guide et des modèles de lettres pour porter plainte contre la CGT ou quelque syndicat que ce soit sur des blocages, dégradations privées, entraves à la liberté du travail, de circulation et d'accomplir librement son activité commerciale, artisanale ou industrielle. J'ai distribué tous ces éléments à mes proches, amis ou relations de travail pour qu'ils n'hésitent pas à s'en servir. Il est dommage que les crues actuelles ne noient pas la CGT.
a écrit le 02/06/2016 à 9:52 :
quand on prend la grose tete il faut s attendre a des retours de batons, c est larroseur arrosez,???
Réponse de le 02/06/2016 à 17:26 :
Un peu simplet comme point de vue, non?
Réponse de le 02/06/2016 à 17:26 :
Un peu simplet comme point de vue, non?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :