Mélenchon convoqué ce matin à l'Office de lutte contre la corruption

Après la perquisition houleuse au domicile du chef de file de La France Insoumise, le parquet de Paris auditionne (depuis hier, mercredi) une vingtaine de personnes dans le cadre des deux enquêtes ouvertes par le parquet de Paris contre le parti politique d'opposition, sur des soupçons d'emplois fictifs d'assistants parlementaires européens et sur les comptes de la campagne présidentielle.
Jean-Luc Mélenchon, chef de file de La France Insoumise, sur les bancs de l'Assemblée nationale, le 18 septembre 2018.
Jean-Luc Mélenchon, chef de file de La France Insoumise, sur les bancs de l'Assemblée nationale, le 18 septembre 2018. (Crédits : Reuters)

Jean-Luc Mélenchon, chef de file de La France insoumise (LFI), sera entendu jeudi matin en audition libre à 11h00 (09h00 GMT) à l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières (OCLCIFF), à Nanterre, a-t-on appris mercredi soir auprès de son entourage.

Au total, une vingtaine de personnes ont commencé à être auditionnées mercredi dans le cadre des deux enquêtes ouvertes par le parquet de Paris sur l'emploi des assistants parlementaires européens de LFI et sur les comptes de la campagne présidentielle. Elles continueront à l'être jeudi, ajoute-t-on de même source.

Mardi, une perquisition houleuse au domicile du député LFI

Le parquet de Paris a par ailleurs ouvert mercredi contre Jean-Luc Mélenchon une procédure pour violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique, notamment, après une perquisition houleuse au siège de La France insoumise.

Des perquisitions ont eu lieu mardi matin au domicile de Jean-LucMélenchon ainsi qu'au siège du Parti de gauche et de La France insoumise, a annoncé sur les réseaux sociaux le chef de file de ces mouvements, qui a filmé les policiers au travail.

Dans une vidéo publiée sur son compte Facebook, Jean-Luc Mélenchon se filme chez lui, entouré de huit policiers procédant à des fouilles. L'opération intervient dans le cadre des deux enquêtes préliminaires le visant, l'une sur le financement de sa campagne présidentielle, l'autre sur l'affaire des assistants parlementaires européens.

Le siège du mouvement La France insoumise, celui du Parti de gauche et les domiciles de neuf personnes liées aux mouvements ont été perquisitionnés, précise-t-il.

"Dites partout que ceci est un acte politique, c'est une agression politique. Ils ne vont pas aller au siège d'une autre personne qui a une enquête préliminaire", dit-il, en référence à l'enquête ouverte par le parquet de Lyon sur le rôle de la ville et de la métropole dans l'organisation et le financement de la campagne présidentielle d'Emmanuel Macron.

"Non, ils viennent chez moi pour une enquête préliminaire sur mes assistants de députés européens sur la base de la dénonciation d'une femme d'extrême droite", poursuit-il. "Pour cette fameuse histoire de comptes de campagne, je n'ai rien à craindre, j'ai demandé que tous mes comptes de campagne soient réexaminés".

Le Premier ministre s'est dit choqué par la violence de la vidéo

Le Premier ministre Edouard Philippe s'est dit mercredi "choqué" par la vidéo montrant Jean-Luc Mélenchon apostrophant des policiers, des images qu'il a jugées d'une "grande violence".

Une vidéo diffusée mardi soir par l'émission télévisée "Quotidien", de Yann Barthès, sur TMC montre des scènes houleuses lors de la perquisition au siège de LFI menée mardi dans le cadre de deux enquêtes préliminaires, où l'on voit Jean-Luc Mélenchon et ses proches apostropher vivement des policiers et le procureur, tandis que ses soutiens défoncent la porte du local.

Édouard Philippe, interpellé à ce sujet par le député LFI Alexis Corbière, en a dit ceci:

"Entre hier et aujourd'hui, j'ai vu des images dont je veux vous dire, monsieur le député, qu'elles m'ont choqué"(...) "Je peux comprendre peut-être que, dans le feu de l'action, les mots dépassent la pensée, peut-être, même si quand on est un responsable politique, il est toujours mieux de (se) maîtriser en toute circonstance", a-t-il ajouté.

"Mais les images que j'ai vues étaient d'une très grande violence, à l'égard de fonctionnaires de police qui exerçaient leur mission, d'une très grande violence a l'égard de procédures qui ne relèvent pas du gouvernement. Je ne crois pas que nous gagnions quoi que ce soit à mettre en cause l'indépendance de la justice", a-t-il poursuivi.

(Avec Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 40
à écrit le 20/10/2018 à 18:35
Signaler
Rattrapé par la patrouille Joe Dalton a piqué sa colère !

à écrit le 19/10/2018 à 18:43
Signaler
Sa réponse ,dommage le son est moyen. https://www.youtube.com/watch?v=ISQlI4J5qHY

à écrit le 19/10/2018 à 9:54
Signaler
MELANCHON ! quand un petit citoyen en voiture se fait arrêter par un contrôle routier, et sachant qu'il n'a rien à se reprocher il présente humblement ses "papiers" et tout se passe normalement !!! le même qui se fait arrêter mais en possession de p...

le 20/10/2018 à 19:52
Signaler
Tu compares un citoyen moyen avec un homme politique ? Tu n'as aucun sens de la mesure ! C'est quoi ce relativisme qui met tout le monde au meme niveau ? Il faudrait réfléchir au lieu d'écrire n'importe quoi là. Sinon ça sert à quoi de voter pour des...

à écrit le 18/10/2018 à 19:31
Signaler
du grand comique ce Mélenchon...à part beugler devant les caméras et faire la passerelle avec le fn-rn il ne propose rien de constructif....un vrai politique ? à la française! ça laisse songeur!!

à écrit le 18/10/2018 à 16:42
Signaler
Aucun lien bien sur. Mai 2018 Au moment où l’État cherche à faire de massives économies, un décret du 30 mai publié au Journal officiel revalorise nettement les émoluments du président de la Commission nationale des comptes de campagne et des ...

le 18/10/2018 à 17:31
Signaler
Aucun lien bien sur. Mai 2018 Temps frais dans l'Est, pluie en Bretagne et soleil au sud.

le 18/10/2018 à 18:01
Signaler
Intéressant et sinon ?

à écrit le 18/10/2018 à 13:10
Signaler
Cette personne incarne comme il n'est pas possible ce qu'est le COMMUNISME. J'avais déjà indiqué il y a plusieurs mois la désintégration du Socialisme et j'avais indiqué qu'il fallait en informer notre jeunesse. Socialisme: Ne sont jamais faignant a...

le 18/10/2018 à 13:57
Signaler
Je ne savais pas que Sarkozy était socialiste... Merci pour l'info, car si Hollande n'a pas amélioré notre dette, celui qui l'a creusé c'est bien son prédécesseur !

le 18/10/2018 à 14:24
Signaler
Commentaire qui fait bien rigoler La dette augmente régulièrement depuis 1978 et ce quelque soit le type de gouvernement (Balladur et Sarkozy n'ont pas été non plus faignéant avec l'argent des autres) et je ne parle pas de la gabegie des finances d...

le 18/10/2018 à 14:45
Signaler
Commentaire qui fait bien rigoler D’une part, La dette augmente régulièrement depuis 1978 et ce quelque soit le type de gouvernement (Balladur et Sarkozy n'ont pas été non plus fainéant avec l'argent des autres) et je ne parle pas de la gabegie des...

le 18/10/2018 à 16:43
Signaler
"J'avais déjà indiqué il y a plusieurs mois la désintégration du Socialisme" Logique ,puisque l'aile droite est maintenant chez Macron.

le 18/10/2018 à 19:59
Signaler
@@Cette personne nous rappelle "si Hollande n'a pas amélioré notre dette, celui qui l'a creusé c'est bien son prédécesseur ! " Dette publique France 2007 :1253 milliards ; 2012 : 1892 milliards; 2017 : 2219 milliards. Certes la dette s'est plus creu...

le 18/10/2018 à 20:27
Signaler
Vous pouvez nous expliquer comment on fait avec 5% de déficit, une croissance nulle et une loi TEPA qui gaspille l'argent public, pour ne pas grever la dette? C'est la situation que Hollande a trouvé en arrivant. Pour en revenir à celui qui voit...

le 20/10/2018 à 13:43
Signaler
@@bruno_bd : Entre 2009 et 2012 le déficit était déjà passé de -8% à-4,8% du PIB, c'est sous Hollande que le rythme de réduction des déficits a chuté malgré un matraquage fiscal massif. Il a aussi créé 2,5 milliards de dépense annuelle supplémentaire...

à écrit le 18/10/2018 à 12:13
Signaler
Au-delà de cette histoire, il faut absolument que le Parquet ne soit plus soumis au pouvoir politique, quel qu'il soit : cela s'appellerait la Démocratie (art1 : séparation des pouvoirs ) .

le 18/10/2018 à 13:53
Signaler
L'indépendance totale de la justice est un leurre et une fausse bonne idée. Les magistrats sont là pour rendre effectives les sanctions prévues par la loi en cas de manquement et au nom du peuple souverain. Peuple souverain qui doit conserver un ...

à écrit le 18/10/2018 à 12:06
Signaler
"La république c'est moi", Typique du populisme, il se fait élire avec l'espoir des petits gens.La vérité c'est qu'il roule que pour son ego. Et puis, il est complètement incontrôlable, vous vous imaginez défendre les intérêts de la France devant M...

le 18/10/2018 à 12:25
Signaler
Heureusement personne ne l'imaginait à un tel poste; sauf lui évidemment.

le 18/10/2018 à 16:45
Signaler
"il se fait élire avec l'espoir des petits gens". C'est vrai que d'autres préfères les CSP+.

à écrit le 18/10/2018 à 11:26
Signaler
Dans toutes ces affaires politico-judiciaires n'oublions pas l'essentiel : le financement des campagnes électorales et des assistants parlementaires est accordé sur nos impôts, prélèvements et taxes diverses... Nous payons.. Ils doivent des comptes. ...

le 18/10/2018 à 13:19
Signaler
Vous avez raison, il faut changer tout ça. 1) l'enveloppe financière attribuée à un parlementaire doit être globale, forfaitaire et pouvoir être utilisée librement ; s'il n'emploie pas d'assistant parlementaire il doit pouvoir la conserver intégrale...

à écrit le 18/10/2018 à 11:26
Signaler
Dans toutes ces affaires politico-judiciaires n'oublions pas l'essentiel : le financement des campagnes électorales et des assistants parlementaires est accordé sur nos impôts, prélèvements et taxes diverses... Nous payons.. Ils doivent des comptes. ...

à écrit le 18/10/2018 à 10:42
Signaler
Je suis anti MELANCHON mais je me pose quand meme des question sur la justice pour les attaches parlementaires on attaque Mme LEPEN et Mr Melanchon mais DANS le meme cas LE modem de mr BAYROU ?????? Pour les frais de campagne on revient sur Melan...

le 18/10/2018 à 13:27
Signaler
Plutôt que d'un complot politique piloté par le pouvoir je crois plutôt qu'il s'agit pour la justice d'intimider l'ENSEMBLE du personnel politique. Sarkozy a payé au prix fort la volonté qu'il avait de réformer l'instruction. Et de fait la justice es...

le 18/10/2018 à 16:38
Signaler
@ BRUNO entierement d'accord

le 18/10/2018 à 16:52
Signaler
Dans le cas de la France insoumise, c’est le parquet de Paris qui a décidé de cette perquisition. Pourquoi? Car on est dans le cadre d’une enquête préliminaire. Or, le magistrat en charge d’une enquête préliminaire est le procureur. Le juge d’instruc...

le 18/10/2018 à 17:35
Signaler
Il y a aussi eu des perquistions au Modem, il y a tout juste un an (le 18 octobre 2017). Mais au lieu de s'y opposer et de faire un scandale, les cadres ont faits profil bas. Et pas de scandale. La sous-facturation Macron a été regardée, c'est a...

le 18/10/2018 à 20:15
Signaler
@fake news : même si le côté donneur de leçons de Bayrou m'agace passablement, on ne peut pas comparer son intelligence à celle de Mélenchon. et en tant qu'ancien garde des Sceaux, même éphémère, on l'imagine mal morigéner des policiers et bousculer ...

le 19/10/2018 à 19:52
Signaler
Fillon. Pour la revue des deux mondes c'est plié. Marc ladreit de Lacharrière plaide coupable et reconnaît donc l'emploi fictif de Pénélope... Je ne vois pas comment Mme Fillon pourra prouver le contraire. Pour ce qui est de l'emploi parlemen...

à écrit le 18/10/2018 à 10:35
Signaler
bien apres il faudra ratisser large chez les syndicats, voir ou passe l'argent de la formation, celui du 1%CE puis on passera aux magouilleurs rentiers de la republique chez lesquels l'argent ( des autres) coule a flots ( a commencer par ces collec...

le 18/10/2018 à 16:55
Signaler
Tu devrais aussi lire l'article que la perte de 17 milliards pour le France suite au casse du siècle effectué par un avocat véreux et des traders.

à écrit le 18/10/2018 à 10:06
Signaler
Chez JJ Bourdin l'individu minimise son emportement après le visionnage du reportage de Quotidien, et ce au nom de son tempérament méditerranéen, puis le même individu se moque de l'accent d'une journaliste du sud-ouest qui lui pose une question. Qu'...

à écrit le 18/10/2018 à 10:02
Signaler
L'affaire traîne depuis des mois et, si documents compromettants il y avait, ils ont disparu depuis longtemps. Est ce qu'il n'aurait pas fallu commencer par les auditions et s'éviter ce psychodrame juridico-politico-mediatique dont personne ne sort ...

à écrit le 18/10/2018 à 10:00
Signaler
Monsieur Mélenchon prétend vouloir diriger la France ? c'est une blague ! "Je suis la République, ma personne est sacrée" on croit rêver ! ce personnage critique la monarchie mais se prend pour le roi soleil encore que la phrase « L’État, c’est moi »...

à écrit le 18/10/2018 à 9:54
Signaler
Je suis très loin d'être mélanchoniste, et encore plus loin du FN, mais il va devenir difficile de faire de la politique si les administratifs exigent que les politiques justifient de tous les actes de leurs assistants. On notera que si les accusatio...

à écrit le 18/10/2018 à 9:42
Signaler
Le RN risque d’être le premier bénéficiaire de toute cette agitation ou tous les concernés en font sans doute de trop, d'un côté les cris et de l'autre des accusations de violence non justifiées.

à écrit le 18/10/2018 à 9:24
Signaler
Il ne faut surtout pas qu'il soit inquiété par la justice, nous avons besoin de mélenchon pour continuer d'anéantir le vote de gauche, jamais un personnage n'a été aussi efficace pour faire fuir les électeurs de gauche. Un véritable épouvantail à hum...

à écrit le 18/10/2018 à 9:19
Signaler
Bref : la Justice déc..... Fichez la paix à Mr Mélenchon : c'est un politicien, il fait ce qu'il peut. Et on l'aime bien, dans le fonds : le monde serait encore plus ennuyeux sans lui.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.