Municipales 2020 : les Français veulent des maires à leur image

 |   |  401  mots
(Crédits : DR)
D'après un sondage Opinionway pour Cap Collectif réalisé auprès de 1.001 personnes, les Français se disent prêts à s'engager dans la campagne des élections municipales à condition que leur avis soit écouté et que le renouvellement soit au rendez-vous.

À l'écoute des habitants, prenant en compte les propositions de ces derniers et connaissant le territoire, c'est le profil-type du candidat aux élections municipales qu'attendent les Français, selon un sondage OpinionWay pour Cap Collectif [la civic tech qui a accompagné le Grand débat, Ndlr] réalisé auprès de 1.001 personnes. En revanche, l'aisance dans la communication, l'expérience politique et la visibilité médiatique figurent en queue de peloton des qualités recherchées.

Des nouveaux visages, mais pas trop quand même

Paradoxalement, ils préfèrent une personnalité politique expérimentée (50%) à une personnalité sans expérience politique (45%), et optent largement pour une personnalité issue de la société civile (71%) plutôt qu'une appartenant à un parti politique (25%). Plus généralement, les sondés espèrent que les listes candidates comportent plus de femmes, plus de jeunes et plus de personnalités sans étiquette, avant que davantage de personnalités issues du secteur privé ou des minorités.

Comment expliquer cette contradiction ? Les électeurs souhaitent en même temps des élus "à portée de main et à portée d'engueulade", qui sachent faire preuve de pédagogie sur les enjeux locaux, et des novices qui leur ressemblent. La crise des "Gilets jaunes" est en effet passée par là, et le débat autour du référendum d'initiative citoyenne a pointé les limites de la démocratie représentative actuelle. Malgré la possibilité d'interpeller directement les édiles sur les réseaux sociaux, où chacun peut prendre la parole librement sans passer par les institutions établies, la demande de prise en compte des besoins de chacun n'a jamais été aussi forte.

Une très forte demande de participation

Logiquement, deux-tiers des Français déclarent que leur vote dépendra "avant tout" du projet des candidats, avant leur profil (21% des personnes interrogés) et leur parti politique (14%). Outre une forte (77%) demande de prise en compte des enjeux locaux, 72% des habitants souhaitent un programme co-construit avec eux.

Précisément, 89% attendent d'être impliqués dans l'élaboration des programmes, de même que 83% seraient prêts à donner leur avis lors de la campagne et, dans une moindre mesure, 71% accepteraient de faire part de leurs idées si l'occasion leur en était donnée.

Les impétrants et les futurs maires sont prévenus : le Grand débat national doit continuer au niveau local et se traduire en actes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/06/2019 à 10:48 :
Non ce n’est pas ce que je veux :
J’aimerai des maires à leur «  image » à eux même : des «  gens vrais ».
a écrit le 21/06/2019 à 18:25 :
Écouter et prendre en compte les demandes des citoyens : bravo .
Mais est on prêt a accepter qu il ne soit pas possible d y répondre ou qu en partie ?
a écrit le 21/06/2019 à 11:55 :
C'est vrai qu'avec Griveaux vous allez être servis les parisiens ! Le portrait robot du citoyen lambda ! :D

"Les faits sont têtus, il est plus facile de s'arranger avec les statistiques" M. Twain

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :