Les Français prévoient de dépenser moins pour Noël

 |   |  504  mots
Pour 76% des interrogés, le prix et la qualité sont les facteurs les plus importants pour choisir le produit.
Pour 76% des interrogés, le prix et la qualité sont les facteurs les plus importants pour choisir le produit. (Crédits : DR)
Le budget moyen pour Noël sera de 593 euros selon une enquête du cabinet Accenture, soit 14 euros de moins qu'en 2016. Plus de la moitié de cette somme devrait être consacrée aux cadeaux.

À l'approche des fêtes de fin d'année, la confiance des Français reste relativement stable. Selon la dernière enquête annuelle (*) du cabinet Accenture publiée ce lundi 20 novembre, les intentions d'achats des Français pour la période de Noël devraient être en légère diminution.

Un budget moyen de 593 euros

Le budget moyen est évalué à 593 euros contre 607 euros selon la précédente enquête consacrée aux dépenses prévues pour la période de Noël 2016. Parmi les personnes interrogées, 37% prévoient de dépenser plus que l'an passé (contre 40% en 2016) et 11% prévoient de dépenser moins. Le budget global se répartit de manière plus équilibrée entre les cadeaux (54%) et les achats alimentaires (46%). Une répartition quasi inchangée par rapport à 2016. 48% des Français prévoient de faire leurs achats pendant la première quinzaine de décembre (contre 44% en 2016) et 30% au mois de novembre (contre 27% en 2016). Parmi ceux qui font des achats en ligne, 84% des clients devraient faire leurs achats sur PC contre 9% sur Smartphone et 7% sur tablette.

Au niveau des cadeaux, 87% prévoient d'acheter des produits, 38% des cartes cadeaux (avec un montant moyen de 50€ par carte cadeau) et 30% des cadeaux plus spécifiques comme des restaurants, voyages, concerts, théâtres.

La majorité des achats en magasin

L'autre enseignement de l'étude est que 55% des Français prévoient d'effectuer la majorité de leurs achats en magasin contre 39% en ligne. En ce qui concerne les sites privilégiés par les consommateurs, Amazon arrive largement en tête des sites les plus consultés. 74% des sondés ont prévu de visiter le site du géant du commerce électronique pour chercher un produit avant de l'acheter. (contre 70% en 2016). Ils seront 80% à visiter Amazon.com chez les 28-37 ans.

Même si la majorité des sondés restera "traditionnel" dans sa méthode d'achat, ils sont nombreux à avoir exprimé de la curiosité pour les nouvelles expériences d'achat. 55% d'entre eux utilisent ou aimeraient utiliser un chatbot pour bénéficier d'un service client plus rapide. Une grande majorité (90%) ont indiqué qu'ils étaient familiers avec le paiement mobile et 83% avec les assistants vocaux.

Les données personnelles au centre des inquiétudes

Malgré cet attrait pour les achats en ligne, 75% des répondants ont exprimé des préoccupations sur la sécurité de leurs données personnelles. 54% prévoient d'acheter dans des enseignes réputées (plus sécurisées selon eux) dans le commerce en ligne pour se protéger. Pourtant, 52% des sondés ont déclaré qu'ils étaient prêts à partager leurs données personnelles contre des coupons de remises, 48% pour bénéficier d'offres promotionnelles personnalisées, ou 47% des points de fidélité.

>> Lire aussi Données personnelles : les Français inquiets mais prêts à monétiser leur vie privée

(*) Basée sur une enquête en ligne auprès de 1.500 consommateurs français sur leurs intentions d'achats pour les fêtes de Noël.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/11/2017 à 11:34 :
et l'année prochaine ce sera sans doute encore moins compte tenue de l'augmentation de la CSG au premier janvier
a écrit le 21/11/2017 à 10:08 :
C’est normal que les Français ne peuvent pas vivre pleinement Noël : cents à cause des vautours au - dessus qui n’arretent Pas de taxer , bientôt ils vont taxer notre respiration aussi ...
Allez travailler avec « votre sueur » bande de fainéants ) message pour tous les gouvernements avant et après et à venir)
Stop aux taxes abusives en France , taxer les fonctionnaires ...
Si vous instaurer la journée de carence pour les fonctionnaires faites le pour toute la population , cette population que vous mettez en «  survie » obligé depuis M. Chirac

Stop aux rackets sociales fait par les gouvernements!!!!!!
a écrit le 20/11/2017 à 19:07 :
Mini, mini mini....tout est mini dans notre vie....🎶🎵🎶 (chanson interprétée par J. Dutronc)...😂😂
a écrit le 20/11/2017 à 16:39 :
"soit 14 euros de moins qu'en 2016".

Pour résumer, il manquera les piles.
a écrit le 20/11/2017 à 16:38 :
Marronnier 1.
Cet article sort chaque année sous une forme ou sous une autre pour inciter le CONsommateur á dépenser plus.
Pourrait-on nous l'épargner?
Merci.
a écrit le 20/11/2017 à 15:40 :
"Pourtant, 52% des sondés ont déclaré qu'ils étaient prêts à partager leurs données personnelles contre des coupons de remises"

Le pourtant est inutile car il n'y a pas d'opposition entre vouloir que ses données restent confidentielles sur internet et vouloir les monnayer soi-même, c'est même plus que normal non de savoir ce que l'on vend et à qui et tant qu'à faire d'en profiter ?

Ce que vous louez avec le principe de la blockchain vous le déniez ici, est-ce bien logique ?

Il faut sortir de la pensée binaire qui éradique notre humanité, et vite.

Sinon il me semble avoir lu une dépêche ou un article ici qui affirmait que les français pensaient dépenser plus (+) à noël, maintenant je vois mal comment on pourrait savoir ce genre de chose par avance, vouloir faire de la prédiction une science est aussi le combat de l'astrologie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :