"On ne travaille pas assez en France", Eric Woerth

 |   |  311  mots
Eric Woerth propose de revoir le système des 35 heures, le nombre de jours fériés, le niveau du Smic, et l'âge de départ à la retraite.
Eric Woerth propose de revoir le système des 35 heures, le nombre de jours fériés, le niveau du Smic, et l'âge de départ à la retraite. (Crédits : reuters.com)
L'ancien ministre du budget de Nicolas Sarkozy a repris du service en politique au lendemain de sa relaxe dans l'affaire Bettencourt. A peine nommé délégué général au projet du parti Les Républicains, Eric Woerth a des propositions chocs pour l'emploi en France.

Eric Woerth, chargé du projet du nouveau parti succédant à l'UMP, Les Républicains, a assuré mercredi qu'"on ne travaille pas assez en France" évoquant notamment une remise en cause des 35 heures.

"Le marché du travail créé du chômage"

Sur France Info, au lendemain de sa nomination par Nicolas Sarkozy au poste clef de délégué général au projet du nouveau mouvement, le député a évoqué les idées qu'il détaille dans un livre qu'il publie avec le think tank la boîte à idées "Une crise devenue française, quelle politique économique pour la France ?" (éditions L'Archipel).

"Il faut réformer le marché du travail, le temps du travail", a déclaré l'ex-ministre. "Dire que le marché du travail crée du chômage, c'est une réalité", a tranché l'élu de l'Oise. Il faut le transformer "en gardant dans le code du travail ce qui est d'ordre public et en rapprochant de l'entreprise le plus de décisions possible".

Des propositions chocs

"On ne travaille pas assez en France", a tranché le maire de Chantilly, qui évoque dans son livre une remise en cause des 35 heures, la suppression de certains jours fériés, un report de l'âge du départ en retraite, le niveau du Smic.

"On ne peut pas", a expliqué Eric Woerth, "accepter d'avoir 5,6 millions de chômeurs, d'avoir des personnes formées exclues définitivement du marché du travail, d'avoir beaucoup de travailleurs pauvres". "On ne peut pas accepter non plus de financer à crédit notre protection sociale".

La loi Macron, qui passe ce jour en commission mixte paritaire ? "C'est une toute petite loi. Le bon sens, c'est d'aller plus loin, plus vite, on ne peut pas passer son temps à des réformettes".

"Il faut tout réformer en même temps", selon lui.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/08/2015 à 13:27 :
ESSAI
a écrit le 08/08/2015 à 20:51 :
à lui de montrer l'exemple !... pour tout contact... mission casserole !...
a écrit le 07/08/2015 à 17:32 :
+1 :)
a écrit le 12/06/2015 à 8:59 :
"On ne peut pas accepté (...) d'avoir beaucoup de travailleurs pauvres"
Donc il propose une baisse du SMIC.
Cette logique m'échappera toujours...
a écrit le 10/06/2015 à 14:45 :
BRAVO!!! Pourquoi ne travaillerait-il pas plus ce monsieur W.oerth? Il est quand même bien payé à ne rien faire!
a écrit le 06/06/2015 à 17:36 :
ces propos sont aussi stupides que délirants, encore une fois heureusement que le ridicule ne tue pas.....
a écrit le 06/06/2015 à 14:09 :
Il n'a qu'à montrer l'exemple! Il nouveaux un robespierre afin de nous débarrasser de toute cette clique de politiciens véreux.
a écrit le 04/06/2015 à 22:26 :
Il a beaucoup d'humour ce monsieur. N'a t-il pas fait partie de l'ancienne majorité ? Qu'a t-elle fait à l'époque pour que les gens trouvent du travail ? Et puis quand on voit les bancs clairsemés des assemblées, il ferait mieux d'appliquer la consigne à lui-même et à ses collègues.
a écrit le 04/06/2015 à 18:55 :
l’hôpital qui se fou de la charité ! faudrait-il encore trouver du travail !!!
a écrit le 04/06/2015 à 17:12 :
Ce brave homme devrait surtout penser à ceux qui travaillent à temps partiel et qui désireraient un temps plein !!!!! Et déjà que tout le monde soit à 35h, avec une retraite à 62 ans pour tous ! parce que certains ne seront jamais touchés ( EDF, SNCF, RATP, DEPUTES, etc )
a écrit le 04/06/2015 à 10:49 :
Evident:
- avec les 35 heures, nous avons la semaine de travail la plus courte du monde,
- avec nos très nombreux congés, nous avons un nombre de jours travaillés dans l'année parmi les plus faibles du monde
- avec notre retraite entre 60 et 62 ans, nous avons une durée d'activité parmi les plus courtes du monde.
Et ne parlons pas des congés de maladie...sans jour de carence dans la fonction publique.
Réponse de le 04/06/2015 à 11:45 :
Si vous creusiez un peu les choses, vous sauriez que les salariés anglo-saxons ont un nombre équivalent de bank holidays et que ces bank holidays sont reportés au lundi s’ils tombent un week-end, ne travaillent que de 9h à 17h avec une heure de coupure, partent de 2 semaines de congés et augment d'une semaine régulièrement avec l'ancienneté et ont des jours (~12) d'absence pour maladie ou enfants malades.

De plus, produire plus ne veut pas dire vendre plus.
Et alors c'est un appauvrissement de l’entreprise car les stocks gonflent.

Enfin parler de jour de travail, et même d'heure n'a pas de sens car tout dépend de la productivité!
Or, l'OCDE édite régulièrement des rapports (même cités par Sarkozy) montrant que la France à l'une des meilleures, si ce n’est la meilleure, des productivités horaires.
Réponse de le 15/09/2015 à 0:20 :
pierre gattaz sort du corps de onze avant de dire d'autres conneries!!!!!
a écrit le 04/06/2015 à 10:49 :
Eh bien qu'il bosse lui, au lieu d'en parler...
Réponse de le 04/06/2015 à 13:16 :
Bien parlé.

On est de + en + nombreux pour un PIB qui stagne, on s'appauvrit donc continuellement. C'est mathématique !
a écrit le 04/06/2015 à 8:59 :
Au boulot les pauvres !
Les patrons savent tellement que les français sont feignants qu'ils ne les embauchent pas.
a écrit le 03/06/2015 à 20:49 :
On ne travaille pas assez. Effectivement on licencie trop, on n'investit pas assez, on touche trop de subventions, on vend les fleurons comme des petites PME. Mais ça a toujours été comme ça en France. De Wendel vendant à Röchling en 1880, Schneider Skoda aux allemands dans les années 30, Lafarge aujourd'hui. L'industrie c'est trop lourd, les innovations, trop compliquées. Tout ça use du capital. L'important c'est de se tirer ailleurs avec la caisse et les dividendes. Bienvenue au Luxembourg. Signé Juncker
a écrit le 03/06/2015 à 20:20 :
il a raison ! réduisons le nombre de parlementaires en les renvoyant au travail et en plus on fera des économies
a écrit le 03/06/2015 à 20:17 :
"On ne travaille pas assez en France". C'est clair, vu le nombre de chômeurs ...
a écrit le 03/06/2015 à 20:14 :
Si "on" désigne les hommes politiques, je suis assez d'accord, on peut meme lui reconnaitre un eclair de lucidité...
a écrit le 03/06/2015 à 19:53 :
Merci monsieur Woerth, vous m'avez convaincu. Je voterais Marine aux prochaines élections présidentielles, mais en aucun cas pour Les Républicains. J'aurais trop peur que vous preniez vos désirs pour des réalités.
a écrit le 03/06/2015 à 19:39 :
Entendre cet ancien ministre dire ça fait rire vu qu'il était ministre quand ils ont fait les 35 heures. En gros il est contre sa propre politique !
a écrit le 03/06/2015 à 19:20 :
Lu sur "capital" : le chômage n'a pas baissé depuis 1999. Donc des lustres. Arrêtons de culpabiliser les foules : il reste très peu d'emploi disponible. Il manque du pouvoir d'achat à presque tout le monde et du boulot à beaucoup de nos amis. Peut être que les salariés pourraient grappiller quelques euros en bossant plus (mais es ce sûr ?) mais, dans ce cas, à quantité de travail disponible stable, ça fera encore moins pour ceux qui en cherchent. C'est la quadrature du cercle.
a écrit le 03/06/2015 à 19:18 :
Demandez aux cadres qui sont en "burn-out", seulement ces gens la ne sont pas fonctionnaires M. Woerth !
a écrit le 03/06/2015 à 19:00 :
Une solution à envisager consisterait à financer les retraites par une taxe sur l'énergie. Comment faire?
Réponse de le 03/06/2015 à 19:42 :
Le problème des retraite n'est pas un problème. Si il y a 20 ans ont avait incité à moins d'enfants, aujourd'hui nos travailleurs seraient juste obligés de payer les retraite et pas tous les chômages... De plus comme il y aurait moins de chômeurs, nos salaires seraient plus élevés...
Réponse de le 03/06/2015 à 19:43 :
Dis le nous, toi qui a l'air d'avoir la solution ! D'ailleurs, je suis même étonné que tu ne te sois pas présenté aux présidentielles.
Réponse de le 06/06/2015 à 21:39 :
Il vaut mieux tout simplement financer l'étage de répartition de la retraite par la TVA (un étage de capitalisation sera nécessaire pour les cadres). Une taxe sur l'énergie c'est trop compliqué et l'effet ne serait pas très différent. L'essentiel est de décharger le travail par tous les moyens possibles sans réduction du revenu disponible des classes modestes. La subvention par l'allocation universelle financée par l'impôt direct serait efficace aussi pour couvrir tout ce qui est solidarité.
Réponse de le 08/06/2015 à 7:52 :
Théophile, merci pour votre commentaire. La TVA sociale est insuffisante. La taxe énergétique est facile à mettre en œuvre (un compteur). Cette taxe correspondrait exactement au besoin des caisses de retraites. Etc....
Réponse de le 08/06/2015 à 8:10 :
@Té. Effectivement, c'est une question à soumettre à la présidentielle,
Réponse de le 08/06/2015 à 8:30 :
@Théophile. L'allocation universelle est abordée dans la note n°6 du CAE. C'était une préoccupation de Jacques Marseille. Il faut la mettre au point.
a écrit le 03/06/2015 à 18:56 :
Monsieur Woerth, vous attaquez un gros morceau du programme présidentiel. Il faudrait vous rapprochez de Christian de Perthuis qui a abordé cette question à la demande de NKM.
a écrit le 03/06/2015 à 18:47 :
Les gains de productivité permettent de réduire la quantité de travail, ce qui correspond à du chomage. Il faut organiser ce temps libre et envisager sa rémunération. Un cout du travail plus faible permettrait la création de nouveaux emplois.
Réponse de le 03/06/2015 à 21:22 :
Ca ne changerait rien. Les patrons s'augmentent tous les ans sans complexe justifiant leurs augmentations par les bénéfices, et dans le même temps il figent les salaires au nom de la crise. Voir même ils baissent les salaires en virant un max d'ouvriers qualifiés sans en reprendre d'autre ou au mieux en embauchant des tout jeune... La seule chose qui pourrait faire basculer la balance serait qu'on soit moins nombreux mais pour ça il vaut agir 20 ans plus tôt... Si il y avait moins de citoyens, les entreprises se bâterait entre elle pour avoir celui qui ne travail pas encore alors qu'aujourd'hui il est si simple d'embaucher un ingénieur pour faire un bouleau de BTS payer au prix du BTS et un BTS pour faire le bouleau d'ouvrier s'en qualife au prix de l'ouvrier... De toute façon si l'entreprise tombe sur 1 chômeur qui refuse actuellement il y en a 10 prêt à prendre sa place...
a écrit le 03/06/2015 à 18:01 :
De toutes façons aucune réforme sérieuse ne sera faite avant la faillite de l'état. Attendons.....
a écrit le 03/06/2015 à 17:40 :
Notre principal problème, ce sont nos politiques!
Après leur manque de résultats, et leur recul clientéliste devant les réformes à réaliser,ils ne sont plus audibles
Il devrait peut être s'occuper de ses mises en examen!
Réponse de le 03/06/2015 à 21:24 :
Si les citoyens réfléchissaient un minimum, ils iraient voter pour n'importe quel partie autre que ceux qui passent actuellement. Imaginez plus de 50% des électeur votant au hazard. Les politiciens pour gagner n'attendrait pas que les autre se plantent mais bosseraient pour nous...
a écrit le 03/06/2015 à 16:39 :
Venant d'un ancien ministre du travail qui a eu tout loisir d'appliquer des réformes au lieu de passer son temps à des réformettes, le propos ne manque pas de surprendre, voire de provoquer un rire. Désolé, c'est un rire nerveux.
Réponse de le 03/06/2015 à 19:44 :
C'est même pire, les 35 heures c'était quand ils était au pouvoir... En gros il reproche a lui même ces choix politiques...
a écrit le 03/06/2015 à 16:23 :
Disons la vérité d'après plusieurs études : le Privé c'est 43 heures en moyenne de travail contre 32 heures pour les fonctionnaires et entreprise publique sncf, ratp, edf, chu,... sans prendre en compte pour cette dernière catégorie l’absentéisme, congés à rallonge, formation pendant les heures de cours pour les enseignants qui ont pourtant 3 mois de congés, retraites spécifiques, etc. Sur 5,6 millions de fonctionnaires supprimons 3,6 millions et pour les 2 millions remettons-les au travail sur la base de 39h... sans oublier les parlementaires. Monsieur Woerth comme vos collègues de droite ou de gauche ayez le courage de réformer cette caste avant que la société civile vote FN pour leur ras-le-bol des privilèges d'une catégorie !
Réponse de le 03/06/2015 à 19:48 :
D'où sortez vous ces chiffres? Une source fiable SVP? Je travaille dans la FP.. et je fais 38h / semaine ...
Réponse de le 04/06/2015 à 4:03 :
Le temps de travail est défini par la loi. C'est 35h00 pour tous, soit 1607 heures par an. La plage horaire peut varier selon les conventions collectives. Ainsi, si la plage est de 43h00 hebdomadaire, le nombre de RTT est en proportion pour ramener au final le temps de travail à 1607 heures annuel..
Réponse de le 06/06/2015 à 21:28 :
Moi je suis sorti de la FP. Je travaille 50h par semaine comme avant mais je suis mieux payé et la part privée de ma retraite rapportée à l'année d'exercice est sans comparaison plus avantageuse. Donc merci de ne pas généraliser. Demandez-vous pourquoi par exemple l'EN n'arrive pas à recruter des profs de maths...
a écrit le 03/06/2015 à 16:14 :
Désolé mais trouver un travail pour sa femme chez les Bettancourt n'en fait pas un expert du marché du travail.
a écrit le 03/06/2015 à 16:06 :
1 million de chômeurs en plus sous Sarkozy, il a du sacrément rigidifier le marché du travail et complexifier le code du travail!

Une baise massive du chômage sous Jospin, et malgré les 35 heures? Il a assoupli le droit du travail?

Le chômage qui explose de 7% à 25% en Espagne en 2008-2010? A cause des rigidités du marché du travail?

Les rigidités du marché du travail sont un problème lorsque le taux de chômage approche de 7% (en France), mais au dessus il s'agit d'un chômage conjoncturel.

Woerth propose le mauvais remède à un vrai mal!
a écrit le 03/06/2015 à 15:46 :
Oui, si l'on ne compte que le temps plein, mais quand on intègre le temps partiel, la durée du travail (annuel) est sensiblement la même qu'en Allemagne. La moyenne hebdomadaire est en France de 39,4 h, soit plus ou moins la moyenne européenne, la différence avec les 35h se traduisant en heures sup. Tout ceci est connu, voir Eurostat. On aimerait vraiment que les politiques abordent les problèmes de manière dépassionnée, pour promouvoir de vrais solutions et non pas de la camelote politicienne....
Réponse de le 03/06/2015 à 21:27 :
Ils doivent se servir des cumulard pour obtenir ces chiffres... Après tout cet hommes cumules combien de poste tous a au moins 12 heures par jour...
Réponse de le 06/06/2015 à 21:22 :
@Maduf
La vérité est qu'il y a trop d'adultes valides en France sans aucune activité et que ces adultes ne sont pas comme dans certains pays des mères au foyer ne demandant pas d'emploi mais des personnes ayant besoin de ressources pour vivre. Plutôt que de subventionner les emplois qui ne se créent pas parce qu'ils sont trop chers on préfère payer les gens à ne rien faire ce qui est désespérant pour eux. Les gens qui travaillent par contre travaillent autant que dans les autres pays mais produisent plus de valeur. C'est clairement un choix de société. La question n'est pas d'augmenter la quantité de travail contractualisée de 35h à 39h car de cela les patrons ne veulent pas. Ils veulent une quantité flexible (variabilisation des coûts) comme cela a été fait en UK avec les contrats zéro heure, et ils veulent aussi une baisse du coût du SMIC horaire (d'où la subvention que je propose financée par l'impôt des ménages)....
a écrit le 03/06/2015 à 15:19 :
Ca existe ca, des politiques en Burn out. Qu'ils travaillent vraiment, ils verront enfin la fatigue
Réponse de le 03/06/2015 à 20:15 :
Ne soyez pas dur, les politiques, ils fatiguent eux aussi, mais à digérer les resto 3*
a écrit le 03/06/2015 à 15:17 :
Même si tout était légal, il ne manque pas d'air de revenir donner des leçons de morale. Et quel parti gouvernait de 2002 à 2012 ? C'est facile de critiquer les réformettes des autres. Si on rallonge le temps de travail, avec le peu d'activité qu'il y a, on va créer du chômage, c'est évident. Et s'il y a plus de chômage, il y aura encore moins d'activité. Pourquoi l'UMP n'a-t-elle pas supprimé les 35 h ? Parce qu'elle sait que ça créerait du chômage.
a écrit le 03/06/2015 à 15:15 :
C est surement parce qu il travaillait trop qu il a vendu une bouchee de pain un hippodrome, qu il n a pas vu qu etre ministre des finances et d avoir sa femme travaillant pour Bettancourt etait un probleme et qu il n a pas fait attention pour decerner la legion d honneur a De Maistre qui abusait de la senelite de sa patronne. et je parle meme pas des valise de billets pour l UMP qu il n a pas vu tant il etait deborde. dommage que la justice lui ait pas offert des vacances a l ombre
a écrit le 03/06/2015 à 15:04 :
Ce monsieur oublie qu'il a été 10 ans au pouvoir où il n'a rien fait, à part faire des trous dans le budget de la France, de la rendre sous-compétitive et faire pas mal d'électoralisme.
a écrit le 03/06/2015 à 14:21 :
Ce Monsieur a malgré sa relaxe et à cause de sa légion d'honneur et l'emploi fictif de son épouse perdu toute crédibilité malgré son air sérieux.
a écrit le 03/06/2015 à 14:20 :
de qui se moque-t-on?QUE mr WOERTH aille bosser sur les chantiers,que mr WOERTH prenne la place de ces courageuses méres de famille corvéables à merci dans les supermarchés avec des horaires décalés plus 3h de transport plus les enfants à reprendre chez la nounou plus la double journée à la maison et j'en passe ,les vrais travailleurs se reconnaitront!un jour on verra arriver des travailleurs de 70ans en déambulateur ou avec un masque à oxygène pour pointer au travail! quelle débandade! et il est payé combien mr WOERTH pour sortir ça?
Réponse de le 03/06/2015 à 21:32 :
Il ne peut pas comprendre avec le cumule même qu'en on ne va pas aux réunions, assemblés, sénat, ils sont payer qu'en même. Alors comment peut ils penser qu'une caissière qui ne se présente pas à son service n'est pas payé... De plus comme eux ne vont pas souvent à leurs bouleaux, ils ne peuvent pas non plus comprendre que cumuler deux emplois au trois huit n'est pas humainement possible. Regardez les ux arrivent bien à cumuler trois, quatre... mandats et tous à temps plein si on peut appeler ça temps plein...
a écrit le 03/06/2015 à 13:52 :
C'est vrai ça. Il y a même quelques millions de chômeurs qui voudraient bien travailler, rien qu'un peu même.
a écrit le 03/06/2015 à 13:19 :
Arf Woerth l'échec les déficits et la dette, rappel aux bon souvenirs !
a écrit le 03/06/2015 à 13:18 :
Et bien qu'il parte à la retraite, ça fera déjà une place de libérée pour un chômeur !
Réponse de le 03/06/2015 à 21:35 :
Moi je suis d'accord mais qu'il parte avec seulement ces trimestres cotisés et que 4 trimestres par ans le cumules ne leur permet pas de cumuler les trimestres j'espère...
a écrit le 03/06/2015 à 13:18 :
Vraiment nul pour moins de chômage il faut de l industrie et il faut un salaire de chinois si on retire toutes les réglementations sur le travaille je vous raconte pas l état du pays . Pour moi il nous manque de grand projet européen ,écologie,réseau électrique , habitation , il faut juste que l Europe ce mettre en marche pour les grands projet et protège mieux son marcher contre l Asie .
Réponse de le 03/06/2015 à 13:29 :
Même le mot travail fait parti de vos nombreuses fautes d' orthographe ....
Il a raison Eric Woerth vous auriez du travailler davantage !!!!
Réponse de le 03/06/2015 à 21:36 :
Il est vrai qu'avec des idées pareils vous mérité pas plus que le salaire d'un chinois...
a écrit le 03/06/2015 à 13:03 :
Vue le nombre de chômeurs, on ne travaille pas assez en France!
a écrit le 03/06/2015 à 13:00 :
Qui aura le courage de réformer ?
Un moyen : un mandat unique pour le président et ensuite la réforme suivra on ne pense plus au second mandat ....
Réponse de le 03/06/2015 à 13:36 :
@Mimil
Votre question est extrêmement pertinente.
Un seul mandat de président ne résoudra pas la problème puisque notre régime est parlementaire.
En revanche "qui" serait un moyen; le problème étant de trouver le "qui". Si un gars ou un parti arrive avec le programme "moins 15% sur budgets Etat et Collectivités" et "moins 10 % sur dépenses sociales", il ne sera jamais élu.
Cordialement
Réponse de le 03/06/2015 à 14:05 :
le pouvoir en France est aux mains de ceux qui possèdent le pouvoir de blocage et pour...TOUJOURS
Réponse de le 03/06/2015 à 14:08 :
@Mimil

C'est une mesure intéressante. Son principe me gêne car ça ressemble à une ligne Maginot pour encadrer la médiocrité de notre personnel politique.

Ailleurs, aucun dirigeant ayant eu des soucis avec la justice ou ayant échoué ne pourrait se représenter.

Dans la même logique, des dirigeants ayant réussi ont la possibilité de se représenter et de se faire réélire.

Ce qui me gêne dans votre proposition, c'est que quelqu'un qui a réussi ne puisse prolonger son action et s'expose à laisser sa place à d'autres qui annuleront ses réformes:

JE CONNAIS BIEN MON PAYS ET SURTOUT NOS DEMAGOS !!
Réponse de le 03/06/2015 à 18:32 :
Ou revoter pour un président qui n'a pas affaire a la justice et qui n'a donc plus rien a perdre !
Réponse de le 03/06/2015 à 20:17 :
Je suis étonné que ce monsieur la ramène encore. On a bien affaire aux Ripoublicains.
Réponse de le 03/06/2015 à 21:43 :
De tous temps les riches ont toujours rendu les pauvres plus pauvres pour que eux deviennent plus riche; et de tous temps ça a fini dans le sang soit d'une hache, d'une guillotine ou d'une guerre. Malheureusement tous humain moderne et évolué que nous pensons être ne semble pas changer la solution... Les plus riches détruisent notre monde, car aujourd'hui ce n'est plus que notre pays dont il s'agit, pour s’enrichir toujours plus et le pire c'est que dans certaine entreprise "ce riche" n'est même pas une personne physique mais à notre époque peux être un action en bourse...
Je ne sais pas combien de temps notre société tiendra comme ça mais ça va finir par nous faire mal à tous...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :