Paris consacre un lieu à l'économie sociale et solidaire

 |   |  451  mots
Ce lieux est un manifeste qui porte une ambition et une conviction: ceux qui croient pouvoir opposer la croissance à la solidarité et à l'environnement se trompent, a résumé François Dagnaud, maire PS du XIX arrondissement, lors de l'inauguration.
"Ce lieux est un manifeste qui porte une ambition et une conviction: ceux qui croient pouvoir opposer la croissance à la solidarité et à l'environnement se trompent", a résumé François Dagnaud, maire PS du XIX arrondissement, lors de l'inauguration. (Crédits : DR)
La maire Anne Hidalgo a inauguré ce matin dans le XIX arrondissement la Maison des économies solidaires et innovantes, qui accueillera un incubateur de startups ainsi qu'un espace de réunions, d'expositions et d'événements. Le Yunus Centre, think tank fondé par le Prix Nobel de la Paix 2006 Muhammad Yunus, y prendra aussi ses quartiers.

L'idée est née autour d'un dîner à Rio de Janeiro, raconte Muhammad Yunus, Prix Nobel de la Paix 2006, présent le 10 octobre à Paris aux côtés d'Anne Hidalgo pour l'inauguration. Elle prend aujourd'hui la forme concrète d'une maison à trois étages dans le 19e arrondissement: "Les Canaux", un lieu dédié par la capitale à l'économie sociale et solidaire (ESS). Il accueillera un incubateur de startups engagées pour un monde plus durable et responsable, mais aussi un espace de réunions permettant aux divers acteurs de l'ESS (jeunes entrepreneurs, grosses entreprises, associations etc.) de tout le bassin du Grand Paris de se rencontrer. Des expositions, des événements et des boutiques éphémères permettront également de partager ces initiatives.

"Ce lieu est un manifeste qui porte une ambition et une conviction: ceux qui croient pouvoir opposer la croissance à la solidarité et à l'environnement se trompent", a résumé François Dagnaud, maire PS du XIX arrondissement, lors de l'inauguration. "La création de richesse n'est pas seulement financière mais aussi sociale et culturelle", a-t-il insisté.

Paris, "centre de la créativité"

La Maison des économies solidaires et innovantes comptera aussi sur deux organisations internationales: le C40, réseau de villes engagées contre le changement climatique, dont la maire de Paris Anne Hidalgo vient d'être élue présidente; et le Yunus Centre, think tank fondé par l'économiste et entrepreneur bangladais qui a développé à la fin des années 70 le microcrédit.

Pour celui qui est surnommé "le banquier des pauvres", Paris, "centre de la créativité", peut en effet jouer un rôle essentiel dans le développement d'une économie plus inclusive, où l'innovation profite à la transformation sociale en poursuivant l'objectif des trois zéros: zéro pauvreté, chômage et émissions de gaz à effet de serre. Nicolas Hazard, fondateur du Comptoir de l'innovation, fonds d'investissement et accélérateur spécialisé dans l'ESS, lui aussi présent à l'inauguration, en est aussi convaincu:

"Notre projet a réussi car nous l'avons lancé à Paris, où toutes les planètes favorables à l'ESS sont alignées: grandes entreprises, pouvoirs publics et entrepreneurs engagés dans le social business". "Cinq ans après sa création, le Comptoir de l'innovation est aujourd'hui présent dans 12 pays et compte 500 entreprises", se réjouit-il.

Cette "allégorie du monde que nous voulons créer" ne sera toutefois pas immédiatement accessible. La Maison des économies solidaires et innovantes devra subir quelques mois de travaux de rénovation, à l'enseigne de la performance énergétique et selon les critères de l'économie circulaire. Les startups devront attendre encore quelques mois avant de s'installer sur les berges du canal de l'Ourcq.

Cities for life - Smart City

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/10/2016 à 17:56 :
1 - Ce lieu n'est pas « sur les berges du canal de l'Ourcq. » mais sur les berges du bassin de la Villette, le canal de l'Ourcq finissant au pont de la rue de Crimée.
2 - la majorité de ce fait la mairie de Paris actuellement est seulement de la communication de poudre aux yeux, son vrai rôle est d'être à la solde des groupes de pression industriels iniques et mortifères, nous en avons eu un bel exemple avec toutes les publicités illégales de l'euro 2016, madame la Maire n'ayant pas donné de réponse satisfaisante à la mise en demeure de retirer toutes ses illégalités de la SOCIETE POUR LA PROTECTION DES PAYSAGES ET DE L’ESTHETIQUE DE LA FRANCE.
a écrit le 11/10/2016 à 9:30 :
"le social business"

No comment.
a écrit le 11/10/2016 à 8:25 :
le mandat de hidalgo est de s'occuper de la voirie, pas du tiers monde

=>deport
a écrit le 10/10/2016 à 19:57 :
pompe a fric et a subventions

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :