Simplification : Griset "veut que l'État accompagne et conseille les entrepreneurs"

 |  | 1365 mots
Lecture 7 min.
Alain Griset est ministre délégué auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises.
Alain Griset est ministre délégué auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises. (Crédits : Reuters)
INFO LA TRIBUNE. En attendant la présentation du plan de relance le 3 septembre prochain, le ministre des PME Alain Griset précise, à La Tribune, comment le gouvernement compte transformer la façon dont l'Etat va se comporter avec les petites et moyennes entreprises. Ce chantier doit intégrer des objectifs chiffrés.

LA TRIBUNE - En déplacement à Montpellier le 28 août, vous avez déclaré que "des étapes pourraient être annulées pour gagner du temps". Les patrons de TPE-PME attendent beaucoup de la simplification administrative. Qu'en sera-t-il précisément ?

Alain Griset, ministre des PME - Au titre de ministre des PME ou, avant, comme président de l'Union des entreprises de proximité (U2P), je réalise un déplacement par semaine en région auquel j'associe systématiquement les chefs d'entreprise et les élus locaux. Nous partageons tous le sentiment que la situation est complexe. Il faut transformer, et pas seulement simplifier.

Je ne compte pas annoncer un énième plan de simplification mais transformer la façon dont l'État va se comporter avec les entreprises. Je veux qu'il accompagne et conseille les entrepreneurs. Le jour où les entreprises considéreront l'Etat comme un partenaire, les choses auront changé.

Le plan de relance, qui sera présenté ce jeudi 3 septembre, sera "essentiellement un plan de réindustrialisation et de relocalisation", avez-vous également annoncé à la préfecture de l'Hérault. Outre le chantier de la simplification et la baisse annuelle de 10 milliards d'euros des impôts de production, quels outils seront mis à disposition des PME pour ce faire ?

C'est déjà énorme ! Le chantier de la simplification comportera des objectifs chiffrés pendant que celui de la rénovation débouchera sur des résultats en matière de chiffre d'affaires. En attendant, je veux que nous avancions sur la numérisation des entreprises. Celles qui s'en sont le mieux sorties depuis le début du confinement sont celles...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/09/2020 à 11:46 :
C'est la mission des chambres de commerce et industrie de conseiller et aider les entrepreneurs, notammment les protéder de l'emprise de l'Etat. Cela fait 40 ans que les CCI sont laminées et décrédibilisée par les pouvoirs de l'Etat, nationaux et territoriaux. On attend toujours le plan de relance concoctée par l'Etat central, dont la priorité passe loin derriere la temporisation destinée à définir le politiquement correct. La crise sanitaire, avec l'ignorance scientifique qui entoure ses tenants et aboutissants, est la couverture idéale pour donner du temps au temps. Seuls les vrais entrepreneurs savent piloter l'action dans l'incertitude.
a écrit le 01/09/2020 à 17:57 :
Français,dormez tranquille, l'état vient vous border ce soir ! Ou comment infantiliser un peuple depuis 40 ans.Pendant ce temps la dette augmente...augmente....augmente

Si l'on prend toutes les dettes avec celles hors bilan et les retraites des fonctionnaires,un bébé né aujourd'hui est redevable d'environ 80 000 euros.Bienvenue à lui !
a écrit le 01/09/2020 à 15:11 :
Que fait cet individu encore à ce poste a à 67 ans ?
a écrit le 01/09/2020 à 14:29 :
Je suis entrepreneur,et dans trois mois,l'état va prendre contact avec moi pour que je verse la CFE au centre des impots.Après je ne les entendrai plus.
a écrit le 01/09/2020 à 13:59 :
Ce serait bien que l'Etat apprenne à se gérer avant de donner des leçons aux entreprises, deux exemples:
- Le plan de relance est financé par la dette; ne vaudrait-il pas mieux réaliser des économies?
- le plan de relance sera animé par des "sous-préfets": Des fonctionnaires en plus! Et quel est leur pertinence à assister les entreprises, eux qui n'ont aucune idée de ce que c'est!
Ras le bol de l'Etat, que l'on nous laisse tranquille...
Réponse de le 01/09/2020 à 14:32 :
Ce qui est fou, c'est que l'état pusse penser un instant par ceux hauts fonctionnaires qui sont incapables de développer, du coup conseiller hormis la question fiscale, je ne vois pas.

Alors le titre m'a amener a venir voir, mais franchement si l'on regarde les dépenses de l'état, disons que l'on peut tous en rigoler !
a écrit le 01/09/2020 à 11:25 :
Oui oui c'est bien !
Que des bons conseils en perspective:
- dépenser l'argent que vous n'avez pas
- faites des CDD de 3 ans
- éviter d'évaluer vos actions
- ne rendez de compte à personne quand vous vous plantez
- payer tout le monde pareil, les nuls ou les bons
- ...

J'ai travaillé 15 ans dans la fonction publique; ca va arrêter la blague.
a écrit le 01/09/2020 à 10:23 :
Il va sans dire qu'un "Plan" est fait pour cela et pour reconstruire notre pays!
a écrit le 01/09/2020 à 9:48 :
Il ne manque pas de culot CONSEILLER LES ENTREPRISES alors qu'ils sont incapables d'avoir un gestion correct comme le rappelle souvent la cour des comptes et Bruxelles
a écrit le 01/09/2020 à 9:16 :
Tout ces gens aux longs discours entendus des milliers de fois venant nous dire qu'ils vont "arranger les choses"...

Ben "arrangez les choses" d'abord et venez ensuite nous raconter comment vous avez arrangé les choses pour une fois svp, merci.

Bref travaillez au lieu de communiquer, ça y est vous avez déjà perdu plusieurs heures à parler pour rien ! Mal barré...
a écrit le 01/09/2020 à 9:15 :
Il n'arrive pas à faire respecter la loi et assurer un minimum de securité et il veut tout faire...
a écrit le 01/09/2020 à 9:04 :
hollande aussi il avait nomme un ministre a la simplification
ca a mis un merdier, comme c'etait prevu, sauf par hollande a priori, et la complexite n'a fait qu'augmenter
et avec des arguments imparables, comme le double bulletin de paye; effectivement, c'etait tout de suite plus lisible..... pour l'employe ( qui s'en fout qu quart comme du tiers de savoir qu'il cotise ou pas a0.23% sur une des 60 lignes de son bulletin)
mais comme rien n'a ete simplifie derriere il fallait bien presser le citron avec des lignes qui vont bien
chaque fois que l'etat francais met son nez quelque part, c'est pour mettre un crabe d'administratif incompetent quiseme le merdier........
et de temps en temps on en prend un en flagrant delit de decouverte de son incompetence, comme thevenoud qui apres avoir gueule contre l'argent des autres et ne payaient pas assez, explique qu'a titre perso il trouve le droit fiscal complique, c'est pour ca qu'il ne paye pas ses impots
va y judas, fais encore ta bise aux PME, on verra les suites dans 3 mois
a écrit le 01/09/2020 à 8:58 :
en tant que gestionnaire émérite et régulièrement félicité par la cour des comptes, l'état pourrait peut être se dispenser de donner ses conseils et se concentrer sur les demandes des PME ?
a écrit le 01/09/2020 à 7:21 :
ce n'est pas a l'états d'aide les entreprises mais a leur permettre de prospérer

face a la concurrence
et surtout en france avec sa fiscalité absurde
que l'on fasse la meme fiscalite que l'irlande pour les entreprises
et le chomage n'existera plus en france
francais car ce n'est pas avec 7 sur cent qui produise la richesse de la nation
que la france peut vivre
Réponse de le 01/09/2020 à 11:45 :
Oui l’Etat doit déjà se concentrer sur la formation de ses citoyens sur les bases comme la maitrise du français...
Ça aide à gagner en crédibilité dans les négociations...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :