Pour Bartolone, Pécresse "tient les mêmes propos que le FN" et défend "la race blanche"

 |  | 494 mots
Lecture 3 min.
La lutte est très serrée entre les deux têtes de liste de la droite et de la gauche.
La lutte est très serrée entre les deux têtes de liste de la droite et de la gauche. (Crédits : REUTERS/Charles Platiau. Montage : La Tribune.)
Le candidat socialiste a violemment attaqué Valérie Pécresse au sujet d'une affiche de campagne qui stigmatise, selon lui, les habitants de Seine-Saint-Denis. La tête de liste LR juge quant à elle les sorties de Claude Bartolone "abjectes".

Vives tensions dans la campagne pour le second tour des régionales en Île-de-France. Le socialiste Claude Bartolone, qui a recueilli 25,19% des voix au premier tour de l'élection, a attaqué violemment la tête de liste LR-UDI-Modem Valérie Pécresse (30,51% des votes exprimés).

"Elle tient les mêmes propos que le FN, elle utilise une image subliminale pour faire peur", a lancé Claude Bartolone dans une interview publiée par L'Obs mercredi 9 décembre en fin de journée. "Avec un discours comme celui-là, c'est Versailles, Neuilly et la race blanche qu'elle défend en creux." La tête de liste PS fait référence à une affiche de la candidate LR sur laquelle est inscrit "Nous ne voulons pas devenir la Seine-Saint-Denis de Bartolone !" On peut également y lire: "Voter Saint Just (tête de liste du FN présent au second tour, Ndlr) = voter Bartolone."

Selon le président de l'Assemblée nationale, cette attaque jette "l'opprobre sur un million et demi d'habitants", même s'il conçoit que ces derniers "connaissent des difficultés". Et de renchérir: "Heureusement que des entreprises, y compris du CAC 40, sont moins débiles, viennent s'y installer, découvrent la richesse de cette jeunesse et des surfaces qui leurs sont proposées."

Plus tôt, lors d'un meeting à Créteil dans le Val-de-Marne, Claude Bartolone avait dit à l'intention des candidats de la liste LR-UDI-Modem en Île-de-France: "Notre région, ils veulent la mettre en rang, en uniforme, un serre-tête sur les cheveux."

"Il y a des lignes jaunes qu'on ne peut pas franchir"

Les propos du socialiste ont hérissé Valérie Pécresse. Sur Radio Classique, jeudi matin,
elle a qualifié ses sorties d'"abjectes":

"Il y a des lignes jaunes qu'on ne peut pas franchir. La campagne n'autorise pas tout. (...) Ce qui est important, c'est que les Franciliens sachent qui est vraiment M. Bartolone. Cet homme ne peut pas être président de la première région de France", a-t-elle dit.

Sur Europe 1, le président de l'UDI et colistier de la candidate est venu à la rescousse de cette dernière en s'adressant à l'élu de Seine-Saint-Denis:

"Je lui demande de s'excuser ou de retirer ce qu'il vient de dire. On ne peut pas utiliser les méthodes du Front national et se prétendre le candidat du Parti socialiste."

Des sondages contradictoires

Ce regain de tension prend place dans un contexte où rien n'est joué. Un sondage diffusé le 9 décembre prévoit un résultat serré au second tour. Valérie Pécresse serait élue avec 42% devant Claude Bartolone (40%), loin devant le candidat FN Wallerand de Saint-Just (18%), d'après Odoxa pour Le Parisien et BFM-TV.

A l'inverse, un sondage Elabe pour « Les Echos », Radio Classique et Alila, donne la liste d'Union de la gauche menée par Bartolone gagnante avec 41,5 % des suffrages au second tour, contre 41 % pour Valérie Pécresse et 17,5 % pour Wallerand de Saint-Just.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/12/2015 à 11:54 :
Je m'en fiche, je voterai pour Saint Just au 2ème tour. Pécresse court après le PS.
a écrit le 11/12/2015 à 11:04 :
Pour les socialistes, tout le monde est raciste sauf eux. Ils insultent la majorité des Français par tactique politicienne. Ça met une ambiance détestable dans le pays et ça montre combien ils sont désemparés. Cette tactique est irresponsable et d'une immense bassesse.
a écrit le 11/12/2015 à 7:28 :
Le consommateur de publicité est bien seul devant son petit écran avec sa télécommande.
Que peut il bien faire ?
Il ne peut zapper car le même thème est sur toutes les chaines.
Des etudes sérieuses sur la résistance du spectateur à la publicité ont été publiées (voir le travail de De Certeau dans " l' invention du quotidien").
Ces travaux révèlent que le spectateur peut adopter des contre mesures face a un message publicitaire. Il peut mentalement grossir certains aspects ou en réduire d' autres , modifier l' image pour la rendre comique ou ridicule.
Ainsi l' image publicitaire est neutralisée par une autre image.

Là peut commencer l' activité rationnelle du spectateur, sur des bases saines, et non pas a partir d' une émotion tenace et rémanente , opportunément et insidieusement imposée par le message publicitaire .

C' est d' après De Certeau, de la part du spectateur , non pas une attitude stratégique , mais une attitude tactique (type résistance en terrain hostile ).

Le but du stratège est l' émotion en vue d' un inerret stratégique, il peut bien sacrifier beaucoup pour cet interret.
Le but du consommateur est de survivre dans son environnement avec toute sa spécificité et toute sa diversité. Il a besoin de vivre en bonne entente avec ses voisins ses collègues etc...
L émotion qui pousserait à ostraciser un tiers de ses connaissances n' existe pas localement, elle est imposée
par des images globalisantes et simplificatrices imposées .

Le vote du citoyen lambda basé sur la raison et non sur l' émotion est la meilleure attitude : pragmatique , locale, effet global.

Au 2 eme tour on dégage
a écrit le 10/12/2015 à 22:55 :
Je ne vote jamais à droite , dimanche on va voir
a écrit le 10/12/2015 à 20:19 :
Bartolone croit mobiliser comme ça sa clientèle du 9-3. Peine perdue, elle ne vote pas. Il va surtout réussir à mobiliser, mais contre lui, la France Cyrillus et serre-tête qui n'a nulle envie de se faire ainsi stigmatiser. Et oui à tous égards son département du 9-3 est un vrai repoussoir en Ile de France... même si ce sue-la-haine n'en est pas seul responsable.
a écrit le 10/12/2015 à 20:08 :
J'avais prévu d'aller à la pèche dimanche, je vais me faire plaisir en allant voter contre ce monsieur.
a écrit le 10/12/2015 à 19:46 :
Traiter les autres de racistes est l'arme de destruction massive des socialistes depuis 30 ans. C'est le coup sous la ceinture. Ça provoque rupture et méfiance entre communautés. C'est pervers et ça nourrit le vrai racisme. C'est le malheur de la démocratie ce genre d'accusation. A désespérer....
a écrit le 10/12/2015 à 19:11 :
ça pue !
a écrit le 10/12/2015 à 19:10 :
Bartelone devrait être poursuivi pour propos raciste, il n'y a pas de raison que ce soit toujours dans le même sens.
a écrit le 10/12/2015 à 19:08 :
Que dire de cet affrontement de bas niveau!!!!!

Nos politiques prétendent représenter le peuple,mais leur comportement et tout autre.

Diviser pour régner et tous les coups sont permis;cette mascarade perdure depuis plus de 40ans.

Vivement le changement......
a écrit le 10/12/2015 à 18:38 :
le pire c'est que dans les médias cette phrase est passée quasi inaperçue. Remplacez le mot "blanc" par "noir" et Versailles par St Denis et vous verrez la différence. Le PS est responsable de la fracture identitaire de la France avec la complicité bienveillante des médias et des assos type LICRA et SOS racisme qui ne sont que des pompes à subventions publiques.
a écrit le 10/12/2015 à 18:36 :
bonjour
il sont dans la panade ceux qui compte pour eux c est de garder leurs privilèges et c est normal c est le propre de l homme , pour celui qui bouffera l autre
les élections une grande bouffonnerie
a écrit le 10/12/2015 à 18:16 :
Ce monsieur perd ses nerfs, on a suffisamment entendu dire que les races n'existaient pas.
a écrit le 10/12/2015 à 18:13 :
Un dinosaure du PS depuis 40 ans a mis quelques sous de côté :
ue89.nouvelobs.com/2013/05/17/patrimoine-sublime-terrasse-claude-bartolone-242400
Et dire que des communistes ou pauvres vont voter pour ce très riche de la politique, pour des questions d'alliance!
a écrit le 10/12/2015 à 18:00 :
j'adore ce bonhomme qui emploie sa femme à l'assemblée qui remet la légion d'honneur à son architecte qui a fait la faillite de son ancien fief maffieux qui a été nommé parrain du 93 par son ancienne collègue Verte etc etc Nous sommes en politique c'est à dire dans la plus grande maffia française qui corrompe qui est corrompue avec les manières de nos voyous qui eux passent par la case prison ce qui n'est pas possible pour la voyoucratie politique car elle est protégée par ses propres lois qu'elle vote elle même oui encore plus fort que la pire des maffias. Je me demande comment des Citoyens honnêtes peuvent encore parrainer ces types de personnages, Citoyens réveillez vous la politique est une voyoucratie pour son bien au détriment du votre et de notre pays.
a écrit le 10/12/2015 à 17:51 :
Sa dernière "cuisine" électorale ne manque pas de sel, pensez-donc : un accord avec les verts, le pc et le front de gauche avec lesquels le ps s'étripe en permanence, et dont le front de gauche annonce déjà haut et fort son "accord pour l'élection, mais u'il siégera avec l'opposition si la liste passe" !!! Cela s'appelle une liste "bidonnée" dans la plus pure tradition de ce vieux politicard, dinosaure de la rue de solferino depuis près de 40 ans ! Parions que les électeurs d'île de France lui rappelleront Dimanche que les injures et invectives façon 4ème république n'ont plus cours, et que les électeurs ne sont pas des gogos.
a écrit le 10/12/2015 à 17:32 :
La stratégie du PS consisterait-elle à dire que tous les autres sont des fachos et que seul le PS est la panacée ? En 3 ans de leur régime, on a déjà vu assez je pense :-)
a écrit le 10/12/2015 à 17:17 :
M. Bartolone,devrait lire le livre de M.d'Ormesson,Dieu,la finance et nous,soit 35 ans depuis 1981 d'errements politiques,qui expliquent les votes FN,Nuls,blancs,et même abstentions!!!!
C'est pourquoi Dimanche TOUS AUX URNES, exprimez-vous,comme des vrais Gaulo
a écrit le 10/12/2015 à 17:05 :
Bartolone a raison.... On ne parle que de "race blanche" et de "racines chrétiennes" au LR....
a écrit le 10/12/2015 à 17:03 :
Les deux se foutent du chômage .... rien ne change !
a écrit le 10/12/2015 à 17:03 :
Les deux se foutent du chômage .... rien ne change !
a écrit le 10/12/2015 à 16:40 :
on peut savoir comment il a resolu les pbs d'emprunt toxiques de sa collectivite ( bases sur la speculation euro/FS, de memoire...) , au lieu de donner des lecons de morale a tt le monde?
a écrit le 10/12/2015 à 16:40 :
on peut savoir comment il a resolu les pbs d'emprunt toxiques de sa collectivite ( bases sur la speculation euro/FS, de memoire...) , au lieu de donner des lecons de morale a tt le monde?
Réponse de le 10/12/2015 à 17:07 :
La Chambre Régionale des Comptes (CRC) a salué, dans son rapport définitif publié en Novembre 2014, "une situation financière bien maîtrisée de la région Ile-de-France. Son endettement est resté raisonnable, notamment en comparaison avec les autres régions".
Réponse de le 10/12/2015 à 20:06 :
@Laurence : Churchill parlait évidemment du département de la Seine Saint Denis englué dans les emprunts toxiques et non de la région Ile de France à la gestion de laquelle Bartolone n'a jamais été associé.
a écrit le 10/12/2015 à 16:33 :
Décidément les socialistes n'aiment vraiment les français. Après les avoir accablé d'impôts et de taxes les voici en train de s'attaquer à leurs racines identitaires.
a écrit le 10/12/2015 à 15:10 :
Bartelone ferait mieux de se taire, il faut inviter les électeurs franciliens a regarder de plus près la gestion catastrophique de ce Monsieur. En plus, s'associer avec les communistes
qui sont responsables de plus de 100 millions de morts au 20 ème siècle , cela lui permet-il de donner des leçons au FN ou à Madame Pécresse?
a écrit le 10/12/2015 à 14:49 :
Bartolone ne vaut pas mieux que le FN sur ce coup là ! Il déforme les propos d"une affiche en dressant les français les uns contre les uns uniquement pour rester aux manettes et profiter de sa belle vie de président de région ( allez faire un tour sur sa villa aux lilas, son chateau de versailles à lui lol ).
a écrit le 10/12/2015 à 14:11 :
Bartolone à donf dans la démagogie politicienne, les bras m'en tombent comme la vénus. On croit être sourd, mais non, il dit ""Pécresse tient les mêmes propos que le FN" et défend "la race blanche"". Mais lui, ses propos, il les analyse, il défend qui, quoi? Sûrement pas le programme et les promesses non tenus de Hollande. La laïcité, certainement pas, il l'a déjà sur-vendu, la République elle ne lui sert que pour se réfugier dans le déni, son portefeuille, là sans doute sommes nous plus prés de la réalité. Alors entres les bobos intellos de Paris et les électeurs de la couronne, la messe sera dite dimanche soir à 20h00.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :