Pour les jeunes, Macron lance, non pas un revenu, mais un contrat d'engagement revu à la baisse

EXCLUSIF. Dans son allocution le 12 juillet dernier, le chef de l'Etat avait annoncé la mise en place d'un revenu d'engagement pour les jeunes sans emploi ni formation. Ce matin, le président de la République lance son dispositif, très éloigné d'une vaste mesure... Explications.

3 mn

Le président Emmanuel Macron lors d'un échange en janvier 2021 avec les étudiants de de l'université Paris Saclay.
Le président Emmanuel Macron lors d'un échange en janvier 2021 avec les étudiants de de l'université Paris Saclay. (Crédits : Reuters)

Pour les jeunes sans emploi ni formation, ce sera finalement un "contrat"..., un contrat d'engagement. Un jeune de 16 à 25 ans pourra recevoir jusqu'à 500 euros par mois, à condition toutefois de s'engager dans un parcours de formation et d'insertion intensif. Sans quoi l'allocation pourra être suspendue ou supprimée. Pour un jeune en situation de handicap, le contrat d'engagement sera accessible jusqu'à 29 ans.

Un contrat avec des droits et des devoirs

Le dispositif présenté ce mardi s'avère finalement éloigné d'un revenu d'engagement, au sens de revenu universel, ou RSA jeunes, comme on pouvait l'avoir compris le 12 juillet dernier, lors de l'allocution d'Emmanuel Macron.

Alors que le chômage baisse (-14 % en un an pour les jeunes), et que la campagne pour la présidentielle fait rage, le président n'a pas voulu faire un chèque sans provision en prenant le risque de distribuer une allocation sans contreparties qui aurait pu être perçu comme un soutien à une forme d'assistanat.

Son contrat d'engagement s'articulera autour de droits et de devoirs. De fait, le nombre de bénéficiaires sera nettement plus limité par rapport aux intentions premières : plus question de viser tous les jeunes sans emplois, ni formation, c'est-à-dire un million de jeunes... Ce contrat en concernera deux fois : 500.000 jeunes maximum.

Les détails seront transmis ce mardi matin à l'occasion d'un déplacement dans une mission locale de région parisienne du premier ministre Jean Castex et de la ministre de l'emploi, Elisabeth Borne.

Le contrat d'engagement remplacera la garantie jeunes

Surtout, ce contrat remplacera la garantie jeune, qui concerne aujourd'hui 200.000 personnes. Lancée en 2014, gérée par les missions locales, la garantie jeunes a fait ses preuves. Mais l'exécutif la supprime, pour éviter l'empilement de mesures et mutualiser les crédits.

Par ailleurs, le gouvernement veut faire en sorte qu'il n'y ait pas beaucoup d'organismes qui interviennent pour réaliser les contrats d'engagement. Pôle emploi et des acteurs privés seront à la manœuvre pour suivre les bénéficiaires. Le gouvernement promet un accompagnement intensif. Le contrat d'engagement jeune sera inscrit dans le Code du travail.

Une allocation modulable

Pour 500.000 jeunes au total, le budget prévu s'élèvera à 550 millions d'euros. Si l'enveloppe est aussi réduite, c'est parce que le montant de l'allocation sera finalement modulable. Elle pourra atteindre 500 euros mensuels par bénéficiaire, mais variera en fonction de l'âge, de la situation du jeune, du niveau de soutien parental aussi.... Cette allocation sera non imposable, et exonérée de cotisations et de contributions sociales. Pour  créer ce contrat d'engagement, le gouvernement va déposer un amendement avant jeudi dans le projet de loi de finances.

Après avoir bataillé pendant plusieurs semaines contre une allocation coûteuse pour les finances publiques, Bercy l'a donc emporté face, notamment, au ministère du Travail qui voulait une mesure plus large.

Il n'empêche, ce contrat d'engagement risque de faire de nombreux déçus, non seulement à gauche, mais aussi chez les associations et les syndicats. Laurent Berger, le patron de la CFDT, a ainsi prévenu la semaine dernière le gouvernement qu'il monterait au créneau si l'option retenue lui paraissait en dessous des attentes. Il y a un risque qu'il se fasse entendre.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 35
à écrit le 02/11/2021 à 15:09
Signaler
Je lis dans la tribune de geneve ce 2 novembre : à la Migros , le salaire minimum sera de 4100 FS soit un peu moins de 4000 euros . Comment font ils en Suisse ????

le 02/11/2021 à 15:35
Signaler
Voilà ou partent nos jeunes du coup et autres pays dans lesquels on verse de vrais salaires comment bosser dans un pays dans lequel on nous dit que les salariés coûtent trop chers alors que payés 1100 balles par mois ??? Il faudrait qu'ils redescende...

le 02/11/2021 à 16:07
Signaler
Les charges totales (salariales + patronales) en France sont supérieures de 20% de celles en Suisse. Cela veut dire que notre système social en France est très coûteux. Cela explique en partie la différence de salaire nette avec la Suisse.

le 02/11/2021 à 16:12
Signaler
N'oublions pas que le PIB de la Suisse par habitant est de 86601 dollars et que celui de la France est de 40380 dollars. Le salaire est fonction de ce qu'on produit. La Suisse produit 2 fois plus par habitant que la France. Le salaire y est donc 2 fo...

le 02/11/2021 à 16:24
Signaler
Ils n'ont pas un système ultra-socialiste et ultra-dépensier ,et ça marche

le 02/11/2021 à 16:44
Signaler
c'est du travail d'illusionniste comme toujours le en meme temps il faut combien de temps au francais pour comprendre que ce presonnage se moque de la france son job c'est la finance et pas le bonheur des francais

le 02/11/2021 à 17:11
Signaler
Vous pouvez vous raconter tout ce que vous voulez, les faits sont là, les salaires en France sont bien trop bas avec des prix bien trop élevés, arrêtez de systématiquement tirer la couverture à vous bon sang ! C'est maladif ! Sortez de votre petit ca...

le 02/11/2021 à 17:28
Signaler
@BCE "Ils n'ont pas un système ultra-socialiste et ultra-dépensier ,et ça marche " Faudra prévenir Darmanin, Le Maire et compagnie, ils n'ont pas l'air au courant.

le 02/11/2021 à 18:18
Signaler
Dis comme ça c’est sûr que ça fait rêver… Mais ce salaire se justifie parce que le coût de la vie en Suisse est bien plus élevé qu’en France. Par exemple le prix moyen du m2 pour un appartement est de plus de 6500€ (taux de change actuel) contre 4000...

le 02/11/2021 à 19:48
Signaler
Ok ben va pour 2000 balles de salaire minimum ! Quoi qu'est-qui ne va pas aller encore ?

le 02/11/2021 à 20:23
Signaler
Je cherche un 3 pièces a Genève, j'en ai trouvé entre 3000 et 3500 € et il ne faut pas espérer le grand luxe pour ce prix. Je dois aussi ajouter l'assurance santé, environ 400-500/mois pour l’assurance de base, sans complémentaire, soins dentaires pa...

le 02/11/2021 à 20:29
Signaler
Le coût de la vie en Suisse est beaucoup plus cher qu'ici et les assurances santé qui sont privées coûtent également très cher comme le prix des soins.

le 02/11/2021 à 21:16
Signaler
Connaissez vous seulement le coût de la vie en Suisse?

le 03/11/2021 à 0:59
Signaler
Comment font les suisses ? C'est simple, ils bossent dur, comme en Autriche, Allemagne et Italie du nord.

le 03/11/2021 à 8:18
Signaler
ils nous mente sur le nombre d'heure travailler dise qu'un salarier coute plus cher en france mais dire les veritables chiffre jamais exemple combien coute le mille feuile administratif au francais par comparaison avec ses voisins helvetique alle...

le 03/11/2021 à 9:21
Signaler
J'ai un ami qui bosse dur dans une carrière de pierres en en coupant et déplaçant plus de 4 tonnes par jour et payé... 1600 euros. Vous êtes des rigolos les boomers, un peu grotesques mais c'est bien ça qui vous rend rigolos au final, vous devriez vo...

le 03/11/2021 à 12:48
Signaler
Comme le dit @Grisons plus loin, ce qui est important de vérifier quand on compare les salaires de 2 pays, c'est la parité du pouvoir d'achat.

le 04/11/2021 à 8:47
Signaler
"Comme le dit @Grisons plus loin, ce qui est important de vérifier quand on compare les salaires de 2 pays, c'est la parité du pouvoir d'achat. " Parce que tu crois que je vais croire à des loyers de 3500 francs suisse sans rigoler ? On a internet le...

à écrit le 02/11/2021 à 14:24
Signaler
En début de mandat Mr Macron avait supprimé tous ces "contrats jeunes" . Il les recréé en fin de mandat. Difficile de ne pas y voir une démarche électoraliste. De plus partout on annonce partout dans les médias une formidable reprise d'activité et ...

le 02/11/2021 à 16:26
Signaler
Oui, on a besoins de tout sauf de nouveaux machins à fabriquer des pauvres assistés sans envie de rien faire

à écrit le 02/11/2021 à 13:05
Signaler
Habituel chez M.Macron un beau discours pour une piètre fin J'ai vote pour lui quelle erreur pas mieux que les autres et même peut être pire en hypocrisie

à écrit le 02/11/2021 à 12:02
Signaler
Macron creuse l'ardoise, en cas de hausse des taux , on va être très mal barré.

à écrit le 02/11/2021 à 11:59
Signaler
Il n'a pas de choix. Pour l'instant il n'a rien archive pendant son mandat.

à écrit le 02/11/2021 à 10:59
Signaler
Bon vu le niveau des commentaires on va encore essayer d'élever ça:" dans un parcours de formation et d'insertion intensif." Sachant que la formation est un détournement d'argent public supplémentaire, massif, on voit bien que c'est encore entretenir...

à écrit le 02/11/2021 à 9:58
Signaler
Avec Sarkozy de Nagy Bocsa nous avions un batteleur, avec Macron...un marchand de tapis.

à écrit le 02/11/2021 à 9:36
Signaler
Ou étaient-ils ces jeunes quand les agriculteurs ont eu besoin d'eux alors que les facs étaient fermées pour le covid ?

le 02/11/2021 à 11:01
Signaler
Et toi t'avais pas envie de te prendre de bonnes doses de pesticides reconnus cancérigènes ? Où étais tu donc ?

à écrit le 02/11/2021 à 9:08
Signaler
C'est une bonne chose, la cellule familiale ne s'occupant plus de leurs enfants pour des raisons diverses.

le 02/11/2021 à 10:33
Signaler
Une bonne chose a vos frais. Naif et content de l'etre, continuez a voter pour des parasites qui vivent sur votre dos.

à écrit le 02/11/2021 à 8:53
Signaler
ACHAT DE VOIX. Macron promet d'offrir 500 €/mois aux chômeurs < 25a, à partir de mars 2022. Il a attendu 4 ans 11mois après son élection pour faire ça. Les bénéficiaires recevront les premiers 500 € fin mars. Le 1er tour de la présidentielle a lie...

à écrit le 02/11/2021 à 8:48
Signaler
Ca sent bon le SIVP ça. Ô brave new world.

à écrit le 02/11/2021 à 8:41
Signaler
Bref! Pour ne pas rester un imbé.... il change d'avis! Même cet adage, il ne l'a pas compris!

à écrit le 02/11/2021 à 8:38
Signaler
C'est pathétique.

le 02/11/2021 à 19:30
Signaler
C'est toi qui est pathétique avec tes commentaires inutiles.

le 02/11/2021 à 20:12
Signaler
@ multipseudos: Merci pour l'illustration du mot pathétique mais tout le monde la connaissait. Signalé.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.