Inflation, pouvoir d'achat.., les dossiers chauds du prochain président

Une croissance au ralenti et une inflation en hausse : celui ou celle qui arrivera à l'Elysée dans les prochains jours devra affronter une situation économique et sociale potentiellement explosive. L'équation budgétaire pourrait virer au casse-tête pour le nouvel exécutif. Explications
Grégoire Normand

8 mn

(Crédits : Reuters)

À la veille du second tour de la présidentielle, la pression monte sur les deux candidats Macron et Le Pen. Après une campagne jugée atone par beaucoup d'observateurs, la dernière ligne droite s'annonce particulièrement serrée entre les deux prétendants à l'Elysée. Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont sillonné ces derniers jours la France à la recherche de votes avant le second tour prévu dimanche.

Même si la pandémie et la guerre en Ukraine ont jeté une ombre sur une grande partie de la campagne présidentielle, le choc énergétique a relancé tous les débats sur le coût de la vie pour les Français. "Tout le débat politique se fait autour du pouvoir d'achat. On a l'impression que l'élection va se jouer sur ce thème alors que le chiffrage, les prévisions de croissance, de déficit et de dette ont été évacués. On ne fait pas trop attention aux chiffrages des programmes et leurs conséquences sur les finances publiques", a déclaré Daniela Ordonez, cheffe Economiste France chez Oxford Economics lors d'un récent point presse. Pour le nouvel exécutif, les 100 premiers jours au pouvoir pourraient être très périlleux.

La croissance française se tasse, des embauches en baisse à prévoir

Après avoir culminé à 7% en 2021, la croissance économique risque de marquer le pas dans les prochains mois. La plupart des instituts de prévision ont dégradé récemment leurs chiffres de croissance du PIB pour 2022. Même s'il est encore difficile à ce stade de mesurer toutes les conséquences économiques de la guerre en Ukraine sur l'activité, le FMI a récemment dégradé sa prévision de croissance de 0,6 point en avril, passant de 3,5% à 2,9% pour 2022.

En janvier, les économistes du Fonds tablaient sur une croissance de 3,8%, soit un chiffre proche de celui du gouvernement. A ce rythme, les prévisions pourraient encore se dégrader, surtout que l'armée russe n'est pas prête de baisser les armes. La perspective d'une guerre à rallonge pesant sur l'activité se profile. Résultat, les embauches devraient être moins bonnes que prévu alors que le taux de chômage à la fin du quinquennat Macron avait baissé à 7,4% de la population active.

Lire aussi 9 mnLa guerre russe en Ukraine fait vaciller l'économie européenne, selon le FMI

L'inflation risque d'entraîner des pertes de pouvoir d'achat et des inégalités

Après deux longues années de pandémie, l'invasion de l'armée russe à la fin du mois de février a ravivé des sentiments d'anxiété et d'exaspération chez un grand nombre de Français. Les derniers chiffres de l'inflation dévoilés par l'Insee vendredi dernier révèlent que l'indice des prix à la consommation a grimpé à 4,5% au mois de mars poussé par le choc énergétique et les prix de l'alimentaire. "Pour le prochain gouvernement, l'équation va être très compliquée. Il devra gérer les effets de cette inflation sur le pouvoir d'achat des ménages", souligne l'économiste de Ostrum Asset Management Philippe Waechter. "Comme aucun gouvernement ne veut rentrer dans des procédures d'indexation, il y a forcement des pertes de pouvoir d'achat et donc des inégalités qui vont augmenter", rappelle-t-il.

Sur ce point, la hausse des prix des carburants ces dernières semaines a accentué les disparités territoriales en France. Tous les ménages vivant dans des zones rurales et dépendant de la voiture se retrouvent de fait pénalisés par la hausse des prix des carburants. "Les dépenses sont extrêmement hétérogènes entre les déciles mais aussi à l'intérieur des déciles. Sans surprise, les ménages vivant en zone rurale subissent plus les effets que ceux vivant dans les villes. Les ménages du premier décile sont en partie compensés du choc inflationniste", avait déclaré l'économiste de l'OFCE, Raul Sampognaro, lors d'un récent point presse. Même si le gouvernement a mis en oeuvre plusieurs mesures comme la remise de 18 centimes sur les prix du carburant ou encore le chèque inflation, ces dispositifs non ciblés profitent à un grand nombre de ménages sans distinction.

Plusieurs travaux récents d'économistes ont montré que ces mesures pouvaient creuser le fossé entre les catégories de population alors que ceux en bas de l'échelle sont les plus exposés.  En outre, "le prochain gouvernement aura à gérer la sortie du bouclier énergétique à la fin du mois de juin prochain. Il devra absolument éviter que la situation soit dramatique" ajoute Philippe Waechter. Programmé jusqu'au 30 juin prochain, ce dispositif a permis d'amortir la hausse des prix énergétiques sur de nombreux ménages.

La difficile volatilité des prix des denrées alimentaires et des matières premières agricoles

L'autre dossier sensible qui attend le prochain exécutif est la montée des prix dans l'alimentaire et les matières premières agricoles. En effet, la guerre en Ukraine a provoqué la flambée des prix des céréales comme le blé qui a directement des répercussions sur le prix des produits alimentaires de base. En France, l'indice des prix de l'alimentation s'est aussi accru, avec une hausse de 2,9% en mars, après 2,1% en février. Les produits frais connaissent en particulier un bond de 7,6% sur un an.

À l'inverse, les prix des produits manufacturés ont un peu ralenti (+2,1%, après +2,2% en février). "Ce qui va être compliqué pour le prochain gouvernement est la volatilité des prix des matières premières et des denrées agricoles. Ce sont des marchés ouverts avec des brokers ( des intermédiaires) qui font de la spéculation. Le prochain gouvernement va devoir anticiper", explique Anne-Sophie Alsif, cheffe économiste chez BDO à La Tribune.

Un risque accru de tensions sociales

Le prochain gouvernement aura également la lourde tâche de juguler les fortes tensions sociales si l'inflation se poursuit dans les prochains mois. Déjà au cours de la campagne présidentielle, de nombreuses opérations escargots et blocages de dépôts de carburants ont eu lieu sur tout le territoire. La grogne pourrait s'amplifier à mesure que l'activité économique marque le pas. "L'inflation a généré des crises politiques tout au long du 20ème siècle. L'inflation a débouché sur des crises sociales dans beaucoup de pays", rappelle Anne-Sophie Alsif.

Déjà pendant la pandémie, l'OCDE avait alerté sur le risque d'explosion sociale dans les pays en développement en particulier déjà frappé par des années de marasme économique et de crises à répétition. En France, la situation est loin d'être aussi difficile. Il reste que la crise des gilets jaunes en 2018 et les multiples manifestations à l'encontre de la réforme des retraites ont montré que les tensions sociales étaient loin d'être apaisées sous la Macronie.

Lire aussi 6 mnPandémie : les économistes redoutent une explosion de la colère sociale

Une équation budgétaire périlleuse

L'inflation et le coup de frein de la croissance risquent également de compliquer l'équation budgétaire du prochain exécutif. Après les années de "quoi qu'il en coûte", le président candidat Macron a souvent répété qu'il voulait redresser la trajectoire des finances publiques en faisant reculer le déficit public en dessous de 3% d'ici 2027.

La persistance de l'inflation devrait amener le gouvernement à faire des rallonges budgétaires dans les mois à venir. Le prolongement de la crise sanitaire en fin d'année 2021 et l'éclatement du conflit ont sans cesse repoussé la sortie du "quoi qu'il en coûte" promis à plusieurs reprises par le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

L'annonce du plan de résilience à quelques semaines du premier tour de l'élection présidentielle n'a pas manqué de susciter des critiques chez les Républicains et des défenseurs de l'orthodoxie budgétaire. De son côté, les baisses de TVA sur les prix de l'énergie ou la suppression de taxe sur une sélection de produits alimentaire proposées par Marine Le Pen peinent à convaincre les économistes et les juristes. "Les baisses de taux de TVA ne fonctionnent pas. La proposition de Marine Le Pen sur la baisse de TVA ne sert à rien. Dans la restauration, la baisse de la TVA a été absorbée par les restaurateurs", souligne Philippe Waechter.

En outre, plusieurs études récentes ont montré que ces propositions étaient incompatibles avec les traités européens et obligeraient Marine Le Pen à engager un bras de fer avec les autorités bruxelloises sans avoir de grandes chances d'aboutir sauf si elle sort la France des traités. Ce qu'elle a pour l'instant exclu. Philippe Waechter estime "qu'il faudra réfléchir à des mécanismes de redistribution plus sophistiquées. La popularité du prochain gouvernement se jouera sur cette question. C'est une question très épineuse."

Grégoire Normand

8 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 38
à écrit le 23/04/2022 à 23:37
Signaler
Tout est faux chez Macron. Il est venu à Figeac avec 6 bus de militants. Alors arrêtez de faire croire que ce sont les figeacois qui applaudissent ! Il est venu avec sa propre foule pour ne pas affronter la réalité sur sa non popularité et le rejet...

le 24/04/2022 à 11:33
Signaler
Rien d extra… Marine en déplacement - pas dans un suv français….- à fait la même chose dans ch ‘Nord….ils font tous pareils Marine est fausse et incohérente avec ses idées et des commentaires : vit du système. Comme héritière qui vit dans un châtea...

à écrit le 23/04/2022 à 22:31
Signaler
Nous avons une énorme faille démocratique avec nos médias ! Tous dans le même sens avec un narratif unique ridicule hors de la réalité du moment historique contre ce fantasme de l’extrême droite qu’il font porter sur le dos de MarineLePen la plus gau...

le 24/04/2022 à 5:21
Signaler
Tous les medias en France, recoivent de l'argent ou sont subventionnes. Ne vous etonnez pas, vous etes en democrature.

le 24/04/2022 à 14:11
Signaler
C'est typique du discours des frontistes : tout dans le paradoxe! Ils ne veulent pas de médias aux mains de privés, mais ils sont contre les subventions ; ils veulent des représentants qui ne soient pas de fils/filles de (comme EM au passage, qui est...

à écrit le 23/04/2022 à 22:27
Signaler
Evidemment, ça nous emmène un petit peu plus loin que disserter sur le pouvoir d' achat ! Incroyable mais vrai. Jean-Luc Mélenchon et ses fidèles appellent à voter Macron l’oligarque au service des ploutocrates. En réalité, ils exhortent ...

à écrit le 23/04/2022 à 18:15
Signaler
La Tribune, ne vous souciez pas d' inflation, l'isoloir permet d'avoir enfin le Référendum d'Initiative Populaire.

le 23/04/2022 à 22:36
Signaler
La Tribune comme l' ensemble des médias "touche" des subventions et s' arrête aux non sujets, au-dessus, c' est le soleil !. MLP travaille elle les seuls vrais sujets et s ' engage. . Elle est contre: La vaxxination CO vide ...

à écrit le 23/04/2022 à 18:12
Signaler
Allez-y, dégommez le. Quand on sait tous les forfaits et manipulations qui ont été commis, ne pas faire revient à consenti pour ne a pas dire, être complice. Libre à chacune de choisir, mais toutes les mains seront sales. Et ...

à écrit le 23/04/2022 à 17:51
Signaler
Ce qui m'inqiète c'est le candidat grand Révolutionnaire qui émarge à la comptat depuis des années à toutes les assemblées , assemblée Nationale, assemblée Européenne , au Sénat . Laisse la piétaille prête a se faire ara kiri pour se faire voler leur...

à écrit le 23/04/2022 à 16:27
Signaler
Le pouvoir d' achat a bon dos et les sujets d' évitements de la presse subventionnée aussi, voilà maintenant le PIRE du PIRE, F Asselineau, "MACRON NOUS ENTRAINE DANS LA GUERRE CONTRE LA RUSSIE Macron a annoncé livraison à l'Ukr...

le 23/04/2022 à 20:02
Signaler
Asselineau, le vieil enarque, fait donc partie des veules qui preferent voir mourir les femmes, les enfants et les civils ukrainiens sous les obus russent plutot que de renoncer a une once de leur petit confort : ils appellent cela 'la neutralité'. ...

le 23/04/2022 à 22:52
Signaler
@Seb Ne vous mêlez pas de venir jouer avec un gros coef avec de "chtis" arguments qu' on côtoie, enfant, plutôt dans le périmètre des bacs à sable....

à écrit le 23/04/2022 à 15:12
Signaler
Voter Macron ou MLP n'emporte pas du tout les mêmes conséquences. Le premier est certain de disposer non seulement d'une majorité à sa main mais d'une absence de tout contre-pouvoir. Au contraire, la seconde n'a pratiquement aucune chance de gouverne...

le 23/04/2022 à 17:26
Signaler
Vous me faites penser à un dirgeant Chinois Zaoping qui s'exprimait ainsi ses qujets(camarades bien sur) de son ouverture au commerce capitaliste " n'importe la couleur du chat , pourvu qu'il attrape la souris"

le 24/04/2022 à 14:38
Signaler
En français ?

à écrit le 23/04/2022 à 14:11
Signaler
Les milliardaires de la téléphonie ont décidé d'augmenter leurs tarifs , car ils ont beaucoup dépenser dans la campagne dans leurs outils de propagandes , société de propagandes , et journalistes demandant beaucoup d'argent, les milliers sondages dem...

à écrit le 23/04/2022 à 10:58
Signaler
Vous avez l'exemple sur la tribune à des articles de propagandes en faveur du pouvoir en place aux quels on vous interdit un droit réponse , ainsi sur tous les journaux et médias de press . Ce que l'on a jamais vu depuis l'occupation Allemandes c'es...

le 23/04/2022 à 12:03
Signaler
Vous avez le sens de l humour .. le régime de Vichy .. mais c est ce dont rêve le RN… adepte aux thèses collaborationnistes avec Poutine et orban .. bientôt ça ne sera plus la marseillaise mais «  Marechal nous voilà.. » dans la famille fraude aux p...

à écrit le 23/04/2022 à 10:23
Signaler
La tactique pourrit du maquignon, du marquis de la tristesse. La tactique consiste à endetter le pays à point tel qu'on ne pourra qu'imposer à la façon TINA des reformes drastiques qui font payer à ceux qui n'y sont pour rien les pots cassés de l'ar...

le 23/04/2022 à 11:49
Signaler
Soupe d extrême droite et servie froide en plus… si l extrême droite avaient des compétences ça se saurait…..

le 23/04/2022 à 12:37
Signaler
@Jean-Yves Qu' y a t-il d' extrême chez M Le Pen en regard de ce qu' a fait subir Macron aux français ? Le RIC ?...!!!!!! Capitaine Juving-Brunet, interview à Epoch Time : « Tout est déjà en place pour que ça explose », prenez l...

le 23/04/2022 à 23:24
Signaler
Marquis? Vous devrez vous tromper de personne .. la marquise elle , elle vit dans un château, a hérité de papa, n a jamais travaillé de sa vie … une inactive qui ose faire la morale et parler de pauvreté ?? Et durant ses études de droit faisait des ...

à écrit le 22/04/2022 à 22:54
Signaler
Il y a tellement à dire de choses dont vous ne serez jamais informées, c'est comme si l'on parlait à des malentendants tellement c'est inconcevable. Ca vous passe au-dessus la tête . Ce quinquennat est la plus grande catastrophe d'après guerre , le G...

le 23/04/2022 à 11:51
Signaler
Ce que vous décrivez existe depuis 50 ans .. vous oubliez votre histoire - la connaissez vous?-… Mais c es t vrai que Marine l héritière de papa dans un château ayant fraudé des fonds publics ou européens c est plus vertueux….

le 23/04/2022 à 11:54
Signaler
La plus grande catastrophe d après guerre .. serait une châtelaine héritière mafieuse et incompétente au pouvoir…. Vous oubliez sciemment et rapidement ce que nous a mené à cette situation: covid, guerre… des faits venu de ce l extérieur qui ont d...

le 23/04/2022 à 11:56
Signaler
Vous pouvez dire aussi «  les le pen » : fraude fiscale du pere, fraude aux fonds publics et parlementaires de la fille

à écrit le 22/04/2022 à 20:37
Signaler
Dimanche , c’est l’élection de miss France ! Pas de campagne , pas de débat , juste une politique spectacle à laquelle plus grand monde ne croit , même les principaux acteurs ... Juste une question d’égo , de gros sous et de pouvoir . Les Français...

à écrit le 22/04/2022 à 20:12
Signaler
Dans l’ensemble du débat, le Président sortant a été médiocre, la challenger a eu du mal à démarrer, mais lorsqu’elle a pu avancer des analyses et des mesures concrètes MLP a été bien meilleure qu’en 2017. Avec Macron c' est comme d’habitude « ...

à écrit le 22/04/2022 à 19:46
Signaler
Avant de voter, pensez à vos enfants: 12 millions de doses sont prêtes pour septembre!

le 23/04/2022 à 10:04
Signaler
@Drumart Heureusement ! Et il faudrait rendre la vaccination Obligatoire. Combien de morts à cause du vaccin ? 0! Ne vous trompez pas de combat sous prétexte de ne pas aimer Macron.

le 23/04/2022 à 11:25
Signaler
Combien de morts à cause du vaccin ? La réponse est très simple, les vaccinés lorsqu' ils meurent, c' est en général dans les 14 premiers jours, alors que vous êtes SEULEMENT considérés vaccinés au bout du 15 ème ! Pas de c...

le 23/04/2022 à 19:59
Signaler
@valbel89 "Et il faudrait rendre la vaccination Obligatoire" Bref,une dictature sanitaire ,tu peux toujours critiquer la mère Le Pen ,tu ne vaux pas mieux.

à écrit le 22/04/2022 à 19:34
Signaler
F Asselineau, "DIARRHÉE VERBALE PHRASES SANS QUEUE NI TÊTE PROMESSES BIDON MENSONGES ÉHONTÉS Macron a tenu son dernier discours à Figeac devant 300 badauds. Il faut l'écouter attentivement. Ce discours n'est qu'une série de phrases ronflantes...

le 23/04/2022 à 10:11
Signaler
@Gedeon Asselineau, s'il est si intéressant, pourquoi on ne le voit jamais ? La critique est aisée, mais l'art est difficile. Quant à madame Le Pen, elle n'a rien montré d'autre que ses lacunes et son incompétence.

le 23/04/2022 à 11:29
Signaler
@valbel Demandez à l' oligarchie qui verrouille les médias et au CSA qui détourne les yeux et ne se sent pas concerné par l' attribution, la gestion et le contrôle temps du médiatique à chaque requête qui lui est faite s' a...

le 23/04/2022 à 20:07
Signaler
Quant a la credibilite d'Asselineau, elle fait bien rire les citoyens. C'est quoi, la difference de valeur entre l'opinion d'Asselineau et celle de mon garagiste ?

le 23/04/2022 à 20:07
Signaler
@valbel89 "s'il est si intéressant, pourquoi on ne le voit jamais ?" Tu peux le voir sur youtube ,par contre les médias dit pluraliste très rarement ,deux à trois fois en... 5 ans.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.