Présidentielle : le programme de Fabien Roussel (PCF) en 3 minutes chrono

SYNTHÈSE. Les Français ont tenté de suivre une campagne présidentielle atone avec en toile de fond la guerre en Ukraine concluant un quinquennat chamboulé par la crise des "Gilets jaunes" et la pandémie de Covid-19. Certes, les futurs votants n'ont pas manqué d'informations... Mais, peut-être est-il temps d'une révision synthétique des principales mesures des 12 candidats à la présidentielle 2022.
(Crédits : DR)

FABIEN ROUSSEL

POUVOIR D'ACHAT

  • Smic à 1.500 euros net.
  • Augmentation de 30% les salaires de la fonction publique.
  • Ouverture du RSA aux moins de 25 ans.
  • Création d'un revenu étudiant de 850 euros/mois.
  • Baisse des taxes sur le gaz et l'électricité.

RETRAITES

  • Retraite dès 60 ans à taux plein pour carrière complète allant de 18 à 60 ans.
  • Minimum des pensions fixé à 75% du revenu net d'activité.
  • Calcul sur les dix meilleures années dans le privé.
  • Droit d'option dans le public entre les dix meilleures années de salaires avec les primes ou les six derniers mois de traitement indiciaire.
  • Minimum vieillesse à 1.200 euros.

SANTÉ

  • Prise en charge des soins à 100% et généralisation du tiers payant.
  • Fin des dépassements d'honoraires.
  • Développement des centres de santé.
  • Suppression des « quotas » pour les formations médicales et paramédicales.
  • Fin du financement à l'activité à l'hôpital et plan de développement (100.000 emplois créés).

SÉCURITÉ

  • Recrutement de 30.000 agents pour une police nationale de proximité.
  • Mise en place d'un récépissé de contrôle d'identité.
  • Peine d'inéligibilité pour les auteurs de provocation à la haine raciale.
  • Création d'un organisme indépendant pour enquêter sur les violences policières.

EMPLOI

  • Suppression des plans sociaux et licenciements en cours.
  • 10% des nouvelles embauches réservés aux moins de 25 ans dans les grandes et moyennes entreprises.
  • Semaine de 32 heures.
  • Abrogation de la réforme de l'assurance chômage.
  • Création de 500.000 postes de fonctionnaires.

FISCALITÉ

  • Baisse de la TVA et des taxes sur les énergies.
  • Rétablissement d'un ISF renforcé.
  • Abattement de 170.000 euros sur les droits de succession.
  • Suppression des exonérations de cotisations pour les entreprises.

CLIMAT

  • Création d'un fonds écologique et social de 140 milliards par an.
  • 10 milliards d'euros par an pour la rénovation énergétique des logements.
  • Construction de six EPR supplémentaires au minimum.

ÉDUCATION

  • Augmentation budget de l'Éducation nationale de 45% et celui de l'Enseignement supérieur de 43%.
  • Recrutement de 90.000 enseignants
  • 15 élèves par classe maximum en toute petite section de maternelle, 20 en maternelle et primaire et 25 dans le secondaire.
  • Augmentation des enseignants de 30%, garantie d'un SMIC aux alternants et 850 euros à tous les étudiants.
  • Fin de la réforme du bac et de Parcoursup.

INÉGALITÉS

  • Encadrement par la loi des écarts de rémunération, afin qu'ils n'excèdent pas 1 à 20 dans une entreprise.
  • Interdiction des saisies ou des coupures d'eau aux personnes dans la nécessité.
  • Repas à 1 euro à la cantine Création d'un service public du logement.

IMMIGRATION

  • Régularisation des sans-papiers.
  • Garantie du droit d'asile aux réfugiés.
  • Dénonciation des accords du Touquet et de Dublin.

DEFENSE

  • Favorable au retrait de la France de l'OTAN.
  • Dénucléarisation totale et multilatérale, en signant le Traité d'interdiction des armes nucléaires.

CULTURE

  • Un grand ministère incluant Culture, Education populaire et médias avec un budget à 1% du PIB. Mise en place d'Etats généraux de la Culture

_______

COMPAREZ LES PROGRAMMES

Les programmes des autres candidats en 3 minutes chrono :

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 09/04/2022 à 17:26
Signaler
La logique du programme, c'est le plein emploi, créateur de richesses. Choc de la demande et de l'offre. Prendre le pouvoir sur l'argent, travailler tous, mieux et moins. Les dépenses en début de mandat, au bout de 5ans c'est 650 milliards de PIB su...

à écrit le 09/04/2022 à 17:04
Signaler
Je vais voter pour lui! C'est certain!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.