Primes en liquide : deux ans de prison (avec sursis) et une amende salée pour Claude Guéant

 |   |  295  mots
L'ancien secrétaire général de l'Élysée n'en a pas fini avec la justice.
L'ancien secrétaire général de l'Élysée n'en a pas fini avec la justice. (Crédits : © Benoit Tessier / Reuters)
Il encourait jusqu'à dix ans de prison. L'ex-bras droit de Nicolas Sarkozy était accusé d'avoir "ordonné" à Michel Gaudin, ancien directeur général de la police nationale, de lui remettre 210.000 euros provenant des frais d'enquête et de surveillance (FES) du ministère de l'Intérieur, "à des seules fins d'enrichissement personnel".

Deux ans de prison avec sursis, 75.000 euros d'amende et une interdiction d'exercer dans la fonction publique pendant cinq ans. Claude Guéant a été condamné vendredi 13 novembre dans l'affaire des primes perçues lorsqu'il était un conseiller de Nicolas Sarkozy de 2002 à 2004 au ministère de l'Intérieur.

Le Parquet national financier (PNF) avait requis 30 mois de prison avec sursis à l'encontre de l'ancien ministre de l'Intérieur et sa condamnation à 75.000 euros d'amende et cinq ans d'interdiction de droits civiques.

Il encourait jusqu'à dix ans de prison

Claude Guéant, 70 ans, qui était alors directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy au ministère de l'Intérieur, était poursuivi pour complicité et recel de détournement de fonds publics et encourait jusqu'à dix ans de prison et 150.000 euros d'amende.

Il était accusé d'avoir "ordonné" à Michel Gaudin, ancien directeur général de la police nationale, de lui remettre 210.000 euros provenant des frais d'enquête et de surveillance (FES) du ministère de l'Intérieur, "à des seules fins d'enrichissement personnel".

Inquiété par d'autres affaires

L'ancien secrétaire général de l'Élysée n'en a toutefois pas fini avec la justice. Dans l'affaire Tapie, il a été placé le 14 sous le statut de témoin assisté -statut intermédiaire entre celui de simple témoin et de mis en examen-, les juges d'instruction du pôle financier ayant décidé de ne pas le mettre en examen pour "complicité de détournement de fonds publics" comme le demandait le parquet.

Il a par ailleurs été mis en examen le 7 mars pour "faux et usage de faux" et" blanchiment de fraude fiscale en bande organisée", dans l'affaire des tableaux flamands qu'il dit avoir vendus à un avocat malaisien pour expliquer un virement de 500.000 euros.

(avec Reuters et AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/11/2015 à 11:46 :
Bof ......il y a pas de quoi fouetter un chat ....... '' excellent commentaire '' sans risque j'espère ?.....
a écrit le 14/11/2015 à 8:57 :
que retenons nous
la justice complice de malversation
il a extirpe 210000 euro et n'en rend a la justice que 75000
dans l'affaire la police a perdu 210000 euro a la justice en a gagne 75000
soit un tour de passe passe.
que chaque citoyen regarde bien qui se moque de qui
a écrit le 13/11/2015 à 23:33 :
Claude a toujours eu une complicité forte avec les billets de banque. C'est pas de sa faute, c'est la faute de la société.
a écrit le 13/11/2015 à 23:31 :
Rien de mieux qu'un guéanton.
Ouvrez vos portefeuilles les jambonnettes.
Et n'oubliez pas : un élu ripou averti en vaut 2 voire 3, ça dépend de la famille politique.
a écrit le 13/11/2015 à 20:33 :
10 ans !! Encore un complot judéo-maçonique-bolchévique ! Cet homme remarquable ne faisait QUE faire comme tout le monde, soit, comme l'argent public est à tout le monde, il DEVAIT en profiter AUSSI.
a écrit le 13/11/2015 à 18:24 :
quelques milliers d'Euros soutirés au budget de la police pour grossir son maigre salaire , ce n'est pas un drame , c'était la pratique ...... 2 ans de prison '' avec sursis '' c'est énorme .....................................en appel .... il sera innocenté probablement
Réponse de le 13/11/2015 à 20:35 :
Grand commanteur de la Légion d'Honneur serait un minimum dans son cas.
a écrit le 13/11/2015 à 18:22 :
What did you expect ?
a écrit le 13/11/2015 à 18:18 :
Guéant gagne plus de 5000€ par mois car comme disait Copé "les mina...". Seulement, les sans dents ne veulent pas admettre que le luxe lui va comme un gant à Guéant. On le regardait avant et on se disait qu'il faisait gardien d'immeuble dans le 8eme. Maintenant, on a envie de l'inviter partout. Le tout Paris va se l'arracher ce Guéant. Il a un plus indéniable avec un air de professeur du Supérieur. Fric et paillette, c'est la Guéant Touch ! Definitely Class !
a écrit le 13/11/2015 à 18:08 :
Il va revendre un tableau !!!
Il connait quelques bons acheteurs
a écrit le 13/11/2015 à 18:02 :
200.000€ détourné et 75.000€ d'amende, cherchez l'erreur ...

pendant ce temps les citoyens qui se lèvent chaque jour pour gagner leur croute croulent sous les impôts et taxes, comment voulez vous avoir la moindre envie de participer à cette parodie de république ou toute leur vie durant ce sont tjs les même qui se gavent sur le dos du contribuable et qui s'accrochent à leurs privilèges. Moi ça me révolte et me dégoûte !
Réponse de le 13/11/2015 à 20:31 :
La mère de famille qui chaparde un paquet de biscuit dans une grande surface est condamné à 1 500 euro d'amende, soit 500 fois le prix du paquet de biscuit à 3 euro ;

En plus de l'amende légitime, l'équité aurait été que Ghéant soit condamnée à rembourser tout l'argent public détourné avec calcul des intérêts au centime près à date de remboursement ;

La justice des puissants se moque du contribuable d'en bas volé délibérément ;
a écrit le 13/11/2015 à 17:51 :
Il va vite se refaire Claude. Avec un ou deux bygmalions, il pourra commenter la vie politique française de son yacht au Bahamas et distribuer bons et mauvais points.
Merci Claude de nous donner chaque jour ta morale.
Sois récompensé en 2017 avec un poste de député et une juste revalorisation du régime indemnitaire afférent.
Sa parfaite connaissance du tableau périodique des éléments devrait largement l'y aider avec d'autres camarades Républicains comme la maire de Puteaux ou celui de Levallois.
a écrit le 13/11/2015 à 17:40 :
On ne se rend pas compte des dégâts que font dans l'esprit des Français ce genre de jugement à l'eau tiède. Il méritait de la prison ferme et c'est ce qu'il lui serait arrivé s'il avait été citoyen allemand, anglais, US, canadiens, etc.. (la liste est longue). En fait déjà à peu prés partout en Europe entre autres.
Et en plus, comme il n'a pas honte, il fait appel.
a écrit le 13/11/2015 à 16:33 :
Heureusement qu'il a pas volé 500 euros au supermarché il serait parti àu trou
La justice des puissants est toujours la même
Il va faire appel et comme au temps des Tibéri pasqua et compagnie ca finira en vise de procédure
Dormez tranquille pauvres citoyens !
a écrit le 13/11/2015 à 16:20 :
un voleur avec la fonction qu'il a occupe il airait ete normal a la prison ferme
il n'a aucune excuse c'est pire qu'un voyou
a écrit le 13/11/2015 à 15:44 :
210000-75000 chez moi Ça fait pas 0 !!
Réponse de le 13/11/2015 à 16:28 :
C'est même rentable ! Heureusement sinon ça aurait freiné d'autres de le faire aussi. Voilà des VRAIS Solidaires. JM lepen, c'est combien de détourné, lui..??
a écrit le 13/11/2015 à 15:43 :
On comprend de mieux en mieux l'acharnement de tous ces politicards véreux à vouloir rester au pouvoir, certains sont même prêts à renier leurs idées pour s'associer avec leurs adversaires et faire barrage à un autre parti susceptible de leur prendre la place. Ce monsieur va encore pleurnicher et évoquer un coup politique, mais il n'ira pas en prison contrairement au citoyen lambda qui aurait chèrement payé pour moins que cela....! Vive la France et son égalité légendaire..!!!!!
a écrit le 13/11/2015 à 15:03 :
amende salee ? il a pris 210 000 € en doit payer juste un tiers de la somme (75 000) ! c est quand meme rentable non ? surtout s il reussit a faire trainer les choses jusqu en 2017. une fois son chef de nouveau au pouvoir, hop plus rien a payer !
a écrit le 13/11/2015 à 14:57 :
Somme toute, la justice s'est montrée clémente à l'encontre de C Guéant. Il n'en a pas fini cependant avec elle, et s'il devait être une nouvelle fois condamné, on serait en droit de se poser la question: Sur quel critère NS choisit-il ses collaborateurs ? Eu égard aux affaires pendantes, où d'autres collaborateurs de NS sont également concernés, l'environnement de l'ex n'est il pas sujet à caution, et n'est-il pas lui-même directement responsable des turpitudes de la droite ?
Réponse de le 13/11/2015 à 16:30 :
"Sur quel critère NS choisit-il ses collaborateurs ?" Réponse : au moins aussi "bons" que lui dans ce genre de choses. C'est la logique du parti, en même temps...
a écrit le 13/11/2015 à 14:55 :
Ouf, un peu plus il allait en prison. Remarquez, pour moins que ça certains y vont...en fait pour moins que ça, SOUVENT, les clopins y vont.
Au fait, 75 000 euros d'amende...cela ne représente qu'une partie de l'argent détourné à son profit personnel, et le reste alors? la Justice lui en fait cadeau? Est-on bien sûr que ce type de condamnation puisse avoir un effet dissuasif?....mmmmh vraiment "Shrecklich" la justice française.
a écrit le 13/11/2015 à 14:52 :
Excellent jugement : C. GUEANT a volé 210.000 €, et a été condamné à une amende -c'est à dire à rembourser- 75.000 €. Et pas de prison, même pas un mois !

ça donne des idées ... Que dis-je, c'est de l'incitation !

Ah mais j'oubliais, c'est un homme politique, le pauvre....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :