#REAix2018 – Pour Le Maire, les Etats-Unis cherchent à diviser le couple Franco-Allemand

 |   |  379  mots
(Crédits : DR)
Le ministre français de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a estimé dimanche que les Etats-Unis voulaient "diviser la France et l'Allemagne" sur la question du commerce international, appelant l'Europe à "faire bloc" dans un contexte de "guerre commerciale".

"La question n'est pas de savoir s'il y aura ou non une guerre commerciale. La guerre commerciale a déjà commencé", a déclaré M. Le Maire lors des rencontres économiques d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), appelant les acteurs européens à la "lucidité".

"Dans cette mondialisation, il faut que les Etats européens fassent bloc, parce que ce que veulent nos partenaires ou nos adversaires, c'est nous diviser. Ce que veulent les Etats-Unis, c'est diviser la France et l'Allemagne", a-t-il insisté.

Les Etats-Unis ont imposé vendredi des droits de douane sur des marchandises chinoises d'une valeur estimée de 34 milliards d'euros, poussant Pékin à annoncer aussitôt des mesures de rétorsion, pour des montants équivalents.

Ce conflit commercial, qui fait suite à l'instauration de droits de douanes punitifs sur les importations d'acier et d'aluminium aux Etats-Unis, pourrait bientôt s'envenimer, M. Trump ayant menacé d'imposer des droits de douane de 20% sur les voitures importées aux Etats-Unis en provenance de l'UE.

"Si demain il devait y avoir une augmentation de tarif sur d'autres secteurs économiques, comme le secteur automobile, notre réaction devra être unie, forte pour faire comprendre que l'Europe est aussi une puissance économique souveraine", a souligné M. Le Maire.

"Si nous sommes attaqués, nous réagirons collectivement et nous réagirons fermement", a mis en garde le ministre. "Nous ne pouvons pas comprendre qu'entre alliés, entre le peuple américain et le peuple d'Europe, il y ait une guerre commerciale qui soit déclarée", a-t-il insisté.

La chancelière allemande Angela Merkel s'est dite "prête" jeudi à négocier une baisse généralisée des taxes sur l'automobile, répondant à une proposition faite par Washington aux constructeurs allemands et ouvrant un nouveau scénario pour sortir du conflit commercial.

Cette déclaration de la chancelière s'écarte à première vue des négociations commerciales officielles avec les Etats-Unis, censées être réservées à la Commission européenne, dont le président Jean-Claude Juncker se rendra avant la fin du mois à Washington.

"Il n'y a pas que les Allemands qui ont une industrie automobile", avait regretté samedi auprès de l'AFP une source européenne, qui a souhaité s'exprimer sous anonymat, citant comme exemples la France, l'Espagne ou encore la Slovaquie.

(avec l'AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/07/2018 à 13:48 :
Ah parce qu'il est uni ? Et ce serait un couple même ?

Quelqu'un aurait il des preuves à proposer svp ? Merci.
a écrit le 09/07/2018 à 8:41 :
Lemaire nous livre des propos du café du commerce sans le début de l'ébauche d'une stratégie présentant des perspectives pour sauver une Europe en voie de désintégration. Je vous renvoie à l'excellent papier de Charles Sannat de ce matin ici:
https://insolentiae.com/bruno-le-maire-inquiet-la-guerre-commerciale-a-deja-commence-ledito-de-charles-sannat/
a écrit le 09/07/2018 à 8:31 :
couple quoi ? les intérêts commericaux commerciaux allemands ne sont strictement pas les notres et c'est là que le bat blesse. Les US peuvent taxer à mort les voitures venant d'europe ,impact sur nos constructeurs français triple 0, le solde commercial allemand vis à vis de la chine est excédentaire , le notre déficitaire donc les allemands peuvent être laxistes dans la nego avec la chine mais surtout pas nous ...
a écrit le 09/07/2018 à 7:21 :
Ce qui est desolant c'est que Mme Merkel a pris une décision unilatérale en 2015 en accueillant les immigrés sans concertation,puis négocie un arrangement avec les tirs.Aujourd'hui elle recommence avec les taxes sur l'automobile ,au détriment de l'UE.Elle est allemande en premier ,je tire la couverture à moi puis elle essaie de déguisée cela en accord del'UE
a écrit le 08/07/2018 à 18:18 :
Encore un européiste qui croit au couple franco germanique parce qu'il pense être du bon coté pour observer les choses!
a écrit le 08/07/2018 à 17:46 :
Depuis la réunification, il n'y a plus de couple France-Allemagne. C'est l'Allemagne sous tutelle US qui domine. Ce que beaucoup font semblant de ne pas remarquer, c'est la volonté de revanche de l'Allemagne, pas sur le plan militaire, mais économique.
a écrit le 08/07/2018 à 15:03 :
cela fait penser à l'article du 23/04/2017 de Wolfgang Munchau, dans le Financial Times, suggérant une alliance Washington/Paris pour faire plier l'Allemagne sur la question de son excédent courant aberrant ("German surplus hands Eurozone dilemma to France") :
https://www.ft.com/content/74e46f02-2685-11e7-a34a-538b4cb30025

sur l'Allemagne, les US ont raison. c'est un passager clandestin. idem pour la plupart de nos autres partenaires européens.
il n'empêche que si les US sont un désastre, les américains doivent d'abord s'en prendre à eux-mêmes et à leurs consommation/finance/immobilier/Tech/pétrole-gaz irresponsables.
a écrit le 08/07/2018 à 13:51 :
Quel fin politique ce Bruno...🤪🤪😂😎

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :