Rebsamen va démissionner du gouvernement

 |   |  304  mots
Il y a un immense quiproquo: je n'ai jamais envisagé de cumuler les charges de maire de Dijon et de ministre du Travail (...) Je sais très bien qu'on ne peut pas faire les deux et je ne l'ai jamais envisagé, a déclaré François Rebsamen.
"Il y a un immense quiproquo: je n'ai jamais envisagé de cumuler les charges de maire de Dijon et de ministre du Travail (...) Je sais très bien qu'on ne peut pas faire les deux et je ne l'ai jamais envisagé", a déclaré François Rebsamen. (Crédits : © POOL New / Reuters)
Le ministre du Travail, qui a choisi de redevenir maire de Dijon, lundi, remettra sa démission au gouvernement le 19 août pour se conformer à la règle du non-cumul des mandats.

"Je remettrai ma démission le 19 août à la fin du prochain Conseil des ministres", a annoncé François Rebsamen, interrogé par Le Parisien, lundi 10 août.

Ce lundi 10 août, François Rebsamen est candidat à la mairie de Dijon (département de la Côte-d'Or) qu'il a déjà dirigée pendant 13 ans. Il espère succéder à Alain Millot, décédé le 27 juillet. Pour rappel François Rebsamen lui avait confié les rênes de la ville en avril 2014.

Ce dernier doit donc quitter son poste de ministre du Travail en vertu de l'article 4 de la charte de déontologie des membres du gouvernement. Celle-ci prévoit que les ministres "consacrent tout leur temps à l'exercice de leurs fonctions ministérielles. Ils doivent, de ce fait, renoncer aux mandats exécutifs locaux qu'ils peuvent détenir". Ces derniers disposent d'un mois pour se mettre en conformité avec cette règle.

"Un immense quiproquo"

"Il y a un immense quiproquo: je n'ai jamais envisagé de cumuler les charges de maire de Dijon et de ministre du Travail (...) Je sais très bien qu'on ne peut pas faire les deux et je ne l'ai jamais envisagé", a précisé le ministre.

Ce dernier était accusé de ne pas vouloir quitter son poste de ministre. "Si Rebsamen est élu maire de Dijon, il sera remplacé", affirmait-on en réaction dans l'entourage de la présidence en évoquant un délai de quelques semaines.

Maire et président du Grand Dijon ?

Lors de la réunion du Conseil municipal de Dijon, lundi à 14 heures, François Rebsamen, 64 ans et depuis 16 mois au gouvernement, sera dans un premier temps candidat au mandat de maire.

A 17 heures, il devrait ensuite retrouver également le siège de président du Grand Dijon, occupé lui aussi pendant 16 mois par Alain Millot.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/08/2015 à 8:26 :
Rebsamen est l'oligarque incompétent qui ne sert que son estomac, l'exemple parfait du moi-d'abord qui est la caractéristique du PS.
a écrit le 10/08/2015 à 21:24 :
FH devrait faire de même! Mais là, il continuera à s'accrocher comme un parasite marin sur la coque d'un navire qui gît au fond de la mer(de).
a écrit le 10/08/2015 à 18:11 :
Voilà le résultat de notre politique dite de "l'emploi" : le soit disant ministre démissionnera de son poste pour accéder à un autre "en tant que maire" plus confortable et moins "visible" de tous.. C'est fou à quel point ils "les ministres" peuvent du jour au lendemain se trouver une place tranquille avec un salaire important et sans devoir atteindre des objectifs. Alors que nous "salariés" sommes dans l'obligation de produire et remplir nos missions pour pouvoir assurer notre salaire et petite "retraite".. Il serait grand temps de se rassembler tous ensemble pour manifester contre cette politique et gouvernement "incompétent" ! Où sont les 1 million d'emploi suite au pacte de responsabilité...!
Réponse de le 11/08/2015 à 10:03 :
Rebsamen va bientôt avoir 65 ans , un Français d'en bas irait droit à la case retraite pour un allocation divisée par 2 . Notre ministre lui, gardera ses belles rentes j'usqu'en ...
" FAITES CE QUE JE DIS MAIS NE DITES PAS CE QUE JE FAIS "!
Réponse de le 11/08/2015 à 14:35 :
C'est vrai ça, pourquoi il ne laisse pas sa place à une personne plus jeune. Il a va avoir l'âge de prendre la retraite ( 65 ans ) avec une bonne pension.
Comment peut-on croire un homme politique qui fait le contraire de ce qu'il proclame ?
a écrit le 10/08/2015 à 16:30 :
Parce qu'il y avait un ministre du travail dans ce gouvernement de brêles, la moutarde me monte au nez.
a écrit le 10/08/2015 à 15:03 :
Avec un Rebsamen comme Maire, Dijon ne produira jamais assez de moutarde pour fabriquer les cataplasmes indispensables pour soigner la Dijaunitude.
Les Dijonnais l'ont élu, qu'ils le gardent, au moins le reste de la France en sera débarassé.

cela dit,
question turpitudes, Rebsamen, Wauquiez, les jumeaux parfaits dans la lignée de DSK.
a écrit le 10/08/2015 à 13:06 :
@ réalité : vous avez raison on arrive à croire que sous le gouvernement de Sarkozy en fin de compte sa politique était plus crédible que celle de hollande
a écrit le 10/08/2015 à 12:56 :
L'europe s' inquiete de la montee en puissance de discours extremiste idee droite dure proche fn des elus envers les migrants, l'onu est inquiete pour la france
a écrit le 10/08/2015 à 12:47 :
Pas folle la guêpe, il sait que les cnahces de Hollande en 2017 sont réduites et il tente donc un poste plus fiable. C serait quand même drôle s'il n'obtenait pas la mairie de Dijon :-)
a écrit le 10/08/2015 à 12:36 :
Beaucoup de concitoyens n'ont qu'une petite approche médiatique de cet homme. Dans tous les cas bien moins précise que les administrés de Dijon. Mais nous pouvons nous faire une idée des valeurs qui émanent de lui. Dans un premier temps, d'avoir laissé sa place de maire à un ami qu'il jugeait capable de partager sa vision et de de poursuivre l'action du grand Dijon ; donc reconnaissant en amitié. Dans un second temps d'avoir accepter un poste difficile que celui de l'emploi, donc de grande confiance dans l'action du gouvernement face à un manque de résultats, que nous attendons tous, et qui ne sauraient tarder. Et enfin, cette décision face aux imprévus de la vie. Il montre ainsi une nouvelle fois l'expression de l'intérêt général, comme choix et guide de son action.
Nous ne pouvons que saluer un esprit au service de son pays. Vraisemblablement des bons résultats, concernant la reprise de l'emploi, ne vont pas tarder à apparaître ; fruit d'un travail collectif, d'un gouvernement arc - bouté à cette réussite. Il ne faudra pas oublier à ce moment là toute la place prise par Monsieur Rebsamen. Nous ne pouvons que lui souhaiter la poursuite de la réussite ; sachant que l'on pourra toujours compter sur lui. Merci Monsieur.
Réponse de le 10/08/2015 à 13:01 :
Votre humanisme éclairé et de plus argumenté me laisse ébaudi . Ce peut il que vous ne soyez pas le seul avec de tels sentiments ? Pourriez vous prendre plus de temps pour continuer à nous faire grandir . Un bémol cependant au sujet du chômage et peut être que là , une place à une sourde ironie , rassurez nous vite !!
a écrit le 10/08/2015 à 12:16 :
Une bonne gestion des deniers publics serait de ne pas remplacer un ministre qui ne sert à rien sinon à commenter et à camoufler la réalité du nombre de chômeurs. Mais on est gouverné par des fumistes, alors !!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 10/08/2015 à 12:40 :
ppa3775am a raison ..... Nous n'aurions jamais dû remplacer un incapable : NS par un autre : FH ....... Et ces deux incapables ne devraine toucher aucune retraite et ne bénéficier d'aucun avantage de la part de la République Française
a écrit le 10/08/2015 à 11:52 :
c'est un non évènement , on attend qu'ils s'en aillent tous , on perd du temps pour les chômeurs et le pays .
a écrit le 10/08/2015 à 11:48 :
Et du Sénat il démissionne quand !!!!!!
a écrit le 10/08/2015 à 11:34 :
Comme LEFOLL a été nul à l'agriculture, il fera parfaitement l'affaire en remplacement de REBSAMEN. On ne verra meme pas la différence.
a écrit le 10/08/2015 à 11:18 :
Comment, un ministère en charge d'une cause nationale n'est il pas plus important qu'une mairie à conquérir ?
Dans le meilleur des cas, M.Rebsamen est un compétiteur nė, animé par le goût de la victoire et des challenges. Dans le pire, il sait que tout est perdu et qu'il vaut mieux assurer un minimum grâce à son réseau de clients bâti au cours de longues années.
Quoiqu'il en soit, cela démontre la motivation des hommes politiques, et leur respect de l'engagement vis à vis de la mission qui leur est confiée.
Tant que cet état d'esprit perdure, nous en resterons aux compromis de petite envergure. Cette classe politique n'a rien compris, elle sent la naphtaline et n'a aucune classe.
a écrit le 10/08/2015 à 11:14 :
Contraint et forcé, le ministre du chômage quitte la barcasse gouvernementale, ceci dit, c'est toujours un incapable de moins, bien que le espoirs d'utilité d'un quelconque remplaçant soient aussi mince que du papier à cigarette. Pauvres Dijonnais, mauvaise pioche et "no futur", mais ils ont choisi, alors ce sera bien fait..
a écrit le 10/08/2015 à 11:10 :
un jeune ministre prometteur,qui aura réussi a inverser la courbe du chomage dans un contexte difficile!il a eu l'honneteté de ne pas cumuler deux mandats,c'est tout a son honneur!
Réponse de le 10/08/2015 à 12:57 :
@élu ps: encore dans la rêverie, comme d'habitude :-) 1) créer des emplois bidons, ce n'est pas inverser la courbe du chômage. 2) il est président des sociallos au sénat, il cumule donc bien pluseirus mandats. 3) quant à l'honnêteté des socialos, on attend qu'il la prouve après tous ces scandales. Mais bon, j'admet que le problème de la France, c'est en effet la couurption dans tous les partis :-)
Réponse de le 11/08/2015 à 10:53 :
"Un jeune ministre prometteur"...
Si le monsieur est prometteur à 65ans, ça veut dire qu'il n'a jamais bossé avant ?
a écrit le 10/08/2015 à 11:09 :
Si seulement Normal 1er pouvait démissionner aussi ...pour se présenter aux zélections du Maire de Tulles...
Réponse de le 10/08/2015 à 18:42 :
Je ne suis pas sur que Tulles veuille encore de lui comme maire
a écrit le 10/08/2015 à 10:45 :
Pour ceux qui veulent réussir : un bel exemple de la morale républicaine, de l'astuce, du cynisme que ce monsieur , ( un pratiquant de l'humanisme philosophique et progressif ), donneur de leçons , pratique ; un bel exemple de l'indifférence au chômage que ce gouvernement , volontairement , entretient.

Mais ce qui est plus grave , c'est le soutien , le vote des ses obligés et autres commis , sans eux , celui-ci n'existerait pas.
a écrit le 10/08/2015 à 10:36 :
maintenant que la france commence a recolter les bons fruits de la politique ayrault/montebourg/duflop avec les resultats reenchantes qu'on connait, chacun essaie vite de se replier en local histoire de conserver un bon salaire!!!
quelle pitoyable pantalonnade!
a écrit le 10/08/2015 à 10:33 :
Hollande ne va pas laisser tomber un copain: il faut lui donner l'Interieur,vite !!
a écrit le 10/08/2015 à 10:15 :
Nous voyons ou ce situe les grandes leçons de morale, sur l'intérêt supérieur des Français. J'espère que les Bourguignons auront le bon sens de l'envoyé à pôle emplois
a écrit le 10/08/2015 à 10:00 :
Bonne Trés Bonne Nouvelle ! Une vie d'apparatchik ou l'inutile et le superflu ont ete les courants nourriciers de cet oligarque.
Jamais autant que sous la présidence de Hollande l'on aura vu autant de promotions Voltaire et des falots arrivistes se gaver des ors de la République.
Triste époe et perverse altération de l'idéal socialiste qui se voit une énième fois piégé alors qu'il n'à jamais éte appliqué.
Réponse de le 10/08/2015 à 10:33 :
+1
J'adore votre commentaire trés véridique et superbement rédigé.
Réponse de le 10/08/2015 à 10:37 :
@bizarre , le pire ce sont les militants qui dodelinent à tout ce que dit le Cambadelis . Le pire du pire c est le front de gauche qui vote pour eux au second tour , se croyant républicain .
a écrit le 10/08/2015 à 9:41 :
C'est bien comme cela les conseiller(e)s de Pole Emploi pourront vous dire ( si vous arrivez à en voir un ou une): les mesures prises par M Rebsamen pour lutter contre le chomage de longue durée ne sont plus applicables...et d'ailleurs n'on jamais été appliquées !
Ca se passe comme ça chez Pole Emploi
a écrit le 10/08/2015 à 9:28 :
Il devient marchand de lunettes ..???
a écrit le 10/08/2015 à 9:25 :
c'est la première Bonne Nouvelle depuis qu'il est au gouvernement, je plains les dijonnais mais pour ceux qui sont lucides ils savent déjà à quoi ils devront s'attendre.
Réponse de le 10/08/2015 à 11:06 :
Nous connaissons malheureusement bien cet individu très dépensier avec l'argent des contribuables..
a écrit le 10/08/2015 à 9:18 :
laissez ce genre d'info politique aux médias politiques...car ici on s'en fout

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :