Retraite, impôt, vote blanc... Les propositions de LREM pour le Grand débat

 |   |  532  mots
Stanislas Guerini, délégué général de LREM (La République en Marche).
Stanislas Guerini, délégué général de LREM (La République en Marche). (Crédits : CHARLES PLATIAU)
Stanislas Guerini, délégué général de La République en Marche (LREM), a dévoilé samedi soir quelques contributions de son parti au Grand débat national, qui devront être présentées officiellement ce soir. LREM propose notamment d'indexer les retraites sur l'inflation.

La République en Marche (LREM) proposera de réindexer les retraites sur l'inflation, a annoncé Stanislas Guerini, délégué général du parti majoritaire en France, dans un entretien publié samedi soir sur le site du Parisien. La majorité compte également proposer des lois d'initiative citoyenne parmi les mesures qu'elle présentera dimanche dans le cadre du "Grand débat".

Le parti qui soutient le président Emmanuel Macron doit présenter dimanche à Chartres (Eure-et-Loir) sa contribution au Grand débat national voulu par le président de la République pour que les Français expriment leurs propositions dans la foulée du mouvement de revendication des "Gilets jaunes". En matière d'amélioration du pouvoir d'achat, revendication première des "Gilets jaunes", LREM souhaite que les pensions des retraités les plus modestes soient réindexées sur l'inflation, annonce Stanislas Guerini au Parisien.

Hausse de l'impôt sur la fortune immobilière

Pour créer une fiscalité plus juste, autre thème porté par les "Gilets jaunes", LREM se dit favorable le à la suppression de la taxe d'habitation "pour 100% des Français", mais propose, pour des raisons de "justice sociale", d'augmenter l'impôt sur la fortune immobilière (IFI), la taxe qui a remplacé l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF).

LREM souhaite aussi taxer les Français expatriés dans des pays où il n'existe pas de convention fiscale avec la France, notamment dans les paradis fiscaux, indique Stanislas Guerini. Il ne propose pas pour autant de taxer les successions sur les patrimoines les plus importants.

"Meilleure prise en compte du vote blanc"

En matière de fiscalité écologique, il estime "inenvisageable" d'augmenter la taxe carbone sur l'essence et autres carburants des voitures, "qui sont déjà très chers", mais estime qu'il faudrait en revanche l'appliquer au transport aérien et maritime. Toujours en matière écologique, les Français "les plus modestes" se verront proposer de louer des véhicules peu polluants à moins de 50 euros par mois, annonce-t-il. L'État serait opérateur de ce service et ferait des délégations de service public.

En ce qui concerne une meilleure représentation des citoyens, troisième grand thème porté par les "Gilets jaunes" qui prônent le référendum d'initiative citoyenne (RIC), LREM se dit pour des lois d'initiative citoyenne (LIC).

"Dès qu'un sujet mobilise un certain seuil de citoyens, un million par exemple, un projet de loi est élaboré par une conférence de consensus de citoyens tirés au sort, avant d'être examiné par l'Assemblée", précise le patron de LREM.

Il propose "une meilleure prise en compte du vote blanc" ainsi qu'un renforcement du pouvoir de contrôle de l'Assemblée nationale en ce qui concerne l'exécution des lois, mais sans dire comment dans les deux cas.

Pour des questions "d'exemplarité", le député de Paris estime qu'il faut interdire le cumul d'un mandat parlementaire et d'une activité professionnelle. Il dit aussi vouloir rendre publique la "structure des dons" des partis politiques. "Pas forcément dévoiler les noms, dit-il, mais dire s'il y a des grands donateurs ou des petits donateurs."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/03/2019 à 22:47 :
Location de véhicules de l'état. Tiens, ce type a lu Marx. Il veut faire le contraire de son chef, qui privatise tout à tout va, il veut créer une entreprise d'état louant des voitures. C'est pas sérieux. Bruxelles va dire NON TOUT DE SUITE.
Quant à l'impôt immoblier, tous les propriétaires vont monter les SCI et passer à côté d'une éventuelle augmentation. RIEN DE SÉRIEUX Le contraire nous aurait étonné.....
a écrit le 11/03/2019 à 20:00 :
On veut le RIC et ils le savent bien. Sans le RIC, on sera damnés à quémander sans aucun espoir auprès de ces antidémocratiques la moindre chose voulue par la majorité.
a écrit le 11/03/2019 à 19:43 :
humour:pour les marcheurs/// : gil et jone sont sur un rond point c est normal c est des gilets jaunes,???
a écrit le 11/03/2019 à 18:16 :
Le male Que leS CRS font aux gilets jaunes c est macron maduro france benezuela mâche 3 macron visiteur 3 maduro
a écrit le 11/03/2019 à 15:12 :
La france a besoin d un president pas d in rigolo boycott les élections européennes nous sommes victime du vote stop l arnaque de macron
Réponse de le 11/03/2019 à 17:34 :
l équipée LREM n a pas le monopole du coeur des Francais.
a écrit le 11/03/2019 à 14:51 :
Marré de macron tout jours un mot impots La france a besoins d une paix sociale monsieur le president arrête svp
a écrit le 11/03/2019 à 14:29 :
A force d'indexer les petites retraites et non toutes les retraites on va finir par décourager ceux qui ont fait des études, ceux qui ont travaillé pour avancer dans leur travail qui souvent ont déménagé plusieurs fois, et qui a la retraite avec 2500 euros par mois sont maintenant riches.et continuent a payer la CSG, la TP et n'ont aucune indexation ,,cette saucissonnade des français sera le scandale de ce quinquenat;
a écrit le 11/03/2019 à 13:50 :
qu'est ce que le fait de prendre en considération le vote blanc va changer pour le citoyen, la TH déjà abrogée par macron plusieurs fois, indexation des retraites, "je recule et j'avance" des lrem, etc, etc...du blabla, du pipeau, du mensonge ...du populisme socialisse.
a écrit le 11/03/2019 à 13:26 :
ce qu'on ne vous dis pas c'est que larem parle de supprimer un jour de congé puis l'instauration d'une "contribution volontaire au pouvoir d'achat", permettant à chaque salarié de fixer une somme prélevée sur son salaire net, abondable par l'entreprise, et reversée aux employés les moins biens payés.c'est à dire qu'apres avoir matraqué les vieux on s'attaque aux ouvriers on est loin du grand debat en mai il infliger une raclée à larem sinon on va finir sur la paille ils vont se croire tout permis
a écrit le 11/03/2019 à 12:23 :
le problème n'est pas dans le bol mais dans la cuisine elle même.
Parler de tout sans toucher au principal soit : la politique économique générale. Une taxe sur les GAFA ridicule, des privatisations (autoroutes, EDF en cours etc..) dont la concurrence n'a pas apporté de diminution des prix mais fait perdre de l'argent à l'état. Des entreprises financières type Black ROCK (6000 milliards d'actifs) qui viennent en france (après plusieurs rdv avec macron) et qui mettent leur siège en hollande un bureau à paris et veulent investir dans l'énergie, pas de création d'emplois à prévoir, des bénéfices déviés vers la hollande donc pas d’impôts payés en france. bel exemple de la macronie ultralibérale du 20ème siècle et de ses croyants militants.
a écrit le 11/03/2019 à 11:02 :
Une journée de solidarité pourrait permettre d'indexer les retraites sur l'inflation.Qui peut sérieusement se plaindre de la perte d'un jour férié en Mai?(il y en a quatre!)
a écrit le 11/03/2019 à 10:55 :
Pourquoi indexer les retraites uniquement pour les petites pensions? Dans ce cas, il ne faudrait indexer les salaires que sur les petits revenus ? Les salariés l’accepteraient-ils?
Pour l'immobilier , il est déjà taxé lourdement , faut-il en rajouter? Les français demandent une baisse des impôts et des charges pour tous (sauf ISF) , les politiques vont-ils enfin saisir le message ? Pas certain, l'état impécunieux à besoin d'argent et va chercher dans la division entre français, les moyens de survivre à son endettement préoccupant.
Réponse de le 11/03/2019 à 21:05 :
l'ISF a tout d'un bon impôt aux yeux de ceux qui ne réfléchissent pas plus loin que le bout de leur nez, c'est l'impôt que d'autres paient. Le problème est que c'est probablement un impôt à rendement négatif pour la collectivité.
a écrit le 11/03/2019 à 10:43 :
C'est TOUTES les retraites qui devraient conserver leur pouvoir d'achat!
Ces propositions sont du pipeau...C'est juste pour essayer de sauver les meubles avant les Européennes!
J'espère que nos concitoyens, en particulier retraités ne seront pas dupes!
a écrit le 11/03/2019 à 10:17 :
Tout à fait d'accord toujours plus de prélèvements. On dirait du Hollande.
C'est vraiment navrant LREM aucune idée originale, pas de réforme audacieuse en vue. Je suis vraiment déçue, la FRANCE ne s'en sortira pas.
a écrit le 11/03/2019 à 9:47 :
A part de nouvelles taxes et de nouveaux emm.....ts pour les Français, il n'y a rien à attendre.
a écrit le 11/03/2019 à 8:59 :
il apparaît évident que LREM n’a compris le message du grand débat, pas d’augmentation des impôts mais une baisse avec une réduction de la dépense publique, c’est possible à moyen terme.
Ressortez le dossier Cap 2022 des tiroirs
a écrit le 11/03/2019 à 8:47 :
La montagne accouche d'une souris mais on s'en doutait, à part communiquer et imposer nos LREM ne sont capables de rien d'autre.
a écrit le 11/03/2019 à 8:15 :
Le ‘grand’ débat n est pas fini que deja LREM se précipite pour annoncer des nouvelles taxes et impôts contre deux ou trois mesurettes, quelle surprise...
Comme cela était prévisible, ils vont se servir du débat pour nous expliquer qu il faut plus taxer les gens qui ont fait un peu d étude au nom de la justice sociale. Par contre, rien sur la réforme de l état et la réduction de ses dépenses. Ce pays est vraiment devenu une république bananiere
Réponse de le 11/03/2019 à 9:39 :
Si le taux d’imposition ne vous convient pas, la porte est grande ouverte!
Ce ne sont pas les entreprises ou les patrons mais les besoins HUMAINS. Quand vous aurez compris ça, peut être pourra t on alors discuter rémunération indécente?
Réponse de le 11/03/2019 à 10:41 :
@Niko : dans tous les compartiments la France est au top niveau des prélèvements (sauf, soyons juste, la TVA). Force est de reconnaître par ailleurs que les nombreux pays qui s'en sortent mieux que la France ont opté pour un IRPP individualisé, moins progressif que le nôtre voire à taux plat. Inutile d'invoquer l'égalité. Comme disait Churchill
“Le vice inhérent au capitalisme, c’est le partage inéquitable des biens ; la vertu inhérente au socialisme, c’est le partage équitable des maux.” Ca fait hélas trop longtemps que la France est devenue un pays socialiste...
a écrit le 11/03/2019 à 4:16 :
Malheureusement pour bcp de citoyens francais, l'acces aux "affaires" du clan rem n'arrange pas leur train de vie.
Voila bien longtemps que la nation France vit au dessus de ses moyens.
Le sieur fillon en son temps l'avait assene, a sire bismuth, "les caisses sont vides".
Une toute autre "majorite" au pouvoir aujourd'hui ferait de meme. Taxe etc.
Avoir le beurre, son argent et la cremiere en sus, c'est termine.
Les fourmis obligees de marner, quand meme c'etait mieux avant........
Réponse de le 11/03/2019 à 9:29 :
le sieur Fillon a peut être dit que les caisses étaient vides, mais il est resté au gouvernement pendant 5 ans et fait nourrir madame à ne rien faire au frais de l état......sans parler de ses petits costards offerts......
donc il a de ce fait perdu toute crédibilité

quand au macronisme..... il consiste, sous couvert de autrement et de baratin d enfumage.... a ne rien changé au cap du néolibéralisme et au mythe de la croissance à tout prix..... donc fuite en avant, sous la coupe psychologique du progressisme.....
les élites et les experts savent ce qui est bon pour le petit peuple qui est trop "c.." pour comprendre quoique ce soit...
seuls sont dignes de foi, ceux qui parcourent le monde en avion prône la science comme seul horizon, et mette l humain en strates successives pour mieux le canaliser....big brother... barjavel et... matrix réunis... on y va tout droit....
a écrit le 10/03/2019 à 23:58 :
Il veut aussi le Monsieur ( Europe1 ) une Journée Supp de Travail Non Payée, en plus ! de celle de Chirac-Raffarin de 2003.

-Pour un Smicard celà représente une Nouvelle Taxe de 80euros ! ( un plein et demi)
-Pour les Artisans-Commerçants-Agriculteurs-Infirmières Libérales-Cartomanciennes-Revenus du Patrimoine : à nouveau 0.3% de Taxe sur le revenu annuel.


Sur les records mondiaux FR :
-De Dépenses Publiques-Gaspill, 58%/PIB
-De Prélèvements Obligatoires 47.4% (augmentant ENCORE ! avec çà ! de +0.3% )

N'y a t-il pas déjà, AVEC CES RECORDS MONDIAUX, d'énormes !!! marges !!!!!!!
de non gaspill, pour ne Pas avoir Hospices et Hôpitaux Indignes.
Non !
il faut ainsi ENCORE saigner les FR d'une Taxe ainsi Doublée.
a écrit le 10/03/2019 à 23:42 :
Ce qu'il faut avant tout c'est diminuer l'impot sur le travail, diminuer les charges sociales et donc diminuer les services et prestations qui vont avec. J'avoue que tous ces retraités qui se plaignent avec des retraites de plus de 1500E et qui sont partis en retraite à 60 ans voire avant pour les planqués des régimes spéciaux ont le don de m'énerver quand je vois les jeunes qui travaillent à temps plein et gagnent moins que ceux qui restent à ne rien faire de leur journée alors que les deux exercent les mêmes métiers à 50 ans d'intervale.
Réponse de le 11/03/2019 à 5:38 :
+1!

Sans compter que ceux qui partent a 55 ans avec une bonne retraite bossent au noir et font concurrence déloyale aux actifs.
Réponse de le 11/03/2019 à 7:32 :
@Emmanuel_R: Les responsables de la situation actuelle ne sont pas les bénéficiaires des largesses électoralistes de la pègre politique mais cette pègre politique même; comme nous tous, elle ne pense qu'à une chose: s'enrichir, et l'intérêt général est le cadet de ses soucis; finalement, ce sont les autres membres de la communauté européenne qui sont responsables de la situation actuelle car ils ne veulent pas financer notre égoïsme.
Réponse de le 11/03/2019 à 8:24 :
J’aime votre commentaire les charges sociales sont un poids pardon un poison pour les salariés. Les deux grandes charges sociales sont la santé et les retraites. Selon vous il faut soit supprimer totalement ses charges soit les minorer pourquoi pas tout est sur la table comme on dit. . Actuellement pour la santé une partie est privatisée par le transfert de remboursements de la sécu vers les mutuelles qui pour grands nombres sont privées et donc reversent une partie des cotisations vers les actionnaires. Si vous avez une mutuelle vous avez noté malgré le baratin de la ministre de la santé qu’elle a augmenté en 2019 et pour cause la suppression ou la baisse de certains remboursements ont été transférés aux mutuelles. Augmention moyenne de l’ensemble des mutuelles pour 2019 entre 4 et 5 pour cent. En suivant votre raisonnement vous voulez transférer les charges salariales et patronales qui pèsent sur les salaires vers le privé la question que je vous pose combien voulez vous payer par mois et en fonction vos droits à la santé seront plus ou moins élevés. Dans cette configuration un jeune paiera moins qu’un salarié plus âgé mais au fil des ans la cotisation évoluera vers le haut car l’âge malheureusement même en étant sportif et manger sainement ne garantie les longues maladies pas plus d’ailleurs pour des jeunes. Donc ma question combien voulez vous payer? Pour ce qui est des retraites la aussi et sur la même base la branche retraite de la sécu reverse au maximum 50 pour cent du plafond sécu à condition que vous ayez cotisé au dessus de ce plafond pour ce qui cotisent en dessous ou juste au plafond, votre retraite sera inférieure à ce plafond de 50. La aussi les complémentaires dont les plus connues pour les salariés du privé l’Arcco Agirc sont des entités non étatiques et financent un bonne partie des retraites du privé. Donc ma question pour cette branche souhaitez vous augmenter la part non étatique et donc passer par une retraite privée et pour cela combien souhaitez vous payer. Actuellement vous pouvez déjà souscrire une assurance privée par l’intermédiaire de l’assurance vie dont le rendement en euros est tellement faible qu’il vaut mieux un livret A ou une assurance vie plus tournée vers la bourse et la vous acceptez de prendre un risque. Une info intéressante sur votre facture électricité /gaz vous avez une « petite ligne qui sous le sigle TCA, un prélèvement exclusivement effectué pour payer la retraite des agents des branches électriques type EDF ou gazière ex GDF l’état toujours à la recherche d’argent ne pouvait intituler cette taxe retraite alors il l’ a habillé sous Contribution Tarifaire Acheminement électricité ce qui lui permet de mettre sur VOTRE contribution une TVA à 5,5. Votre commentaire simpliste n’est pas à la hauteur de l’enjeu des salaires et encore moins de la santé et de la retraite.
Réponse de le 11/03/2019 à 11:14 :
-1 et oui, moins, si les retraités travaillent au noir d'abord combien et non celui que vous connaissez au coin de la rue. Par contre selon les régions il est facile d'embaucher en non déclarées des personnes qui attendent à la sortie des marchands de matériaux, visibles sans problème et même pour les plus aguerris qui vous sollicitent , d'employeurs qui font du gris c'est à dire de ne pas déclarer au delà d'un certain seuil, je rajoute les travailleurs détachés en règle avec les directives communautaires mais qui ne paient aucune charge en France. Le Président qui parle beaucoup, qui se vante d'avoir modifié la règle nous vend du vent car il aurait du se battre pour une quote part sociale auprès de nos organismes etc votre commentaire manque de crédibilité. .
Réponse de le 11/03/2019 à 15:44 :
@EmmanuelR

" et qui sont partis en retraite à 60 ans voire avant pour les planqués des régimes spéciaux "

Pas que, puisque entre 1990 et 2005 ,près de 4 millions de salariés du privé sont partis en pré-retraite à 55 ans ( retraite à 60 à l'époque) ,mise en disponibilité dès 50 ans dans des grands -groupe dont beaucoup de cadre et du management de l'époque .Une population très discrete sur ce sujet ,faut les comprendre puisque beaucoup souhaitent aujourd'hui que l'âge de départ en retraite soit repoussée pour les générations suivantes .A noter que les charges sociales sont des cotisations sociales qui correspondent donc à une part socialisée du salaire, c'est-à-dire collectée par des organismes appelés caisses afin d'être redistribuée. Les cotisants bénéficient en contrepartie d’une couverture partielle ou totale de frais divers, engendrés par l'un des grands « risques » que sont le chômage, la vieillesse, la famille, la maladie et les accidents du travail et maladies professionnelles. Cette contrepartie peut-être immédiate (risque immédiat), ou différée : le salarié touche une pension à l'âge de la retraite.
a écrit le 10/03/2019 à 23:11 :
j'entends ce jour que vous proposez à la suite du grand débat la re-indexation des retraites sur l'inflation , ce qui est une très bonne chose car cela n'aurait jamais dû être supprimé et nous n'en serions probablement pas aujourd'hui dans cette situation inextricable avec les gilets jaunes...... mais certains médias ajoutent que cette re-indexation ne concernerait que les petites retraites ....!!!!!!!!
ALORS LA ......MEFIANCE ...et ATTENTION à la levée de boucliers de vos électeurs VOUS OUBLIEZ QU'iL Y A UN CONSEIL CONSTITUTIONNEL qui sera vigilant sur l L'EGALITE des DROITS des citoyens .........REFLECHISSEZ BIEN AVANT DE FAIRE UNE NOUVELLE ANERIE............
a écrit le 10/03/2019 à 22:51 :
"En matière de fiscalité écologique, il estime "inenvisageable" d'augmenter la taxe carbone sur l'essence et autres carburants des voitures, "qui sont déjà très chers"," Si ces "géniaux" marcheurs s'en étaient rendu compte plus tôt, par exemple lors du vote du budget 2019 qui prévoyait une nouvelle hausse massive des taxes sur les carburants après celles déjà infligées début 2017 et surtout 2018 (sur le diesel, la plus forte hausse de taxes jamais enregistrée sur un carburant) on aurait économisé la dizaine de milliards qu'il a fallu lâcher en catastrophe pour tenter d'éteindre l'incendie allumé par un exécutif pyromane qui n'a cessé de souffler sur les braises au début du mouvement GJ.
a écrit le 10/03/2019 à 20:42 :
On est tout de même dans le gadget, puisque l'on parle de tout sauf de l'essentiel: la baisse et la meilleure efficacité de la dépense publique! Tout se tient dans cet objectif: tant que nous sommes dans l'incaapcité de revenir à des niveaux plus conformes à la moyenne européenne, ou à des niveaux de dépenses que nous connaissions pour Mitterand (50% du PIB), on ne pourra rien faire de bon. Et arrêtons, puisque nous sommes des adultes, de mettre en place des mesures pensées uniquement pour des considérations populistes: la hausse de l'IFI est une blague! Soyons très simples: il s'agit de décréter une pause fiscale pour les cinq prochaines années, tout simplement! Et pour ces histoires de cumul de mandats: la réponse est simplissime: il suffit de décréter l'interdiction de cumul des salaires et avantages liés aux différents mandats publics, et vous allez voir que cette question va se dégonfler (je n'ai rien contre le cumul des mandats, -si un député estime qu'il doit être Maire pour garder le contact avec son électorat, pourquoi pas, à 'électeur de trancher- mais j'en ai sur le cumul des rémunérations: un député est payé pour l'intégralité de son temps consacré à sa fonction! Pour être concis, remettre l'état à sa place, interdire les modifications fiscales permanentes, réduire la dépense, et cesser de croire que l'état fait la richesse du Pays!
a écrit le 10/03/2019 à 18:32 :
Qu'il prenne autant de carbone qu'il veut sur les 60 Milliards d'euros par an, de Taxe Carbur, meme les 60 : puisque nos routes et ponts vétustes d'où le 80KM/H ( combien de 4 voies à 110KM/H ) nos routes et ponts ne bénéficient en rien des Taxes Carbur.

En infligeant du carbone à l'aérien FR, aux redevances ADP les plus chères d'Eur,
Bruxelles Airport SI PROCHE D ACCES, moins cher, et accueillant et confortable,
va bénéficier d'un coup de pouce bien mérité.

L"impot sur le mort et la morte, le plus lourd au monde avec le Japon doublé par Hollande 2012 ( Macron Secr Gal de l'Elysée) : seuil non réévalué depuis 7ans.

Retraites : amplification de la baisse par Non Indexation stricte, indexation générale A GRAVER DANS LA LOI : des millions d'eur de 42ans et demi, de cotis par travailleur : 25% du salaire brut ( part employeur/part salarié ) pour une retraite pareille, vouée à la baisse insidieuse par non indexation. Futur régime destiné à masquer et aggraver encore et encore.

L'IFI aggravé : il faudra se retirer de l'immo, c'est pas grave : L'Etat fera du HLM pour compenser. Et Les compagnies d'assur et étrangers acheteurs non taxés compenseront aussi, en grandes villes.

Alors Vers des députés hors-sol : sans profession, donc encore plus de députés fonctios qui ne connaissent rien de l'entreprise : 72% des emplois ( pantoufle au chaud, quand battu ) un député-maire c'était parfait : il connaissait la vraie vie ( par sa commune )

Et il veut garder la Coupe du Monde des Prélèvements obligatoires 47.4%,
et des Dépenses Publiques-Gaspill 58%, pour,
AVEC TELLE ENORMITE :

Division de moitié de la DGF aux communes depuis 2013, flambant la Taxe Foncière.
( j'ai choisi ma commune sur 10KM en fonction du taux de Taxe Foncière, et d'endettement, et d'auto-financement de celle-ci )

Hospices à 2500eur/mois et Hôpitaux Indignes ( 4 fois plus de mort que sur route, par méchant microbe transmis par mains non désinfectées, et bouillon de culture sur blouses bien blanches )

Armées Délabrées : 65% des équipements immobilisés faute de budget, véhicules de 47 ans d'age, reports repetés de programme, au détriment de nos milliers de PME sous-traitantes^) 1.67% du PIB contre 3.1% jusque mai 1981,
avec toujours plus de menaces. L'Allemagne consacre 10 Milliards d'eur/an de plus à ses équipements militaires.
J.Y Le Drian est lucide et honnète : " l'armée eur c'est pour dans 150 ans


OU SONT GASPILLES CES 58% DE DEPENSES PUBLIQUES, RECORD MONDIAL ?
-Techno Sructure obèse et tentaculaire
- " Pole Chomage " qui ne place que 5% des chomeurs, mais coute 9 milliards d'eur par an
-Lire périodiquement le mensuel " Capital " des dizaines de pages recensant le gaspill désinvolte de notre sueur quotidienne

-Récupérer dans la poubelle de l'Elysée et Matignon, les rapports annuels tout frais, de La Cour des Comptes, ignorés et méprisés par les gouvernements et leurs technostructures qui jouissent sans le moindre scrupule de notre sueur quotidienne.


ET AVEC TOUT CA L ON PEUT FAIRE BEAUCOUP MIEUX ET BEAUCOUP PLUS,
AVEC MOINS DE DEPENSES PUBLIQUES ET MOINS D IMPOTS.


OUI AUX RECORDS DU MONDE, MAIS PAS CEUX LA
Réponse de le 10/03/2019 à 21:26 :
Et les 100 milliards d' exil et fraude fiscaux annuels rendus possibles par l' appartenance à l' UE et à son l' article 63 du TFUE, on en fait quoi chère Anne-Sophie ..?
Et les délocalisations à l' est vers le mois disant salarial et social qui ont ruiné ce pays post Maastricht, on en dit à nouveau quoi ..?
Il n' y aura pas de solution sans Frexit ..
Réponse de le 10/03/2019 à 23:11 :
@Gedeon : Il y a de l'optimisation, de l'exil, de la fraude fiscale non parce que la France est dans l'UE, mais parce qu'elle est devenue un enfer fiscal.... Et ce n'est pas le concours d'idées pour faire cracher encore davantage au bassinet qui va améliorer les choses... L'"avantage" de l'IFI est que son assiette est impossible à délocaliser. D'où la tentation de surtaxer l'immobilier.
Des Pays comme l'Allemagne et les Pays-Bas, qu'on ne peut pas vraiment compter parmi les pays moins disant sociaux ou salariaux ont su préserver voire renforcer leurs positions industrielles malgré l'adhésion des Pays de l'Est à l'UE, pourquoi ? Nous, nous avons cumulé TOUTES les erreurs : 35h, volonté d'aller vers une économie de services peu gourmands en capitaux, moins polluante que des usines mais ne permettant de servir que des bas salaires car à productivité et niveau de qualification requise souvent faibles. Quand Tchuruck a "inventé" le concept d'entreprise sans usines (c'était à l'époque de DSK à Bercy) je n'ai pas entendu dans le monde politique le concert de réprobation que cette monstruosité aurait dû provoquer. Que resterait-il aujourd'hui d'Alcatel, ex n°1 mondial des télécoms, si Nokia, entreprise finlandaise, ne l'avait reprise ? En matière industrielle la France a souvent le chic pour transformer l'or en plomb...
Réponse de le 11/03/2019 à 17:25 :
Vos 90 Milliards poussés à 100 ( source affabulatrice, Extrème-Gauche Mélenchon-Besancenot 2017 qu'aucune étude n'atteste, meme pas la D.G.I)

On s'en fout :
les 40 Milliards d'eur/An de redressements et amendes, par la D.G.I
ne sont pas restitués aux Honnêtes Citoyens, le 1er Janvier suivant,
Baisses d'impots ou chèque de la D.G.I
ILS ALIMENTENT TOUJOURS ET ENCORE PLUS DE DEPENSES PUBLIQUES
a écrit le 10/03/2019 à 17:31 :
indexation des retraites sur l'inflation ,oui mais des plus modestes ; quel est le seuil de la modestie pour LREM ? comme pour la CSG ça sent l'enfumage
a écrit le 10/03/2019 à 17:27 :
Ce sont les mêmes qui ont voté la desindexation des retraites de l’inflation qui proposent maintenant de les réindexer !!! Quelle cohérence !!! De toute évidence, ce n’est que de la petite politique politicienne pour récupérer des voix aux Europennes !!!
Réponse de le 10/03/2019 à 18:37 :
du populisme en bon socialisse, macron ratisse par des mensonges, des revirements, des renoncements, des reculades, des "je t'aime moi non plus" avec la "populace". UN SOCIALISSE bon teint.
a écrit le 10/03/2019 à 16:23 :
L'IFI est un impôt censé concerner les contribuables français qui disposent "d'un patrimoine immobilier net taxable (maisons, yachts, etc), après déduction des dettes, supérieur à 1,3 million d'euros", {...}

Auparavant, l'ISF concernait les contribuables qui disposaient d'un patrimoine net taxable global supérieur à 1,3 millions d'euros — et non seulement leurs valeurs immobilières.

Selon le Premier ministre Edouard Philippe, l'ISF doit être supprimé pour endiguer la fuite à l'étranger des Français les plus aisés à l'étranger. A l'inverse, l'économiste Thomas Piketty considère que la suppression de l'ISF aura un coût de 5 milliards d'euros pour l'économie française.{...} source BFM économie.

Mon avis :
Cette décision sera un choix décisif de choix électif pour les LREM :

C’est dommage, ce choix qu’ils ont fait.
Réponse de le 10/03/2019 à 21:09 :
Je pense au contraire que c'est un choix courageux et qui sera, à moyen terme, extrêmement bénéfique à l’économie française, donc aux citoyens. Je suis un professionnel de l'industrie innovante; le moindre projet demande plusieurs centaines de millions d'euros d'investissement (en R&D, essais, certification, machines de fabrication), avec des retours sur investissement de l'ordre de la dizaine d'années. Sans cela, nous nous faisons manger par la concurrence US et chinoise, la boite coule ou délocalise, et ce sont autant d'impôts et de cotisations sociales qui ne vont plus dans les caisses de l'Etat française pour la redistribution. Ces sommes absolument énormes, il faut bien aller les chercher dans les poches d'investisseurs privés: banques, assureurs, fonds communs de placement, particuliers. Qui investiront avec le risque de tout perdre, car même si nous travaillons comme des chiens, il n'est pas garanti que nos efforts soient couronnés de succès. Or, je suis bien placé pour observer que la taxation ahurissante et sans équivalent au monde sur l'investissement productif et risqué est un handicap énorme pour nos projets: à risque équivalent, les investisseurs préfèrent mettre leur argent sur les projets de nos concurrents. C'est aussi simple que cela, même si certaines personnes refusent de l'admettre parce que leur logiciel idéologique ne le leur permet pas. Par conséquent, nos budgets de développements sont plus serrés, nous sommes obligés de faire des raccourcis, et nous risquons de nous planter et de perdre des parts de marché. Macron a eu l'éclair de lucidité - enfin !!! - d’instaurer une taxation forfaitaire un peu plus douce sur l'investissement productif - 30%, ce qui reste néanmoins dans le haut des états européens - et d'exclure ces investissements indispensables de l'ISF, et clairement nous en avons déjà senti les effets bénéfiques: les financements sont - un peu plus - faciles à trouver. En contrepartie, il a alourdit la taxation de l'immobilier, qui ne peut pas être délocalisé et ne crée pas d'emplois de haute technologie et exportateurs. Je suis donc convaincu que c'était LA meilleure mesure économique que Macron pouvait prendre. Comprenez-le bien: sans investisseurs, pas d’investissements productifs, pas d'emplois qualifiés, donc pas de redistribution en faveur des moins favorisés. Vous ne permettrez pas aux activités fortement consommatrices de capital de se développer si vous voulez absolument punir ceux qui y injectent du captal à leurs risques et périls.
a écrit le 10/03/2019 à 16:15 :
Rien de nouveau, que du pipeau !
a écrit le 10/03/2019 à 16:09 :
En Allemagne les pensions de retraite sont indexés sur les salaires
Même si les retraites sont indexés sur l’inflation, un décret permet le gel des augmentations.
A mon sens , il est venu le temps pour le LREM de clarifier sa position sur sa politique : mieux taxer les riches ou pas
Reconnaître de vote blanc est une stratégie
Oui pour un référendum pour déterminer l’orientation : pour moi l’idéal est un bon rapport entre travail et salaire et équilibre social pour tous et toutes et un blocage au niveau du haut : stop aux privilèges sans effort et sans travail et sans implication et profit des décrets et du système ... par certains d’en haut.
a écrit le 10/03/2019 à 15:55 :
ben, sauf.... si macron me prouve le contraire.... ce que je pensais arrive.... on va avoir un inventaire à la prevert de mesures.... plus ou moins intelligentes..... qui rejouteront au maquis fiscal et social.... sans plus de cohérence.... augmenter l IFI par exemple.... en considérant que l immobilier est de la rente...... dans ca cas, supprimons les lois pinet et consort, et finançons les logement sociaux et intermédiaire par les organisme HLM qui pourraient faire des économies substantielles grâce à des économies d échelles.....

ceci étant... les grand débat etait par nature mal engagé..... il ne peut y avoir débat que quand on a fixé un horizon... hors le cap macron reste le même, c 'est a dire une accélération du neolibéralisme dont on voit bien dans quel état il met le monde.... trump, le braxit, l italie... les nationalismes à l est, je ne parle pas de l afrique ni du moyen orient....
mais on continue a subventionner amazon quand il crée un centre logistique.....1 emploi amzaon = 3 emplois perdus ailleurs..... c 'était la même chose avec la grande distribution....

tant qu on ne refléchit pas a un autre modèle de développement.... on est sur d aller dans le mur..... le défaut du grand débat, il est la..... et celle qui en a refusé la responsabilité avait vu juste
a écrit le 10/03/2019 à 15:39 :
Un bon début, la suppression de la TH pour tous et l’indexation des retraites. Pour le reste,
concernant l'immobilier , il est déjà très taxé . En revanche , il faudrait que l’Insee qui considère que le coût du logement ne représente que 6 % du budget d'un ménage , change sa méthode de calcul. Dans la réalité, le logement représente environ 30 % du budget d'un ménage. Inquiétant ; quant on sait que c'est à partir des chiffres de cet institut que l'on calcule la hausse des salaires et des retraites. Les dés sont pipés , les députés devraient regarder ce problème de plus près.
Réponse de le 10/03/2019 à 15:49 :
Pas d’accord sur l’indexation des retraites sachant l’augmentation et la détresse des personnes âgées ces dernières années .

Il faut raboter les salaires des riches.( ceux qui perçoivent plus de 3000 euros x 2 par mois)
Réponse de le 10/03/2019 à 16:56 :
Je me suis mal exprimé , je me félicite du retour de l'indexation des retraites.
0,3 % sur une inflation de 1,8 % , un scandale. Surtout que les pensions de retraite sont gelées depuis 3 ans et que la CSG n'a pas arrangé la situation des retraités.
Réponse de le 10/03/2019 à 16:58 :
@ Citoyen Ordinaire: si vous voulez 'punir' tous les 'riches' dont le salaire est supérieur à 3000 euros mensuels, c'est à dire pour l'essentiel des citoyens qualifiés (professeurs, techniciens et cadres opérationnels de l'industrie, infirmiers, medecins, artisans qualifiés etc) qui travaillent au moins 45-50h hebdomadaire et paient l'essentiel des impôts et cotisations qui financent les transferts sociaux de ce pays, vous avez la certitude de ce qui va arriver: une partie d'entre eux va se mettre 'en roue libre', moins travailler pour payer moins d'impots (à ce niveau de revenus, leur taux marginal d'imposition est déjà de l'ordre de 70%), les plus entreprenants vont émigrer, au plus grand profit de nos voisins européens (allemagne, espagne, Luxembourg etc) qui n'ont pas, eux, cette haine maladive des citoyens compétents et impliqués dans la vie du pays. Dans les deux cas, les plus atteints setont les plus fragiles de nos concitoyens qui n'auront plus que des services publics bas de gamme et moins de revenus d'assistance. Bref, un lent mais certain glissement de notre pays vers une sovietisation de la société. On sait ce que cela donne. Bof, après tout, si c'est ce que souhaitent nos gilets jaunes... si be it. L'Europe est vaste.
Réponse de le 10/03/2019 à 17:03 :
@ Citoyen Ordinaire: si vous voulez 'punir' tous les 'riches' dont le salaire est supérieur à 3000 euros mensuels, c'est à dire pour l'essentiel des citoyens qualifiés (professeurs, techniciens et cadres opérationnels de l'industrie, infirmiers, medecins, artisans qualifiés etc) qui travaillent au moins 45-50h hebdomadaire et paient l'essentiel des impôts et cotisations qui financent les transferts sociaux de ce pays, vous avez la certitude de ce qui va arriver: une partie d'entre eux va se mettre 'en roue libre', moins travailler pour payer moins d'impots (à ce niveau de revenus, leur taux marginal d'imposition est déjà de l'ordre de 70%), les plus entreprenants vont émigrer, au plus grand profit de nos voisins européens (allemagne, espagne, Luxembourg etc) qui n'ont pas, eux, cette haine maladive des citoyens compétents et impliqués dans la vie du pays. Dans les deux cas, les plus atteints setont les plus fragiles de nos concitoyens qui n'auront plus que des services publics bas de gamme et moins de revenus d'assistance. Bref, un lent mais certain glissement de notre pays vers une sovietisation de la société. On sait ce que cela donne. Bof, après tout, si c'est ce que souhaitent nos gilets jaunes... si be it. L'Europe est vaste.
Réponse de le 10/03/2019 à 18:39 :
je vous plains sincèrement car jalouser un foyer à 2 fois 3000euros, fichtre, pauvre vie que la vôtre.
a écrit le 10/03/2019 à 15:32 :
Marlène SCHIAPPA s'était engagée lors de l'émission du 25 janvier 2019 sur C8 à ce que les thèmes énoncés par les téléspectateurs soient rapidement pris en compte et adoptés par le gouvernement. Une majorité de Français avait plébiscité la TVA à 0% sur les biens de première nécessité. Cette mesure serait elle passée à la trappe. Il semblerait. Comme quoi les shows médiatiques ne restent que des shows. Décevante cette démocratie à base de tweet, de messages facebook et d'émissions télévisées.
a écrit le 10/03/2019 à 15:13 :
Oui pour la reconnaissance du vote blanc, oui a une reindexation des petites retraites sur l'inflation et oui à une baisse substantielle de la part des impôts. Pour l'ISF, je pense que c'est plié et que l'effort des plus aisés portera sur l'IFI. Par contre je suis contre le referendum permanent qui permettrait d'abroger une loi même voté par le parlement !
Non au RIC : pour le referendum prevu après le grand débat au mois d'avril, il vaut mieux une ou deux question avec un choix plus étoffé: oui non je ne sais pas. Je pense que le grand debat a bien eu son effet escompté et que pour résoudre la crise ou du moins l'attenuer il fallait il faut et il faudra toujours donner la voix au peuple français. Hormis les violences et les dégradations de biens publics comme privé qui n'ont été que le quintessence de la colère des "gilets jaunes". Un conferencier sur l'IA pensait que les gilets jaunes etait là pour très longtemps, oui d'un point de vue intellectuel ou pour le siècle de la revolution numérique mais non pour le combat social. L'affaiblissement du nombre de manifestants, la tarissement de la source montre que l'on atteint un creux et que les "gilets jaunes" doivent accepter de dialoguer avec tous mêmes avec des gens qui ne les comprennent pas. Donc oui je pense que le conférencier s'est un peu trompé sur l'ampleur du mouvement des "gilets jaunes" et que les ronds point doivent retrouver leur utilité de rond point.
Ce mouvement a été le catalyseur de beaucoup de haine et d'expression de la colère contre l'Etat,contre les impôts et contre la puissance de l'argent mais elle n'a pas fait emerger un mouvement politique nouveau : un liste politique "gilets jaunes" existe bien mais n'est credité que de 3% dans les sondages les plus optimistes. Pour comprendre la democratie même si parfois elle nous parait imparfaite il faut respecter le choix de l'autre et respecter la diversité. La France reste une grande nation de liberté, d'egalité et de fraternité et il nous faut préserver notre democratie pour eviter de retourner aux heures les plus sombres que notre République à connu dans les années 30. Il est evident qu'il faut un sursaut democratique pour les elections de mai prochain et l'Europe est toujours d'actualité même si l'on ne la comprend pas toujours ! Etablir un grand débat à l'echelle européenne est plus difficile à etabir car les pays n'ont pas les mêmes systèmes sociaux même la monnaie est unique et le marché aussi. Il nous continuer a defendre l'Europe d'aujourd'hui et celle de demain pour un monde plus protecteur de l'environnement, plus ecologiste, plus respectueux de chacun et un monde peut être utopiquement plus egalitaire. L'ancien monde qui a connu les crises de 1929, la guerre, la reconstruction, les trente glorieuse, la crise de 1973, les années 80, le chômage de masse, l'an 2000 et ses canulars, la crise systèmique de 2008 oui l'ancien monde n'est pas totalement mort car il nous faut batir l'avenir sur ses fondements. Le capitalisme existera toujours mais dans une forme certainement plus vertueuse, plus verte ? L'internet a tout de même revolutionné notre rapport à l'information, au quotidien car tout parait plus proche de nous, que les chaines infos sont plus proches de nous. L'internet nous permet de communiquer plus rapidement entre nous de part le monde et d'autant plus avec les réseaux sociaux (fbk, twitter, instagram,etc). Mais internet n'est pas la solution a tous, la source actuelle de nos futurs maux. Oui il faut continuer à construire le monde, à l'embellir et non a vouloir le détruire comme le pense l'ideologie terroriste qui nous combat depuis longtemps.
Réponse de le 10/03/2019 à 15:44 :
@ libre,

Une pension de retraite minimum

Carsat mensuel : 640
Pension complémentaire mensuel
270

Vous voulez indexer quoi sur cette pension de retraite ?
C’est quoi le «  mode calcul »
Oui pour le «  dialogue «  à condition qu’il soit concret , clair et sans ambiguïté.

Coût mensuel
500 loyer
150 énergie
47 téléphone et internet
90 mutuelle

....

Plus l’alimentation...

Bref que le LREM explique tout ça de manière chiffrée
Yen a marre des «  riches » qui se mettent plein la poche avec les acquis des autres .

Il faut une imposition à 500% pour le patrimoine immobilier des riches
Car pour devenir riches : ce n’est pas par le travail qu’ils le deviennent.

Cette retraite exemple au - dessus c’est de l’acquis par le travail

Alors c’est quoi cette mesure que veut faire le DG des LREM ?

Si c’est encore un moyen pour protéger les vieux riches ( udf, rpr, ump, LR...)

Stop à la soupe moisie
Démission de M. Guerini !!
a écrit le 10/03/2019 à 15:04 :
C'est à pleurer. Les recyclés du PS sont à la manoeuvre apres s'etre réfugiés sous LREM pour pouvoir garder leur mandat de député etc... Triste à mourir. et dire qu'il parait qu'il y avait un programme apres des marches pour le pouvoir avec Macron.
LREM, le parti le plus godillot qui existe. Meme sous De Gaulle, les députés avaient plus de maturité et d'importance. Alors, il leur a fallu des gilets jaunes pour qu'ils comprennent qu'ils peuvent avoir des idées. Dehors tout ce tas de faineant qui ne font que prendre de l'argent à l'assemblée et voter ce que Jupiter leur dit.
a écrit le 10/03/2019 à 14:32 :
...Il ne propose pas pour autant de taxer les successions sur les patrimoines les plus importants...

Repris de l’article indexation des retraites sur l’inflation

Ma réaction :

Dans la réforme, il y a des choses cohérentes, par contre le paragraphe cité au- dessus est incohérent.

M.Guerini devrait réviser sa feuille de route ... car dans l’état actuel : «  c’est droit au mur »

C’est quoi les retraites sur l’inflation : c’est du flou : ça ne veut rien dire du tout , ce n’est pas clair.

L’inflation est dû à quoi ?
a la dette
C’est qui ? Qui est à l’origine des dettes ?

Ceux qui «  gèrent mal »
Donc il faut pas taxer les retraités mais «  faire un rabot » vers le haut et ensuite une loi fiscale équitable pour tous dans «  oublier les riches » donc revoir le paragraphe au- dessus » qui est incohérent.
a écrit le 10/03/2019 à 14:25 :
c est un comble des marcheurs qui on pris la jaunise en fréquentant les gilets jaunes? s il était sincere il manifesterais avec eux? les elections sont proches les MENTEURS ET LES BONIMENTEURS SONT DEJA LA???
a écrit le 10/03/2019 à 14:12 :
Il leur a donc fallu 17 semaines, des millions d'€ d'argent public gaspillés dans des pseudo-débats cachant mal une campagne politique au profit de LREM.
Campagne du parti présidentiel d'autant plus inéquitable que c'était une joute sans autre candidat que le président lui même.

Et tout ceci pour en arriver aux propositions que les différents commités de GJ avaient clairement formulé dès la seconde ou troisième semaine de la mobilisation !

Des vrais génies politiques ces LREM...

Il est temps de passer aux choses sérieuses et de poser les vraies questions.

1°) Quelles consignes ont donc été passées aux forces de l'ordre pour que le mouvement des GJ soit transformé en un bain de sang avec des centaines de blessés graves?

2°) Qui a demandé aux parquets de donner consigne pour des actes manifestement illégaux, tels que garder en détention des personnes reconnues innocentes ?

3°) Quel est le surcoût pour les finances publiques du "grand débat national", y compris les déplacements du président et des ministres, les prestations des cabinets privés qui vont numériser et analyser les réponses, la plate forme numérique ?
a écrit le 10/03/2019 à 14:11 :
" ... LREM souhaite que les pensions des retraités les plus modestes soient ré-indexées sur l'inflation ... "
Et la CLASSE MOYENNE, juste bonne à se faire essorer après avoir travaillé plus de 40 ans ?
Il faut que TOUTES les retraites soient indexées, soit sur les salaires, soit sur l'inflation, et que les salaires eux-mêmes soient indexés sur l'inflation.
a écrit le 10/03/2019 à 14:08 :
Finalement, rien de nouveau: quand il n'y a pas d'avoine au râtelier, les chevaux se battent. On ne va tout de même pas passer notre temps à se repasser le mistigri de l'impôt, de l'impôt ... pour rien! Notre problème est celui de la production de richesse par habitant; nos réformes "sociales" ont contribué à en réduire le rapport et comme nos dirigeants ont "assumé" (pas de leur poche!) les dépenses somptuaires d'une république napoléonienne (et bananière), notre France en est mal. Seule solution: baisser le coût du travail, où le salaire net n'entre que pour moins de 50%, me semble-t-il et supprimer les avantages de nos chers élus, ce qui ne veut pas dire ne pas les défrayer de leurs dépenses.
a écrit le 10/03/2019 à 13:52 :
Dictature socialiste!
a écrit le 10/03/2019 à 13:11 :
charite bien ordonnee commence par soi meme.......... si ce mouvement peut aider a passer de 3.2% dedeficit pour 2019 a 3% grace a la hausee de l'ifi, ca sera bingo pour tout le monde, surtout pour l'etat obese
Réponse de le 10/03/2019 à 13:53 :
Vous, vous êtes soumis a un système décidé par une petite caste.
Nous pouvons très bien changer de mécanisme financier et de ne pas inclure les services publics dans le mécanisme financier.
Ce n'est pas a l'État d'être soumis a la Finance mais bien a la Finance d'être soumis a l'État.
Il faut changer les règles du jeu.
A bon entendeur Salut !
Réponse de le 10/03/2019 à 18:46 :
navré mais apparemment les 3.2% déficit que vous énoncez seront explosés 107.7 MILLIARDS prévisionnel, ce qui représentera beaucoup plus que 3.2%, plus proche voire pire que 4% https://www.latribune.fr/economie/international/le-prelevement-a-la-source-aggrave-le-deficit-budgetaire-de-la-france-809270.html
a écrit le 10/03/2019 à 13:05 :
Ne dites surtout pas que Macron est a l'initiative de vos "pensées profondes" car on risquerai de vous traiter de "godillots"!
On ne devrais pas autoriser aux membres de l'Administration de se présenter pour un mandat politique s'ils ont encore la sécurité de retrouver leur poste s'ils ne sont pas élu! Le risque doit être égal pour tous!
a écrit le 10/03/2019 à 12:49 :
Où est le nouveau monde où est la recherche des économies où es le changement des propositions où est le changement de l’image du politicien sans vision pour demain? Les offres! de ce Monsieur sont les mêmes rabâchées depuis des décennies par toute la classe politique . L’innovation préhistorique de la fiscalité mais également de la confiscation du patrimoine, la non reconnaissance du travail autant des salariés actuels que des retraités. M. Guérini qui comme tous ses prédécesseurs n’ont comme offre que le mot fiscalité pour la classe moyenne et aumône pour les plus défavorisés. LaREM est de plus en plus en phase avec le gouvernement de M. Hollande le matraquage fiscal déguisé en pleurs pour les plus défavorisés est dans la continuité du quinquennat 2012/2017. J’ai voté pour M. Macron et pour LaREM mais je vais depuis les ordonnances, qui en dehors de beaucoup de bruits n’ont pas amélioré la croissance, de désillusion en désillusion. Nous sommes dans beaucoup de communication à l’inverse peu ou pas de résultat. La chasse aux sorcières de la classe moyenne est lancée . Notre pays ne connait donc que la copie de ce qui se fait depuis 40 ans avec les conséquences que l’on connait environ 9 millions de personnes sans emploi ou en emploi précaire et cette dette qui continue, grâce ou à cause de nos politiques type M. Guérini, de monter monter monter et ce n’est pas la confiscation fiscale de LaREM et l’exécutif qui va inverser cet ascenseurs de la dette à défaut d’un ascenseurs social.
Il ne peut renier son parcours politique socialiste proche de l’homme des 35 heures son parcours politique ressort il ne peut refouler sa vision d’une économie basée sur la fiscalité confiscatoire. Sous ce quinquennat les plus défavorisés seront toujours les sans dents plus habillés par le PS, parcours de M. Guérini, mais par sa copie LaREM avec un plus dans l’hypocrisie et la classe moyenne la plus matraquée fiscalement pour un résultat global qui sera toujours autant de chômage de masse et une dette qui flirtera avec les 100 points. Conclusion après un bulletin pour en 2017 pour les européennes, car la aussi beaucoup de com mais peu de vision ou des effets de manche sur des sujets déjà engagés, pour les futures nationales un bulletin ECARLATE pour une politique économique qui n’est pas à la hauteur de la France d’aujourd’hui ni de demain. Je rappelle à ce Monsieur son refus à l'assemblée de maintenir l'AAH pour certains couples dont un est en situation d'handicap belle démonstration de sa vision humaine de notre société.
Réponse de le 10/03/2019 à 14:00 :
J’entend bien votre colère :

cependant je pense que c’est une erreur de «  comparer » LREM et PS.

Ce n’est pas la même chose :
Personne ne «  peut faire pire que le PS » et laisser autant de traces...
La preuve : leur mort...

Ensuite venons aux LR ex- ump ... ils sont au- dessus du PS mais ils ont fait des c****** ( grosses)et ont maintenant comme leader - remplacement - philosophe ... bref rien de crédible ...
Même M. Juppé a rendu sa carte d’adhérent ...

La seul crédibilité c’est «  l’expérience sur le terrain « 

L’union fait la force , les divisions détruisent la nation et l’unité collective : c’est quoi nos objectifs à tous ?

C’est dans ce sens que nous devrions travailler tous ensemble.
Réponse de le 10/03/2019 à 19:13 :
@citoyen ordinaire bonsoir, je connais parfaitement le sujet de l’handicap ayant un enfant adulte handicapé au taux de 80 pour cent. L’Exécutif nous a vendu un grand pas!! pour l’handicap le droit de vote pour ceux qui sont sous protection. Je peux vous assurer que ce n’est pas une priorité pour nos enfants handicapés pas plus que leurs parents. Nous souhaitons un que les handicapés aient droit au minimum vieillesse que les handicapés soit exonérés de la fiscalité successorale. Pour ceux qui sont en couple l’AHH est supprimée si le conjoint non handicapé perçoit 1600€ mois. LREM vient de refuser, dans sa vision des plus en difficulté, de revoir cette disposition discriminatoire. Pour ce qui est un // entre le PS et LREM il faudra plus que votre commentaire pour me convaincre que la majorité actuelle n’est dans la droite ligne de la fiscalité tout azimut tout comme l’ a été le quinquennat du PS. LREM est une mayonnaise entre des centristes, quelques déçus de LR et des PS ces derniers ne savaient plus où se caser nous avons tous les ancien Strauss khaniens l’homme des 35 heures une ineptie économique dans un pays en crise, que l’on paie au prix fort aujourd’hui. Je pensais que LREM allait avoir une âme propre et bien non nous sommes dans cette mayonnaise qui comme lors du quinquennat précédent propose des changements à la marge et maintient le matraquage fiscal. La politique de LREM me pousse à choisir un bulletin écarlate et M. Guérini me conforte dans ce choix.
a écrit le 10/03/2019 à 12:49 :
Où est le nouveau monde où est la recherche des économies où es le changement des propositions où est le changement de l’image du politicien sans vision pour demain? Les offres! de ce Monsieur sont les mêmes rabâchées depuis des décennies par toute la classe politique . L’innovation préhistorique de la fiscalité mais également de la confiscation du patrimoine, la non reconnaissance du travail autant des salariés actuels que des retraités. M. Guérini qui comme tous ses prédécesseurs n’ont comme offre que le mot fiscalité pour la classe moyenne et aumône pour les plus défavorisés. LaREM est de plus en plus en phase avec le gouvernement de M. Hollande le matraquage fiscal déguisé en pleurs pour les plus défavorisés est dans la continuité du quinquennat 2012/2017. J’ai voté pour M. Macron et pour LaREM mais je vais depuis les ordonnances, qui en dehors de beaucoup de bruits n’ont pas amélioré la croissance, de désillusion en désillusion. Nous sommes dans beaucoup de communication à l’inverse peu ou pas de résultat. La chasse aux sorcières de la classe moyenne est lancée . Notre pays ne connait donc que la copie de ce qui se fait depuis 40 ans avec les conséquences que l’on connait environ 9 millions de personnes sans emploi ou en emploi précaire et cette dette qui continue, grâce ou à cause de nos politiques type M. Guérini, de monter monter monter et ce n’est pas la confiscation fiscale de LaREM et l’exécutif qui va inverser cet ascenseurs de la dette à défaut d’un ascenseurs social.
Il ne peut renier son parcours politique socialiste proche de l’homme des 35 heures son parcours politique ressort il ne peut refouler sa vision d’une économie basée sur la fiscalité confiscatoire. Sous ce quinquennat les plus défavorisés seront toujours les sans dents plus habillés par le PS, parcours de M. Guérini, mais par sa copie LaREM avec un plus dans l’hypocrisie et la classe moyenne la plus matraquée fiscalement pour un résultat global qui sera toujours autant de chômage de masse et une dette qui flirtera avec les 100 points. Conclusion après un bulletin pour en 2017 pour les européennes, car la aussi beaucoup de com mais peu de vision ou des effets de manche sur des sujets déjà engagés, pour les futures nationales un bulletin ECARLATE pour une politique économique qui n’est pas à la hauteur de la France d’aujourd’hui ni de demain. Je rappelle à ce Monsieur son refus à l'assemblée de maintenir l'AAH pour certains couples dont un est en situation d'handicap belle démonstration de sa vision humaine de notre société.
Réponse de le 10/03/2019 à 14:07 :
Les allocations d’handicap sont décidées par la MDPH.

Les enfants handicapés augmentent d’années en années, l’état couvre complètement la gestion de scolarisation sans parler de difficultés pour les familles.

Un taux de 10% d’handicap pour un adulte n’exclue pas que la personne ne peut pas travailler.
La reconnaissance de l’handicap est décidé par des commissions de la MDPH sachez que si vous souhaitez contester une décision , vous avez deux mois pour le contester auprès du tribunal Administratif.

Par ailleurs, les handicapés ont priorité sur l’attribution des emplois.

Je pense que la France a un système humanitaire , qui permet à tous de s’intégrer dans la société , après il peut y avoir des failles comme tous les systèmes.
a écrit le 10/03/2019 à 12:34 :
"une meilleure prise en compte du vote blanc" En clair? Si les blancs ne sont pas susceptibles d'invalider un vote on reste dans l'enfumage. Ils n'ont toujours pas décidé d'arrêter de prendre le citoyen pour un jambon.
a écrit le 10/03/2019 à 12:08 :
Augmenter l'IFI aura pour conséquence d'accélérer le phénomène de dépossession du patrimoine immobilier par les français : particuliers et sociétés qui ne verront aucun intérêt d'investir dans la terre ou la pierre française.Ils laisseront la place a de riches étrangers tel les chinois ou qataris , les premiers achetant les terres agricoles et les deuxièmes les propriétés immobilières :le même phénomène c'est déjà produit sur le CAC 40 qui est en majorité détenu par des fonds de pensions étrangers. Les Grands groupes français préfèrent investir dans les terres agricoles d'Ukraine et de Pologne ou dans des SCPI allemandes qu'ils proposent ensuite aux épargnants français sous forme de parts. C'est le même phénomène de taxation qui explique en partie la faible existence d'entreprises moyennes en France qui se voient au moment de leurs transmissions freiné dans leur développements comme on le ferait pour un bonzaï.
a écrit le 10/03/2019 à 12:00 :
macron a déjà annoncé plusieurs fois qu'il exonérerait en bon roi, la TH de tous les foyers fiscaux. Or ce guerini, lui et sa bande réfléchit à ce sujet. QUI décide jupiter ou ses sbires????
a écrit le 10/03/2019 à 11:52 :
Notre société préfère taxer le travail plutôt que de taxer le capital.
Notre société préfère taxer le diesel et l'essence du petit travailleur plutôt que de taxer le kérozen et le Fioul.
Notre société préfère gérer la pauvreté plutôt que de l'éradiquer définitivement et se plaint d'avoir moins de croissance chaque année.
Notre société n'a jamais été aussi riche que maintenant et on supprime l'ISF sans obligation de réinvestir cet argent en France pour faire fonctionner notre économie.
Il faudrait augmenter la CSG des retraités gagnant entre 4100 euros et 15000 euros par mois et baisser la CSG des retraités gagnant moins de 3000 euros par mois.
Il serait bien aussi de taxer les objets d'Arts ayant une valeur de plus de 150 000 euros.
Il faut baisser le train de vie de l'État dans tout les ministères et la fin des copinages et la baisse des salaires de 40% (il y a 52 conseillers seulement a l'Élysée, je propose d'en supprimer au moins 30).
Il y a seulement 300 000 offres d'emplois non pourvus pour 6 000 000 de chômeurs et a cela s'ajoute 3 Millions de personnes non inscrites a pôle emploi en age a travailler donc en réalité 9 Millions de personnes. La vrai réalité c'est qu'on ne pourra pas trouver un emploi pour chaque Français. Et en plus les Burns-Out sont en forte hausse.
En conclusion: la pauvreté est un choix politique et les jeunes souffrent beaucoup.
Réponse de le 10/03/2019 à 12:21 :
Nous sommes d'accord avec l'essentiel de ce que vous suggérez. Mais le taux de croissance de nos sociétés n'est pas un indicateur de bonne santé. Il faut moins mais mieux. Moins gaspiller et vivre plus simplement, plus en accord avec la nature. Mais il est certainement trop tard avec une population de 7 milliards de terriens dont la majorité surconsomme. La fin semble proche pour l'humanité...
Réponse de le 10/03/2019 à 13:18 :
au contraire, mon ami!
la france a fait la chasse au grand capital, l'industrie est intensive en capital, la france n'a plus d'industrie!
cqfd!
la france fait du nivellement par le bas, ca marche! meme a l'ecole il est interdit d'avoir des competences, ca stigmatise les autres, allez zou, un petit coup de socialisme miserabiliste, et plein de larmes de crocodiles sur le manque de moyens chaque fois que la france perd 3 places au pisa
bientot, la france, ca sera le venezuela, mais sans petrole!
faut recolter le miserabilisme seme, c'etait deja dans les ecrits de lenine en 1920!
a écrit le 10/03/2019 à 10:57 :
comme dab parler pour ne rien dire Un retraite modeste c'est qui ,,,?????

LE Financement comment mesures d'economie oû ,,,,,,,,,,tous les agences d'etat qui ne servent à rien quand va t on les supprimer ex jouannot ,Toubon, anciens presidents,
trop d'elus etc
a écrit le 10/03/2019 à 10:34 :
Qu'est ce qu'ils comprennent pas quand les Français disent plus de nouvelles taxes ?

" L'État serait opérateur de ce service et ferait des délégations de service public."
Qu'est ce qu'ils comprennent pas quand les Français disent plus de nouvelles dépenses publiques ?
a écrit le 10/03/2019 à 10:04 :
"LREM souhaite que les pensions des retraités les plus modestes soient réindexées sur l'inflation, annonce Stanislas Guerini au Parisien".

Ben, fallait pas le faire cela aurait été plus simple, c'est pas faute pourtant d'avoir été prévenu des conséquences.

Décembre 2018 :
A quoi voit-on qu’un pouvoir est sourd et aveugle aux protestations ? Réponse : au simple fait qu’il ne change rien à sa politique. Ce lundi 3 décembre, le gouvernement et la majorité LREM à l'Assemblée nationale font la démonstration de cet axiome en adoptant, définitivement mais sans changement, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2019 (PLFSS).

Or, le projet de loi contient une mesure qui touche les retraités au portefeuille : la « sous-indexation des pensions ». Concrètement, le texte prévoit de ne revaloriser celles-ci que de 0,3%, quand l’inflation constatée en 2017 avoisine 1,7%. Pour les retraités, la perte de pouvoir d’achat, selon Votre argent et Vous, s’établit entre 500 et 1.500 euros par an, à laquelle il faut ajouter, depuis le 1er janvier dernier, l’augmentation de 1,7 point de la CSG pour tous les retraités touchant plus de 1.200 euros par mois et par personne (voire moins dans le cas des couples).Cette disposition qui, à ce niveau de régression, est une première dans l’histoire de la Sécurité sociale française.Mais pour le gouvernement, qui s’est par ailleurs engagé à recevoir les délégués du mouvement, il n’y a rien à voir de ce côté. La ministre de la Santé de l’Action sociale, Agnès Buzyn, dit assumer « de consacrer d'abord les moyens de notre solidarité nationale à ceux qui en ont le plus besoin », via le minimum vieillesse ou l'allocation adulte handicapé...

Les moyens dégagés sont effectivement conséquents puisque la sous-indexation représente 1,8 milliard d’euros d’économie pour le budget de la Sécu. Autant de moins, donc, dans le pouvoir d’achat des retraités. Elle permet surtout de réaliser une grossière manipulation comptable. Comme le « trou de la Sécu » est résorbé cette année, le gouvernement, contrairement à l’esprit de la loi Veil, ne compense plus intégralement les allégements de cotisations consentis aux entreprises, sur les heures supplémentaires ou sur le forfait social qui frappait l’intéressement et la participation. Soit une charge de… 2 milliards d’euros retirée au budget de l’État !
a écrit le 10/03/2019 à 10:03 :
d'indexation de toutes les pensio.s retraite sur le coût de la vie
a écrit le 10/03/2019 à 9:43 :
Pourquoi toujours ce clivage entre retraités modestes (quels critères ?) et les autres ? Cette segmentation dans tous les domaines devient pénible. Tous les Français sont égaux devant la loi
Réponse de le 10/03/2019 à 13:58 :
Je suis d'accord avec vous. Diviser pour régner. Ces gouvernants sont très mauvais, de la catastrophe qu'est la perte d'Alstom pour la filière nucléaire (stratégique pour notre indépendance économique et politique mais pas désirée par Macron trop pro USA), la destruction de notre industrie, à l'absence complète de réflexion sur une vraie modernisation de la France.
Je suis pour en finir avec ce mille-feuille administratif qui coûte une fortune en soi mais surtout détruit notre économie en la bloquant, via une fusion départements-régions-services de l'Etat en régions, créer des gouvernements régionaux qui auront les moyens de leur politique économique par la décentralisation des budgets (comme en Allemagne).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :