Sapin prévoit une croissance économique de 1,5% pour 2016

En attendant de connaître mardi le cadre du projet de loi de finances (PLF) de 2017, le ministre de l'Economie et des Finances prévoit que la croissance pour 2016 devrait s'afficher à 1,5%.
L'estimation de Michel Sapin correspond à celles de l'Insee et de la Banque de France. L'économie française ayant besoin d'une croissance entre 1,2% et 1,6% du PIB pour créer des emplois, a indiqué le ministre des Finances, c'est à ce moment-là que le chômage se stabilise et même s'inverse.
L'estimation de Michel Sapin correspond à celles de l'Insee et de la Banque de France. L'économie française ayant besoin d'une croissance entre 1,2% et 1,6% du PIB pour créer des emplois, a indiqué le ministre des Finances, "c'est à ce moment-là que le chômage se stabilise et même s'inverse". (Crédits : © Mike Segar / Reuters)

Le ministre de l'Economie et des Finances, Michel Sapin, a estimé dimanche que le PIB de la France devrait croître de 1,5% en 2016, malgré un second trimestre décevant, ce qui permettra selon lui une baisse du nombre de chômeurs. "Les indications que je peux avoir, c'est que, au-delà des problèmes du tourisme qui sont la conséquence en particulier d'actes terroristes, au-delà des interrogations sur, par exemple, les conséquences du Brexit, nous aurons un troisième trimestre qui sera meilleur que le deuxième", a-t-il dit lors de l'émission Le Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI. "Je suis persuadé (...) que nous aurons cette année une croissance de l'ordre de 1,5%", a-t-il ajouté.

Le gouvernement doit dévoiler mardi le cadrage macro-économique du projet de loi de finances (PLF) 2017, pour lequel la prévision de croissance 2016 est cruciale. L'estimation de Michel Sapin correspond à celles de l'Insee et de la Banque de France. L'économie française ayant besoin d'une croissance entre 1,2% et 1,6% du PIB pour créer des emplois, a-t-il poursuivi, "c'est à ce moment-là que le chômage se stabilise et même s'inverse".

Aucun évocation de l'inversion de la courbe du chômage

Mais il a refusé d'évoquer l'inversion de la courbe du chômage à laquelle François Hollande a lié une nouvelle candidature à la présidentielle de 2017, estimant que l'expression était désormais "considérée comme à côté de la plaque". "Ce qui compte, c'est que le chômage baisse." Le gouvernement maintient également sa prévision d'un déficit public à 2,7% en 2017, malgré les dépenses nouvelles qui font dire aux candidats de la droite à la présidentielle que ce chiffre ne pourra pas être respecté.

"Le chiffre de 2,7%, il est sincère", a dit Michel Sapin en estimant que la droite, elle, veut faire exploser les déficits, ce qui commence à inquiéter en Allemagne.

"Nous avons pris un certain nombre de décisions (...) qui nous permettent à la fois de continuer à baisser les impôts, un milliard de baisse de plus pour les ménages, de continuer à faire en sorte que le poids pour les entreprises des charges diminue, pour qu'elles créent plus d'emplois encore et que le chômage diminue, et de continuer à diminuer les déficits", a expliqué le ministre des Finances.

"Ce n'est pas un miracle, C'est juste le sérieux budgétaire."

Bruxelles refuse tout nouveau délai pour atteindre la barre de 3%

Le commissaire européen aux Affaires économiques et financières, Pierre Moscovici, a souligné dimanche qu'il n'y aurait de toute manière pas de nouveau délai pour que la France revienne sous la barre des 3% du PIB. "Passer en dessous de 3% nettement pour la France, en 2017, c'est jouable", a-t-il dit sur TV5 Monde.

"Je ne suis pas dans l'optique de sanctionner la France, il va falloir s'assurer que nos chiffres et nos méthodes correspondent à ceux du gouvernement français. J'espère qu'on n'aura pas de conflit budgétaire avec la France cette année", a-t-il ajouté. "J'espère que la France sera en dessous des 3%, de toute façon, il n'y aura pas de nouveau délai."

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 22/09/2016 à 7:48
Signaler
Insee 1,2 % / Banque de France 1,6 % / Sapin 1,5 % ...et , qu'en disent le FMI et la banque mondiale ?

à écrit le 21/09/2016 à 13:29
Signaler
Ah ah ah ... Je me marre ! Plus nul que lui on ne pouvait pas avoir ! Elle en est où ton inversion de la courbe du chômage le gros ?

à écrit le 20/09/2016 à 11:33
Signaler
Le Verbe utilisé est CROIRE n'est-ce pas, et non CROISSER...

à écrit le 19/09/2016 à 18:50
Signaler
Du souci à se faire : chaque fois qu'il fait une prévision, elle s'avère surestimée ! Se fout de nous ce brave homme !

à écrit le 19/09/2016 à 13:12
Signaler
Hi, hi, hi, avec l'augmentation des mutuelles dans les prochains mois...............

à écrit le 19/09/2016 à 12:23
Signaler
Mr Sapin compte-t-il les pignons? Par contre en termes de prévisions, je subodore comme une légère manipulation, mais je n'irai pas jusque là. J'irai uniquement dans le bureau de vote, là, les prévisions sont déjà plus fiables.............quoique?

à écrit le 19/09/2016 à 11:32
Signaler
Ca sent le sapin pour lui, dans quelques mois il sera viré de son bureau comme un malpropre. Qu' a t-il fait depuis qu'il est ministre, certainement pas des économies.

à écrit le 19/09/2016 à 11:00
Signaler
On va être obligés de supprimer le Ministère de l'économie, pour reconcentrer l'activité du gouvernement à gérer les dépenses publiques.. l'exemple belge (absence de gouvernement pendant de nombreux mois) a montré que cantonner les administratifs gér...

à écrit le 19/09/2016 à 9:51
Signaler
Et le poids de la dette en % de PIB ? 100% ? :)

à écrit le 19/09/2016 à 9:29
Signaler
Je savais pas que sa femme se prénommait Irma ! Ca fait quand même plaisir de savoir qu ils discutent en famille .

à écrit le 19/09/2016 à 9:29
Signaler
non crédible

à écrit le 19/09/2016 à 9:10
Signaler
je prévois une défaite cuisante du ps en 2017

le 19/09/2016 à 11:43
Signaler
et une situation qui ne s'améliore pas entre 2017 et 2022 car ils sont tous pareils. tous à la merci de l'Europe

le 19/09/2016 à 13:13
Signaler
personne ne pensait en 2011 que Hollande serait élu!de plus s'il est réélu,il ne sera plus bridé par une tentation de nouveau mandat,il poursuivra les réformes plus librement.

à écrit le 19/09/2016 à 8:45
Signaler
le seul qui espére depuis des années une croissance de plus de 1% et pour cacher le tout emprunte meme a taux zero il faudra bien un jour rembourser surtout que l'on avoisine maintenant pres de 2200 Meuros quel exemple quand les banques font la chas...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.