Sécurité sociale : pas de retour à l'équilibre "à espérer" avant 2020

 |   |  468  mots
A l'issue de la réunion de la Commission jeudi matin, le gouvernement dévoilera ses nouvelles pistes d'économies.
A l'issue de la réunion de la Commission jeudi matin, le gouvernement dévoilera ses nouvelles pistes d'économies. (Crédits : reuters.com)
Le retour à l'équilibre des comptes de la Sécurité sociale n'est pas "à espérer" avant 2020 ou 2021, estime la Commission des comptes de la sécurité sociale. Mais, selon elle, le régime de la branche retraite devrait être dans le vert à partir de 2016.

La situation de la Sécurité sociale va s'améliorer, mais le chemin est encore long. Elle devrait terminer l'année 2015 avec un déficit de 12,8 milliards d'euros, soit 400 millions d'euros de moins qu'en 2014, selon un rapport de la Commission des comptes de la Sécurité sociale (CCSS) consulté mercredi 23 septembre par l'AFP. Les nouvelles prévisions sont meilleures que ce que la commission avait envisagé avant l'été mais cette dernière note des "évolutions contrastées" selon les branches.

Dans le détail:

  • Le déficit du régime général (maladie, vieillesse, famille, accidents du travail) se maintiendrait sous la barre des 10 milliards, à 9 milliards d'euros. Mais avec le Fonds de solidarité vieillesse (FSV), le déficit global atteindrait 12,8 milliards (contre 13,2 en 2014), selon ce rapport qui sera présenté jeudi aux ministres de la Santé Marisol Touraine et du Budget Christian Eckert.
  • L'assurance maladie verrait sa situation se dégrader de 900 millions d'euros par rapport à 2014, à 7,4 milliards. La faute à "une progression de ses dépenses (3,4%) plus rapide que celle de ses recettes (2,9%).
  • En revanche, le régime de la branche retraite va mieux, "après plus d'une décennie de déficit" et serait en excédent à compter de 2016, selon les prévisions du rapport. Ce déficit se réduirait en 2015 pour atteindre 600 millions d'euros. Le relèvement de l'âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans et le très faible niveau d'inflation qui aboutit à des revalorisations proches de zéro, expliquent ce phénomène, selon la Commission des comptes. L'application de la réforme de 2010 conduirait à une baisse du nombre des départs en retraite, lequel s'élèverait en 2015 à 610.000 (-7,2%).
  • Côté famille, les dépenses consacrées aux prestations familiales devraient reculer cette année de 12%, notamment grâce à la réforme des allocations familiales placées désormais sous condition de ressources. Le déficit de la branche famille, qui était de 3,2 milliards en 2013 et de 2,7 en 2014, devrait baisser à 1,6 milliard.

Malgré tout, le retour à l'équilibre des comptes de la Sécu n'est pas "à espérer" avant 2020 ou 2021, prévient l'organisme.

De nouvelles pistes d'économies

A l'issue de la réunion de la Commission jeudi matin, le gouvernement dévoilera ses nouvelles pistes d'économies. Sans mesures nouvelles, le déficit de la sécurité sociale s'accroîtrait de 1,5 milliard d'euros en 2016, selon la Commission.

Objectif: passer sous la barre des dix milliards

Interrogée sur Europe 1, jeudi, Marisol Touraine a expliqué que l'objectif du gouvernement est de passer sous la "barre symbolique des 10 milliards".

"Lorsque je suis arrivée, le déficit de la Sécurité sociale était de 21 milliards. Il est un peu inférieur à 13 milliards cette année, ce qui veut dire que nous l'avons réduit de 40%", a-t-elle assuré.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/09/2015 à 20:28 :
un système par points unique pour tous , y compris les politiques qui votent les réformes appliquables aux français , géré par un organisme unique ( frais de gestion réduits) avec ça on devrait s'en sortir sans pertes sur nos retraites
a écrit le 24/09/2015 à 15:12 :
Ils ont tellement pénalisé les femmes et les hommes sur leurs dus car il leurs manquaient quelques années , qu'ils en ont perdu la moitié .
a écrit le 24/09/2015 à 14:04 :
Il faut financer les retraites par une taxe sur l'énergie. Et en plus, c'est bon pour le climat
a écrit le 24/09/2015 à 13:37 :
En tout cas la réforme des retraites Sarkozy-Woerth de 2010 a sorti la branche vieillesse du rouge. Il est temps de s'en inspirer pour les autres branches.
a écrit le 24/09/2015 à 13:08 :
ERRATA
il fallait lire ' pas de retour a l'equilibre avant 2200' ( et pas 2020)
( le pb c'est l'hopital, aka ' budget global', et ca aucun politicien ne veut s'en preoccuper vu que chaque baron ou petit roitelet local est concerne via l'emploi public)
a écrit le 24/09/2015 à 11:11 :
Avant 2020? Mais jamais oui !!!! La sécu disparaitra quand l'état sera en faillite. Les Français sont-ils encore dupes??? Attendons.... Bientôt: assurances privées pour tous, comme en Suisse où on est mieux soigné que dans ce pays de misère et d'hypocrisie.
a écrit le 24/09/2015 à 10:40 :
Deficit d'accord mais qui le comble !Le budget de l'état donc nos impots !Surrement pas !Chirac avait instauré la CRDS (contribution au remboursement de la dette sociale )qui devait durer 10 ans mais qui continue toujours sans compter la CSG !C'est donc bel et bien nous salariés qui payons cette CRDS dont personne ne parle et dont il serrait bien de le rappeler à la memoire collective .........
a écrit le 24/09/2015 à 10:38 :
Les résultats de la branche maladie devraient s'améliorer du fait de la généralisation de la complémentaire santé des salariés du privé au 1er janvier 2016 ( ANI) .
A partir de cette date nous allons assister à un transfert progressif des remboursements vers les complémentaires ,dans un premier temps en ce qui concerne l'optique et les prothèses dentaires , puis viendra la pharmacie avec un taux unique revu à la baisse au tour de 25% , une augmentation du nombre de médicaments non remboursés ...A cotisations identiques et des moindres remboursements le déficit se résorbera .
A terme la sécu ne gérera plus que les gros risques .......et la santé sera privatisée sans que cela soit ouvertement dit !!!!.
a écrit le 24/09/2015 à 8:37 :
Si la maladie de Lyme était reconnue la Sécu ferait de grosses économies, notamment au niveau des examens : IRM, Scanner, examens sanguins etc.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :