Un confinement en décembre en France pour sauver Noël : la recommandation de deux prix Nobel

 |  | 1317 mots
Lecture 7 min.
(Crédits : <small>DR</small>)
Esther Duflo et Abhijit Banerjee, deux économistes ayant remporté le prix Nobel d'économie en 2019, ont proposé dans une tribune publiée samedi par le Monde un confinement du 1er au 20 décembre en France pour permettre de fêter Noël en famille.

Un effort collectif pour sauver Noël": Esther Duflo et Abhijit Banerjee, deux économistes ayant remporté le prix Nobel d'économie en 2019, ont proposé samedi un confinement en décembre en France pour permettre de fêter Noël en famille. Les deux Nobel, qui sont mariés, demandent de "décréter un confinement dans tout le territoire pour la période de l'Avent, du 1er au 20 décembre" dans une tribune publiée samedi par Le Monde.

Cette solution "claire, uniforme et transparente", a pour objectif de limiter les contaminations lors des rassemblements familiaux, et notamment celles des personnes âgées, les plus touchées par la maladie, défendent les deux auteurs.

Coût éducatif faible

Ils affirment que "le coût éducatif serait très faible", avec l'annulation ou la tenue en ligne des deux dernières semaines de cours de l'année calendaire. Le coût économique serait moins "important" que celui "d'annuler Noël", ou d'un reconfinement plus drastique quelques semaines plus tard en raison des contaminations lors des fêtes de fin d'année.

"Les achats de Noël pourraient être encouragés pendant le mois de novembre", développent les époux.

Les fêtes de Noël menacées

Autrement, la montée des contaminations observée en France depuis plusieurs semaines pourrait contraindre le gouvernement à un reconfinement, voire à l'"interdiction des voyages et des réunions familiales" lors de Noël.

D'autant plus que les auteurs n'imaginent pas dès "cet automne" la généralisation "de tests bon marché" et "réellement faciles d'accès" qui permettraient d'identifier beaucoup plus vite les porteurs du virus, et de les placer en quarantaine.

Le gouvernement français a annoncé mercredi de nouvelles restrictions pour lutter contre la propagation du Covid-19. Douze agglomérations ont été placées en "zone d'alerte renforcée", ce qui implique notamment la fermeture des bars à partir de 22 heures. Les rassemblements y sont également limités à 1.000 personnes.

La France a enregistré samedi 14.412 nouveaux cas confirmés de coronavirus, non loin du record quotitien de 16.096 inscrit plus tôt dans la semaine.

Le nombre total de contaminations, qui a franchi la veille la barre des 500.000 alors que le gouvernement multiplie à nouveau les mesures de restrictions pour endiguer la propagation du virus, s'établit désormais à 527.446. Selon les données publiées samedi soir par Santé Publique France, le nombre de décès a par ailleurs augmenté de 39 en 24 heures, portant le bilan total à 31.700.

A l'échelle mondiale, l'épidémie a fait plus de 986.600 morts, selon un calcul compilé par Reuters

L'OMS craint 2 millions de morts dans le monde

Cette tribune des deux prix Nobel intervient alors que l'Organisation mondiale de la santé redoute désormais que la pandémie de Covid-19 ne fasse deux millions de morts si le monde ne se mobilise pas fortement, et les appels se multiplient pour partager équitablement de futurs vaccins.

La pandémie a déjà fait près d'un million de morts, sur plus de 32 millions de cas de contamination dont sept millions aux Etats-Unis. Elle a plongé l'économie dans une récession sans précédent et contraint à annuler ou retarder des évènements culturels et sportifs majeurs.

Interrogé à Genève sur la possibilité que le bilan final du Covid-19 atteigne deux millions de morts, un responsable de l'OMS a jugé l'hypothèse plausible.

"Si nous ne faisons pas tout ce qui est possible, le nombre dont vous parlez n'est pas seulement envisageable mais malheureusement très probable", a estimé Michael Ryan, directeur des Situations d'urgence de l'OMS.

Pour tenter d'éviter cela, une course effrénée au vaccin a été lancée: il s'agit à la fois de mettre au point cette arme anti-coronavirus et pour chaque pays de s'assurer que sa population pourra disposer de doses suffisantes.

A l'Assemblée générale annuelle des Nations Unies, l'Amérique latine et l'Australie ont réclamé un accès libre aux futurs vaccins, alors que les Etats-Unis, l'Europe et le Japon ont déjà réservé plus de la moitié des doses qui seraient disponibles dans un premier temps.

"Quiconque trouve un vaccin doit le partager... c'est une responsabilité mondiale et une responsabilité morale", a affirmé vendredi le Premier australien Scott Morrison. Le monde "jugera très, très  sévèrement" ceux qui chercheront à tirer de cette crise "un avantage à court terme ou un profit", a-t-il averti.

L'Inde, le plus grand fabriquant de vaccins au monde, utilisera ses ressources dans la lutte contre la pandémie "pour toute l'humanité", a promis samedi son Premier ministre Narendra Modi, devant l'ONU.

"La production de vaccins de l'Inde et ses capacités de livraison seront utilisées pour aider toute l'humanité à combattre cette crise", a déclaré Narendra Modi, ajoutant que son pays aiderait aussi les pays "à améliorer leur chaîne du froid et leurs capacités de stockage".

Accélération en Europe

Pour l'heure, la pandémie continue de progresser. Au total dans le monde, on a recensé 993.438 morts depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP samedi à 11h00 GMT. La pandémie s'est légèrement accélérée cette semaine, avec 295.000 nouveaux cas par jour, soit 3% de plus que la semaine précédente. C'est en Europe que l'accélération a été la plus forte (+22% par rapport à la semaine précédente). Aux Etats-Unis, le pays le plus lourdement touché, l'épidémie stagne, mais à un niveau élevé: le nombre des contaminations a dépassé vendredi les 7 millions et plus de 203.500 personnes sont mortes du Covid-19 depuis février.

En Espagne, la région de Madrid s'apprête à étendre à de nouvelles zones les restrictions déjà en vigueur. A partir de lundi, 167.000 habitants supplémentaires - soit un peu plus d'un million de personnes - ne pourront sortir de leur quartier que pour des raisons précises: aller travailler, se rendre chez le médecin ou emmener leurs enfants à l'école.

Au Royaume-Uni, près de la moitié du Pays de Galles va faire l'objet d'un confinement local. Le ministre gallois de la Santé, Vaughan Getting, a annoncé qu'à partir de 18h00 dimanche il serait interdit d'entrer dans les villes de Cardiff et de Swansea ou d'en sortir sans une raison valable, professionnelle ou scolaire par exemple. Les mêmes dispositions entreront en vigueur samedi à Llanelli.

Colère à Marseille

A Marseille, la deuxième ville de France, responsables politiques, entrepreneurs et commerçants sont descendus dans la rue vendredi pour protester contre la fermeture totale des bars et des restaurants décidée par le gouvernement.

La métropole de Marseille-Aix est désormais classée "zone d'alerte maximale". Onze autres agglomérations, dont Paris, ont été placées par le gouvernement en "zone d'alerte renforcée", avec entre autres mesures la fermeture des bars à 22 heures.

La mairie de Moscou, confrontée à un nouvel essor des contaminations, a demandé vendredi aux habitants âgés de la capitale russe de se confiner et a appelé les entreprises de privilégier le télétravail.

En Birmanie, pays relativement épargné jusque présent et où le système de santé est l'un des plus précaires au monde, 6.000 personnes étaient placées en quarantaine à Rangoun et samedi, les medias officiels ont rapporté que sept nouveaux centres avaient été construits pour isoler 1.000 autres personnes.

En Israël, le gouvernement a annoncé vendredi de nouvelles restrictions sur les vols internationaux.

A l'inverse, le Pérou rouvrira le 5 octobre ses frontières aériennes à un certain nombre de pays, après sept mois de fermeture.

Et en Chine, la foule se pressait samedi au grand salon automobile de Pékin - le seul événement international du secteur cette année - au moment où les constructeurs automobiles cherchent de nouveau à attirer les clients malgré la pandémie.

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/09/2020 à 12:29 :
Qu’on arrête de faire peur au monde entier le virus circule mais est moins virulent ! Semer la peur pour mieux instaurer un nouveau monde et surtout un vaccin qui ne servira à rien juste à remplir les poches des investisseurs et de big pharma ! Il y a plus de décès du tabac du cancer de la faim .. que du covid ! Cessez votre petit jeu tout le monde a compris votre manipulation !
a écrit le 28/09/2020 à 12:26 :
Qu’on arrête de faire peur au monde entier le virus circule mais est moins virulent ! Semer la peur pour mieux instaurer un nouveau monde et surtout un vaccin qui ne servira à rien juste à remplir les poches des investisseurs et de big pharma ! Il y a plus de décès du tabac du cancer de la faim .. que du covid ! Cessez votre petit jeu tout le monde a compris votre manipulation !
a écrit le 28/09/2020 à 9:05 :
La grippe saisonnière a un taux de létalité compris entre 0,3 et 0,6% suivant les souches de virus grippal.
Le CO VIDE a un taux de létalité moyen de 0,27% selon le CDC (la référence mondiale en infectiologie) qui varie suivant les pays.
Taux de létalité = nombre de mort d'une pathologie divisé par le nombre de malades de cette pathologie.
Donc pour le CO VIDE 99,73% de malades du CO VIDE guérissent de cette maladie !
En tant que médecin je peux vous dire que c'est une des maladie les moins dangereuse !
Je connais des dizaines de maladies qui ont des taux de létalité très très supérieurs !
Le 14 septembre, le Dr Lawrence Rosenberg, qui est à la tête du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal, était en entrevue avec la journaliste Mutsumi Takahashi sur les ondes de CTV Montréal. À Mme Takahashi qui lui demandait « que savons-nous du virus que nous ne savions pas il y a six mois ? », le Dr Rosenberg a répondu qu’il s’agit « d’un virus respiratoire semblable à la grippe saisonnière ». « Ce que nous avons appris, c’est qu’il n’est probablement pas vraiment plus dangereux que la grippe saisonnière, il est probablement au moins autant transmissible que la grippe saisonnière et contrairement à la grippe saisonnière, qui a tendance à affecter les personnes très âgées et très jeunes, ce virus semble affecter surtout les personnes très âgées et celles avec des conditions médicales préexistantes. »
Le CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal regroupe notamment l’Hôpital général juif, premier hôpital désigné pour accueillir les patients atteints de la COVID-19 au Québec.
Questionné sur le sujet, le CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal a répondu que le Dr Rosenberg « maintient les propos qu’il a tenus lors de son interview avec la journaliste de CTV ».
Il base sa déclaration sur une étude de l’Université Stanford du Dr John Ioannidis qui démontre que le taux de mortalité par rapport au taux d’infection est sensiblement le même pour l’influenza et pour la COVID-19.
La vidéo du Docteur Rosenberg traitant en toute liberté de la narrative officielle Covid est devenue rapidement ...virale ...
a écrit le 28/09/2020 à 8:37 :
Quel est l'intérêt sanitaire ? N'est il pas complètement grotesque de parier sur un confinement sans connaître l'évolution de l'épidémie ???

Oui ces économistes médiatiques sont totalement déconnectés des réalités c'est un fait.
Réponse de le 28/09/2020 à 9:35 :
Eux parlent économie, commerce, Noël semble être un élément important pour tout le commerce en général, mais si on ne reçoit pas la famille, on achètera un sapin quand même, y aura moins de cadeaux à son pied, c'est tout (et ça c'est grave ! Moins d'emplois, moins de TVA, etc etc (d'un point de vue économie bien sûr)).
Mon sapin à leds clignotantes est durable, ça fait 20 ans qu'il ressert, on peut le brancher sur allume-cigare (12V).
Sauver les gens et tuer le commerce c'est ennuyer, le symétrique également, que choisir ? Il faut ajuster le curseur (le rôle des politiques).
Réponse de le 28/09/2020 à 10:14 :
"Sauver les gens et tuer le commerce"

On s'en taper de tuer le commerce, faut vraiment que tu sortes de ces raisonnements binaires c'est franchement pénible,ce qui est vraiment choquant c'est d'avoir de suite pris des décisions qui impactent tout le monde alors qu'ils auraient du mettre les personnes à risques en sécurité avec des services appropriés pour eux, cela aurait fait des emplois en plus, nos jeunes auraient été très content d'aller aider les personnes âgées et vulnérables et laisser les autres vivres.

Alors qu'ils pouvaient confiner 10% de la population ils en pénalisent 90%. La vie c'est court, chaque jour de perdue ne sera jamais retrouvé.

Et si je peux pas et-c...
a écrit le 28/09/2020 à 8:28 :
Si on veut sauver Noël, sur le plan de la tradition Chrétienne j'entends, il faudrait le fêter dans la plus grande simplicité. Donc un confinement généralisé serait bienvenu afin de revenir aux essentiels.
a écrit le 28/09/2020 à 8:19 :
Transformer la France en Ehpd Etablissement d'hébergement pour personnes dépendantes pour sauver les Ehpad est ce la bonne solution?!
a écrit le 28/09/2020 à 6:15 :
Plutot que de prétendre que c'est une idée stupide,pourquoi ne pa sessayer et voir ce que cela donne?Tirons en après les conclusions pour le futur.Personnellement je suis favorable a cette idée .
a écrit le 28/09/2020 à 1:16 :
dans ce cas de reconfinement le gouvernement provoquerait de graves incidents sociaux et nuirait a l'economie se qui aurait pour effet un net recul aux prochaines elections presidentielles si ce n'est qu'une erprobation de l'opinion des français vis a vis du chef de l'etat actuel.
a écrit le 28/09/2020 à 0:45 :
Pandémie mondiale sur 1 an: bilan: 1 million de morts. On est 7 milliards. C’est 0,014%. Depuis le début de l’année, il y’a eu 50 millions de morts pour toutes sortes de cause. Donc... voilà quoi. C’est quoi l’agenda politique de tout ce petit monde? Si vous écoutez ce qui se dit, le Covid n’est pas une préoccupation majeure pour nos concitoyens. C’est surtout un moyen pour le gvt et les télés de se donner de l’importance. Ça en devient ridicule.
Le positif de tout ça, c’est moins de touristes, donc un déséquilibre accrue de la balance commerciale, qui pousse le monde vers une re industrialisation locale. Le négatif c’est Airbus qui trinque, la compétition pour les matières premières et donc un risque de guerre bien plus grand dans les 5 ans qui viennent.
Le lamentable: un plan de relance mettant 33 mds d’euros sur l’accueil de migrants dont aucun français ne veut et 0 € sur nos armées alors que la guerre est proche de nos portes et menace comme pas possible en Asie.
Avons nous des terres rares sur notre sol? Oui. Y a-t-il 1€ pour des mines? Non.
Pourquoi?
Devront nous nous assurer d’en disposer pour la transition écologique? Oui. 0€ pour l’armée.
Ce gouvernement est erratique et incohérent.
Réponse de le 28/09/2020 à 9:33 :
Totalement d'accord !
a écrit le 27/09/2020 à 21:18 :
Temoignage d’une biologiste.
"Je suis biologiste et écotoxicologue j'ai travaillé en recherche et dans l'industrie pharmaceutique pendant de nombreuse années. Voici à quoi on ressemble lorsque nous devons nous protéger d' un virus véritablement létal. Nous devons porter une combinaison avec un système accroché à nous pour respirer. Le morceau de papier ou de tissu que vous porter sur le nez vous rendra malade à cause des moisissures, des champignons, des virus et des bactéries qui s'y accumulent et ne vous protège aucunement des virus. Les chirurgiens portent le masque pour ne pas cracher ou postillonner dans les plaies du patient"... Que ce soit enfin clair.
a écrit le 27/09/2020 à 20:49 :
Et si les gens appliquaient simplement les gestes barrières ? Franchement, bars, boîtes de nuit, salles de sport, tout lieu où la distanciation est impossible est source de covid-19. Alors entre couler économiquement et fermer ces lieux devenus source de covid, mon choix est fait.
Réponse de le 28/09/2020 à 1:01 :
moi je suis d'accord arretons dd bosser... apres rout le remonte a debute apres la fin du confinement et la reprise oblige du travail...
Réponse de le 28/09/2020 à 9:16 :
- La démocratie a été confisquée (tout se décide à Bruxelles par des personnes qui n'ont été élues par aucun peuple).
- L'industrie pharmaceutique a des pions dans tous les gouvernements et a acheté l'OMS ( voir le reportage de France 2).
- L'économie est détruite, on licencie à tour de bras et le nombre de suicides et de dépression surpasse largement celui des victimes du Covid.
- La France vient d'endetter nos enfants et petits-enfants (on est endettés à 100% : l'état français a endetté toutes les entreprises françaises avec cette crise du Covid, car leur dette a doublé et elles vont couler. Et ce sont les banques qui vont les racheter à bas coût. On emprunte le chemin de la Grèce).
a écrit le 27/09/2020 à 20:28 :
On invente des chiffres. Ils ont attribué 123 décès samedi en une seule journée alors qu'ils correspondaient à l'ensemble des chiffres d'un établissement sur tout l'été ! Ensuite, dimanche soir, il y a eu 300 décès de plus ajoutés au décompte, et Santé Publique France les a retirés après le journal de 20h."
Le Pr. Jean-François Toussaint met une nouvelle fois en lumière la propagande et les mensonges d'État autour des chiffres COVID.
"Ce week-end, 376 morts ont été ajoutés, puis retirés. Ils ont comptabilisé tous les morts sur une dizaine de jour, sur la seule journée d'hier afin d'assurer les mesures."
"Nous sommes pas du tout en train de vivre une deuxième vague. Et les mesures qui sont prises sont entre l'arbitraire, l'incohérence, et l'approximation."
"Il faut m'expliquer pourquoi les chiffres des décès sont considérés en expansion, alors qu'ils nous montrent le contraire."..

Que cherche ce gouvernement sinon à cautionner les bobards du Dteur Fauci du CDC US qui, acculé, confirme qu' il n' y a pas de deuxième vague ..?
a écrit le 27/09/2020 à 18:30 :
HAPPY CRIS...MAS
Voilà une idée sans masque émise par d'éminentes personnalités qui a de quoi faire suffoquer les forces vives.
D'où cette opinion de pauvre quidam
Obligation de rendre son prix Nobel d'économie 2019.
Possibilité de repasser un examen devant les membres du jury en 2021 sur le même sujet.
a écrit le 27/09/2020 à 18:22 :
C'est bien ça, il va falloir confiner tous ceux qui prétendent nous confiner, juste pour avoir le droit de vivre... Les autres seront enfermées selon leur volonté dans une chambre stérile pour le reste de leur vie. On les appellera "les nouveaux reclus". Quant à ce qu'ils mangeront...
a écrit le 27/09/2020 à 18:12 :
pas d'inquietude les gogos, les marchands du temple veillent au grain....
a écrit le 27/09/2020 à 18:11 :
Le confinement généralisé a été une erreur. Pourquoi? Parce que des gens ont été confinés dans des zones où le virus circulait peu, parce que ce confinement a été accompagné de mesures idiotes (pas le droit de se promener en forêt, pas le droit de se promener le long de la plage) et parce que le gouvernement ne semble pas à la hauteur des défis, les gens n'ont pas envie de payer pour ses erreurs. Rien que les tests, un médecin m'a raconté que des personnes se faisaient tester plusieurs fois par semaine, tout cela n'est possible qu'en France, les hommes politiques veulent faire plaisir aux électeurs et prennent des décisions électoralistes. En Allemagne on ne teste que les symptomatiques et les cas contacts associés aux résultats positifs.
a écrit le 27/09/2020 à 14:48 :
" Cout éducatif faible " dit-il, ignorant la mort d'entreprises et d'emplois correspondants : Décembre = 20% à 50% du chiffre d'affaires annuel.
Cout Economique Fou,

Destruction Morale et Psychique de tous nos compatriotes : Epuisés au terme de pareille année, et si inquiets pour leurs emplois, taux d'épargne sans précédent : 22%

Les écolos ( verts d'écorce et rouge vif de coeur ) seront contents : confinement comme mars à mai = ni sapins, ni illuminations en LED, ni déco.


Un couvre feu national 20H00-4H00 de ce jour jusqu'au 20 Décembre, empechant ainsi réunions en appartements serait moins destructeur.
a écrit le 27/09/2020 à 11:20 :
Impardonnable !! Mais c'est une révolte généralisée qui risque de se produire avec cette idée catastrophique d'un confinement généralisé du 1 au 20 déc.
NON! NON ! et NON !!
Imaginez un seul instant l'explosion des contaminations suite au rush ds la panique des magasins pris d'assaut les qcqs j avt Noël, sans compter le risque de bousculades, échauffourées et dégradations pouvant occasionner blessures, voire décès avec engorgement des Urgences qui n'en n'ont vraiment pas besoin.
Par ailleurs, c'est une période critique pour les achats de fin d'année de l'ensemble des commerces de proximité ( 20% de CA annuel minimum), qui vont encore être davantage concurrencés par des achats en ligne, tt benef pour les Gafa, Amazon en tête, surtout que, confinement ou pas, les ventes internet vont faire carton plein avec la peur diffusée depuis des semaines chez les gens.
Que ces économistes patentés aient à l'esprit que le confinement drastique et coercitif observé pdt 2 mois en France a plombé son économie de -12% de Pib, 700000 chômeurs en sup, une dette qui s'est envolée à 115%, soit la pire ponction observée en Europe et ds le monde après l'Espagne et le RU.
On rappelle que c'est qd même leur boulot de compiler ces données et paramètres économiques avt de formuler des recommandations " éclairées".
Qu'on continue à respecter les gestes barrière, le port du masque en ville en tte occasion, avec la suppression totale des rassemblements et manifestations( hors marchés de plein air dt les marchés de Noël) , la fermeture des bars et restos après 22h s'il le faut.
Faut il rappeler que si on est à 2 doigts d'une catastrophe économique, malgré les rustines désespérées de l'État ( on le voit avec les PSE qui gonflent au fil des j) , on est très loin de l'hécatombe sanitaire qu'on a connu en mars avril ( 800 morts pour 4000 nx cas/j ) avec une moyenne de 60 décès sur ces 10 derniers j pour un accroissement ds le même tps, à 125 000 contaminations, soit 22% du total depuis mars et un TX de décès à moins de 6% à ce j, qui s'effondre en continu (depuis son pic de 16% atteint début mai) de 1% par sem. En outre, si les hospitalisations et les réa augmentent, on reste proche en global des minima observés de mi juin à mi sept ( source, graphiques de covinfo de ce j).
a écrit le 27/09/2020 à 10:17 :
Bon, il s'agit donc d'une question hautement économique. Comme ci l'année dernière nous n'avions pas eu déjà des problèmes.

Bon, dire mais autrement que l'argumentation éco qui paraît dire que noël ne serait pas catastrophique pour bon nombre.

Je rappelle a toute "faim" utile, qu'il me semble que l'argumentation avec le " Les deux Nobel, qui sont mariés," bon ben c'est quoi l'histoire, anthropologique? culturel? économique?

l'argumentation de date "économique", est a mon avis un choix que seul le "virus" sera puisque tout ce qui est fait est freiner la propagation alors que sans vaccin, c'est l'immunité collective ou grégaire qui sera.....

Question, affirmer qu'il y aurait donc des choix possibles, c'est aussi le fait de comprendre qu'a partir de ce moment, ne serons dans le cas ou le vaccin n'existerait pas, devant un choix qui ne s'organise pas.

De ce fait, cela n'a valeur que le l'étanchéité des frontières, puisque sans vaccin, il serait de retour.....

Sur les personnes dites a risque, la question est de savoir agir, je suis moi même dans la situation, et je tente d'optimiser pour ne pas avoir a contaminer pour gros risque de danger!

Alors cette situation me dit que le fait de n'avoir l'enjeu clairement expliqué, si l'on considère noël comme période contaminante, nous pouvons donc affirmer que la rationalité éco va prendre le pas.

Et finalement, comme ne pas avoir a l'idée après le fait qu'il n'y a simplement pas de retour sur le test que j'ai pu faire, alors tout cela me dit aussi qu'après avoir vécu ce confinement, aucune question n'est portée sur le risque d'instabilité politique, économique, mais cette fois ci sur la survie, qui pour le coup invalide autant un choix de cette nature, sachant que dans le même temps actuellment on demande 7 jours d'auto confinement !!

Bon OU SOMMES NOUS?

Si l'on sait que chacun (en Europe) a une stratégie différente, ce qui par le fait du temps dont on disposait pour mettre en place une stratégie européenne, par exemple, nous avons le vide ce côté la, car la convergence aurait permise de réfléchir le sens, mettre en synergie, organiser un système de relocalisation bref tout ce qui encore une fois est du vide.

Si ils n'ont pas organiser encore une fois un choix, cependant ce qui est certains sont les lois qui passent dans le même temps, contraignantes, et finalement n'ajoutant qu'une charge sur ceux qui sont "les entrepreneurs" idéologie des 30 dernières années.

Et au vue de la séquence depuis le 5 décembre, et oui les gueux se sont pris la tête, pour qu'en plus on leur supprime (ou subprime) leur retraite!

Bon il va falloir de la cohérence, car l'empathie aurait du permettre de faire une point, d'un point de vue des humains, et non de l'économie, (avec le système de confinement, c'est aussi bingo pour les gafas) donc le développement de l'emploi ultra précaire, sans même prendre conscience de ce que n'avoir qu'un boulot précaire sans avenir, sans loisirs, etc etc est aussi important économiquement.

Mettons donc en perspective les plans sociaux, d'autant plus facile que cela permet aucune contestation, sachant que le juridique fera face, et pas seulement les médecins, aux urgences sociales de l'impossible.

Qui a dit qu'a partir du déconfinement supposé vers fin octobre ou novembre, les gens n'aillent pas plus se contaminer, sachant qu'ils irons chez les seuls qui résisterons économiquement a savoir les hypers et supers.

Pas naïf, les prix lorsqu'on les regardent, donne aussi en perspective pour le nombre de gens au RSA, dont la sensibilité de compréhension est a mon avis en dehors de la réflexion.

Et je ne vous parle pas des sdf!

Comme il y a eu une première vague de gens a la rue, visibles dans Paris, avec a présent des femmes et des handicapés, disons que j'imagine la seconde vague ......

Il serait temps que ceux qui ont les clefs et qui pour le moment passent leur temps a transférer la richesse collective vers la richesse individuelle, pour ceux qui en plus verrons leurs CA augmenter!!!

Finalement, ce que tout cela montre, (je parle en France) puisque lorsque l'on parle des langues, disons qu'internet permet de comprendre le fonctionnement des autres, le VIDE total pour ces supposés dans l’acculturation.

C'est juste le VIDE de sens qui s'y ajoute, une génération de jeunes qui en plus n'aurons pas de taff, n'aurons non plus pas des droits élémentaires tels que se réunir.

Alors papa et maman Nobel, disons qu'il faut avoir un peu plus disons de précautions dans l'usure du mot, les banquiers s'en chargerons, eux de l'usure....

Cela est déjà hautement économique de croire que ce qui se passe n'est aussi pas la résultante économique et non humaine.

Pour le plaisir de dire, Gonzague
Réponse de le 27/09/2020 à 14:52 :
Rien lu : trop court.
Réponse de le 27/09/2020 à 20:14 :
Bref et concis , svp
a écrit le 27/09/2020 à 10:11 :
Si il y a confinement, il sera familial permettant que tout les membres puissent être immunisé collectivement ou/et obligé de garder leurs malades!
a écrit le 27/09/2020 à 10:07 :
On n'est pas le premier Avril ! Cette "blagounette" aurait d'ailleurs fait un plouf!
Comme quoi, les récipiendaires du Prix Nobel peuvent n'avoir aucune intelligence pratique, enfermés dans les certitudes de leur savoir.
Quant à l'article, beaucoup trop long, ressassant indéfiniment les mêmes informations anxiogènes.
Nous arrivons au bout de l'exercice médiatique sur la pandémie et sur celui de la communication du gouvernement et des instances sanitaires.
La phase suivante ? Agitation.
a écrit le 27/09/2020 à 9:31 :
INTOX MAXIMUM !
Le Nouvel Ordre Mondial est à l'œuvre pour vous imposer son/ses vaccin/s néfastes.
a écrit le 27/09/2020 à 9:09 :
La question qui parait importante et pour laquelle il faut se montrer proactif est l'utilisation du/des vaccins en fonction du risque que supporte, a priori, les personnes. Nous avons déjà des vaccins efficaces, dont les sécurités ne pourront pas être testées de façon classique (plus de six mois de tests), et il va falloir gérer cette question pour éviter les polémiques stériles. Et je crois qu'il y a du boulot. Le principe de précaution, surtout mal compris, est un obstacle sévère à l'efficacité (on va bien sûr comparer des risques, et qui n'aurions rien à voir avec le "risque" insignifiant de la chloroquine).
a écrit le 27/09/2020 à 9:00 :
Très bonne idée pour tuer le commerce de centre ville. Ce confinement du mois de décembre va encore enrichir Amazon. Peut être ces économistes sont ils financés par Amazon et sûrement bien payés.
a écrit le 27/09/2020 à 8:33 :
Après le Nobel de l'économie elle veut obtenir celui de la connerie!
a écrit le 27/09/2020 à 8:15 :
Rappelons tout de même que si l'économie mondiale part en vrille depuis 1 siècle, c'est bien grâce à des économistes. Alors si maintenant il faut écouter ce que racontent des nobels d'économie sur un sujet pandémique, c'est sur on va dans le mur.
a écrit le 27/09/2020 à 7:56 :
On comprend parfaitement à la lecture de leur proposition, les 2 raisons pour les quelles ces deux personne ont reçu le prix Nobel d'économie:
1- le prix Nobel d'économie n'existe pas.
2- Il ont reçu Le prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel, communément surnommé « prix Nobel d'économie », prix qui récompense ce que l'on sait!
a écrit le 27/09/2020 à 7:42 :
Il serait plus simple de repousser noël 2020 a l'été 2021, l'épidémie sera peut être terminée, ou on aura un vaccin ou un traitement. Et si ce n'est pas le cas, ou pourra faire noël au grand air, moins de risque de contamination. Noël sous les cocotiers, comme dans l'hémisphère sud. J'aurai pas fait lapin j'aurai pu faire nobel moi aussi, oui monsieur
a écrit le 26/09/2020 à 21:43 :
Des économistes qui en savent plus que les médecins, qui eux-mêmes ne sont pas d'accord entre eux !!!
a écrit le 26/09/2020 à 21:20 :
Je crois que c'est l'idée la plus stupide que j'aie entendue depuis longtemps. Relayée par les médias, évidemment.
Réponse de le 27/09/2020 à 10:01 :
Qui peut juger d'une idée farfelue si elle n'est pas rendue publique ? Ça permet de disserter ensuite, sans être binaire, pour/contre...
Les médias ne doivent diffuser que des idées "pertinentes", vs quels critères ? Prix Nobel c'est pas bon ? Y a un Nobel de médecine qui voulait soigner un cancer au jus de papaye fermentée, il ne faut pas sortir de son domaine d'excellence.
Est-ce raisonnable de parler de remplacer le pétrole par l'hydrogène ? Ça obligerait à doubler la capacité de production électrique française (il faut 100% de l'énergie produite en 2020 pour hydrolyser l'eau en quantité suffisante pour qu'H2 évite l'achat de pétrole, vaut-ce la peine de le relayer par les médias ? C'est irréaliste :-) ).
a écrit le 26/09/2020 à 19:35 :
Des gens qui connaissent déjà la situation pour décembre ?
a écrit le 26/09/2020 à 19:32 :
N'importe quoi!
Qu'ils se confinent eux-mêmes et qu'ils se taisent.
Réfléchissez plutôt à des solutions pour sortir la France de l'ornière.
Réponse de le 26/09/2020 à 23:08 :
plutôt une bonne idée pour éviter qu'on passe tous les fêtes sans famille. Merci à tous ceux qui cet été (et après) n'ont pas respecté les gestes barrières. Merci vraiment, Et après, vous viendrez vous plaindre que vous avez perdu votre job parce que votre boîte est mal en point à cause de la crise. Merci, merci vraiment. Et n'allez pas rejeter la faute sur le gouvernement. Y a un moment faut se prendre en main. Merci, merci vraiment
Réponse de le 27/09/2020 à 8:44 :
@gf

"Merci à tous ceux qui cet été (et après) n'ont pas respecté les gestes barrières."

Tu peux aussi remercier Florence Parly d'avoir menti sur les militaires envoyés à Wuhan n'avaient pas subi un test à leur retour de mission. Contredisant ses propres dires de mars dernier et qui ont contaminé l'Oise ensuite..
Réponse de le 27/09/2020 à 8:50 :
@gf
Et pourquoi pas avant Toussaint,Paques,Pentecôte, les fêtes juives,musulmanes et j'en oublie?
Et puis 3 semaines avant les vacances d'été, d'hiver et de printemps !
Vous comprenez que c'est ridicule,que ça ne peut qu'empirer le fonctionnement des entreprises et l'état physique et mental de nos semblables.
Bien sûr, respectons les gestes barrières.
Réponse de le 27/09/2020 à 10:12 :
@gf, les seuls vrais gestes "barrière" pour éviter la propagation : limiter la mobilité et réduire son cercle social au minimum. Ce qui signifie : fin des transports de masse (avions, trains, bus, ...), pas de vacances délocalisées, pas de tournées pour les commerciaux, ... Donc, ayant incité les Français à partir en vacances et en ayant rouvert les aéroports avant la fin de la pandémie (entre autres décisions), notre gouvernement est coupable d'avoir relancé la pandémie dans notre pays. Le pire, c'est qu'il a réussi à persuader une partie de la population que les gestes "barrière" officiels (masque, distanciation, lavage des mains) pouvaient stopper la pandémie, alors que ce sont juste des mesures maladroites de ralentissement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :