Il faut protéger les avocats

 |   |  440  mots
(Crédits : Reuters)
LA CHRONIQUE DU "CONTRARIAN" OPTIMISTE. L'avocat, produit de base du guacamole, est un bon exemple d'un produit standardisé qui s'est imposé grâce à la mondialisation. La production et les prix de ce fruit ont explosé, ce qui lui vaut d'être surnommé "l'or vert" et de susciter les appétits des cartels du crime mexicain. Par Robert Jules, directeur-adjoint de la Rédaction.

L'avocat a la cote, méritée grâce à ses nombreuses qualités nutritives qui attirent notamment les millennials et les tenants d'une diète vegan. Ce fruit, base de la recette du célèbre guacamole, fait partie des produits qui ont gagné de nombreux marchés grâce à l'ouverture du commerce international, l'autre nom de la mondialisation. Si sa production se concentre à 70 % au Mexique, en Amérique du Sud (Pérou et Colombie) et dans les Caraïbes (République dominicaine), des pays comme l'Australie, la Nouvelle-Zélande et le Kenya se sont lancés depuis quelques années dans sa culture. Entre 1997 et 2016, sa production globale est passée de 2,2 millions de tonnes à 5,7 millions (voir graphique), soit une hausse de quelque 160 %. En 2018, son chiffre d'affaires mondial pesait 9,8 milliards de dollars.

Les Étatsuniens en raffolent. En 2018, ils en ont consommé 3,1 kg par habitant, quatre fois plus qu'au début des années 2000. Les Européens sont plus modestes avec 1,2 kg par habitant. Et les Chinois commencent à être séduits. En 2017, ils en ont importé 22 % de plus qu'en 2016. Ce succès, et la hausse des prix qui l'accompagne, même si les cours fluctuent comme tout produit agricole en...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/12/2019 à 20:46 :
Les Français achètent ce truc sans en avoir jamais mangé des vrais, le chou rave est même meilleur, mais à la Réunion ça pousse sur des arbres de 8 m de haut, faut les gauler, parfois ils frôlent le kg, la chair est douce tendre comme du beurre, presque sucrée, quel délice!
a écrit le 16/12/2019 à 18:32 :
Pas d'obligation de résultats : donc les avocats c'est de la foutaise !
Réponse de le 16/12/2019 à 19:30 :
Avec une obligation de résultat, déjà c'est insensé de le demander alors que l'on parle à la base de la quête de vérité, on serait chez les fous, et ce serait encore pire il y aurait des morts.

Mais bon votre commentaire devait être ironique, si si j'y crois...
a écrit le 16/12/2019 à 11:19 :
un singe ne mange pas d'avocat car le noyau ne passe pas donc pas besoin de protection,il faudrait plutôt protéger les olives
a écrit le 16/12/2019 à 2:59 :
Oui, protegeons la magistrature dans son ensemble et les avocats en premier.
J'ai bon ?
a écrit le 15/12/2019 à 17:40 :
Personne ne dit vraiment pourquoi il faut proteger les avocat alors que pourtant c'est tres simple a comprendre.
L' avocat est tout simplement la distraction du palais.
OK
a écrit le 15/12/2019 à 11:47 :
Avec le réchauffement climatique on devrait pouvoir commencer à en faire pousser chez nous.

Si on associait culture du cannabis, plante facile et aux gains conséquents à la permaculture, qui demande du temps à être productive on pourrait en même temps tester de nombreuses cultures que la permaculture permet alors que la culture traditionnelle non.

Je reviens d'un endroit en plein sud ouest et pas au bord de l'océan dans lequel il y a de nombreux palmiers, là où il y a des palmiers peu de cultures doivent être impossible mais c'est sût il faut du temps pour expérimenter tout ceci à savoir ce que la finance qui dicte la politique à nous imposer à nos dirigeants ne nous fourni pas.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :