A l'ONU, Trump attaque la Chine qui rejette l'idée d'une "nouvelle guerre froide"

 |  | 826 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : Eduardo Munoz)
Donald Trump a vivement attaqué la Chine mardi à l'Assemblée générale de l'ONU, illustrant le risque de "nouvelle guerre froide" qui menace la planète en pleine pandémie.

L'Assemblée générale de l'ONU s'est ouverte mardi sur une mise en garde du chef des Nations unies contre une "nouvelle guerre froide" qui menace la planète en pleine pandémie, aussitôt suivie d'une virulente attaque du Donald Trump contre la Chine.

"Les Nations unies doivent tenir la Chine pour responsable de ses actes" au début du COVID-19 et pour avoir "lâché cette plaie à travers le monde", a lancé le président des Etats-Unis au sujet du COVID-19, parmi les premiers à intervenir dans une vidéo enregistrée à l'occasion de cette grand-messe annuelle organisée de manière virtuelle en raison de la crise sanitaire.

Qualifiant une nouvelle fois le coronavirus de "virus chinois", une formule qui suscite l'ire de Pékin, il a accusé les autorités chinoises d'avoir, au début de l'épidémie, autorisé "les avions à quitter la Chine et infecter le monde".

"Le gouvernement chinois et l'Organisation mondiale de la santé, qui est quasiment contrôlée par la Chine, ont déclaré à tort qu'il n'existait pas de preuve de transmission humaine" du virus, a-t-il encore déploré depuis la Maison Blanche, justifiant ainsi le retrait des Etats-Unis de cette agence de l'ONU.

La "grande fracture"

Le milliardaire républicain, dont la gestion du Covid-19 est très contestée et semble plomber ses chances de réélection à la présidentielle du 3 novembre, a promis de "distribuer un vaccin", "vaincre le virus", et "mettre fin à la pandémie" pour entrer "dans une nouvelle ère inédite de prospérité, de coopération et de paix". Il a vanté au passage ses talents de "faiseur de paix", une semaine après la signature à la Maison Blanche d'accords historique entre Israël et deux pays arabes du Golfe, les Emirats arabes unis et Bahreïn.

Donald Trump a poursuivi son offensive anti-Chine sur le terrain environnemental et commercial. Le président chinois Xi Jinping devait lui répondre peu après, toujours pas vidéo pré-enregistrée interposée.

Mais, sans attendre, le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a lancé une vive mise en garde contre une "grande fracture" entre les "deux plus grandes économies", "chacune avec ses propres règles commerciales et financières, son internet, ses capacités en intelligence artificielle".

Face à la pandémie de COVID-19, "le monde a besoin d'un cessez-le-feu mondial pour arrêter tous les conflits 'chauds', en faisant tout pour éviter une nouvelle Guerre froide", a-t-il martelé, à la tribune d'un hémicycle quasi-désert dans le siège de l'ONU à New York.

"C'est une direction très dangereuse", a-t-il mis en garde, dénonçant la rivalité sino-américaine croissante.

C'est une Assemblée générale sans précédent qui s'ouvre.

Bâtiment quasi-vide pour une diplomatie distanciée

Le bâtiment est quasi-vide, aucun dirigeant n'a fait le déplacement. Tous ont été dissuadés de venir à cause de la maladie par les autorités américaines. Plutôt que de repousser cette grand-messe diplomatique annuelle, les organisateurs ont choisi le mode virtuel, avec des vidéos enregistrées.

Un temps envisagée, la venue de Donald Trump a été abandonnée.

Cela "manque d'émotion", soupire Richard Gowan du centre de réflexion Crisis Group. Et plusieurs diplomates de renchérir à l'unisson : sans bilatérales, sans "diplomatie sous la table", comment trouver des solutions, des compromis sur les conflits qui secouent la planète, améliorer les relations entre pays ?

Sur le site web de l'ONU, les discours des 193 membres vont s'enchaîner pendant une semaine, mettant en scène les dirigeants de la planète: le Chinois Xi Jinping devant une fresque de la Grande Muraille, d'autres dans des parcs présidentiels ou des palais, tandis que certains privilégieront la sobriété égayée du drapeau de leur pays.

Les couloirs sont déserts et les journalistes sont rares, un contraste saisissant avec les années précédentes qui voyaient plus de 10.000 personnes -présidents, chefs de gouvernement, ministres et autres diplomates- converger vers ce quartier de Manhattan transformé en bunker par la police.

Craignant l'incident technique, l'Organisation a demandé à recevoir les vidéos des discours quatre jours avant leur diffusion, interdisant toute spontanéité ou réactivité à l'actualité.

En 1945, l'ONU avait été créée pour que plus jamais le monde ne connaisse de conflit à l'échelle du globe. Une troisième guerre mondiale ne s'est pas produite mais la pandémie de COVID-19, due à un virus invisible, a mis à genoux la planète avec près d'un million de morts depuis fin décembre et un impact économique et social dévastateur.

Face à la crise et à des pays plus enclins aux décisions unilatérales qu'à favoriser le multilatéralisme, l'ONU a "manqué le rendez-vous" pour son 75e anniversaire, ont relevé de nombreux experts, et son Assemblée générale cette année en est l'illustration.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/09/2020 à 14:35 :
La marcher vers la guerre a commencé. Trump n'acceptera jamais à l'idée que la Chine dépasse les USA. D'où son obsession de la Chine à lui imputer tous les maux de la planète. C'est bien la boite de Pandore qui s'ouvre et on n'est pas au bout de nos surprises.
a écrit le 23/09/2020 à 12:35 :
La Chine n’est pas la Russie , et la Chine est en avance au niveau technologique par rapport à l’Europe .
Les USA ont un pays face à eux pour la première fois qui peut menacer leur monopole mondial.
Réponse de le 24/09/2020 à 4:39 :
@ Cdu Monde.
Non, la Chine n'est pas devant la creation de technologie par rapport a l'europe.
Réponse de le 30/09/2020 à 18:40 :
La Chine est une extension futuriste de l’Europe ? Au statut partenaire ?

De nouvelles alliances mondiales ?
a écrit le 23/09/2020 à 9:05 :
On ne peut ignorer ou édulcorer la responsabilité entière du gouvernement chinois dans l affaire covid - je ne parle pas de la chine et de sa population qui est la première victime et dont son gouvernement n a aucune empathie- ice dernier n a cessé de mentir sur la date d apparition du covid de ses effets letaux de ses modes de transmission et des chiffres de chinois morts et a préféré sauvegarder son commerce entre septembre 2019 à janvier 2020 tout en contaminant la planète ...la chine devrait se méfier car les occidentaux et d autres population pourraient à terme boycotter tout ce qui est «  made in china »
Il y a bien une compétition entre les deux mais ce n est pas seulement une compétition militaro- economique mais aussi de système et de gouvernance politique
Citoyens européens et français vous allez devoir vous prononcer rapidement sur vos choix et les mettre en cohérence avec votre consommation d objets et de service. Si l Europe - et la france- veulent conserver leur système politique social sociétal et leur confort individuel il va falloir être moins puéril et Naif sur le vrai rôle ides appli ,matériels informatiques Et serveur us et chinoises .... récolter nos données et faire du pognon dessus !
adieu Tiktok fornite et consort
Vive les appli pc et serveur « eu »
a écrit le 23/09/2020 à 8:58 :
On ne peut ignorer ou édulcorer la responsabilité entière du gouvernement chinois - je ne parle pas de la chine et de sa population qui est la première victime et dont son gouvernement n a aucune empathie- il n a cessé de mentir sur la date d apparition du covid de ses effets letaux de ses modes de transmission et des chiffres de chinois morts.
Il y a bien une compétition entre les deux mais ce n est pas su une compétition militaro- economique mais aussi de système et de gouvernance politique
Citoyens européens et français vont devoir se prononcer rapidement sur leur choix et les mettre en cohérence avec leur consommation d objjets et de service. Si l Europe - et la france- veulent conserver leur système politique social et sociétal , il va falloir être moins puéril et Naif sur le vrai rôle ides appli et matériels informatiques us et chinoises .... adieu Tiktok fornite et consort
Vive les appli pc et serveur « eu »
a écrit le 23/09/2020 à 8:53 :
Trump dit ce que plus de la moitié de la planète pense, à savoir la Chine est entièrement responsable de ce virus étant donné, tout simplement, on a le crime et l'arme du crime, qu'il est parti de chez elle.

Mais voilà faut dire que Trump est méchant donc on titre bêtement, et je pèse mes mots, "Trump attaque la Chine". ET avant hier c'était "Trump est méchant avec l'Iran", au secours ! Et le pire c'est que nous pouvons quand même être satisfait car à la télé c'est de la folie furieuse en matière de désinformation générale en ce moment.

Ont ils parlé de cette preuve que la mafia et la finance internationale utilisent les mêmes circuits d'argent ? Comme l'avait déjà prouvé Roberto Salviano d'ailleurs il y a plusieurs années, mais au moins cette fois ci on a pas emprisonné les journalistes qui ont mit à jour cette vérité.

C'est pour quand la démocratie svp ?
Réponse de le 23/09/2020 à 17:52 :
Citoyens blasée ou sort votre chiffre surtout votre pensé comme Trump qui finit jamais cette virus
a écrit le 23/09/2020 à 8:33 :
La Chine et les US sont à renvoyer dos à dos. A force de jouer les gros bras dans la cour de l'école, ça va finir en pugilat. Sauf que les poings sont nucléaires.
a écrit le 23/09/2020 à 7:49 :
L'occident s'est volontairement mis en quarantaine pour sauver son système économique moribond par une perfusion de milliards. Quand on voit le chiffre de surmortalité (environ +20% d'après mes calculs), même avant confinement, la réaction sanitaire me semble disproportionnée. La pandémie pourrait donc être un bon prétexte à une nouvelle guerre mondiale pour les états les plus belliqueux de la planète qui nous en ont déjà déclenché deux.
a écrit le 23/09/2020 à 6:45 :
L'Histoire reconnaîtra à Donald le courage d'être quasiment le seul à avoir mis la Chine devant ses responsabilités pour avoir déclenché la troisième guerre mondiale, qui, c'est une grande première dans l'histoire humaine, n'est pas militaire.. du moins pour l'instant.
a écrit le 22/09/2020 à 20:22 :
Ce virus est venu de la Chine : c’est un «  fait «  incontestable.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :