Attentat à Londres : "C'est pour la Syrie ! " (terroriste)

 |   |  368  mots
Selon un témoin cité par la presse, l'homme au couteau semblait donc vouloir venger les bombardements occidentaux en Syrie.
Selon un témoin cité par la presse, l'homme au couteau semblait donc vouloir venger les bombardements occidentaux en Syrie. (Crédits : © Luke MacGregor / Reuters)
Trois personnes ont été blessées à coups de couteau samedi soir, dans une station de métro de l'est de Londres, par un homme qui aurait crié : "C'est pour la Syrie !", avant d'être arrêté.

Trois personnes ont été blessées à coups de couteau samedi soir, dans une station de métro de l'est de Londres, par un homme qui aurait crié : "C'est pour la Syrie !", avant d'être arrêté. "Nous traitons cela comme un incident terroriste", a déclaré le chef de l'unité antiterroriste de la police londonienne, Richard Walton. L'un des blessés se trouve dans un état grave mais ses jours ne seraient pas en danger. Les deux autres sont légèrement touchés. L'agresseur a menacé d'autres passants, selon la police.

Des photos diffusées sur Twitter montrent une mare de sang près des tourniquets de la station de Leytonstone, qui se trouve à une dizaine de kilomètres du centre de Londres. Selon un témoin cité par la presse, l'homme au couteau semblait donc vouloir venger les bombardements occidentaux en Syrie. La police se refuse à tout commentaire sur ce point.

"J'ai vu beaucoup de monde se mettre à courir mais je n'y ait pas prêté attention et j'ai continué à marcher pour prendre mon train, mais j'ai vu soudain un type avec un couteau. Je n'en croyais pas mes yeux", a déclaré le témoin cité par le Guardian. "En sortant, il a dit : 'Voilà ce qui arrive quand on b... mère Syrie. Tout votre sang va être répandu !"

La Grande-Bretagne en état d'alerte grave

L'aviation britannique a effectué jeudi ses premiers raids contre des positions des djihadistes de l'Etat islamique (EI) en Syrie, quelques heures après le feu vert de la Chambre des communes. Le Premier ministre David Cameron avait demandé l'aval des députés après les attentats de Paris et de Saint-Denis, revendiqués par l'EI, qui ont fait 130 morts le 13 novembre.

Le Commandement antiterroriste (CTC) est chargé de l'enquête sur l'attaque de Londres. Le responsable du CTC, Richard Walton, a demandé dans un communiqué à la population de "rester calme mais vigilante". La Grande-Bretagne est en état d'alerte "grave", l'avant dernier échelon, mais les agressions comme celles de Leytonstone sont extrêmement difficiles à déjouer. En mai 2013, un soldat britannique avait été tué dans les mêmes circonstances par deux islamistes radicaux en plein coeur de Londres.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/12/2015 à 14:49 :
svp les journalistes si vous ne voulez pas que les gens s'informent en "radio trottoir" bogs et autres sources douteuses, soyez précis et contrôlez ce que vous écrivez, les mots ont un sens, cela a des conséquences et c'est reproduit , bêtement et mécaniquement à l infini :

il n'y a pas d'"attentats de PARIS ET SAINT DENIS", mais des attentats à Paris et une opération anti-terroriste à Saint-Denis. J'ai entendu le même amalgame sur France Info..
Réponse de le 07/12/2015 à 0:15 :
Le stade de France est à St denis
a écrit le 06/12/2015 à 13:19 :
En tout cas les conditions de la neutralisation du terroriste montre tout l'intérêt du Taser. Sans cette excellente arme non létale, il aurait fallu soit l'abattre, soit prendre des risques vitaux considérables pour l'arrêter.
a écrit le 06/12/2015 à 12:44 :
Arrêtons de nous voiler la face, les loups sont dans la bergerie...
Nous pouvons envoyer tout le feu, toutes les armes qui existent à 3000 km d'ici, cela ne résoudra en rien le problème !
Réponse de le 06/12/2015 à 22:24 :
Le problème est effectivement de traquer les malfaisants chez nous et de mettre à bas leurs réseaux de complicités et de complaisances, sans jouer les vierges effarouchées devant, par exemple, les indispensables contrôles au faciès.
a écrit le 06/12/2015 à 11:17 :
Avec les deux dernières attaques, aux USA et au Royaume-Uni, qui n'ont rien de plan concertés, il semble que la problème syrien rende un nombre croissant d'individus complètement dingues.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :