Blatter, réélu à la Fifa et attendu au tournant, répond à l'UEFA

 |   |  592  mots
Joseph Blatter, 79 ans, entame un cinquième mandat à la tête de la Fifa dans une ambiance pour le moins mouvementée.
Joseph Blatter, 79 ans, entame un cinquième mandat à la tête de la Fifa dans une ambiance pour le moins mouvementée. (Crédits : ARND WIEGMANN)
Plusieurs sponsors de la Fifa appellent l'organisation de football à prouver qu'elle luttera contre la corruption et se montrera transparente après la réélection le 29 mai de Joseph Blatter à sa tête.

Le feuilleton "Fifagate" se poursuit. Le Suisse de 79 ans, Sepp Blatter, a été réélu pour un cinquième mandat vendredi soir. Son concurrent, le prince jordanien Ali bin Al Hussein, qui l'avait pourtant mis en ballottage, a retiré sa candidature avant le second tour du scrutin. L'actuel dirigeant de la Fifa a en effet remporté 133 votes contre 75 au premier tour, ce qui lui faisait rater de peu la majorité des trois-quarts nécessaire pour être élu directement. Mais son opposant a renoncé au dernier moment.

En plein scandale suivant l'inculpation de plusieurs responsables et l'enquête lancée aux Etats-Unis pour corruption, cette élection a suscité des commentaires de la part des principaux partenaires de la Fifa.

Coca-Cola attend des "actions concrète"

Le groupe d'Atlanta, l'un des principaux sponsors des événements de la Fifa a diffusé le message suivant:

"Nous appelons la Fifa à prendre des mesures concrètes, de façon rapide et transparente, pour répondre à tous les problèmes qui ont été soulevés."

"La Fifa doit maintenant profiter de l'occasion pour commencer à regagner la confiance qu'elle a perdue"

Coca-Cola verserait une trentaine de millions de dollars à la Fifa chaque année.

McDonald's : "le monde attend des actions concrètes"

Un peu plus tard, c'est un autre partenaire, McDonald's, qui a émis un communiqué de même nature:

"Nous attendons maintenant de la Fifa qu'elle agisse rapidement, de façon décidée et transparente pour restaurer sa réputation, pour le bien du football et de ses fans à travers le monde"

"Le monde attend des actions concrètes et nous aussi"

Budweiser attend une "éthique stricte"

Un autre partenaire, le groupe belgo-brésilien AB Inbev (Anheuser-Busch) qui produit la bière Budweiser:

  "Nous attendons de la prochaine mandature à la tête de la Fifa qu'elle résolve les problèmes internes, mette en place un changement positif et adopte une éthique stricte de transparence"

"A travers notre partenariat, nous avons vu de nombreuses fois la capacité qu'a le football de rapprocher les gens et c'est cela que doit représenter la Fifa pour les amateurs de football à travers le monde"

Visa attentiste

 Visa, de son côté, avait affirmé qu'il pourrait revoir son partenariat si aucun "changement significatif" n'était entrepris dans l'organisation. Après ce vote, elle la direction du réseau de paiement aurait choisi d'adopter une position attentiste, selon le Wall Street Journal.

Blatter contre Platini

Sepp Blatter lui-même a répondu au dirigeant de l'UEFA au micro de la chaîne suisse RTS. Il a évoqué une "haine, venue non pas seulement d'une personne à l'UEFA, mais d'une organisation, l'UEFA, qui n'a pas compris qu'en (1998) je suis devenu président". Dès l'annonce des inculpations, Michel Platini, le patron de l'UEFA avait critiqué Sepp Blatter.

"Je pardonne à tout le monde, mais je n'oublie pas", a répliqué le Suisse. "Nous ne pouvons pas vivre sans l'UEFA et l'UEFA ne peut vivre sans nous."

Poutine félicite Blatter

Le président russe Vladimir Poutine a de son côté adressé un télégramme de félicitations au président de la Fédération internationale de football. Il écrit:

"Le chef de l'Etat russe a dit son espoir que l'expérience, le professionnalisme et la haute autorité dont il jouit aideront (Joseph) Blatter à l'avenir à encourager le développement du football à travers le monde."

Il fait état de son souhait de coopérer avec la Fifa, particulièrement en vue de préparer la phase finale de la Coupe du monde 2018, qu'elle organisera.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/05/2015 à 12:14 :
Platini devrait peut-être creuser la question : l'UEFA a-t-elle vraiment besoin de la FIFA de McDo, Coca-cola et Budweiser ?
a écrit le 31/05/2015 à 10:45 :
BALLON EGAL BEAUCOUP DE POGNON? TAPIE NOUS AVAIS DIT QUE LE FOUT ET DEVENUE UN COMMERCE COMME UN AUTRE ?ET DES QU IL Y A DE L ARGENT A FAIRE IL Y A TOUJOURS DES MARGOULINS; POUR CORONPRE LES GENS .CECI DIT LE FOUT COMME LES JEUX OLYNPIQUE RESTE UN GRAND VECTEUR DE PAIX DANS LE MONDE ENTRE LES PEUPLES;IL FAUT DE TENPT EN TEMPT NETOYEZ LE PANIER DE CRABES POUR DEFENDRE CES GRANDES VALEURS???
a écrit le 30/05/2015 à 23:14 :
Non ce n'est pas un scoop, d'autres réseaux relayent déjà cette information, c'est juste pour confirmer la présence des néoCons étasuniens dans cette élection d'hier à Zurich, comme je vous avais avancé avant-hier. Le sénateur républicain John McCain a envoyé à la veille une lettre à tous les délégués internationaux de la FIFA dont voici un extrait : ".... encouraging Fédération Internationale de Football Association (FIFA) Congress to reconsider its support for President Sepp Blatter’s fifth term as FIFA President in light of his continued support for Russia’s hosting the 2018 FIFA World Cup." (... (je) encourage le Congrès FIFA à reconsidérer son soutien au cinquième terme du Président Sepp Blatter en tant que Président de la FIFA sous le jour de son continuel soutien pour l'organisation la Coupe du monde FIFA 2018 en Russie. ")

C'est plus du sport, et moins encore du foot. Voilà les vraies raisons du pressing sur Blatter et du coup de théâtre des arrestations à la veille de l'élection. C'est presque incroyable où la haine envers un pays peut conduire un homme, c'est au-delà du concevable, ou du kafkaïen, c'est déjà de la paranoïa au plus haut dégrée.
a écrit le 30/05/2015 à 18:51 :
Le nerfs de la guerre n'est pas l'argent, mais le consommateur. Vous pouvez changer les sponsors, mais si personnes ne regarde ces coupes truques!!!!. Aujourd'hui tous le monde râle dans sont coin, mais aurez vous le courage de ne pas regarder ces marches dans une compétition acheté. Aurez vous le courage de ne pas vous assoire sur des sièges, qui coûte à ce jours 1400 morts. Aurez vous le courage de ne pas consommer dans ces pays, où les travailleurs immigres sont considéré comme des esclaves.alors courage changeons le système, boycottons les deux prochaines coupe du monde et le système s'écroulera.
Réponse de le 30/05/2015 à 22:40 :
Merci de vos paroles immortelles, un discours parfait, édifiant. Cependant, j'en suis sûr, vous seriez le premier à faire la queue devant un stade de foot pour aller crier "Allez les Bleus" lors d'une prochaine Coupe de monde en France et tant pis si vous devenez un grand consommateur des sponsors de l'EDF, si la coupe sera négociée ou pas, c'est l'amour du sport que compte n'est-ce pas…… Enfin, faire la morale aux autres c'est tellement facile….
a écrit le 30/05/2015 à 14:36 :
Voici la preuve que les sponsors n'ont pas leur mot à dire. Aussi gros soit-ils la FIFA peut les retirer de la liste : quelle est la réputation de Mc Donald ? De Coca-Cola ? Ou de Budweiser ?? A vrai dire ils sont tous négatifs pour la FIFA. D'autres sponsors plus dynamiques attendent et son prêts à prendre la place. C'est pourquoi contrairement à ce que l'on a pu entendre ici ou là, ils sont restés neutres. Pour les regroupements de fédérations la problématique est la même : elles peuvent être cassées et puis la FiFA arbitre les "indications" des états. Ils sont tous dépourvus de pouvoir réel et ont plus sûrement préféré un vieux cheval de retour qu'un poney fougueux. Platini, le tireur de coups pas francs devrait tirer les conséquences de son échec et partir. Pour deux raisons : l'une est l'irresponsabilité qui émane de ses sorties du dernier moment alors qu'il n'a rien déclenché en terme d'enquête au moment des faits, l'autre est que son attitude si peu pertinente au regard du système porte atteinte à son autorité en général et à l'influence de son organisation propre en particulier.
Réponse de le 30/05/2015 à 21:38 :
@Corso
Les Américains se foutent du "soccer" Que viennent faire les mAcdo, BudWeiser, Coca, sinon du business? Le foot mondial est dirigé par des mafieux et les américains veulent leur part du gâteau, diriger à terme le foot. Point barre.
Il y a plus de 30 ans que je ne m'intéresse plus au foot, devenu ce foot business que je déteste, et pourtant j'aimais ce jeu. Je me détourne doucement du rugby pour les mêmes raisons... et finalement de tous les sports médiatisés à en vomir.
a écrit le 30/05/2015 à 14:33 :
Il faut etre indipendent
a écrit le 30/05/2015 à 14:28 :
Les Américains ont montré par inadvertance que l'Europe ne semble plus être propice a l'avenir du football mondial. C'est marrant de voir la justice américaine agir en Europe alors que la justice européenne a laisse la corruption s'installer partout en Europe, la corruption est présente dans le sport, la politique, le lobbyisme, l'immigration, etc.. Mail il faut attendre que les américains fassent des revelations pour s'en apercevoir. L'Eurasie et l’Océanie sont, semble t'il, bien place pour être un marche porteur pour le business du foot...comme pour le reste.
a écrit le 30/05/2015 à 12:11 :
La corruption privée en droit suisse (je suis allé voir sur des sites suisses) n'est quasiment pas poursuivie au contraire de la publique. On comprend alors pourquoi FIFA (organisme à but non lucratif comme nos bonnes vieilles assoc. de la loi de 1901!), CIO et pas mal d'entreprises installent leur siège social en Suisse.
Tout ça risque de faire pschitt
a écrit le 30/05/2015 à 12:03 :
C'est bon, d'accord, la FIFA fera encore "les unes" ….. et si on parlait BPC Mistral, ça vous dirait ? :-)
a écrit le 30/05/2015 à 10:42 :
Encore une preuve qu'on ne doit pas faire confiance à des sponsors américains, ils sont tous subordonnés (même qu'indirectement) à la Maison Blanche. Il suffit d'un ordre de celle-ci pour que des sponsors comme Coca-Cola, Nike, McDonald's, etc, offrent ou retirent leur soutien à une institution ou organisation internationale. Pareil pour d'autres SWIFT ou banques sous le patronat de Washington (la Russie en est un récent exemple). Que les clubs français fassent gaffe avec leurs sponsors étrangers, il ne suffira qu'une bisbille politique avec leur pays pour qu'ils retirent leur soutien, et alors là la maison va s'écrouler. À bon entendeur….
Réponse de le 30/05/2015 à 13:02 :
Vous êtes pour les dons à blatter ??
Envoyer votre. Cheque il sera content
Réponse de le 30/05/2015 à 17:21 :
On aurait pu aussi titrer : "Sepp Blatter réélu, les sponsors américains sous les ordres de la Maison-Blanche réagissent", ce serait plus complet. En plus, côté médias français on commence déjà à polémiquer en voulant nous faire croire que c'est Blatter qui s'est mis contre Platini, l'arriviste, quand en fait c'est tout à fait le contraire. Ce serait oublier que c'était Blatter qui avait catapulté Platini à la tête de l'UEFA en 2007 pour écarter Lennart Johansson. Blatter comptait faire de Platini un allié pour le foot européen et le Français en était un jusqu'à sa ré-élection en 2010. Par la suite, Platini est devenu trop ambitieux, trop politicard et aujourd'hui il crache dans la soupe. C'est un coup de Jarnac de sa part mais il n'en est pas à son premier.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :