Coronavirus : Trump ferme ses frontières aux Européens, pétrole et marchés rechutent

 |   |  893  mots
(Crédits : Reuters)
"J'ai décidé de prendre des actions fortes mais nécessaires pour protéger la santé et le bien-être de tous les Américains", a annoncé M. Trump lors d'une allocution solennelle (par moments confuse, à d'autres maladroite lorsqu'il a qualifié le Covid-19 de "virus étranger") depuis le Bureau ovale de la Maison Blanche. Fait sans précédent, le département d’État a exhorté dans la foulée les Américains à éviter tout voyage à l'étranger. Aussitôt après, les Bourses de Tokyo et de Hong Kong dégringolaient lourdement tandis que les prix du pétrole chutaient de plus de 6% ce jeudi matin en Asie.

Les Bourses ont à nouveau plongé jeudi après l'annonce surprise par Donald Trump d'une suspension pour trente jours de l'entrée aux Etats-Unis des voyageurs ayant récemment séjourné en Europe, à l'exception des citoyens américains, une mesure censée endiguer la pandémie de coronavirus dont l'UE va "évaluer" en urgence les retombées économiques.

"J'ai décidé de prendre des actions fortes mais nécessaires pour protéger la santé et le bien-être de tous les Américains", a annoncé M. Trump lors d'une allocution solennelle - par moments confuse - depuis le Bureau ovale de la Maison Blanche.

"Pour empêcher de nouveaux cas de pénétrer dans notre pays, je vais suspendre tous les voyages en provenance d'Europe vers les Etats-Unis pour les 30 prochains jours", a-t-il ajouté, déplorant que l'Union européenne n'ait pas pris "les mêmes précautions".

Cette mesure, qui entrera en vigueur vendredi à minuit heure de Washington (04H00 GMT samedi), ne concernera pas le Royaume-Uni, a précisé le milliardaire républicain.

Elle s'appliquera à toute personne ayant séjourné dans l'espace Schengen au cours des 14 jours précédant leur arrivée prévue aux Etats-Unis, à l'exception des Américains et des résidents permanents.

Fait sans précédent, le département d'État a exhorté dans la foulée les Américains à éviter tout voyage à l'étranger.

Les prix du pétrole chutaient de plus de 6% jeudi matin en Asie après le discours du président américain, et les Bourses de Tokyo et de Hong Kong dégringolaient elles aussi lourdement, poursuivant une descente aux enfers entamée il y a plusieurs jours. La Bourse australienne a connu sa pire journée (-7,4%) depuis la crise de 2008.

"Virus étranger"

Au cours de son allocution de dix minutes, le président de la première puissance mondiale a par ailleurs qualifié le nouveau coronavirus de "virus étranger". Il y a quelques jours, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo avait provoqué une polémique, et l'ire de Pékin, en parlant lui de "virus de Wuhan".

Donald Trump a été accusé par nombre d'élus et de scientifiques de vouloir minimiser la crise et d'envoyer des messages incohérents, parfois en contradiction avec ceux des autorités sanitaires.

L'Union européenne va "évaluer" dès jeudi la situation, a réagi dans un tweet le président du Coneil européen Charles Michel."La perturbation économique doit être évitée", a-t-il ajouté, quelques

Plus de 20.000 personnes (22.307) ont été contaminées en Europe, et 930 en sont mortes. Dans le monde, 124.101 cas d'infection ont été recensés dans 113 pays et territoires, causant la mort de 4.566 personnes, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi à 17H00 GMT.

Les Etats-Unis sont loin d'être épargnés avec plus de 900 cas recensés et au moins 28 morts.

Désormais qualifié de pandémie par l'Organisation mondiale de la santé, le Covid-19 perturbe chaque jour davantage la vie quotidienne des populations affectées, de la limitation des déplacements aux fermetures en cascade de lieux publics.

Les 60 millions d'Italiens sont de plus en plus cloîtrés à la maison. Mercredi soir, le gouvernement a décrété la fermeture de tous les commerces, sauf pour l'alimentation et la santé. L'Italie compte désormais plus de 12.000 cas, dont 827 morts.

Tom Hanks contaminé

Aggravation aussi en Espagne, où les cas ont presque quadruplé depuis dimanche. Les écoles de la région de Madrid ont été fermées.

En France, elle aussi durement touchée, le président Emmanuel Macron devait s'adresser à la nation dans la soirée.

Confrontés aux craintes d'une crise économique majeure, les grands argentiers de la planète ont annoncé des aides souvent massives, l'Allemagne se disant par exemple pour la première fois prête à renoncer à la sacro-sainte règle du zéro déficit budgétaire. La Banque centrale européenne (BCE) doit dévoiler un train de mesures jeudi. L'Australie, craignant une récession, a annoncé un plan de relance de plus de 10 milliards d'euros.

De son côté, l'acteur américain Tom Hanks a annoncé qu'il avait été testé positif au nouveau coronavirus, de même que son épouse Rita Wilson, avec laquelle il se trouve actuellement en Australie.

La ville de New York a reporté sa traditionnelle parade de la St Patrick's Day du 17 mars, événement festif qui rassemble chaque année quelque deux millions de personnes. Selon le New York Times, rien n'avait jamais empêché la parade d'avoir lieu à la date prévue en plus de deux siècles et demi d'existence, même les guerres mondiales.

La pandémie continue aussi de semer le chaos dans le calendrier sportif. Aux Etats-Unis, la NBA a suspendu tous les matches de basket de la saison après un cas de coronavirus chez un joueur de Utah. Et la confédération sud-américaine de football (Conmebol) a annoncé avoir demandé mercredi à la Fifa de reporter ses éliminatoires à la Coupe du monde 2022 au Qatar.

En Chine, point de départ de l'épidémie, le nombre de nouvelles contaminations quotidiennes a chuté jeudi à 15, au plus bas depuis le début de la publication des statistiques mi-janvier. Le nombre de nouveaux cas est également en nette baisse en Corée du Sud.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2020 à 11:36 :
Macron avait prétendu convaincre Trump le 4 mars de coordination au G7, Il ne connait toujours pas Trump, pourtant bien connu pour sa versatilité, la France a un pilote qui ne sait pas piloter. Il a fait livrer 50 masques chirurgicaux inefficaces aux médecins au lieu des HHP2. Hier soir, il a aussi oublié de demander à tous les français de ne plus aller aux urgences pour un bouton aux fesses...Triste à dire, mais la liste est longue, ENA= école des nuls.
a écrit le 13/03/2020 à 8:57 :
Sympathies pour les utilisateurs des vols France Polynésie.. Il serait souhaitable de profiter de cette crise pour s’affranchir définitivement de cette escale à LA..
a écrit le 13/03/2020 à 8:11 :
C’est un beau pavé dans la mare que viennent de publier dans le Figaro daté du 12 mars 2020 deux personnalités pourtant européistes pur sucre : le physicien Didier Long et l’entrepreneur Sébastien Laye, chercheur associé au think-tank Thomas More, européiste et libéral-conservateur.

Compte tenu de la gravité de l’épidémie qui est en croissance exponentielle en France et dans l’UE, les deux intellectuels poussent un énorme cri d’alarme : allant dans le sens de ma récente vidéo sur le sujet, ils dénoncent la responsabilité écrasante de l’idéologie européiste, des traités européens et des restrictions budgétaires pour cause d’euro dans le désastre sanitaire en cours en Italie et bientôt en France et dans le reste de l’UE.


En bref, l’Union européenne devient la zone malade du monde, un espace jadis le plus prospère qui est aujourd’hui en voie de tiers-mondisation sanitaire et sociale.

Par idéologie, elle garantit la libre-circulation des virus après avoir anéanti les systèmes de santé des pays membres à coup de mesures d’austérité sans fin.

Et lorsqu’un pays membre de l’UE est durement touché comme l’Italie, ses “partenaires” de l’UE lui refusent le soutien financier et médical dont il a besoin et rétablissent des frontières pour empêcher l’arrivée de ses ressortissants !!

Bientôt, les pays naufragés de l’UE n’auront plus de soutien qu’auprès des méchants Chinois -contre lesquels l’UE devait nous rendre plus forts…- pour obtenir l’aide médicale dont ils ont besoin !

Le désastre de l’idéologie européiste est chaque jour plus accablant et nous nous dirigeons inéluctablement vers une fin criminelle et lamentable du “projet européen. Courage, fuyons la morbidité de cette UE là..
Réponse de le 13/03/2020 à 9:09 :
Le risque collatéral est grand pour l'UE comme le souligne l'article de Coralie Delaume (11/03) dans Figaro Vox "Un choc externe pourrait provoquer l'éclatement de l'UE"..
a écrit le 12/03/2020 à 19:46 :
"Ten thousand people in the UK may have already been infected with coronavirus" extrait du Times de Londres ce jour jeudi 12 mars, "10 000 personnes au Royaume Unis pourraient être déjà être contaminés par le Coronavirus".

Je ne sais pas si les américains sont conscients que bloquer l'accès au territoire américain des personnes de l'espace Schengen sans faire de même pour le Royaume Unis est complètement idiot sauf à croire que le virus restera bien sagement sur le territoire britanique.

Américain, je veux rentrer chez moi, je passerai à partir de samedi matin par Londres ...
Réponse de le 12/03/2020 à 23:09 :
Peut-on affirmer aussi que les déplacements des ressortissants US à destination de l'Europe ne sont plus autorisés pdt cette période ( ce qui n'est pas précisé dans l'article ) ???
Si oui, c'est dommage pour les hôteliers de l'UE, mais logique avec la décision prise pour réduire la prolifération aux US.
Si non, il faut du dépistage à l'arrivée sur le territoire US et si positif, de la mise en quarantaine...ou alors, je ne comprends rien à la décision de votre président.
a écrit le 12/03/2020 à 17:39 :
Personne ne va aller voter dimanche : car la santé publique passe avant la politique ( par ordre de priorité ...)
Réponse de le 12/03/2020 à 18:10 :
Moi j'irai voter et je ne suis plus tout jeune. Simplement je me laverai les mains en sortant du bureau de vote.
Réponse de le 12/03/2020 à 18:30 :
Sage attitude.

Les lieux stratégiques à ne pas toucher sont
- Les poignées de porte et les barres d'appui
- Le stylo d'émargement
- Le bord de la tablette dans l'isoloir.

Moyennant quoi, un bon nettoyage de main à la sortie du bureau de vote et vous devriez être raisonnablement en sécurité.
Réponse de le 12/03/2020 à 18:54 :
Si on va voter, on se lave les mains et si on ne va pas voter ..... on s'en lave les mains.
a écrit le 12/03/2020 à 16:45 :
le virus vous suit à la trace, tant que vous aurez des contacts vous serez susceptibles de contaminer les autres. Depuis, 3 mois on a critiqué la Chine pour ses mesures radicales face à cette menace, puis l'Italie livrée à elle-même. Depuis 3 mois, L'Europe n'a pris aucune mesure radicale,dès le début l'OMS aurait du se montrer plus virulente peut être alors que les "Moi je sais tout", "l'économie d'abord", "on ferme pas"," on ne paralyse pas" auraient peut être pu comprendre. Mais à les voir gesticuler et dire il "faut voter, il faut voter" je doute fort de l'amélioration rapide de la propagation du virus. A cette heure ci on critique les Etats-UNIS...... Mais on est lamentable
a écrit le 12/03/2020 à 16:28 :
Le Dow Jones est quasi arrivé au niveau qu'il avait en début 2017 lors de l'élection de Trump.

Le labo qui trouvera le vaccin a de belles années devant lui...
a écrit le 12/03/2020 à 14:56 :
personnellement, je relève qu'une fois de plus macron c'est pris un camouflet de la part de trump (vu le caractère versatile de trump ce n'a rien d'étonnant)
je rappelle que macron avait dans la presse fait savoir il y a 1 semaine que lui et trump étaient tombés d'accord pour une action coordonnées du G7 sur la crise sanitaire
ca en dit long sur l'aura internationale de macron et sa capacité à apprendre de ses erreurs (il suffit pas de faire de la com pour que les choses se réalisent)
Réponse de le 12/03/2020 à 18:11 :
Vous faites une obsession sur Macron car c'est toute l'Europe qui est concernée.
Réponse de le 12/03/2020 à 18:19 :
Vous faites une obsession sur Macron car c'est toute l'Europe qui est concernée. Et cette mesure coûtera aussi beaucoup aux USA.
Réponse de le 13/03/2020 à 8:54 :
@marc469
je ne fais pas une obsession sur macron, je rappelle juste qu'une fois de plus celui-ci s'est mis en scène dans les médias, prétendant parler au nom du G7 (dois-je vous rappeler que 4 pays européens font parti du G7 et pas seulement la France?)
les mesures annoncées hier à la tv n'ont rien d'impressionnant et ne demandaient pas l'intervention du chef d'état, son ministre de la santé aurait très bien pu faire le boulot
demandez-vous plutôt pourquoi nous mettre macron en avant, sans arrêt?
surtout quand il dégrade l'image de la France et de l'Europe à l'internationale (vous noterez qu'il va encore appeler trump, il serait temps que quelqu'un en Europe lui dise d'arrêter le massacre)
a écrit le 12/03/2020 à 14:25 :
La peur est l’arme des impuissants et des dictateurs.
Réponse de le 12/03/2020 à 15:25 :
Donc vous êtes du camp des rassurés mêmem si certains meurent rassurés.
Réponse de le 12/03/2020 à 17:44 :
Je ne sais pas : je n’ai pas encore «  testé » la mort et encore moins quelqu’un qui est revenu de la bas...
Bah... de toute façon nous sommes tous de passage ... mais ça serait cool de mourir de mort naturelle ,
La Chine a plus de 3000 ans d’histoire , une culture qui est vieille de -600 avant JC , bref jusqu’à présent ça ne causait aucun problème, pourquoi ça poserait un problème et une mutation aujourd’hui ?
Franchement c’est moche de mourir , à cause des autres , des personnes qui ont fait peut être un raté qui a peut être à contaminé le monde entier , je ne crois pas que le réchauffement climatique est à l’origine de cette mutation .
Réponse de le 12/03/2020 à 18:41 :
Je confirme pour avoir veillé ma mère, mourir d'une infection pulmonaire, c'est pas cool.

Je pense que ce virus n'a rien d'extraordinaire et les mutations sont communes dans ce monde là. Il est tout simplement un poil plus contagieux et plus méchant et c'est le monde qui a changé.
Notamment la quantité de touristes de et vers la chine a été démultipliée en 20 ans.
a écrit le 12/03/2020 à 13:08 :
Donald Trump est maître chez lui. Libre à lui de dire qui peut entrer aux Etats-Unis ou pas. Ceux qui s'en plaignent n'ont qu'à prendre des mesures de rétorsion.
a écrit le 12/03/2020 à 12:07 :
Parmi les avantages de la situation actuelle, parce qu’il y en a : la planète respire un peu et va connaître un répit de quelques semaines, un autre est de mettre en exergue qu’une bonne part de l’activité humaine ne relève que d’une frénésie inutile et destructive dont on peut très bien se passer ...
Réponse de le 12/03/2020 à 13:58 :
Tout juste ! Non seulement la planète est beaucoup moins polluée (ce qui est une excellente nouvelle), mais l'aberrant trafic aérien est en nette diminution (moins de pollution, moins de nuisances sonores, moins de consommation d'énergie fossile...), ce qui est une autre très bonne nouvelle. Et ce ne sont pas les seules ! Comme par miracle, entreprises et institutions publiques découvrent les vertus du télétravail et des téléconférences - moins onéreuses moins bouffeuses de temps et moins polluantes - que les réunions incessantes, souvent inutiles qui, dans le cas des politiques en tout cas, n servent souvent qu'à figurer dans les médias aux frais (élevés) du contribuable. Enfin, même économiquement, cela peut devenir formidable. Car avec les bourses qui baissent, c'est le moment de faire un max d'achats d'actions à bas coût. Car, de toute manière, elles vont vite remonter. Dans pas longtemps car ni les financiers ni les politiciens qui sont à leur solde ne laisseront les choses aller trop loin. Faut faire peur à la populace - la peur est la meilleure des laisses -, mais pas nuire aux chefs d'entreprises, aux actionnaires... et aux politicards qui ne sont là que pour leur servir le monde sur un plateau.
a écrit le 12/03/2020 à 11:52 :
Le virus va reconnaitre la frontière américaine enfin ! en France il est aveugle et il infecte tout le monde .
a écrit le 12/03/2020 à 11:34 :
J'adorerais qu'il se fasse refouler à la frontière s'il venait à vouloir assister à une réunion en Europe ^_^
Il a, quand même, une drôle de conception de la relance économique.
Déjà que Boeing ne va pas bien, si ses clients sont mis en difficulté, l'entreprise risque de ne pas s'en remettre. Comac doit mettre les bouchées doubles pour profiter de l'aubaine.
Réponse de le 12/03/2020 à 16:34 :
Il a fait baisser à lui tout seul le Dow Jones de 8% et le pétrole brut WTI d'autant....

Non, ce type il est vachement balèze.

Je ne sais pas si les américains, qui ont presque tous des actions vu que c'est le mode principal de financement des retraites, vont aimer la blague.
a écrit le 12/03/2020 à 11:22 :
l'expansion rapide en Italie de l'épidémie de covid 19 est sans doute liée à la nature de l'urbanisation dense sur des territoires citadins- comme en Espagne d'ailleurs - alors qu'en France nous avons hormis quelques métropoles un habitat dispersé , ce qui limite la propagation de la contamination .
reste le mystère de la très faible contamination comptabilisée en Ile de France malgré sa forte densification urbaine ; sans doute une protection divine dont notre capitale a depuis toujours bénéficié .
je n'ose envisager une autre explication .
a écrit le 12/03/2020 à 11:22 :
Trump est toujours confus, et comme il est possiblement contaminé, ça ne va pas s'arranger pour lui. Il est clair qu'il est inquiet, fatigué. En designant "le virus de l'étranger" il cherche à détourner l'attention sur ses propres errements. Le gamin qui dit "c'est pas moi, c'est lui". Itinéraire d'un enfant gâté irresponsable.
a écrit le 12/03/2020 à 11:17 :
Faut arrêter la psychose : 900 cas pour un pays aussi grand en m2 que les usa alors que en France , pas de contrôle dans les frontières à menton .... 600 cas dans une seule région ( information interne ....)

Bref ce monde de terriens est vraiment «  malade » et pas seulement le risque coronavirus mutant avec des bribes de segmentation proche du sida ...( d’après un journal scientifique...)

Et tout est «  fric «  et indifférence, inhumanité par rapport à la souffrance des autres ...

A l’époque ( 1987 ?) , le sida , était une expérience ratée dans les labos qui s’est diffusé dans le monde , pour certains allumés c’étaient une punition de Dieu...

La bêtise n’a pas de frontières, M. Trump abuse sur ce coup.
a écrit le 12/03/2020 à 10:51 :
Trump n'a aucune conscience morale, environnementale. Pas une once de compassion. Ses seuls intérêts, business et bourse. Ses errements politiques conduisent les US dans une situation qui risque fort de ressembler à celle de l'Italie.
Quand au "virus de l'étranger", il le semble entendre "Parti de l'étranger" cher aux dictateurs.
a écrit le 12/03/2020 à 10:42 :
Vu la tronche des courbures aux Etats Unis et leur système de santé tout moisi il peut tout fermer ça va faire mal très mal au USA....

Je pense qu'ils vont regretter l'Obama care...

Le Covid 19 au USA à décollé en flèche et part pour battre Italie et Corée du Sud d'ici la fin de la semaine prochaine....
Dans un pays où seul les riches seront traités ... Dans un pays où les facteurs de co morbidités sont légions, ça va faire boom et c'est trop tard pour inverser la tendance...

Covid19 america First
a écrit le 12/03/2020 à 10:32 :
Il y a des chances que Trump annule sa décision d'interdire aux européens de se rendre aux USA. Une mesure qui a un coup trop élevé pour les deux plus importantes économies mondiales.
a écrit le 12/03/2020 à 10:24 :
Coronavirus : Trump ferme ses frontières aux Européens

Constat, les américains sont fort bien renseignés, ils ne font pas confiance aux blasblas de de Bruxelles, pas confiance aux balivernes de l'Elysée Matignon LREM MODEM.

On les comprends.
a écrit le 12/03/2020 à 9:23 :
Ils ne pourront plus partir en voyage d'étude sur l'effet du réchauffement climatique dans les hôtels 4* aux frais du contribuable.
Vous y pensez à ça.
Tous ces livres blancs, rapports de luxe de 10 pages..qui ne pourront pas être présentés aux assemblées composées de 5 membres encore debout à 1h du matin.
Pensez a la justice sociale, a la croissance avec les dents..M Trump et rouvrez les vannes des déplacements.
Vous voulez vraiment bloquer notre démocratie M. Trump ?
a écrit le 12/03/2020 à 9:14 :
"déplorant que l'Union européenne n'ait pas pris "les mêmes précautions"

Les andouilles continuent de critiquer Trump sans réfléchir mais on commence à voir de plus en plus de personnages médiatiques mettre de l'eau dans leur vin et dorénavant adopter une double analyse à savoir continuer bêtement ou par prudence de conspuer Trump mais aussi de chercher à comprendre ce qu'il dit car là encore il en dit beaucoup.

On aurait du s'inspirer de suite du sérieux de la Chine, une dictature nous a exposé bien plus de clairvoyance et de compétence que notre consortium européen financier dégénéré par sa pathologique cupidité.

L'Europe est en mort cérébrale, débranchons le tuyau.
Réponse de le 13/03/2020 à 8:46 :
@ multipseudos:

"Comme quoi il était dans l'improvisation totale. "

Mon pauvre ami j'espère qu'au moins tu n'y crois pas hein...

SIgnalé.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :