Covid-19 : l'Europe confrontée à une reprise de l'épidémie

Depuis quelques semaines, de nombreux pays européens sont confrontés à une nouvelle accélération des contaminations, portées par de nouveaux sous-variants d'Omicron. En France, le nombre de cas a plus que doublé en trois semaines. Certains pays ont déjà annoncé de nouvelles mesures, comme l’obligation de porter des masques dans les transports publics en Italie.

5 mn

A ce jour en France, moins de 2,2 millions de seconds rappels ont été injectés, sur plus de 8,7 millions de personnes éligibles - essentiellement les plus de 60 ans, ainsi que les immunodéprimés.
A ce jour en France, moins de 2,2 millions de seconds rappels ont été injectés, sur plus de 8,7 millions de personnes éligibles - essentiellement les plus de 60 ans, ainsi que les immunodéprimés. (Crédits : HANNIBAL HANSCHKE)

Allons-nous devoir remettre le masque dans les transports publics ou au travail ? Face à une reprise de l'épidémie de Covid-19 observée depuis quelques semaines dans plusieurs pays européens, certains ont déjà annoncé de telles mesures. L'Italie a par exemple décidé mi-juin de prolonger l'obligation de porter des masques FFP2 dans les transports publics (sauf dans les avions) jusqu'au 30 septembre.

Premier touché, le Portugal a connu en mai une augmentation marquée des nouveaux cas, qui a culminé début juin à près de 30.000 contagions par jour. La vague a, depuis, commencé à refluer. Au Royaume-Uni, les infections quotidiennes sont de nouveau quasiment au plus haut depuis le début de la pandémie. Également affectée, l'Italie a comptabilisé 30.526 nouveaux cas en 24h (de samedi à dimanche), avec une augmentation de 63,4% en 7 jours, selon le dernier rapport du ministère de la Santé. L'Allemagne subit le même sort. Et la France n'est pas en reste, avec une circulation du SARS-CoV-2 qui s'est accélérée depuis une dizaine de jours en métropole, et un rythme de contaminations désormais au-delà de 44.000 cas (en moyenne sur sept jours).

Lire aussi 4 mnApprendre de deux années de crise sanitaire

Cette reprise épidémique est liée à deux effets : d'une part au «déclin immunitaire» de la population qui voit les effets de la protection liée à une infection ou une dose de vaccin décroître avec le temps. D'autre part, ce regain de l'épidémie est causé aussi par l'arrivée de nouveaux sous-lignages d'Omicron, BA.4 et surtout BA.5, qui se propagent rapidement. Même si dans l'ensemble la population européenne est fortement immunisée grâce aux vaccins et infections passées, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a appelé les pays européens à «rester vigilants», en maintenant des systèmes de tests et de surveillance.

Les plus âgés appelés à recevoir au plus vite le second rappel

En France, le gouvernement a appelé cette semaine les plus âgés à recevoir le second rappel vaccinal « le plus vite possible », sur fond de « reprise épidémique modérée ». Un quart des personnes éligibles ont reçu leur second rappel vaccinal contre le Covid, un taux « clairement insuffisant », a souligné le gouvernement. À ce jour en France, moins de 2,2 millions de seconds rappels ont été injectés, sur plus de 8,7 millions de personnes éligibles - essentiellement les plus de 60 ans, ainsi que les immunodéprimés.

L'inquiétude est particulièrement vive pour les résidents d'Ehpad (48% d'éligibles vaccinés) et les autres personnes de plus de 80 ans (31%), qui doivent « se faire vacciner le plus vite possible pour passer l'été et l'automne sereinement », a insisté le ministère de la santé lors d'un point presse mardi. D'autant plus que la « reprise épidémique modérée » observée ces dernières semaines (le nombre de cas a plus que doublé en trois semaines) « s'accompagne d'une petite reprise des hospitalisations » et risque d'entrainer « une hausse décalée dans le temps » des entrées en soins critiques et des décès, selon le Pr Alain Fischer, président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale.

Les tout-petits vaccinés aux Etats-Unis

Outre-Atlantique, les États-Unis ont démarré mardi leur campagne de vaccination contre le Covid-19 des enfants de moins de cinq ans. La semaine dernière, l'Agence américaine des médicaments (FDA) avait donné son feu vert aux vaccins de Pfizer et Moderna pour les bébés, enfants et adolescents dès 6 mois d'âge, alors que seul le vaccin Pfizer était autorisé jusque-là pour les plus de cinq ans. De son côté, l'Agence européenne des médicaments examine actuellement le vaccin Moderna pour son utilisation chez les moins de six ans et pourrait suivre la décision américaine.

______

Vaccins : Moderna s'implante au Royaume-Uni

Pour se préparer «aux futures pandémies», le gouvernement britannique a annoncé mercredi que l'entreprise américaine de biotechnologies Moderna allait construire au Royaume-Uni un centre de recherche et de production consacré aux vaccins ARN messager. Ce contrat, dont les termes financiers n'ont pas été communiqués, vise à donner accès aux patients du service public de santé britannique «à la prochaine génération de vaccins et traitements», a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué. Il prévoit un centre de recherche et développement sur les vaccins ARN, un centre de production de vaccins, et la tenue d'une importante part des essais cliniques sur le sol britannique. La construction doit commencer dès cette année pour de premiers vaccins produits en 2025.

«Notre investissement va garantir des vaccins contre les virus les plus dangereux, nous plaçant au premier rang des batailles contre les menaces futures», a insisté le Premier ministre Boris Johnson, cité dans le communiqué, alors que le Royaume-Uni a été l'un des pays les plus touchés par la pandémie de Covid-19 avec près de 180.000 morts.

(Avec AFP)

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 22/06/2022 à 22:44
Signaler
N’oublions pas les Lrem avait prévu un projet de loi covid pour ce 22 juin ,avec pass sanitaire pour l'automne , masque obligatoire etc...c'est seulement le résultat de l’élection qui a repoussé ce projet. On peut noter les éléments de langage qui fl...

à écrit le 22/06/2022 à 19:58
Signaler
Fin des élections, retour du Covid19 ? Quel timing ?!

à écrit le 22/06/2022 à 19:56
Signaler
Biden fatigué depuis sa chute de vélo ? en devient devin. Il annonce "Nous n'avons pas besoin de plus d'argent seulement pour vacciner les enfants. Nous avons besoin de plus d'argent pour la 2e pandémie. Il va y avoir une 2e pandémie, vous savez...

à écrit le 22/06/2022 à 19:53
Signaler
Biden fatigué depuis sa chute de vélo ? en devient devin. Il annonce "Nous n'avons pas besoin de plus d'argent seulement pour vacciner les enfants. Nous avons besoin de plus d'argent pour la 2e pandémie. Il va y avoir une 2e pandémie, vous savez...

à écrit le 22/06/2022 à 15:03
Signaler
J'espère que cette fois-ci, les gens vont rester indifférents à cette maladie banale.

à écrit le 22/06/2022 à 13:12
Signaler
Si les gens se lavaient au moins les mains avec la SHA , car rares sont les personnes qui le font dans les magasins , notamment ,alors que les solutions sont très visibles, et si elles évitaient de se serrer la main , ça pourrait aider à limiter les ...

à écrit le 22/06/2022 à 11:50
Signaler
On parle plutôt de reprise épidemique de testés COVID + asymptomatiques. Toutes les personnes récemment contaminées que je connais sont asymptomatiques. Quant aux non-vaccinés, ils ne chopent rien...

le 22/06/2022 à 14:57
Signaler
Toutes les personnes que je connais qui ont eu le Covid ces dernières semaines, dont moi-même sont symptomatiques. Donc votre échantillon n'est pas représentatif. Quant à l'effet du vaccin, son efficacité réelle sur Omicron vs les non-vaccinés, ça ...

le 22/06/2022 à 17:00
Signaler
'Quant aux non-vaccinés, ils ne chopent rien...' Je confirme ,toujours rien après deux ans et six mois ,tranquille, peinard

à écrit le 22/06/2022 à 11:20
Signaler
On a la reprise épidémique que l'on mérite, mais c'est bien plus politique que social!;-)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.